• Accueil
  • > Attributs d'Algérienneté

Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903)

19072018

Comprenant en outre : Les  Ksours principales, principales Étapes, Puits,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière l’Atlas saharien, à l’extrême Sud du département d’Oran, s’étend une vaste région de dunes : le Grand Erg (Le Grand Erg occidental sa superficie est évaluée à 12 millions  d’hectares). 

On appelle communément Touat, la région du Sahara comprise entre le Grand Erg au Nord, le plateau du Tadmaït à l’Est, le plateau de Mouyder au Sud ; sa limite, à l’Ouest, est formée par un oued qui traverse tout le grand Erg, à partir d’Igli, sous le nom d’oued Saoura et qui côtoie, dans la partie inférieure de son cours, sous le nom d’oued Messaoud, le pays appelé Touat. 

Le Touat comprend trois groupes d’oasis bien distinctes : au Nord, le Gourara ; au Sud-Ouest, le Touat proprement dit ; au Sud-Est, le Tidikelt. 

Le Touat a été occupé par la France en 1900, à la suite de la prise de possession d’Insalah,  capitale du Touat, par la mission Flamand-Pein, le 5 janvier 1900. 

D’après le recensement fait en 1901-, la population générale du Touat s’élève à 52,099 habitants, répartis : pour le Tidikelt, 8,822 habitants ; pour le Touat, 20,388, et pour le  Gourara, 22,889. Cette population est disséminée dans 319 ksour (villages fortifiés). 

On compte (recensement officiel), dans tout le Touat, 1,450,185 palmiers cultivés, en plein rapport. Il existe, en outre, principalement dans le Touat et le Gourara, de véritables forêts de 
palmiers non cultivés appelés bours, qui permettent d’évaluer à 2,500,000 le nombre de palmiers du Touat ; d’autant plus que ces palmiers peuvent être vivifiés par un aménagement des eaux, en réparant les fouggara détruites. 

 

 

 

 

 

 

 

TOUAT 

Le Touat proprement dit est une succession d’oasis situées dans la vallée de l’Oued-Messaoud. Il commence à la hauteur du district de Bouda, pour s’étendre jus’qu’au district de Reggan, sur une longueur d’environ 200 kilomètres, avec une largeur moyenne de 60 kilomètres, soit une superficie totale de 1,200 kilomètres carrés. 

La population est évaluée à 20,388 habitants, disséminés dans 18 districts,, comprenant 205 ksour (villages fortifiés). Le nombre de palmiers cultivés est de 463,101, avec un chiffre au moins égal de palmiers bours. 

Les districts du Touat sont, par ordre, du Nord au Sud : BoudaTimmiTamentitBou-FaddiFenourin-TasfaoutTamestZaouïet-KountaInzegmirSali et Reggan

 

 

 

 

 

 

 

TIDIKELT 

Le Tidikelt est situé au Sud-Est du district de Reggan, le plus méridional du Touat. Il est limité : au Nord, par le plateau du Tadmaït; au Sud, par la vallée de l’oued Djaret, et à l’Est, par la chaîne de collines formant la vallée de l’oued Massin. C’est une large bande de terrain sablonneux, de près de 300 kilomètres, sur laquelle sont situés, de l’Est a l’Ouest, 6 groupes importants d’oasis. 

La population du Tidikelt (recensement 1901) est de 8,822 habitants, disséminés dans 6 districts, comprenant 51 ksour (villages fortifiés). Les 6 districts du Tidikelt, sont : Foggaret-ez-ZouaInsalahIn-RarTitAoulef et Akabli. Le nombre de palmiers en plein rapport, non compris les bours, est de 297,355 (recensement 1901). 

 

 

 

 

 

 

 

GOURARA

Vaste plateau s’étendant du Nord-Est au Sud-Ouest, sur une  superficie de 500 kilomètres carrés. Il est limité : au Nord et à l’Ouest, par le massif presque impénétrable de l’Erg occidental ; au Sud, par l’oued Saoura ; à l’Est, par les falaises qui constituent l’étage inférieur du Tadmaït et forment la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Méditerranée et celui de l’Atlantique. Comme le Tidikelt, le Gourara se trouve en dehors de la vallée proprement dite de l’oued Messaoud. 

La population du Gourara est de 22,889 habitants, disséminés dans 11 districts, comprenant 114 ksour (villages fortifiés). Le nombre de palmiers est de 689,729 (dernier recensement), nom compris les palmiers non cultivés (bours)., dont le nombre n’est pas inférieur à celui des palmiers cultivés. Les districts du Gourara sont : AougeroutTinerkoukTimimounOuled-SaïdCharouinTeganetEl-HaïhaDeghemchaTsabitDeldoulSba

 

 

 

 

 

 

 

VALLÉE DE L’OUED SAOURA 

L’oued Saoura commence au Sud d’Igli ; il est formé par la réunion du Guir et de la Zousfana. La longueur de la vallée de l’oued Saoura, proprement dite, depuis Igli jusqu’à Ksabi, est d’environ 250 kilomètres ; sa largeur varie entre 10 et 25 kilomètres. La vallée est une succession d’oasis (on en compte 28), dont le nombre de palmiers doit être important, mais qu’il ne nous est pas possible de déterminer. A partir de Ksabi, la vallée se continue sous le nom d’Oued-Messaoud, longeant, sur une longueur de plus de 200 kilomètres, le Touat. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Organisation du cercle d’Aumale (Sour Ghozlan) 1846

15072018

 

 

  

 

 

 

 

Par ordonnance royale du 21 août 1846, Aumale était érigé en cercle relevant de la subdivision de Médéa ; le colonel de Lamirault, commandant le régiment de zouaves, fut nommé commandant supérieur du cercle. 

 

 

 

 

 

Si-Ahmed-Ould-el-Bey-bou-Mezrag, agha de 2e classe. 

Lekehal-ben-el-Oucif, son khalifa. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grand caïdat du Dira supérieur, 

 

caïd des caïds Ben-Yahia-ben-Aïssa

Ouled-Debab, caïd Ali-ben-Taleb

Ouled-Otman, caïd Bou-Seboua

Djouab, caïd Zitouni

Ouled-Meriem, caïd Mohamed-ben-Messaoud

Ouled-Ferah, caïd Sliman-ben-Amara

Ouled-Dris, caïd Ben-Ali. 

Ouled-bou-Arif, caïd Bel-Kassem-ben-Aïssa

Ouled-Barka, caïd Bouzid-ben-Ali

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grand caïdat du Dira inférieur, 

 

caïd des caïds Yahia-ben-Abdi

Ouled-Abd-Allah, caïd Yahia-ben-Abdi

 

Ouled-Selama, caïd Mohamed-ben-Selami

 
Ouled-Si-Ameur, caïd Si-El-Gueffaf
 
Ouled-Si-ben-Daoud, caïd El-Bikra
 
Oulad-Sidi-Aïssa, caïd Si-Mohamed-ben-Messaoud
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Adaoura, 
 
caïd des caïds Abd-el-Kader-ben-Mohamed
 
Ouled-Saïdan, caïd Mustafa-ben-Nadji
Infia, caïd Lakhedar-ben-Ahmed
 
Ouled-Si-Moussa, caïd El-Aïdi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat du Ksenna, 
 
caïd des caïds Mohamed-ben-Kouider
 
Ouled-Salem, caïd El-Medani
 
Beni-Ameur, caïd Mohamed-ben-Taïeb
 
Beni-Iddou, caïd Ameur-ben-Namir. 
 
Ouled-Hamza, caïd Mohamed-ben-Saïd
 
Beni-Yala, caïd Ahmed-ben-Hamdach
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Oulad-Mokhtar-Cheraga,
 
caïd des caïds Bel-Hadj-ben-Richida
 
Ouled-Mokhtar-Cheraga et Ouled-Selima, caïd Guettar
 
Mouïadat-Cheraga, caïd Si-Ben-Saada
 
Sahari du Tell, caïd Atman-ben-Messaoud
 
Sahari du Guebla, caïd El-Hadj-ben-Yahia
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Ouled-Dia, 
 
caïd des caïds Guettaf
 
Ouled-Dia, caïd Guettaf
 
Ouled-Mohanni, caïd El-Harran
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
  
  
 
 
 
 
 
 


 

 

 

 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘Z’

11072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zaâtcha: oasis de la commune indigène de Biskra, à 36 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; célèbre par le siège qui amena sa ruine, en 1849, et où s’illustrèrent les colonels Canrobert, de Barral et Lourmel.

 

 

Zaâtit: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 55 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 7,865 hect. ; 1,501 ind,; forêts de pins et de chênes ; élevage : moutons et chèvres ; fabrication de charbon de bois.

 

 

Zaâtra: village de la commune de Courbet, arr. et dép. Alger, à 67 k. ; gare la plus proche : Félix-Faure, à 7 k.; pos., télégr. à Félix-Faure ; 62 hab.; céréales, vigne (70 hect.) ; élevage du bétail.

 

 

Zab-Chergui: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; réunion de nombreuses oasis de palmiers disséminées sur une longueur de 100 k. ; 10,699 ind.

 

 

 

 

Zaccar (ancienne tribu des Beni-Menasser): douar de la commune mixte d’Hammam-Righa, à 47 k., arr. Miliana, dép. Alger; 12,588hect.; 2,924 ind.; forêt de chênes-liège ; céréales, oliviers : élevage : bœufs, mulets, moutons.

 

 

Zakkar: ksar et cheïkhat de la commune indigène et du cercle de Djelfa, à 28 k. (sub. de Médéa), dép. Alger.

 

 

Zaknoune: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 

 

Zakor (ancienne tribu des Beni-bel-Hassène), douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr.  Orléansville, dép. Alger ; à 18 k. de Bordj-Beni-Hindel ; 3,760 heet. : 2,722 ind. ; céréales, arbres fruitiers et forestiers ; eau abondante ; pas d’élevage.

 

 

Zamouri (V. Courbet, nom nouveau).

 

 

Zana: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 50 k., dép. Constantine ; 6,694 hect. ; 1,302 ind. ; céréales ; élevage du mouton ; ruines romaines.

 

 

Zaouïa: hameau indigène de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 7 k. de Dellys, sur la route de Dellys à Tigzirt.

 

 

Zaouïa: village indigène du douar Bel-Hacel, commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran.

 

 

Zaouïa: fraction indigène du douar Beni-Slyem, commune de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 358 ind.

 

 

Zaouïa-ben-Zaroug: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, arr. et dép. Constantine ;
à 45 k. de Châteaudun et à 25 k. de la gare de Mechta-el-Arbi ; 20,736 hect. ; 3,287 ind. ; céréales.

 

 

Zaouïa-Sidi-el-Abïd: fraction de la tribu de Touggourt, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 830 ind.

 

 

Zaouïa-Sidi-Hassem: hameau indigène de la commune de Téfeschoun, arr. et dép. Alger; 182 hab.

 

 

Zaouïet-el-Mira: douar de la commune mixte de Nedroma, à 18 k., arr. Tlemcen, dép. Oran; 1,322 hect.; 711 ind; ; céréales; élevage des chèvres.

 

 

Zaouïet-Riah: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 160 ind.

 

 

Zahra: village indigène du douar des Azaïl, commune mixte de Sebdou, arr. Tlemcen, dép. Oran ; jardins, oliviers, prairies.

 

 

Zarouria: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 15 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; desservi par la gare de l’Oued-Chouk, située sur son territoire ; 12,402 hect. ; 3,063 ind., 25 eur. ; forêts de pins, céréales ; élevage du bétail.

 

 

 

 

Zarouria: centre et fermes de la commune mixte de Souk-Ahras, à 11 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; 233 hab., dont 53 étrangers ; céréales, vigne ; mine de zinc ; source d’Hammam-Tassa, eaux sulfureuses sodiques.

 

 

Zarza: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 25 k., arr. et dép. Constantine: 6,650 hect.; 4,393 ind.; céréales, arbres fruitiers, oliviers, forêts ; élevage : bœufs et chèvres. 

 

 

Zatima: douar de la commune mixte de Gouraya, arr. et dép. Alger : à 55 k. de Cherchel ; 4,925 hect,; 1,853 ind.; vignes ; raisins spéciaux et renommés pour la confection des raisins secs et du vin blanc.

 

 

Zeboudj-el-Ouost: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 67 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Charon ; 4,669 hect. ; 1,498 ind. ; caravansérail sur la route d’Orléansville à Mostaganem, à 29 k. d’Orléansville ; céréales, forêts ; élevage du mouton.

 

 

Zeddin: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger ; à 12 k. de la gare de Rouïna : 10,105 hect. ; 3,106 ind. ; forêts (1,500 h.), céréales ; élevage : chevaux, bœufs et moutons.

 

 

Zeffout: douar de la commune mixte de Zemmora, à 50 k., arr. Mostaganem, dep. Oran ; 8,324 hect. ; 867 ind.; céréales, élevage du bétail.

 

 

Zegdou: fraction indigène de la commune de Bou-Henni, arr., dép.Oran ; 257ind.

 

 

Zekaska: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 691 ind.

 

 

Zekri: douar de la commune mixte  d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 40 k. de Port-Gueydon et
à 80 k. de Tizi-Ouzou ; 5,063 hect.; 4,050 ind. ; forêt de chênes-liège ; oliviers, figuiers, caroubiers.

 

 

Zelboun: douar de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; 2,670 hect. ; 1,094 ind.

 

 

Zelamta: fermes de la commune mixte  de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran ; à 25 k. de Palikao, à 12 k. de Cacherou et à 35 k. de Mascara ; 87 hab. ; céréales, arbres fruitiers en quantité; élevage : chevaux, bœufs, moutons, porcs, volailles. 

 

 

Zelifa: village de la commune des Trembles, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran; gare la plus proche : Les Trembles; pos. à Sidi-bel-Abbès ; 337 hab., 276 étrangers ; céréales, prairies, vigne (130 hect.), jardins.

 

 

Zellaga: douar de la commune mixte de Mascara, à 13 k., dép. Oran; 2,782 hect. ; 1,808 ind., 19 eur.; céréales, vigne.

 

 

Zellatou: douar de la commune indigène  et du cercle de Biskra (sub. Batna), dép. Constantine ; 25,846 hect. ; rattaché au cheïkhat des Saàdna.

 

 

Zemmara: douar de la commune mixte  et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. Tlemcen), dép. Oran ; 3,200 hect. ; 278 ind., 119 eur.

 

 

Zemmora: nom d’une commune mixte,  arr. Mostaganem, dép. Oran, dont le siège est au village de Zemmora : sup. 173,082 hect.; pop. 37,463 hab.; franc. 644, esp. 184, isr. 65, ind. 36,505; céréales, vigne (115 hect.), forêts d’oliviers et de thuyas ; élevage : chevaux2,849, boeufs 12,914, moutons 46,249, chèvres 25,588.

 

 

Zemmora: chef-lieu de la commune mixte du même nom ; gares les plus proches : Relizane, à 21 k., Ferry, à 14 k. ; pos., télégr., jus. de p. ; 849 hab. ; 310 franc., 165 étrangers, 52 isr., 350 ind. ; céréales, vigne; élevage du bœuf. 

 

 

Zemoura: douar de la commune mixte  des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; à 35 k. de Bordj-bou-Arréridj; 13,136 hect.; 4,626 ind. ; école ; céréales, arbres fruitiers, oliviers, forêts ; élevage du bétail.

 

 

Zenakra-el-Goust: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,852 ind.

 

 

Zenata: fraction du cheïkhat indépendant d’El-Goléa, commune indigène et cercle d’El-Goléa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 179 ind., y compris la fraction des Harratin.

 

 

Zenata: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 10 k. de Montagnac ; 6,832 hect.; 1,457 ind., 105 eur. ; céréales, vigne (103 hect,); élevage :,bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Zenatia: douar de la commune d’Aïn-Abid, arr. et dép. de Constantine ; 8,309 héct. ; 1,133 ind.

 

 

Zenim: douar de la commune mixte d’Aumale, à 40 k., arr. et dép. Alger; 10,726 hect. ; 3,691 ind. ;
blé, orge, forêt de chênes-verts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Zenina: ksar de la tribu Ouled-Sidi-Younès et Zenina, commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; à 80 k. de Djelfa, à 58 k. d’Aflou et à 102 k. de Laghouat, sur la route de Téniet-el-Had à Laghouat; élevage du mouton.

 

 

Zéradma: fraction de la tribu des Allaouna, c. ind. et cer. de Tébessa sub. de Batna), dép. Constantine ;
1,992 ind.

 

 

Zeraïa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Constantine, à 65 k. ; pos. à Mila, à 12 k., télégr. ; 277 franc., 3,983 ind. ; céréales, vigne (130 hect.).

 

 

Zéralda: village de la commune de Staouéli, arr. et dép. Alger, à 29 k. ; station chemin de fer sur routes Alger-Colea ; pos., télégr. ; 1,083 hab. ; vil. 504; franc. 363, esp. 402, ind. 318 ; climat très sain, eau abondante ; vigne (615 hect.), culture maraîchère ; telles plantations forestières.

 

 

Zéramna: douar de la commune mixte de Collo, à 59 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 4,696 hect. ; 831 ind. ; forêt de chênes-liège ; dans ce douar, le hameau forestier de Praxbourg ; élevage : bœufs et chèvres.

 

 

Zeribet-Ahmed: fraction et cheïkhat de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 506 ind.

 

 

Zeribet-el-Oued: fraction et cheïkhat de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,332 ind. ; à 68 k. de Biskra, sur l’Oued-el-Arab ; oasis ; bordj occupé par les spahis.

 

 

Zerikia: fermes, à 13 k. de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine, sur la routé d’El-Milia à Collo ; céréales.

 

 

Zérizer: village de la commune de Morris, à 5 k., arr. Bône, dép. Constantine ; gare la plus proche : Randon, à 21 k. ; pos., télégr. à Morris ; 643 hab. ; céréales, vigne (200 hect.).

 

 

Zérouéla (V. Deligny, nom nouveau).

 

 

Zerrara: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,088 ind.

 

 

Zerrifa: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. de Cassaigne et à 55 k. de la gare d’Aïn-Tédelès; 5,950 hect. ; 648 ind. ; céréales, figuiers, forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Z’gaïer: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 22 k. de Clinchant, desservi par la gare de Bel-Hacel, qui est sur son territoire ; 7,503 hect. ; 1,489 ind. ; céréales, forêts; élevage du bétail.

 

 

Z’goum: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,659 ind. ; oasis de l’Oued-Souf, à 10 k. d’El-Oued.

 

 

Z’gueur: section de la commune mixte de Maâdid (tribu des Ouled-Khelouf), arr. Sétif, dép.  Constantine ; à 15 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 8,000 hect.; 2,462 ind.; céréales ; élevage : moutons, bœufs. 

 

 

Ziabra: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 30 k. de Collo et à 40 k. de Cheraïa ; 8,266 hect. ; 2,460 ind.; forêts de chênes-liège.

 

 

Ziama: village de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 32 k. de Djidjelli ; petit port de mer ; mine de pyrite de fer; carrière de gypse.

 

 

Ziana: douar de la commune mixte de Tablât, à 37 k., arr. et dép. Alger; 10,918 hect. ; 3,327 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; forêt de pins d’Alep ; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons.

 

 

Ziban: aghalik de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 15,475 ind. ; cet aghalik est formé de 16 fraction et cheïkhats.

 

 

Zikki (ancienne tribu des Beni-Zikki): douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 50 k. d’Azazga; 1,698 hect.; 1,328 ind.; céréales, quelques plantations de figuiers; élevage du mouton.

 

 

Zitouna (V. Bessombourg, nom nouveau).

 

 

Zitounet-el-Bidi: fermes de la commune de Mila, arr. et dép. Constantine; 37 hab.

 

 

 

 

Z’mala: section de la commune mixte de Maàdid (ancienne tribu des Ayad), arr. Sétif, dép. Constantine ; à 26 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 20,200 hect. ; 5,661 ind. ; céréales ; élevage des bœufs et moutons. 

 

 

 

Z’menzer: douar de la commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger; 4,028 hect.; 8,353 ind.

 

 

 

Zonivez: caravansérail sur la route de Géryville à Kralfallah, à 28 k. de Géryville et à 78 k. de Bough-Ktoub.

 

 

 

Zouabi: douar de la commune mixte de Sedrata, à 10 k., arr. et dép. Constantine ; 12,323 hect. ; 2,510 ind. ; céréales, forêts, élevage du bétail ; mine de zinc (calamine).

 

 

 

Zoubga: village indigène du douar Ouassif, commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 

 

 

Zoug-el-Abbès (V. Saint-Maur, nom nouveau).

 

 

 

Zouggara: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger ; à 60 k. de Duperré et à 30 k. de la gare des Attaffs : 7,437 hect; 1,601 ind.: blé,orge; forêts (3,000 hect), oliviers (6,000 pieds) ;  moutons 900, bœufs 450 ; Recherches de minerai, de plomb et zinc.

 

 

 

Zoui: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 26 k., dép. Constantine ; 22,692 hect. ; 2,269 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

 

Zouit (V. Aïn-Zouit).

 

 

 

Zountar: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 23 k. d’El-Kseur.

 

 

 

Zourak: village indigène du douar Arb-el-Goufi, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

 

 

Zurich: village de la commune de Cherchel, à 15 k., arr. et dép. Alger; gare la plus proche : Marengo, à 15 k. ; 720 hab., dont 175 franc., 124 étrangers, 420 ind. ; eau abondante; céréales, vigne (280 hect.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Les communes d’Algérie 1903 / en ‘U’…… ‘Y’

7072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Union-Agricole: fermes importantes, à 3 k. de Saint-Denis-du-Sig, dép. Oran ; 1,750 heet. ; céréales, vigne (50 hect.). 

 

 

Uzès-le-Duc (V. Fortassa, anc. nom). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vallée: village de la commune de Philippeville, à 6 k., dép. Constantine; pos., télégr. à Philippeville : gare la plus proche: Damrémont, à 1 k. ; pop. 395. eur., 1,603 ind. ; céréales, vigne (950 hect.), géraniums pour essence, culture maraîchère, primeurs, arbres fruitiers ; forêts de chênes-liège du Djebel-Halia, activement exploitées. 

 

 

Valleé-des-Jardins: village de la commune de Pelissier, arr. Mostaganem, dép. Oran: gare la plus proche: Pélissier ; pos., télégr. à Mostaganem ; 230 hab.; culture de la vigne (140 hect.) ; arbres fruitiers, jardinage. 

 

 

Vallée-du-Nadour (V. Nadour). 

 

 

Valmy (anc. nom : Le Figuier): chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran ; station chemin de fer Oran à Alger ; à 10 k. d’Oran ; télégr. à la gare, pos. à Oran ; pop. 247 franc., 351 esp., 367 ind.: fermes  importantes; céréales, vigne (650hect.), culture maraîchère, oliviers; salines exploitées activement ; élevage du bétail. 

 

Douar: Tenazet. 

 

 

Vauban (anc. nom : Bir-Saf-Saf): village de la commune d’Oued-Fodda, à 10 k., arr. Orléansville, dép. Alger; gare la plus proche: Temoulga, à 3 k. ; pos., télégr. à Oued-Fodda; 240 hab. : céréales, un peu de vigne.

 

 

Vesoul-Benian: chef-lieu de commune, arr. Miliana, dép. Alger; station chemin de fer Alger-Oran : à 98 k. d’Alger et à 22 k. d’Affreville ; télégr. à la gare, pos. à Bou-Medfa ; pop. franc. 156, étrangers 14, ind. 615 ; céréales, vigne (61 hect.) ; élevage du bétail.

 

 

Vialar (anc. nom :Tissemsil): hameau de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 47 k., arr. Miliana, dép. Alger ; gare la plus proche : Affreville, à 115 k. ; pos., télégr. : 394 hab. ; céréales, arbres de toute nature ; élevage du bétail ; marché pour céréales, bestiaux et laines.

 

 

Victor-Hugo: banlieue de la ville d’Oran, arrêt chemin de fer Oran à Arzew.

 

 

Vieux-Marché: village indigène du douar des Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 

 

Village Céleste: petit hameau de la commune de Bouzaréa, à 1,800 m Est, entre l’Observatoire national et le fort Sidi-ben-Nour, arr. et dép. Alger; 80 hab.

 

 

Village Nègre: village de la commune d’Aïn-Temouchent, arr. et dép. Oran : 698 hab., dont 523 esp.

 

 

Villars (anc. nom : Oued-Cham): village de la commune mixte de Séfia, arr. de Guelma, dép.  Constantine; à 30 k. de Souk-Ahras et à 12 k. de Laverdure ; gares les plus proches : Aïn- Tahamimine, à 12 k., Laverdure, à 12 k. ; pos., télégr. ; 1,120 hab.; céréales, tabac, vigne (200 hect,), oliviers ; élevage du bétail.

 

 

Villars: hameau de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 7 k. de Laverdure ; céréales, vigne; élevage du bœuf. 

 

 

Villas (Bains): station chemin de fer sur routes d’Alger à Colèa, à. 10 k. d’Alger.

 

 

Villebourg: village de la commune mixte de Gouraya, arr. et dép. d’Alger ; gare la plus proche : Marengo, à. 69 k. ; distance de Cherchel, 42 k. et de Gouraya, 11k.; pos., télégr. à Gouraya ; 104 hab. ; terres fertiles : céréales, vigne (145 hect.).

 

 

Voltaire (ancien nom : Aïn-Lechiak): village de création récente, en peuplement, commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger, sur le chemin de Lavigerie à Letourneux, à 8 k. de Lavigerie, à 26 k. d’Affreville, à 35 k. de Miliana et à 146 k. d’Alger ; pos., télégr. à Lavigerie ; terres propres à la culture des céréales, du jardinage, de la vigne ; élevage des boeufs et des moutons ; exploitation du palmier-nain ; apiculture. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Warnier: village de la commune mixte du Cheliff, arr. d’Orléansville, dép. Alger ; à 48 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Orléansville, à 14k.; pos., télégr. à Orléansville; 159 hab. ; céréales, vigne (55 hect.) ; pépinière communale, belles plantations ; marché.

 

 

Wattignies (anc. nom : Ouled-Abbès): village de la commune des Attaffs,. arr. Miliana, dép. Alger; à 14 k. d’Oued-Fodda et à 38 k. d’Orléansville ; gare la plus proche : Les Attaffs, à 2 k. ; pos., télégr. aux  Attaffs ; 109 hab.; céréales, un peu de vigne. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yabous (ancienne tribu des Beni-Oudjana): section de la commune mixte de Khenehela, à 55 k., arr. Batna, dép. Constantine; 1,323 ind. ; céréales, pâturages; forêts de pins, cèdres et chênes ; élevage : bœufs, moutons; mine de calamine.

 

 

Yacoubia: nom d’une commune indigène du territoire de commandement (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; sup. 654,045 hect. ; pop. : 15,700 ind., 305 eur.; exploitation de l’alfa; élevage : 165,857 moutons, 37,113 chèvres, 1,294 chevaux, 2,038 bœufs, 4,806 chameaux.

 

 

Yakouzène: village de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, sur la route de Tizi-Ouzou à Bougie, à 11 k. d’Azazga; pos., télégr. à Azazga ; 46 hab. ; pays boisé; oliviers, céréales; élevage du bétail ; carrières de grès siliceux.

 

 

Yattafou (ancienne tribu des Beni-bou-Attaf): douar de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; à 11 k. de Michelet ; 1,200 hect.; 2,726 ind.; école au vil. d’Aït-Saâda ; blé dur, orge, bechna, vigne, figuiers, oliviers, chênes ; peu d’élevage.

 

 

Yazerou: douar de la commune mixte de Zemmora, à 45 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 10,150 hect, ; 1,251 ind. ; céréales, forêts; élevage du bétail.

 

 

Yazzouzène (ancienne tribu de Tiguerine-Yazzouzène): douar de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 35 k. de Port-Gueydon et à 75 k. de la gare de Tizi-Ouzou; 3,901 hect, ; 2,813 ind. ; école au village d’Aït-Chaâfa ; oliviers, figuiers, caroubiers en quantité ; chênes-liège.

 

 

Yfri: douar de la commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, dép. Oran; desservi par les deux gares d’Aïn-Fezza et d’Oued-Chouly ; 18,351 hect,; 2,768 ind.; blé, orge, avoine ; élevage : bœufs, moutons.

 

 

Yfri: hameau de la commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 20 k. de Lamoricière,
dans le douar Yfri ; 97 hab.

 

 

Youks: fraction de tribu de la commune mixte de Morsott, arr. et dép. Constantine ; à 22 k. de Tébessa et à 4 k. du village de Youks-les-Bains ; 931 ind. ; jardins fruitiers remarquables ; à 2 k. du vil. arabe, grottes remarquables, dont l’entrée est formée par deux pylônes de 50 m de hauteur.

 

 

Youks-les-Bains: village de la commune mixte de Morsott, arr. et dép. Constantine; à 18 k. de Tébessa; gare la plus proche : Boulhaf, à 18 k.; pos., télégr. à Meskiana ; 267 hab.; céréales, vigne, légumes ; élevage; exploitation de l’alfa; source d’eaux thermales simples (35°) abondante ; petit établissement thermal.

 

 

Yusuf: village de la commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; à 15 k. de La Calle et à 72 k. de Bône : pos., télégr., 327 hab. : céréales, tabac, primeurs; marché important pour les bestiaux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘T’

3072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Taâbna: douar de la commune mixte  de Collo, à 35 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 4,640hect.;2,069 ind. ; exploitation de forêts de chênes-liège ; céréales, oliviers ; élevage : bœufs, chèvres. 

 
 
 
 
 
Taâssalet: douar de la commune mixte  de Zemmora, à 45 k., arr. Mostaganem, dèp. Oran ; 10,524 hect. ; 1,435 ind. ; céréales, forêts ; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Tababort: nom d’une commune mixte, arr. Bougie, dép. Constantine, dont le siège est à Djidjelli ; sup. 89,304 hect. ; pop. 41,835 ind. ; 384 franc.; pays montagneux ; vastes forêts de chênes-liège et de chênes-zéens ; céréales, vigne (280 hect.), oliviers en quantité, châtaigniers, noyers, orangers 6,375, citronniers 2,670 ; élevage du bétail très développé : bœufs, chevaux, mulets, moulons, chèvres; lac. nourrit environ 1,418 mulets, 14,000 bœufs, 27,600 moutons, 60,000 chèvres ; plusieurs mines de fer, de cuivre et de plomb argentifère ; carrière de granit en active exploitation, au cap Cavallo. 

 
 
 
 
 
 
Tababort: section de la commune mixte du même nom ; à 69 k. de Djidjelli ; 2,922 ind.; céréales, oliviers, orangers, noyers ; forêts de chênes-liège et de chênes-zéens; élevage: bœufs 1,041, moutons 2,289, chevaux, mulets. 

 
 
 
 
 
Tabarourt: village indigène du douar Zekri, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école. 

 
 
 
 
 
Tabellout: douar de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constantine; à 20 k. de Djidjelli ; 3,990 hect. ; 2,576 ind. ; céréales, oliviers, orangers, forêts de chênes-liège et chênes-zéens ; élevage : bœufs, moutons, chevaux, mulets. 

 
 
 
 
 
Tabia: village de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran; station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen, embranchement pour la ligne de Tabia à Ras-el-Mà ; à 23 k. de Sidi-bel-Abbès et à 5 k. de Bou-Kanéfis ; télégr. à la gare, pos. à Bou-Kanéfis; pop. 725 hab., dont 375 franc.; eau abondante ; céréales, vigne (215 hect.). 

 
 
 
 
 
Tablât: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 68 k. ; gare la plus proche : Arba, à 38 k. ; pos., télégr., jus. de paix, tribunal répressif ; 193 hab. ; céréales, vigne, arbres forestiers. 

 
 
 
 
 
Tablât: nom d’une commune mixte dont le siège est au village de Tablât ; sup. 139,445 hect. : pop. : 43,030 hab. ; franc. 118, ind. 42,887, divers 25 ; céréales, arbres fruitiers, peu de vigne ; forêts de pins d’Alep,. oliviers : élevage : chevaux 674, bœufs 7,902, mulets 1,847, moutons 26,500, chèvres 60,700 ; moulins à huile ; carrière de pierre à plâtre. 

 
 
 
 
 
Tablat: tribu de la commune mixte de Tablat, à 10 k., arr. et dép. Alger; 10,515 hect. ; 5,584 ind. ; céréales, vigne, oliviers, forêt de pins d’Alep ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 
 
 
 
 
Tabouda: fermes de la commune  d’Oued-Amizour, arr. Bougie, dép. Constantine, sur la rive droite de l’oued Sahel, en face Il-Maten, auquel elles sont reliées par un pont ; ferme importante de la Société agricole et industrielle de Tabouda. 

 
 
 
 
 
Tachachit (ancienne tribu des Beni-Yala-Cheraga): douar de la commune mixte  de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger ; à côté de la gare d’El-Adjiba; 12,476 hect.; 2,889 ind.; céréales, oliviers ; source d’eau gazeuse bicarbonatée à Tiloulout. 

 
 
 
 
 
Tacheta: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger; à 56 k. de Duperré et à 26 k. de la gare des Attaffs ; 10,430 hect. : 3,489 ind. ; blé, orge, forêt de chênes-liège ; élevage : moutons 4,250, bœufs, 1,100, chevaux 150. 

 
 
 
 
 
Tachouda: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 41 k.,arr. et dép. Constantine ; 8,040 hect.; 4,334 ind.; céréales; élevage : mulets, bœufs, moutons. 

 
 
 
 
 
Tacht: fraction du douar Belloua, commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger. 

 
 
 
 
 
Taddert-ou-Fella: village indigène  du douar Oumalou, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école; orphelinat pour les enfants kabyles. 

 
 
 
 
 
Tadergount: fraction du douar Beni-Felkaï, commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 34 k. Sud 40° Est de Bougie ; mine de cuivre en exploitation. 

 
 
 
 
 
Tadjemout: ksar, tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 870 ind.; le ksar est situé à 32 k. Nord-Ouest de Laghouat et à 65 k. Est d’Aflou ; école; télégr. militaire. 

 
 
 
 
 
Tadjemout: douar de la commune mixte du Télagh, à 40 k., arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; gares les plus proches : Bedeau et Tlemcen ; 64,719 hect. ; 2,303 ind., 462 eur. ; céréales, forêts ; élevage : chevaux, moutons. 

 
 
 
 
 
Tadjena (V. Fromentin, nom nouveau). 

 
 
 
 
 
Tadjerouna: tribu, ksar, caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. Mascara), dép. Oran; 755 ind. ; le ksar est situé sur la route de Saïda à Ouargla, à 36 k. d’Aïn-Mahdi, à 15 k. d’El-Maïa et à 248 k. de Saïda ; oasis. 

 
 
 
 
 
Tadmaïa: centre en projet, commune mixte de Remehi, arr. Tlemcen, dép. Oran, à 14 k. de Rachgoun et à 19 k. de Beni-Saf. 

 
 
 
 
 
Tadmaït: fermes de la commune du Camp-du-Maréchal, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger. 

 
 
 
 
 
Tadmit: ksar de la tribu des Mekhalif-Lazerez, commune indigène et sub. de Laghouat, dép. Alger, sur la route de Djelfa à Laghouat, à 20 k. d’Aïn-el-Ibel, à 12 k. de Mokta-el-Oust et à 64 k. de Laghouat. 

 
 
 
 
 
Tafaraoua: douar de la commune mixte de Saïda, à 25 k., arr. Mascara, à 96 k., dép. Oran; 111,411 hect.; 3,481 ind., 165 eur. ; desservi par les gares de Khralfallah, Modzbah, Bou-Rached, Tafraoua, Muley-Abdelkader et El-Beïda, qui sont situées sur son territoire : céréales, vigne; établissement alfatier de Tafaroua et de Khalfata ; élevage très développé : bœufs 1,029, moutons 52,588, chèvres 5,069. 

 
 
 
 
 
Tafaroua: station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 35 k. de Saïda et à 248 k. d’Aïn-Sefra. 

 
 
 
 
 
Tafaroui: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 28 k. ; gare la plus proche : Tlélat, à 10 k. ; télégr. municipal, pos. à Oran; pop. 271 franc., 123 esp., 6,145 ind., 54 marocains ; pays très sain, eau abondante ; céréales, vigne (508 hect.); élevage du bétail ; gisements de phosphates près du pic de Tafaroui. 
 
Douars : Tenazet, Sidi-Ghalem. 

 
 
 
 
 
Tafertast: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine : à 10 k. de La Medjana et à 22 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 5,316 hect. ; 972 ind. ; céréales, forêts. 

 
 
 
 
 
Taflout: douar, dont le territoire est réparti : commune de Charon, 4,171 hect., 2,134 ind. ; commune mixte du Cheliff, 7,960 hect., 1,447 ind.; à 11 k. de Charon et à 69 k.,de Lamartine ; céréales, forêts; élevage: bœufs, moutons. 

 
 
 
 
 
Tafna: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 15 k. de Montagnac ; 12,893 hect. : 1,506 ind., 30 eur. ; céréales; élevage des bœufs, chevaux, chèvres, moutons. 

 
 
 
 
 
Tafrent: douar de la commune mixte de Saïda, à 28 k., arr. Mascara, à 51 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Franchetti, à 8 k.; 19,255 hect.; 2,025 ind., 38 eur. ; céréales ; élevage : moutons, chèvres. 

 
 
 
 
 
Tagarins (Les): hameau aux portes d’Alger, à 1 k. 500, sur la route d’Alger à El-Biar, près du Fort-l’Empereur. 
 
 
 
 
Taghit: section indigène de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; à 60 k. de Lambèse ; 649 ind., 7 eur. ; mine de mercure importante, en exploitation, à 42 k. Sud 8° Ouest de Batna ; peu de céréales; jardins avec arbres fruitiers; peu d’élevage.

 
 
Taghria: douar de la commune mixte  de Renault, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 15 k. de la gare de Saint-Aimé ; 13,465 hect. ; 2,713 ind. ; céréales; élevage : bœufs, moutons. 

 
 
Taglaït (ancienne tribu des Ouled-Hamech): douar de la commune mixte de Maâdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 45k. de Bordj-bou-Arréridj ; 7,200 hect. ; 2,116 ind.; céréales; élevage : bœufs, moutons. 

 
 
Tagouba: douar de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, à 30 k., dép. Constantine ; à 15 k. du cap Aokas; 3,034 hect.; 1,065 ind.; forêts de chênes-liège, oliviers, caroubiers, figuiers, céréales.

 
 
Tagremaret: fraction du douar Kcelna, commune mixte de Frenda, à 43 k., arr. Mascara, à 60 k., dép. Oran ; 48 hab. ; au milieu de forêts de chênes-verts ; céréales; élevage: chevaux, bœufs, moutons ; marché important le mercredi ; belle carrière de calcaire dur.

 
 
Taguedide (ancienne tribu des Ouled-Messelem): douar de la commune mixte  d’Aumale, à 38 k., arr. et dép. Alger ; 33,000 hect. ; 3,348 ind. ; blé, orge; forêts de pins d’Alep; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres; marché le jeudi.

 
 
Taguemount-Azouz : village indigène du douar Aït-Mahmoud, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 
 
Taguemount-ou-Kerrouche: village indigène du douar Beni-Aïssi, commune mixte de Fort-National, arr.  Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Taguenit-Ighil: village indigène du douar Mahouch, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 
 
Taguin: village indigène, sur la route de Boghari à Aflou ; à 41 k. Sud de Chellala, à 244 k. de Géryville et à 133 k. de Boghar, à la limite des cercle de Boghar et de Djelfa ; pays marécageux, mais précieux par ses fourrages, son alfa et surtout ses eaux de sources, auxquelles viennent de loin se désaltérer les troupeaux des nomades ; célèbre par la prise de la smala d’Abd-el-Kader par le duc d’Aumale, le 14 mai 1843.

 
 
Tahamda: douar de la commune mixte  de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 10 k. de Clinchant ; gare la plus proche : L’Hillil, à 8 k. ; 2,565 hect. ; 1,533 ind. ; céréales, élevage du bétail.

 
 
Tahanent (ancienne tribu des Beni-Maâfa): douar de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 20 k. de Mac-Mahon ; 30,275 hect.; 1,406 ind., 35 eur.; céréales, forêts de chênes.

 
 
Taher: nom d’une commune mixte, arr. Bougie, dép. Constantine ; sup. : 54,994 hect. ; pop. : 37,883 hab. ; franc. 356, divers 24, ind. 37,503 ; pays boisé et accidenté ; forêts de chênes-liège; oliviers; 3,764 orangers ; élevage : 12,639 bœufs, 967 mulets, 426 chevaux, 11,716 moutons, 39,525 chèvres.

 
 
Taher: village, chef-lieu de la commune mixte du même nom, à 19 k. de Djidjelli et à 107 k. de Bougie ; pos., téleg. ; 364 hab. ; céréales, oliviers, vignoble (109 hect.), chênes-liège ; élevage : bœufs et moutons ; marché important pour le bétail.

 
 
Taïbet-el-Gueblia: tribu et cheïkhat indépendant de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 2,418 ind.

 
 
Taïcha: douar de la commune mixte  d’Aumale, à 25 k., arr. et dép. Alger ; 5,425 hect. ; 759 ind. ; blé, orge ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Taïlmant: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : à 17 k. d’El-Milia et à 47 k. de Djidjelli ; 911 hect. ; 561 ind.; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et particuliers ; céréales, sorgho, maïs; élevage: chevaux, mulets, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Taka: village indigène du douar Aït-Yahia, commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Takdempt: douar de la commune mixte  de Tiaret, à 12 k., arr. Mostagnem, dép. Oran ; desservi par les gares de Takdempt, Séfalou et Aïn- Sorb ; 21,096 hect. ; 3,232 ind., 25 eur. ; céréales, forêts ; élevage : chevaux, moutons, bœufs, chèvres. 

 
 
Takdempt: hameau de la commune de Dellys, à 8 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; station chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; pos., télégr. à Dellys ; 95 franc., 375 ind.; céréales, vigne (45 hect.),  oliviers, figuiers.

 
 
Takdempt: hameau de la commune mixte de Tiaret, à 10 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; station chemin de fer Mostaganem à Tiaret ; 40 hab.; ancien établissement militaire très important d’Abd-el-Kader, qui avait établi là un arsenal, des forges et des magasins de ravitaillement, se croyant, à l’abri dans ce pays sauvage et montagneux. Mais à l’approche des colonnes françaises, le 25 mai 1841, il incendia l’établissement de Takdempt, dont ils ne trouvèrent que des cendres.

 
 
Takenfoust: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 17 k. de Fort-National et à 3 k. de Michelet.

 
 
Takitount: nom d’une commune mixte, arr. Bougie, dép. Constantine, dont, le chef-lieu est au village de Périgotville ; sup. 89,415 hect.: pop. : 40,570 hab.; franc. 820, ita. 117, ind. 39,618, divers 15; pays montagneux; céréales, vigne (135 hect.), arbres fruitiers en quantité, 13,750 orangers, 7,400  citronniers, 22,500 grenadiers ; forêts de chênes-verts et de chênes-liège ; culture du tabac dans quelques douars ; élevage : chevaux 1,530, bœufs 7,220, mulets 2,141, moutons 46,188, chèvres  30,749 ; sources minérales abondantes, parmi lesquelles les eaux alcalines, bicarbonatées d’Aïn-  Hamza, comparables à l’eau de Vichy.

 
 
Takitount: douar de la commune mixte  du même nom ; à 28 k. de Périgotville et à 38 k. de la gare de Sétif ; 4,460 hect. ; 2,001 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; source d’eau minérale.

 
 
Takoka: douar de la commune d’Aïn-Abessa, arr. Sétif, dép. Constantine ; 4,692 hect. ; 1,256 ind.

 
 
Takoucht: village indigène de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, sur la route de Tizi-Ouzou à Ighzer-Amokran ; à 3 k. d’Aïn-Salah.

 
 
Takourt: douar de la commune mixte de Cassaigne, à 18 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; gare la plus
proche : Aïn-Tédelès, à 43 k. ; 6,465 hect. ; 1,902 ind. ; céréales, figuiers ; forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Takriets: fraction de douar, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; station chemin de fer Beni-Mansour à Bougie ; à 18 k. d’Akbou et à 48 k. de Bougie ; pos., télégr. à Akbou ; la station dessert le village de Seddouk et de nombreux, villages arabes disséminés dans la contrée.

 
 
Taksebt: grande halte sur la route de Tizi-Ouzou à Fort-National, à 13 k. de Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Tala-Ifacène: douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine; à 52 k. de Lafayette ; 8,810 hect.; 3,909 ind. ; céréales, forêts; élevage du mouton.

 
 
Tala-Imedrane (ancienne tribu des Ouled-el-Kseub): douar dont le territoire est réparti : commune de Mirabeau, 1,901 hect., 2,892 ind.; commune mixte  de Dra-el-Mizan, 4,267 hect., 4,701 ind.

 
 
Tala-M’aïach: village indigène de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école. 
 
 
 
 
Tala-N’tazert: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Tala-Tazert; village indigène de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 
 
Talassa: douar de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 32 k. de Ténès, à 14 k. de Cavaignac et à 25 k. de Montenotte ; 10,461 hect. ; 1,533 ind., 29 eur.; fermes Saint-Louis, céréales
et élevage ; ferme Regnier, céréales, vigne et essence de géranium.

 
 
Talha: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 20 k. de Saint-Joseph ; 9,274 hect. ; 1,204 ind. ; céréales, oliviers ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 
 
Talkrent: douar de la commune mixte des Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine ; à 30 k. de N’gaous ; 18,726 hect. ; 3,466 ind. ; céréales.

 
 
Taliouïn: douar de la commune de Palestro, arr. et dép. Alger; 734 ind.

 
 
Talmat: village indigène du douar Beni-Ourtilane, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép.  Constantine ; école.

 
 
Tamalous: village indigène du douar Beni-Oualban, commune mixte de Collo, arr. Philippeville ; dép. Constantine ; à 27 k de Collo et à 38 k. de la la gare Col-des-Oliviers ; caravansérail, gîte d’étape, sur la route de Collo au Col-des-Oliviers ; forêt de chênes-liège.

 
 
Tamarins: hameau de la commune mixte d’Aïn-Touta, à 8 k., arr. Batna, à 41 k. ; station chemin de fer Constantine à Biskra ; céréales, alfa.

 
 
Tamaroucht: village indigène du douar des Beni-Douéla, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école ; poteries ind. renommées.

 
 
Tamatinat: fermes de la commune  mixte de Souk-Ahras, à 23 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; à 10 k. de la gare de Dréa ; 26 hab.

 
 
Tamazîrt: village indigène du douar Aït-Irdjen, commune mixte de Fort-National, à 12 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; sur la route de Tizi-Ouzou à Port-Gueydon ; école ; céréales, oliviers.

 
 
Tamazirt-ou-Rabah: village indigène du douar Ouaguenoun, commune mixte  de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Tamda: village indigène du douar Mekla, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, à 20 k., dép. Alger ; à 21 k. d’Azazga ; 118 hab. ; céréales, vigne, oliviers, tabac.

 
 
Tamda: fraction indigène du douar Bou-Zegza, commune de Saint-Pierre-Saint-Paul, dép. Alger.

 
 
Tameksalet: douar de la commune mixte de Sebdou, à 45 k., arr. Tlemcen, dép. Oran; 12,425 hect. ; 747 ind.; céréales; élevage du bétail.

 
 
Tamellahat: douar de la commune  de l’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 12 k. de Bordj-Beni-
Hindel ; 5,373 hect. ; 1,769 ind. ; céréales, arbres fruitiers; peu de forêts.

 
 
Tamendjar: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 16 k. d’El-Milia et à 52 k. de Djidjelli; 2,021 hect.; 1,493 ind. ; école ; céréales, forêts de chênes-liège ; élevage : chevaux, mulets, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Tamerna-Djedida: fraction de la tribu des Tamerna, commune indigène et, cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 694 ind.

 
 
Tamerna-Guedima: fraction de la tribu des Tamerna, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 639 ind.

 
 
 
Tamesguida: ancienne tribu des Mouzaïa, dont le territoire a été réparti : commune de Lodi, 5,906 hect., 1,340 ind.; commune de Médéa, 1,919 hect., 9,569 ind., 165 eur.

 
 
Tamgout: douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger : à 20 k. d’Azazga, à
proximité de la forêt domaniale ; 6,436 hect. ; 7,050 ind. ; école ; céréales, plantations d’oliviers et de
figuiers.

 
 
Tamka: douar de la commune mixte de Khenchela, à 37 k., arr. Batna, dép. de Constantine ; 2,760 ind., 5 eur.; céréales,pâturages ; forêts de pins, cèdres et oliviers ; élevage : bœufs, moutons; mines de cuivre et de plomb.

 
 
Tamokra: douar de la commune mixte  d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; 6,795 hect. ; 4,427 ind. ; partie la plus rapprochée d’Akbou, 24 k. ; partie la plus éloignée, 35 k.; oliviers, caroubiers, figuiers.

 
 
Tanarine: fraction du douar Tararist, commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine ; mine de cuivre à 25 k. Sud 10° Est de Bougie.

 
 
Taoudmont: centre en projet, dans le douar M’hamid, commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès,
dép. Oran.

 
 
Taouïala: tribu, ksar et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. Mascara), dép. Oran : 735 ind. ; le ksar est situé sur la route de Tiaret à Géryville, à 40 k. d’Aflou ; c’est le ksar le plus important du Djebel-Amour.

 
 
Taourga: douar de la commune de Rèbeval, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 2,141 hect. ; 2,266 ind.

 
 
Taourirt: fraction du douar des Beni-Maouche, commune mixtr de Guergour, arr. Bougie, dép.  Constantine : école.

 
 
Taourirt: fraction de douar de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger; à 5 k. de Maillot.

 
 
Taourirt: village indigène du douar Iflissen, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taourirt: village indigène du douar Beni-Ghobri, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taourirt-Abdallah: village indigène  du douar Sekha-Ouadhia, commune mixte  de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taourirt-Arbache: village indigène du douar Iflissen, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taourirt-el-Hadjadj: village indigène du douar Beni-Yenni, commune mixte  de Fort-National, arr..Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Taourirt-Ighil: douar de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine : à 18 k. de Sidi-Aïch et à 25 k. d’El-Kseur; 7,332 hect. ; 5,995 ind. ; bergerie communale; bordj administratif; forêt de chênes-liège ; céréales, figuiers, oliviers, caroubiers, élevage du bétail.

 
 
Taourirt-Mimoune: village indigène du douar Beni-Yenni, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taourirt-Moussa-ou-Amar: village indigène du douar Aït-Mahmoud, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Taouzient:  section de la commune mixte de Khenchela, à 52 k. (tribu des Beni-Oudjana), arr. Batna, dép. Constantine ; 3,281 ind. ; céréales, pâturages, forêts de pins et chênes ; élevage du mouton.

 
 
Tararist: douar de la commune mixte  d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 40 k. du cap Aokas ; 3,638 hect. ; 1,726 ind. ; céréales, caroubiers, figuiers, noyers.

 
 
Tarf: douar de la commune mixte de La Calle, à 22 k., arr. Bône, dép. Constantine ; 12,587 hect. ; 1,611
ind. ; école au village d’El-Guitoune ; céréales, forêts de chênes-liège ; élevage du bétail

 
 
Tarf: centre de la commune mixte de La Calle, à 22 k., arr. Bône, dép. Constantine : gares les plus proches : Bône, à 65 k. et Souk-Ahras, à 80 k. : pos., télégr.; 327 hab., dont 30 étrangers; céréales, vigne, culture maraîchère, élevage du bétail.

 
 
Tarfet-Aourir: village indigène du douar Beni-Chebana, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 
 
Taria (V. Oued-Taria).

 
 
Tarja (V. Oued-Tarja).

 
 
Tarta: fraction de la commune de Dublineau, arr. Mascara, dép. Oran ; 54 hab.

 
 
Tarzoult: fraction indigène de la commune de Ménerville, à 3 k., arr. et dép. Alger. 
 
 
 
 
Tarzout: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued, à 10 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,635 ind.; oasis de l’Oued- Souf.

 
 
Tarzout: fraction indigène de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; céréales, vigne (35 h.).

 
 
Tasra: petite oasis, à 23 k. de Duveyrier, reliée à l’oasis de Figuig appartenant aux gens de Zenaga.

 
 
Tassaft-Guezra: village indigène du douar Oumalou, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Tassaft-ou-Ouguemoune: village indigène du douar Ouassif, commune mixte  du Djurdjura, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Tassadane: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 25 k., arr. et dép. Constantine; 5,168 hect.; 3,834 ind.; céréales, oliviers, arbres fruitiers ; élevage : bœufs et chèvres ; fabrication d’huile et savon arabe.

 
 
Tassafits (ancienne tribu des Toudja): douar de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 55 k. de Sidi-Aïch et à 22 k. de la Réunion, sur le chemin de la Réunion à la mer ; 7,603 hect. ; 4,139 ind. ; forêt de chênes-liège des Bou-Hatten ; céréales, figuiers, oliviers, caroubiers.

 
 
Tassala: douar de la commune de Fedj-M’zala, à 51 k., arr. et dép. Constantine ; 5,441 hect.; 3,100 ind. ; forêt de chênes-liège de Zouagha: oliviers, noyers, câpriers ; élevage : bœufs et chèvres ; gisements de cuivre, en exploitation.

 
 
Tassameurt: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 40 k. de Medjana
et à 52 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 10,077 hect..; 3,375 ind. ; céréales, figuiers, oliviers ; moulins à farine.

 
 
Tassin: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 32 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Tatfaman, à 9 k.: pos., télégr.; pop. : 601 franc., 260 étrangers, 80 ind. ; céréales (2,700 hect.), vigne (537 hect.) ; élevage du bétail ; charbon de bois, écorce à tan.

 
 
Taten-Yayia: village indigène de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; station chemin de fer Tabia à Ras-el-Mâ ; à 14 k. de Bedeau et à 23 k. de Ras-el-Mà ; 58 hab.

 
 
Tatfaman: groupe de fermes de la commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. de Tlemcen, dép. Oran; station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; à 40 k. d’Aïn-Fezza et à 22 k. de Lamoricière ; 109 hab. ; céréales, vigne (180 hect.) ; exploitation du tan, fabrication du charbon de bois.

 
 
Taxas: hameau de la commune mixte  d’Aïn-M’lila, arr. et. dép. Constantine ; station ch. de fer Aïn  Beïda à Ouled-Rhamoun, à 49 k. de Constantine ; pos. à Ouled-Rhamoun ; culture des céréales, alfa.

 
 
Taya ou Thaya: village du douar Taya-Selib, commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine ; station chemin de fer Bône à Khroubs ; à 35 k. de Guelma et à 27 k. d’Oued-Zenati ; forêt de chênes-liège ; mine de mercure et d’antimoine, en exploitation.

 
 
Taya-Selib: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Gonstantine ; à 30 k. d’Aïn-Amara et à 5 k. de la gare de Taya ; 3,638 hect. ; 2,245 ind. ; école au village d’Aïn-Taya; céréales, vigne, oliviers ; ruines romaines ; dolmens mégalithiques.

 
 
Taza: douar de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 35k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 7,713 hect.; 1,546 ind. ; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts de pins et de chênes.

 
 
Taza: village indigène du douar Ousammeur, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; gare la plus proche: Allaghan.

 
 
Taza: village de la commune mixte, de Téniet-el-Had, à 36 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; gares les plus proches : Berrouaghia, à 97 k.; Affreville, à 105 k.; pos. à Téniet-el-Had, télégr. ; 256 hab. ; eau abondante; céréales, arbres fruitiers ; élevage du mouton ; marché important.

 
 
Tazerout: village indigène du douar Acif-el-Hammam, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 41 k. d’El-Kseur et à 66 k. de Bougie.

 
 
Tazerout: village indigène du douar Ouzellaguen, commune mixte d’Akbou, à 20 k., arr. Bougie, à 70 k., dép. Constantine.

 
 
Tazerout: village indigène du douar El-Ouldja, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép.  Constantine.

 
 
Tazerout-Ihaddadem: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 26 k. d’El-Kseur et à 52 k. de Bougie.

 
 
Tazerouts: village indigène du douar Idjeur, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; à 8 k. de Michelet.

 
 
Tazgaït: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 15 k. de Cassaigne et à 40 k. de la gare d’Aïn-Tedelès ; 3,598 hect. ; 836 ind., 17 eur. ; céréales, figuiers ; élevage : bœufs, 
chevaux, moutons.

 
 
Tazia: douar de la commune mixte de Taher, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 18 k. de Taher et à 25 k. de Djidjelli ; 2,072 hect. ; 1,032 ind. ; forêt de chênes-liège des Beni-Khettab ; douar limitant les communes de Strasbourg et de Tababort; oliviers, chênes-liège ; élevage des chèvres.

 
 
Tazmalt: douar de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; à une distance moyenne de 17 k. d’Akbou: 2,130 hect.; 2,468 ind.; oliviers, figuiers, caroubiers.

 
 
Tazmalt: village de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; station ch. de fer Beni-Mansour à Bougie ; à 301 k. de Constantine, à 8 k. de Beni-Mansour et à 17 k. d’Akbou; pos., télégr. ; pop. : 175 franc., 601 ind. ; climat sain, végétation très belle, eau abondante ; céréales, un peu de vigne ; principale culture : les oliviers ; fabriques importantes d’huile d’olive surfine et huile kabyle ; production annuelle : 800,000 kiloks. Tazmalt est le point d’où partent et où arrivent les touristes allant faire où venant de faire des excursions en Kabylie par Tizi-Ouzou, Fort-National et le Col de Tirourda.

 
 
Tazout: mine de plomb, à 3 k. Nord de Saint-Cloud, arr. et dép. Oran ; reprises d’anciennes galeries .

 
 
Tazrourt: village indigène du douar Aït-Ouarest-ou-Ali, commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, à 30 k., dép. Constantine.

 
 
Tehaïf: douar de la commune mixte de Tablât, à 30 k., arr. et dép. Alger ; 8,368 hect. ; 3,036 ind. ; céréales, forêts de pins d’Alep ; élevage: chevaux, mulets, bœufs, moutons, chèvres.

 
 
Tebaïga: douar de la commune mixte de l’Edough (ancienne tribu des Ouled-Attia), arr. Bône, dép. Constantine; 9,812hect.; 2,549 ind., 5 eur. : mine de fer à 4 k. Ouest d’Aïn-Mokra.

 
 
Tebesbest: fraction de la tribu de Touggourt, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,091 ind.

 
 
Tébessa: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Constantine, à une altitude de 855 à 1,000m ; gare terminus du chemin de fer de Souk-Ahras à Tébessa ; à 128 k. de Souk-Ahras et à 345 k. de Constantine (par la voie ferrée) ; pos., télégr., garnison, quartier de cavalerie, hôpital militaire, jus. de p. ; pop. : ville 4,733 hab. ; 633 franc., 167 isr. ; 294 ita., 5,215 ind., 581 tunisiens; eau abondante : plaines et montagnes; forêts, céréales, arbres fruitiers ; élevage : 154,750 moutons, 61,320 chèvres; marché très important; céréales, laines, bestiaux, peaux, huiles. Ville très ancienne dont la fondation remonte à l’an 72 av. J.-C. Ruines romaines très remarquables, classées comme monuments historiques. Ville frontière de la Tunisie. Douar : Tébessa, 2,389 ind.

 
 
Tébessa: nom de cercle militaire et de commune indigène, sous le commandement militaire (sub. de Batna), dép. Constantine ; sup. : 966,150 hect. ; pop.: 39,500 ind.; forêts, oliviers, figuiers, arbres fruitiers divers, céréales, un peu de vigne, culture du palmier sur certains points (15,722 palmiers) ; élevage du bétail très développé : 1,416 chevaux, 596 mulets, 7,430 chameaux, 2,120 bœufs, 262,338 moutons et 86,432 chèvres; plusieurs marchés importants pour huiles, dattes, bestiaux. Cette région est la plus riche de l’Algérie, au point de vue minéralogique : 4 mines de plomb à Aïn-  Tolba, à 45 k. Nord, à Chabel-el-Melah, à 60 k. Nord ; 3 mines de cuivre : à Aïn-Did, à 36 k. Nord, à Mézouïa, à 34 k. Nord, à Djebel-bou-Kadra, à 44 k. Nord ; 15 mines de zinc, dont une seule en exploitation, à Bekkaria, à 10 k. Est de Tébessa.

 
 
Tébessa: douar de la commune indigène du même nom ; 18,808 hect.; 2,389 ind.

 
 
Tebouïa-Ahmed: fraction de la tribu du Djebel-Chéchar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 415 ind.

 
 
Tefessera: village indigène du douar Azaïl, commune mixte de Sebdou, arr. .de Tlemcen, dép. d’Oran ; nombreux jardins, jolie mosquée.

 
 
Tefeschoun: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; à 49 k. Sud-Ouest d’Alger, à 3 k. de Castiglione et à 10 k. de Coléa, gare la plus proche : pos. à Castiglione, télégr. ; pop. : 1,275 hab. ; vil. 284 ; franc. 324, naturalisés 337, esp. 173, ita. 259, ind. 182 ; terres fertiles, eau abondante : céréales, vigne (530 hect.).

 
 
Tefreg: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 40 k. de Medjana et à 54 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 7,717 hect.; 4,108 ind.; céréales, forêts, oliviers, figuiers, arbres fruitiers.

 
 
Tekhalet ou Aïn-Tekhalet: village de la commune du Pont-de-l’Isser, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 30 k. Nord-Est de Tlemcen et à 23 k. d’Aïn-Temouchent, gare la plus proche ; pos., télégr. à Pont-de-l’Isser ; 780 hab., dont 350 eur. ; céréales, un peu de vigne ; carrière de marbre onyx de nuances diverses, en exploitation active, très recherché pour la décoration architecturale; plusieurs colonnes, pour l’Opéra
de Paris, ont été extraites de cette carrière.

 
 
Tekerdjichet (ancienne tribu des Beni-bou-Hattab): douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 24 k. de Bordj-Beni-Hindel ; 9,878 hect. ; 1,320 ind.; céréales, arbres fruitiers ; marché le dimanche.

 
 
Télagh: chef-lieu de commune mixte, arr. Sidi-bel-Abbès, à 52 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Sidi-Slissen, à 19 k. ; pos., télégr., jus. de p. ; 1,239 hab., dont 497 franc., 494 étrangers, 248 ind. ; céréales, vigne ; élevage : moutons, bœufs, chevaux.

 
 
Télagh: nom d’une commune mixte dont le siège est au Télagh (vil.), arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; sup. 450,000 hect., dont 210,000 en forêts de pins d’Alep et de chênes-verts ; pop. 15,281 ind., 793 franc., 1,791 esp., 115 ita., 561 marocains ; terrains sablonneux ; culture des céréales, vigne (245hect.), exploitation de l’alfa, du bois, du charbon, de l’écorce à tan ; élevage du bétail : 65,829 moutons, 30,978 chèvres, 1,381 chevaux, 609 chameaux, 2,243 boeufs, 518 mulets.

 
 
Télaghma: station chemin de fer Constantine à Alger ; à 23 k. d’El-Guerrah et à 20 k. de Mechta-el-  Arbi.

 
 
Telilat: douar de la commune mixte de Saint-Lucien, à 5 k., arr. et dép. Oran ; 4,447 hect. ; 2,380 ind. : céréales, vigne, oliviers ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 
 
Telioum ou Teliouin: douar, dont le territoire est réparti : commune de Marcier-Lacombe, 7,119 hect., 697 ind., 74 eur.; e. mix. de La Mékerra, 14,176 hect., 1,734 ind., 136 eur. ; fermes eur. importantes; céréales, vigne (285 hect.), forêts de pins d’Alep.

 
 
Tella: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; à 28 k. de Saint-Arnaud ; 14,343 hect.; 2,852 ind. ; céréales; élevage: chevaux, moutons.

 
 
Temacine: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,101 ind. : le ksar est situé sur la route de Biskra à Ouargla, à 12 k. de Touggourt et à 149 k. d’Ouargla ; oasis la plus importante de l’Oued-R’ir.

 
 
Temaznia: douar de la commune mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran ; à 18 k. de Palikao ; 10,690 hect. ; 4,160 ind., 68 eur. ; céréales, forêts; élevage : bœufs, moulons, chèvres.

 
 
Temda: caravansérail sur la route de Tiaret à Relizane, à 21 k. de Tiaret, dép. Oran.

 
 
Temlouka: village indigène de la commune de Sétif, dép. Constantine; gare la plus proche : Sétif ; pos., télégr. à Sétif ; 200 hab. ; céréales, élevage du bétail.

 
 
Temlouka (V. Montcalm, nom nouveau).

 
 
Temsalmet: hameau indigène de la commune de Misserghin, à 4 k., dép. Oran ; céréales, vigne, arbres fruitiers.

 
 
Temoulga: hameau de la commune d’Oued-Fodda, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 3 k. d’Oued-Fodda et. à 4 k. de Vauban ; mine de fer (hématite) à 1 k. 800 au Sud de la gare.

 
 
Tenazet: douar dont le territoire est réparti : commune de Sainte-Barbe-du-Tlélat, 1,732 hect.., 858 ind. ; commune de Tafaroui, 10,671 hect, 3,142 ind., 23 eur. ; commune de Valmy, 1,742 hect., 290 ind.; commune mixte de Saint-Lucien, à 4 k. ; céréales, oliviers, vigne ;. élevage : bœufs, moutons et chevaux ; carrière de pierre blanche.

 
 
Tendrara: douar de la commune mixte  du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 14 k. de Lamartine et à 25 k. d’Oued-Fodda ; 8,881 hect. ; 2,321 ind., 10 eur. ; forêts ; élevage des bœufs et moutons. 

 
 
Tenelda: relais sur la route de Biskra à Touggourt, à 130 k. de Biskra.

 
 
Ténès: chef-lieu de commune, arr. Orléansville, à 54 k., dép. Alger, à 261 k.; gare la plus proche : Orleansville ; port de mer ; pos., télégr., hôpital militaire, jus. de p. ; 4,449 hab. ; ville 2,326 ; franc. 809, esp. 519, isr. 84, étrangers 142, ind. 2,893; céréales, vigne (210 hect,), fourrages, arbres fruitiers, culture maraîchère ; élevage du bétail ; salaison du poisson ; service réguliers de bateaux entre Alger et Ténès. Phare au cap Ténès, d’une puissance lu- mineuse de 6,199 becs Carcel.

 
 
Ténès: nom d’une commune mixte, dont le siège est à Ténès (ville) ; sup. 165,280 hect. ; pop. 40,500 ind., 748 franc., 65 étrangers; céréales (35,000 hect.), vigne (256 hect,), fourrages ; élevage des bestiaux : chevaux 2,284, ânes, mulets 1,000, mais particulièrement les bœufs, 16,270, moutons 40,595, chèvres 83,817 ; nombreuses mines de cuivre inexploitées ; plusieurs mines de fer, dont deux très complètement explorées et concédées, à Djebel-Hadid, à- 45 k. Sud 40° Ouest de Ténès et 9 Beni-Aguil, à 30 k. Est de Tenès ; carrière de gypse à Kerbah, à 20 k. Sud-Sud-Ouest de Ténès et carrière de pierre à bâtir aux environs de la ville de Ténès.

 
 
Tengout: douar de la commune mixte de Jemmapes, à 13 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; 5,555 hect, ; 1,994 ind. ; céréales, forêts de chênes-liège très étendues.

 
 
Teniet-el-Had: chef-lieu de commune et de canton,, arr. Miliana, à 73 k., dép. Alger, à 183 k. : gare la plus proche: Affreville, à 62 k.; pos., télégr., hôpital militaire, parc d’artillerie, arsenal, poste militaire important, jus. de p. ; pop. 4,405 hab.; ville 1,813; franç. 609, isr. 218, ind. 3,373, étrangers 205 ; culture des céréales, légumes, fruits ; pépinière ; élevage du bétail ; marchés arabes pour moutons, peaux, laines, céréales.

 
 
Téniet-el-Had: nom d’une commune mixte dont le siège est à Téniet-el-Had (ville); sup. 275,982 hect. ;
pop. 37,845 ind., 1,237 franc., 121 étrangers ; belles forêts de cèdres (8,500 hect.), qui renferment des
sujets de dimensions colossales (10 m de circonférence et 50 m de hauteur) : céréales, vigne (63 hect.); terres de parcours pour l’élevage ; chevaux 3,137, bœufs 9,873, moutons 154,331, chèvres 38,570, mulets 900, chameaux 429, ânes 5,200.

 
 
Téniet-er-Relem: station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 8 k. de Méchéria, dép. Oran.

 
 
Téniet-et-Tin: douar de la commune mixte de Takitount, arr. Bougre, dép. Gonstantine; à 12 k. de Périgotville et à 20 k. de la gare de Sétif ; 4,240 hect. ; 2,128 ind. ; céréales, un peu de vigne ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Téniet-et-Tin: fermes européennes de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine ; céréales, vigne (40 hect. ) ; élevage du bétail.

 
 
Tenira: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, dép.Oran ; gare la plus proche : Tabia, à 25 k. ; télégr. municipal, pos. à Sidi-bel-Abbès ; pop. 267 franc., 318 esp., 376 marocains, 1,635 ind.;  céréales,vigne(122hect.), oliviers ; exploitation de l’écorce à tan et de l’alfa ; élevage du bétail.

Douars : Hamyan, Oued-Sefioun.

 
 
Temezaret: douar de la commune mixte de Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 20 k. de Colbert ; 3,303 ind. ; céréales ; forêts domaniales ; élevage : chevaux, moutons, chèvres ; fabrication de charbon de bois.

 
 
Terga (V.Turgot, nom nouveau)

 
 
Ternana: douar de la commune mixte de Nedroma, à 12 k., arr. Tlemcen, dép. Oran ; 11,700 hect.; 4,408 ind., 50 eur. ; élevage : moutons, bœufs ; mines de plomb et de zinc au Djebel-Masser ; carrières de Bouharoum (marbre onyx).

 
 
Terni: douar de la commune mixte de Sebdou, à 40 k., arr. Tlemcen, dép. Oran; 15,584 hect. ; 2,861 ind., 17 eur. ; céréales, élevage du bétail.

 
 
Terni: village de la commune mixte de Sebdou, à 25 k., arr. Tlemcen, dép. Oran ; gare la plus proche : Tlemcen, à 14 k.; 57 hab.; céréales, bons pâturages, un peu de vigne ; élevage du bétail.

 
 
Terraguelt: douar de la commune mixte de Sedrata, à 27 k., arr. et dép. Constantine; à 33 k. d’Aïn-Beïda ; 24,469 hect. ; 2,910 ind. ; céréales, forêts, élevage du bétail.

 
 
Tessala: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; gare la plus proche : Sidi-bel-Abbès, à 16 k. ; télégr. municipal, pos. à Sidi-bel-Abbès; pop.: 165 franc., 1,805 ind., 140 esp., 167 marocains ; eau abondante; céréales, vigne (432 hect.), culture maraîchère. 
 
Douars : Nemaïcha, Ouled-Riah.

 
 
Texenna: hameau de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constanline, sur la route de Djidjelli à Constantine, au col de Texenna ; pos., télégr. à Djidjelli, à 26 k. ; 297 hab. ; école ; culture des céréales, de la vigne ; arbres fruitiers.

 
 
Tharia (ancienne tribu des Ouled-Aïssa): constituée en douar, dont le territoire est réparti : commune de Carnot, 6,624 hect., 1,903 ind.; commune d’Oued-Fodda, 395 hect., 1,021 ind.

 
 
Thiers: village de la commune mixte de Palestro, à 12 k., dép. Alger, à 88 k.; station chemin de fer Alger-Constantine ; télégr. à la garé, pos. à Palestro ; 175 hab., dont 150 franc. ; céréales, vigne (144 hect.) ; carrière de grès, carrière de calcaire.

 
 
Thiersville: village de la commune mixte de Mascara, à 18 k., dép. Oran, à 158 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier; pos., télégr., 636 hab., dont 90 ind. ; céréales, vigne (145 hect.), jardins, arbres fruitiers ; forêt de chênes-liège ; eau abondante ; carrière de calcaire. 
 
 
 
 
Thimgad: ruines d’une ville romaine (le Tamugas des Romains), à 32 k. Est de Batna, dép. Constantine. Ces ruines qui, il y a vingt ans, étaient à peine connues, font l’admiration des nombreux touristes qui, en allant à Biskra, s’arrêtent à Batna pour les visiter. D’après les connaisseurs, les ruines de Pompeï n’offrent rien de plus beau. Elles comprennent : un théâtre, des arcs de triomphe, un capitule, un grand et un petit forum, un fort byzantin, etc. Chaque jour met en lumière de nouvelles richesses et, selon toute probabilité, ces ruines s’étendent très loin. A 5 k. Sud de Thimgad, dans une gorge très étroite, le Foum-Ksantina, dont les hauteurs sont couvertes de tombeaux circulaires taillés dans le roc, au nombre de plus de 300.

 
 
Thouda: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. dé Batna), dép. Constantine ; 302 ind.

 
 
Tiamimine: carrière de gypse très abondante, à 4 k. Sud de Rovigo, arr. et dép. Alger.

 
 
Tiara: tribu de la commune mixte de Tablat, à 60 k., arr. et dép. Alger ; 17,611 hect. ; 5,287 ind.; céréales, vigne, forêts de pins d’Alep ; élevage : boeufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres.

 
 
Tiaret: chef-lieu de commune et de canton, arr. Mostaganem, à 197 k., dép. Oran, à 247 k. ; gare terminus chemin de fer Mostaganem à Tiaret; pos., télégr., jus. de p., trib. répressif, poste militaire, hôpital militaire : pop. : 1,695 franc., 614 esp., 426 isr., 70 marocains, 2,610 ind. ; marché important pour laines, grains, bestiaux; céréales, vigne ; élevage: chevaux, bœufs, moutons ; mines d’anthracite, à 10 k. Ouest de Tiaret.

 
 
Tiaret: nom d’une commune mixte, dont le siège est à Tiaret (ville) ; sup. 157,682 hect. : pop. : 21,416 ind., 1,193 franc., 238 esp., 155 marocains ; région montagneuse ; belles forêts de chênes, thuyas, pins d’Alep ; céréales,vigne (443 hect.) ; élevage très développé : chevaux 2,573, mulets 328, bœufs 9,106, moutons 91,062, chèvres 9,450, chameaux 343 ; c’est la région qui produit les plus beaux types chevalins de l’Algérie .

 
 
Tiaret-AIIou: nom d’une commune indigène de commandement militaire (sub. de Mascara), dép. Oran; sup. 1,580,350 hect. ; pop. : 40,840 ind. ; 535 franc., 140 isr., 375 marocains ; céréales ; élevage : pour le cercle de Tiaret: chevaux 3,443, bœufs 11,188, moutons 500,995, chèvres 48,100, chameaux 8,246 ; pour l’annexe d’Aflou: 1,757 chevaux, 7,980 bœufs, 171,809 moutons, 49,455 chèvres, 8,326 chameaux ; grand commerce de laines ; fabrication de tapis renommés.

 
 
Tibane: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 
 
Tibergnent: village de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 10 k., arr. et dép. Constantine, à 80 k. ; gare la plus proche : Mechta-el-Arbi, à 62 k. ; siège de la jus. de p. du canton de Fedj-M’zala ; pos., télégr.; 119 hab.; céréales, vigne (25 hect.).

 
 
Tiberkanin: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 6 k. de Lamartine et à 3 k. de la gare des Attaffs ; 10,907 hect.; 4,027 ind.; grande culture des céréales.

 
 
Tidda: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 55 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 9,970 hect. ; 2,650 ind.; céréales, arbres fruitiers, forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 
 
Tidjet: village indigène du douar Harbil, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 
 
Tifech: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 34 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; 12,077 hect. ; 3,953 ind., 16 eur. ; école ; très belles plaines, blés de 1er choix.

 
 
Tiffilès (V. Mellinet, nom nouveau).

 
 
Tiffilès: douar de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, à 40 k., dép. Oran ; 9,072 hect.; 2,553 ind., 262 esp. ; céréales, oliviers, forêts de pins d’Alep ; fabrication du charbon.

 
 
Tiffrit: douar de la commune mixte de Saïda, à 28 k., arr. Mascara, à 90 k., dép. Oran ; 12,022 hect, ; 1,303 ind., 11 eur. ; céréales ; élevage : moutons, chèvres.

 
 
Tiffra: douar de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 15 k. de Sidi-Aïch ; 3,446 hect. ; 2,749 ind. ; école ; céréales, oliviers, figuiers, caroubiers, forêt de chênes-liège.

 
 
Tifra: village indigène du douar Iflissen, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Tigditt: faubourg de la ville de Mostaganem, dép. Oran, sur la rive droite de l’Aïn-Sefra ; habité par une pop. arabe.

 
 
Tighanimine (ancienne tribu des Ouled-Daoud): douar de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; à 64 k. de Lambèse ; 39,705 hect. ; 2,487 ind.; céréales ; peu de jardins; élevage : chevaux, moutons.

 
 
Tigheremt (ancienne tribu des Beni-Yala-Cheraga): douar de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger ; à côté de la gare d’El-Esnam ; 13,880 hect. ; 2,846 ind. ; céréales ; élevage : moutons, chèvres.

 
 
Tighermatine: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 40 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 8,390 hect. ; 1,807 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêts; élevage : chevaux, bœufs, moutons ; station de monte à Sidi-Ali.

 
 
Tighilt: village indigène du douar Belloua, commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Tighilt-el-Hadj-Ali: village indigène de la tribu Aït-Akerma, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 
 
Tighzeratine: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 24 k. d’El-Kseur.

 
 
Tighzert (ancienne tribu des Matmata): douar de la commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger ; à 35 k. de Lavigerie et à 36 k. de la gare d’Affreville ; 26,264 hect. ; 2,733 ind. ; céréales, forêts; élevage du bétail.

 
 
Tighzert: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine; à 24 k. d’El-Kseur ; école.

 
 
Tigounatine (ancienne tribu des Beni-Ourtilane): douar de la commune mixtede Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine; à 42 k. de Lafayette; 3,646 ind.; céréales, forêts ; élevage du mouton ; mines.

 
 
Tigrine (ancienne tribu des Beni-Abbès): douar de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; à une distance moyenne d’Akbou de 25 k.; 7,882 hect.; 2,945 ind.;. oliviers, figuiers, caroubiers, un peu de céréales.

 
 
Tiguedidine: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 491 ind.

 
 
Tiguenounine: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 
 
Tiguert-Hala: village indigène sur la route de Tizi-Ouzou à Fort-National, à 15 k.

 
 
Tiguiguest: douar de la commune mixte de Tiaret, à 19 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 3,200 hect. 630 ind.; céréales ; élevage : bœufs ,chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Tigzirt: village de la commune mixte de Mizrana et siège de l’administration de cette commune, arr. Tizi-Ouzou,. dép. Alger; à 25 k. Est de Dellys et à 35 k. de Tizi-Ouzou; télégr. municipal, pos. à Dellys ; pop. : 104 franc., 27 étrangers, 58 ind. ; céréales, vigne. Bâti au bord de la mer, dans un site pittoresque ; belles ruines romaines et phéniciennes ; débarcadère pour chalands.

 
 
Tiklat: village de la commune d’El-Kseur, à 3 k., arr. Bougie, dép. Constantine ; à 28 k. Est de Bougie, sur l’oued Sahel ; céréales, vigne, oliviers. Ruines romaines importantes.
 
 
 
 
Tikohaïn: douar de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 15 k. de la gare de Tizi-Ouzou et à 25 k. de Tigzirt ; 4,105 hect.; 3,017 ind.; céréales, oliviers, figuiers, vigne (15 hect.).

 
 
Tiksiriden: douar de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger ; à 5 k. de la gare de Maillot ; 1,820 hect. ; 1,404 ind. ; oliviers en quantité.

 
 
Tilatou: douar de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 20 k. de Mac-Mahon ; 38,841 hect. ; 2,329 ind. ; pays très accidenté; gorges très pittoresques de 6 k. de longueur ;montagne de sel gemme; poste de télégraphie optique au Metlili ; chasse au mouflon et à la gazelle.

 
 
Tiliouanet: village indigène du douar Kalaà, commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. Sud-Ouest de Relizane; affleurements très nombreux de pétrole ; sondages entrepris dans cette région pétrolifère.

 
 
Tïliouïn: douar de la commune de Palestre, arr. et dép. Alger ; 734 hect.; 2,125 ind.

 
 
Tilmouni: douar de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran : à 25 k. de Sidi-bel-Abbès, sur le chemin de Sidi-bel-Abbès à Mascara; 14,514 hect. ; 3,011 ind., 434 esp.; école au vil. d’Haci-Merdoum ; céréales, vigne, forêt de pins d’Alep.

 
 
Timazrit: section de la commune mixte de Soummam (ancienne tribu des Ouled-Abd-el-Djebar), arr. Bougie, dép. Constantine ; 10,017 ind. ; école au village indigène d’Abaïnou ; mine de fer, à 30 k. Sud-Ouest de Bougie ; à 11 k. de Sidi-Aïch ; céréales, caroubiers, oliviers, figuiers, arbres fruitiers.

 
 
Timegras: fraction du douar Sidi-Hamouda, commune de Rovigo, arr. et dép. Alger ; carrière de gypse en exploitation, à 4 k. O. de Rovigo.

 
 
Timengache: village indigène du douar Harbil, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine; à 30 k. de Lafayette ; école.

 
 
Timezeratine (V. Hanoteau, nom nouveau).

 
 
Timgad (V. Thimgad).

 
 
Tim-Telacin: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, arr. et dép. Constantine; à 25 k. de Châteaudun et à 11 k. de la gare de Téleghma ; 6,890 hect.; 2,268 ind. ; céréales.

 
 
Tinar: village de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 24 k. de Saint-Arnaud et à 9 k. de Sétif ; 18 hab.

 
 
Tin-Brahim: gare fortifiée du chemin de fer d’Arzew à Duveyrier, à 10 k. de Modjbah-Sfid. et à 248 k. d’Oran, près des Chotts ; pays inculte et désert.

 
 
Tinebdar: village indigène du douar des Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 24 k. d’El-Kseur ; école.

 
 
Tinedla-el-Berd: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 227 ind.

 
 
Tipaza: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; à 13 k. de Marengo et à 29 k. de Cherchel ; port de mer ; pos., télégr. ; pop. 2,437 hab. ; vil. 349 ; franc. 380, esp. 197, ind. 1,800, divers 60 ; céréales, vigne (620 hect.), fruits ; service régulier de bateaux entre Alger et Tipaza ; ruines romaines  remarquables.

Douar de la commune : Chenoua, 1,790 ind.

 
 
Tircine: douar de la commune mixte de Saïda, à 58 k., arr. Mascara, à 103 k., dép. Oran; 24,538 hect. ; 2,270 ind., 44 eur. ; céréales ; élevage : bœufs 1,190, moutons 19,500, chèvres 7,465 ; ‘fabrication de tapis ind.

 
 
Tirckount: fraction de la commune mixte de Méchéria, cercle d’Aïn-Sefra (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 8 hab.; gare fortifiée chemin de fer d’Arzew à Duveyrier, à 11 k. d’Aïn-Sefra ; mine de carbonate de fer.

 
 
Tirenat: douar de la commune de Sidi-Lhassen, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 1,420 hab. ; fermes eur.; céréales, vigne, alfa ; élevage du bétail. 
 
 
 
 
Tirennifine: douar de la commune mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran; limitrophe du village de Palikao ; 6,329 hect. ; 4,090 ind. ; céréales, vigne, arbres fruitiers; élevage : moutons, bœufs,  chèvres. 

 
 
Tir’il-bou-Khaïr: village kabyle de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, sur la route de Port-National à Bougie ; à 8 k. de Yacouren ; construit comme un aire d’oiseau de proie d ans un creux de rocher ; vue magnifique.

 
 
Tirman (ancien nom : Oued-Tralimet): village de création récente, de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran, sur la route de Daya à Sidi-bel-Abbès ; à 42 k. de ( Sidi-bel-Abbès et à 18 k. de Tenira ; gare la plus proche : Chanzy, à 20 k.; céréales, vigne ; centre en peuplement.

 
 
Tirmitine (ancienne tribu des Beni-Khalifa): douar de la commune de Mirabeau, arr., Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 1,083 hect. ; 3,179 ind.

 
 
Tiroual: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 
 
Tirourda: hameau indigène de la tribu des Beni-Illiten, commune mixte du Djurdjura, arr.- Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 3 k. du Col de Tirourda, sur la route de Fort-National à Beni-Mansour.

 
 
Tirourda (Col-de-) (V. Col-de-Tirourda).

 
 
Tissemsil (V. Vialar, nom nouveau).

 
 
Tittery-Souary-et Dheïmat: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép  Alger ; 1,756 ind.

 
 
Titest: village indigène du douar Harbil, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 30 k. de Colbert ; école ; céréales ; élevage : moutons, chèvres; phosphates dits de Tocqueville.

 
 
Tixemert: ksar de la commune mixte de Méchéria, cercle d’Aïn-Sefra, dép. Oran; à 35 k. d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh ; gare la plus proche : Moghrar, à 60 k.

 
 
Tixeraïne: village de la commune de Birkadem, arr. et dép. Alger ; à 2 k. N.-O. de Birkadem et à 11 k. d’Alger ; culture de la vigne. 
 
 
 
 
Tixter: fraction du douar Mosly, commune mixte de Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; station chemin de fer Alger-Constantine ; à 37 k. de Sétif, à 10 k. d’Aïn-Tassera et à 13 k. de Tocqueville.

 
 
Tizi: village de la commune mixte de Mascara, à 12 k., dép. Oran ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier, embranchement pour la ligne de Mascara; pos., télégr. ; pop. : 362 hab. ;. céréales, vigne (90 hect.) ; élevage du bétail ; carrière de calcaire, bleu, à 5 k. de la gare.

 
 
 
Tizi-Ahmed: village indigène du douar des Beni-Amrous, commune mixte  d’Oued-Marsa, arr. Bougie, à 19 k. dép. Constantine.

 
 
 
Tizi-bou-Amane: village indigène du douar Beni-Khellil, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou,. dép. Alger.

 
 
 
Tizi-Bouchène: village indigène du douar Beni-Ghobri, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
 
Tizi-Franco: bordj gite d’étape, sur la route de Cherchel à Miliana, à 41 k. de Cherchel, et à 19 k. de Miliana ; eau et bois en, abondance ; forêt de chênes-liège.

 
 
Tizi-Hibel: village indigène du douar Aït-Mahmoud, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 
 
Tizi-N’béchar: village de la commune de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine ; gare la plus proche : Sétif, à 38 k. ; pos., télégr. à Kerrata, à 17 k.; à côté du bordj de Takitount; 15 hab. ; céréales, arbres fruitiers, vigne; élevage du bétail ; source d’eau alcaline comparable à celle de Vichy.

 
 
Tizi-N’terga: village indigène du douar Fraoucen, commune de Mekla, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 
 
Tizi-Ouzou: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Alger, à 107 k. ; gare terminus de la ligne Ménerville – Tizi-Ouzou ; sous-préf., tribunal de 1re instance, jus. de p., comice agricole, pos., télégr. ; pop. totale : 27,600 hab. ; ville 1,457 ; franc. 1,012, naturalisés 103, esp. 87, ita. 85, ind. 26,294, divers 19 ; culture des céréales; vigne (115 hect.), fourrages ; arbres fruitiers : orangers, grenadiers ; oliviers et figuiers en grande quantité ; élevage du bétail : bœufs, moutons; fabriques d’huile, distilleries de liqueurs. 
 
Douars : Zmenzer, Sik-ou-Meddour, Maàtka, Belloua et Bétrouna.

 
 
Tizi-Ouzou (Arr. de):  Région comprise entre le littoral de Dellys et le puissant massif kabyle ; plaines de l’Oued-Isser et de l’Oued-Sebaou ; forêts de chênes-liège (25,000 hect.), forêts de chênes-zéens  d’Azazga et de Yacouren. Culture des céréales : blé, orge, bechna ; le bechna (sorgho blanc) est l’objet d’une culture importante dans la région de Dellys, parce qu’il constitue, pour les indigènes une précieuse ressource pour faire les galettes et le couscoussou. Les cultures arbustives (olivier et figuier) couvrent des surfaces considérables et constituent une des principales ressources. La culture du tabac est très développée, surtout dans les plaines de lisser. La vigne (2,349 hect.) est cultivée à des altitudes très différentes : Tizi-Ouzou (150m), Fort-National (750m). L’élevage du bétail est assez développé; l’arr. possède 1,697 chevaux, 12,828 mulets, 66,154 bœufs, 96,966 moutons et 64,563 chèvres.

 
 
Tizi-Rached: village kabyle de la commune mixte de Fort-National, à 8 k. ; école kabyle-franç. ; les ind. fabriquent des armes et des bijoux; eau en abondance ; oliviers.

 
 
Tizi-R’nif: chef-lieu de commune, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; gare la plus proche : Aomar, à 21 k. ; distance de Dra-el-Mizan, 9 k. ; pos., télégr. ; pop. 4,291 ind., 150 franc.; eau abondante ; céréales, oliviers, vigne (82hect.) ; élevage du bétail.

Douar de la commune : Akelindja, 4,291 ind.

 
 
T’kout: fraction du douar des Zellatou, commune indigène et cercle de Biskra, à 75 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 540 ind. ; poste militaire, bordj.

 
 
Tlemcen: chef-lieu de commune, de canton et d’arr. du dép. d’Oran ; gare terminus chemin de fer de Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; à 165 k. d’Oran et à 508 k. d’Alger (par la voie ferrée) ; sous-préf., sub. militaire, tribunal de 1re instance, collège, pos., télégr., comice agricole; belles mosquées, ruines romaines de l’ancienne ville de Tlemcen; pop. totale : 35,468 hab.; ville 22,273 ; franc. 3,502, naturalisés 627, esp. 1,225, isr. 4,910, ind. 24,234, marocains 728, divers 241 ; céréales, vigne (1,950 hect.), culture maraîchère, arbres fruitiers ; élevage du bétail ; marché important pour grains, bestiaux, huile d’olive, laines, peaux ; promenades et curiosités des environs très intéressantes : le vil. d’Agadir, le Bois-de-Boulogne, Sidi-bou-Meddine et Mansourah. 
 
Douars de la commune : Aïn- Douz, 459 ind. ; Zelboun, 1,094 ind.

 
 
Tlemcen (Arr. de): Deux puissants massifs : les Traras, près de la mer, et le massif dit Tlemcénien ; ils entourent, par des hauteurs de 800 à 1,800 m, une vaste plaine de 225,000 hect. Belles forêts de chênes-liège, de pins d’Alep ; frênes, noyers, pistachiers. Sources nombreuses ; terres à alfa et terres de grands parcours à végétation spontanée ; cultures des céréales, de la vigne (4,036 hect.); arbres fruitiers ; oliviers et mûriers en quantité ; élevage du bétail. L’arr. de Tlemcen est très riche au point de vue minéralogique : mines de plomb à Gar-Rouban et à Sidi-Aramon, à 30 k. de Lalla-Maghrnia; mines de cuivre à Abla et à Sidna-Oucha ; mines de zinc à Mazis, à 10 k. de Lalla-Maghrnia ; au Djebel-Masser, à Fillaoueen ; plusieurs mines de fer ; gisements de schistes bitumineux à Lamoricière et à Bou-Kanéfis; carrière de sel gemme; belles carrières de marbre onyx, en exploitation, à Tekbalet, à Sidi- Hamza, à Aïn-Sebas et à Djouanif ; carrière de calcaire à chaux hydraulique, plâtre ; carrières de grès a bâtir aux environs de Tlemcen et de Lalla-Maghrnia; gisements de phosphate, non exploités. L’arr. nourrit 109,426 moutons, 107,105 chèvres, 3,792 chevaux, 3,741 mulets, 28,163 bœufs. 

 
 
Tléta: village indigène du douar des Azaïl, commune mixte de Sebdou, arr. Tlemcen, dép. Oran ; eau abondante ; jardins, mosquée.

 
 
Tléta: station chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; à 7 k. de Mirabeau et à 23 k. de Boghni.

 
 
Tlets: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 30 k., dép. Constantine; 9,511 hect.; 1,531 ind.; céréales, élevage du mouton.

 
 
Tocquevïlle (ancien nom : Ras-el-Oued): village de la commune mixte de Rihra, arr. Sétif, dép. Constantine ; gares les plus proches : Tixter, à 13 k., Aïn-Tassera, à 5 k. ; distance de Sétif 38 k. Ouest 40° Sud ; pos., télégr.; pop. : 755 hab., y compris les fermes ; eau abondante ; céréales; élevage: bœufs, chevaux, moutons ; gisements de phosphates en exploitation très active, reliés à la gare de Tixter par une voie de 13 k.

 
 
Tokla: douar de la commune mixte de Collo, à 14 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 3,353 hect.; 1,290 ind. ; céréales, oliviers; élevage : bœufs et chèvres. 

 
 
Tolga: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra, à 40 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,813 ind. ; oasis de 50,000 palmiers.

 
 
Tombeau de la Chrétienne: monument funéraire, remarquable par ses proportions grandioses, situé à 5 k. du vil. de Bérard et à environ 55 k. d’Alger. C’est un cylindre énorme, assis sur une base carrée et coiffé d’un cône à gradins ; son diamètre, à la base, est de 64 m ; sa hauteur actuelle, de près de 33 m ; elle devait être autrefois de 40″ environ. Construit en belles pierres de taille, de grandes dimensions, disposées en assises réguliers, sa partie cylindrique est ornée de soixante colonnes d’ordre
grec ; les galeries intérieures ont un développement de plus de 400 m. Ce monument a été longtemps une énigme ; mais les archéologues sont aujourd’hui d’accord pour reconnaître qu’il a été le tombeau du roi Juba II et probablement aussi de sa femme Cléopâtre Séléné et de leur fils unique Ptolémée, qui fut, on le sait, le dernier roi de Mauritanie.

 
 
Tombeau de la Neige: hameau du village de La Réunion, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; station chemin de fer Beni-Mansour à Bougie, à 20 k. de cette dernière ville; monument: le Tombeau de la Neige, érigé en souvenir des soldats morts les 21 et 22 février 1852 (colonne Bosquet).

 
 
Torrich: douar de la commune mixte de Tiaret, à 20 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 24,849 hect. : 3,495 ind.; céréales ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres ; gisements de guano à la grotte de Ghar-es-Sebaâ.

 
 
Touabet: hameau de la commune de Dellys, à 11 k, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; station chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; carrière de basalte, en exploitation très active ; pierres de taille et pavés.

 
 
Touarès: douar, dont le territoire est réparti : commune d’Inkermann, 1,043 hect., 501 ind. ; commune mixte d’Ammi-Moussa, à 25 k., 8,403 hect., 2,034 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 
 
Toudja: village indigène de la commune d’El-Kseur, arr. Bougie, à 21 k., dép. Constantine ; sources très abondantes ; orangeries remarquables de plus de 100 hect., produisant une orange tardive qui est vendue en été ; ruines romaines d’un aqueduc conduisant les eaux à l’ancienne Saldoe (actuellement Bougie).

 
 
Touggourt ou Tuggurt: chef-lieu de la commune indigène du même nom et du cercle militaire, à 220 k. au Sud de Biskra, à 450 k. de Constantine et à 890 k. d’Alger ; pop. agglomérée : 1,650 hab. ; jus. de p. militaire, pos., télégr. ; relié à Biskra par un courrier postal trois fois par semaine et par le télégr. électrique et le télégr. optique, à Biskra, Ouargla et El-Oued; commerce important de dattes ; marché considérable le vendredi ; situation géographique : longitude 4°22′ Est, latitude 34°51′, altitude 69 m.

 
 
Touggourt ou Tuggurt: nom d’une commune mixte du territoire militaire (sub. de Batna), dép. Constantine. La commune comprend le cercle militaire et l’annexe d’El-Oued. Le cercle comprend toutes les oasis de l’Oued-R’ir et des tribus nomades; pop. totale de la c. : ind. 60,220, franc. 77, étrangers 41 ; la principale production : la datte. Le nombre de palmiers est de 816,170 poulle cercle de Touggourt et de 202,320 pour l’annexe d’El-Oued; arbres fruitiers : 7,750 figuiers et 6,000 autres : cerisiers, abricotiers; élevage du bétail : pour le cercle 5,777 chameaux, 12,450 moutons et 19,080 chèvres; pour l’annexe d’El-Oued 5,186 chameaux, 12,224 moutons et 15,187 chèvres.

 
 
Touïfza: gare fortifiée du chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 10 k. de Méchéria, dép. Oran; vastes plaines d’alfa.

 
 
Toukria (V. Bourbaki, nom nouveau).

 
 
Touïra ou Taouïra: douar de la commune mixte de Ténès, à 18 k., arr. d’Orléansville, dép. d’Alger ; 7,941 hect. ; 1,169 ind. ; céréales.

 
 
Toumiat: douar, dont le territoire est réparti : commune de Sainte-Barbe-du-Tlélat, 2,864 hect,, 181 ind. ; commune de Saint-Louis, 4,344 hect., 1,087 ind.

 
 
Tounin: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 9 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Pélissier, à 5 k. ; pos., télégr. à Mostaganem ; pop. 195 franc., 1,810 ind. ; climat sain; céréales, vigne (350 hect.).

 
 
Tournant (Le): fermes de la commune de Batna, dép. Constantine; à 8 k. de la gare d’El-Mahder et à  18 k. de Batna.

 
 
Touririne: douar de la commune mixte de Sebdou, à 42 k., arr. Tlemcen, dép. Oran ; 3,671 hect. ; 1,178 ind.; céréales, élevage du bétail.

 
 
Tourtatsine: tribu de la commune mixte de Tablat, à 25 k., arr. et dép. Alger ; 14,099 hect. ; 4,153 ind. ; forêt de pins d’Alep ; céréales, oliviers, vigne ;.élevage : mulets, bœufs. 

 
 
Toustain (ancien nom : Zitouna): village de la commune mixte de La Calle, à 39 k., arr. Bône, à 80 k., dép. Constantine ; climat salubre ; 97 hab. ; céréales, forêts de chênes-liège ; élevage du bétail.

 
 
Touzzeline: douar de la commune mixte d’Oum-el-Bôuaghi, arr. et dép. de Constantine; à 16 k. de Canrohert, gare la plus proche ; 8,758 hect. ; 1,830 ind., 7 eur,; céréales; élevage : chevaux, moutons.

 
 
Tralimet (V. Tirman, nom nouveau).

 
 
Trappe (La) (V. Staouéli-Trappe.

 
 
Tréat: douar de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine ; à 10 k. d’Aïn-Mokra; 7,815 hect. ; 1,729 ind., 108 eur. ; céréales, fourrages, tabac ; forêts importantes de chênes-liège et chênes-zéens; élevage: bœufs, moutons, chèvres; mines de cuivre et zinc.

 
 
Trembles (Les): chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 6 k., dép. Oran, station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; pos., télégr.; pop. : franc. 247, esp. 650, ind. 2,216; eau abondante; céréales, vigne (400 hect.), culture maraîchère. 
 
Douars : El-Tenia, Mahdid, Oued-Mebtoub.

 
 
Trembles (Les): village de la commune de Bir-Rabalou, à 6 k., arr. et dép. Alger, à 111 k. ; pos., télégr. à Bir-Rabalou ; 82 hab. ; céréales, un peu de vigne ; élevage du bétail.

 
 
Trézel: village de création récente, commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran, sur la route de Tiaret à Aflou, à 28 k. Sud de Tiaret ; pos., télégr. à Tiaret ; 582 hab. : prairies, jardins, vignobles en coteaux; élevage du bétail.

 
 
Trois-Marabouts: village de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, arr. et dép. Oran ; gare la plus proche : Aïn-Temouchent, à 5 k. ; pos., télégr. à Aïn-Temouchent; 590 hab., dont 204 esp. Domaine Carnot, de 1,500 hect. ; eau abondante ; céréales (100 hect.), vigne (75 heet.)., pâturages ; élevage du bétail.

 
 
Trois-Palmiers (Les): village de la commune mixte deTénès, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 27 k. de Ténès et d’Orléansville ; télégr. municipal, pos. à Orléansville ; 195 hab. ; céréales, vigne (44 hect.), pépinière de 5,000 arbres fruitiers et forestiers.

 
 
Trois-Puits: hameau de la commune de Sidi-Chami, arr. et dép. Oran. ,

 
 
Trumelet: village de création récente, de la commune mixte de Tiaret, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 16 k. de Tiaret ; 450 hab., dont 53 étrangers ; terres propres à la culture des céréales et de la vigne ; pâturages abondants ; élevage  moutons, bœufs, porcs. 

 
 
T’sighaout: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 20 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Orléansville ; 9,151 hect.; 3,470 ind.; céréales; élevage du mouton.

 
 
Tsmara: fermes de la commune mixte de Jemmapes, à 12 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; céréales, un peu de vigne.

 
 
Turenne (anc. nom : Aïn-Sabra): village de création récente de la commune mixte de Sebdou, arr. de Tlemcen, dép. Oran ; entre Tlemcen et Lalla-Maghrnia, à 27 k. de chacune de ces deux villes ; 272 hab. ; céréales, vigne ; à 4 k., la belle.carrière de calcaire de Barbata; élevage du bétail.

 
 
Turgot: village de la. commune de Rio-Salado, à 9 k., dép. Oran ; pos. et télégr. à . Rio-Salado ; 318 hab. ; terres excellentes ; céréales, vigne (115 hect.).

 
 
Tyout: tribu, ksar et caïdat de la commune mixte de Méchéria, cercle et sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; 405 ind. Le ksar est situé au milieu d’une riche oasis parsemée de rochers pittoresques ; vignes renommées pour leurs proportions colossales. Gare fortifiée du ch. de fer Arzew à Duveyrier, à 12 k. d’Aïn-Sefra. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘S’

29062018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Saâdna: fraction du douar Zellatou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; bordj sur la route de Biskra à Touggourt, à 28 k. de Biskra ; 1,642 ind. ; oasis. 

 
 
 
 
 
Saf-Saf: village à 4 k. Nord-Est de Tlemcen, dép. Oran ; pos. et télégr. à Tlemcen ; 294 hab.; céréales, vigne (225 hect.), oliviers. 

 
 
 
 
 
Saf-Saf: village en création ; station chemin de fer Philippeville à Constantine ; à 10 k. de Philippeville, à 8 k. de Saint-Charles et à 5 k. de Damrémont. 

 
 
 
 
 
 
Saf-Saf: ferme à 15 k. de Philippeville et à 5 k. de la station de Saf-Saf. 

 
 
 
 
 
Sahari-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,692 ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-el-Attia: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,585 ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-Khobeizat: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 837ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-Ouled-Brahim: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép. Alger ; 3,581 ind., y compris la fraction des Ouled-Aïssa-el-Adhab. 

 
 
 
 
 
Sahel: douar de la commune de Meurad, arr. et dép. Alger; 9,308 hect.; 1,513 ind., 92 étrangers. 

 
 
 
 
 
Sahel: village indigène du douar Beni-Khelili, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger. 

 
 
 
 
 
Sahira: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép, de Constantine; 142 ind. 

 
 
 
 
 
Sahouria: village de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station chemin de fer Alger à Oran ; pos., télégr. à Perrégaux, à 6 k. ; école; 269 hab., dont 103 étrangers ; céréales, culture maraîchère, vigne (230 hect.), arbres 
fruitiers. 

 
 
 
 
 
Sahouria: douar de la commune mixte de La Mina, arr. de Mostaganem, dép. Oran ; 2,063 hect. ; 888 ind. ; près du village de Sahouria, à 5 k. de Perrégaux.; céréales. 

 
 
 
 
 
Saïda: chef-lieu de commune et de canton, arr. Mascara, à 71 k., dép. Oran, à 196 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier : pos., télégr., jus. de p., hôpital militaire, sous-intendance militaire, dépôt du 2° étrangers, garnison ; pop. : 6,866 hab. ; ville  5,117; franc. 2,193, esp. 1,530, isr. 354, ind. 2,159, marocains 497, divers 108 ; céréales (464 hect.), culture maraîchère (100 hect.), vigne (285 hect.), primeurs (40 hect.) ; arbres fruitiers ; marché important pour moutons, laines, grains et dattes; mine de plomb à 1 k. 800 Ouest, de la ville. Position géographique : longitude. 2° 10′ ; latitude, 34° 51′; altitude, 868 m. 

 
 
 
 
 
Saïda: nom d’une commune mixte dont le siège est à Saïda (ville) ; sup. : 496,000 hect. ; pop. : 30,140 hab. ; franc. 623, ind. 28,072, étrangers 1,379 ; céréales, vigne (1,374 hect.) ; exploitation de l’alfa ; élevage du bétail : 2,844 chevaux, 1,144 mulets, 9,146 bœufs, 130,000 moutons, et 62,000 chèvres ; mine de fer à Franchetti et à Beni-Mériarin, à 15 k. Nord de Saïda : mine de cuivre à Aïn-Sultan, à 23 k. Nord de Saïda ; mines de plomb à Douit-Thabet, à 2 k. Sud-Ouest, et à Embarka, à 29 k. ; sources d’eaux chaudes salines (45°), à 12 k. de Saïda, très renommées chez les ind. 

 
 
 
 
 
Saïdat: douar de la commune mixte de M’sila, à 11 k., arr. de Sétif, dép. Constantine, formé par la réunion des trois douars : El-Bribri, Ouled-Abd-el-Hack et Ouled – Matoug ; 3,288 hab. ; culture des céréales ; élevage de moutons et de juments très appréciées dans le Hodna ; plusieurs puits artésiens ; commerce de chevaux et moutons; exploitation du sel. Le chott du Hodna 
occupe une grande partie de ce douar. 

 
 
 
 
 
Saïd-Otba: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger; 1,834 ind.; oasis de 60,000 palmiers. 

 
 
 
 
 
Saïd-Ouled-Amor: tribu et cheïkhat indépendant de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub, de Batna), dép. Constantine; 1,241 ind. 

 
 
 
 
 
Saïghr: hameau indigène de la commune  de Coléa, à 2 k., dép. Alger, sur la route de Castiglione à Blida ; 98 hab. ; culture de la vigne (165 h.). 

 
 
 
 
 
Saint-Aimé (anc. nom : Djidiouïa): chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, dép. Oran, à 159 k. ; station chemin de fer Alger-Oran; à 33 k. de Relizane; pos., télégr.: pop. : 604 franc., 60 étrangers, 425 ind. ; terres d’alluvion, eau très abondante; céréales, vigne (44 hect.), orangers: élevage du bétail ; grotte à guano en exploitation. 

 
 
 
 
 
Saint-André: village de la commune de Mascara, à 3 k., dép. Oran; 670 hab., dont 305 esp. ; céréales, vigne (165 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-André-de-Mers-el-Kebir: village de la commune de Mers-el-Kebir, dont il est le ch.-l., situé à 1 k. de Mers-el-Kebir et à 7 k. d’Oran; pos., télégr.; pop. : 1,295 franc. 805 étrangers; céréales, vigne, culture maraîchère ; salaison de poissons. 

 
 
 
 
 
Saint-Antoine: village de la commune de Philippeville, à 6 k. ; pos., télégr. à Philippeville; pop. : 146 franc., 323 étrangers,522 ind.; terres d’alluvion propres à toutes les cultures; tabac, céréales, vigne (1,050 hect.), légumes, primeurs, fruits;, belles  prairies, oliviers, forêt de chênes-liège du Zéramna (3,600 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Arnaud: chef-lieu de commune, arr. Sétif, à 31 k., dép. Constantine, à 125 k.; station chemin de fer Constantine-Alger ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 387 franc., 157 étrangers, 153 isr., 4,552 ind. ; eau abondante ; céréales, élevage du bétail. 
 
Douars: Bou-Ref-Ref,Guelt-Zerga, Oued-Sareg. 

 
 
 
 
 Saint-Charles: chef-lieu de commune, arr. Philippeville, à 17 k., dép. Constantine, à 68 k. ; station chemin de fer Constantine à Philippeville ; télégr. à la gare, pos. à Robert-ville ; pop. : 228 franc., 101 étrangers, 2,480 ind. ; eau abondante ; céréales, riches pâturages, vigne (213 hect.), tabac; élevage : chevaux, moutons. 
 
Douar de la commune : Aïn-Ghorab, 247 ind. 

 
 
 
 
 
Saint-Charles: hameau de la commune de Boufarik, dèp. Alger, à 6 k. Ouest des (Quatre-Chemins et à 7 k. de Boufarik ; culture de la vigne. 

 
 
 
 
 
Saint-Cloud: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dèp. Oran, à 28 k. ; station eh. de fer Oran-Arzew ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 1,455 franc., 2,150 esp., 58 isr., 1,260 ind. ; céréales, vigne (4,650 hect.), vin très réputé, plantes oléagineuses ; élevage du bœuf et du mouton. 

 
 
 
 
 
Saint-Cloud-sur-Mer: hameau à 12 k. d’Alger, station chemin de fer sur routes Alger à Colèa. 

 
 
 
 
 
Saint-Cyprien-des -Attafs: village de la commune des Attafs, à 3 k., arr. Miliana, dép. Alger, à 170 k. ; station chemin de fer Alger-Oran ; à 39 k. d’Orléansville; télégr. à la gare, pos. aux Attafs ; 359 hab. : hôpital spécial pour les ind., fondé par le cardinal Lavigerie ; céréales et élevage du bétail ; à 1,500 m du village à Oued-Aïcha, carrière de grès dur à grain fin, de taille facile. 

 
 
 
 
 
Saint-Denis-du-Sig: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Oran, à 52 k. ; station eh. de fer Oran-Alger ; pos., télégr., jus. de p., hôpital civil : pop. de . la. ville : 7,140; 1,645 franc., 6,050 esp., 215 isr., 3,650 ind. : terres très fertiles irriguées par le réservoir dit : des Cheurfas, à 20 k., contenant 34 millions de mètres cubes d’eau ; céréales, vigne (431 hect.), tabac, lin; 
culture des primeurs : haricots verts, pommes de terre ; arbres fruitiers : orangers 8,000, mandariniers 4;000, amandiers 3,000, grenadiers 50,000, pommes, poires; oliviers; fabriques d’huile. 

 
 
 
 
 
Saint-Donat: village de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 17 k., dép. de Constantine, à 97 k.; gare chemin de fer Alger-Constantine ; pos., télégr.: pop.: 117 franc., 400 ind.; terrain argilo-sabloneux ; céréales; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Saint-Eugène: village aux portes d’Oran, desservi par les tramways électriques ; hippodrome de la Société hippique d’Oran ; vélodrome; quartier industriel. 

 
 
 
 
 Saint-Eugène: ferme à 14 k. de Batna, dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Saint-Eugène: chef-lieu de commune, à 3 k. d’Alger, sur le bord de la mer; village formé par une agglomération de villas, sert de lieu de plaisance et villégiature ; pos., télégr. ; en communication avec Alger, par le chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa, qui traverse le villiga dans toute sa longueur ; pop. 4,900 hab.; franc. 2,014, naturalisés 295, isr. 585, esp. 798, ita. 393, ind. 602, divers 192, pop. flottante 146; culture de la vigne (132 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Ferdinand: chef-lieu de commune, à 7 k. de Douera, arr. et dép. Alger, à 24 k. ; pos., télégr. à Douera ; pop. : franc. 175, esp. 352, divers 181 ; céréales, vigne (356 hect.), tabac, forêt de chênes-liège, fourrages, pommes de terre printannières. 

 
 
 
 
 
Saint-Georges: hameau de la commune de Sidi-Chami, dép. Oran ; à 11 k. Sud-Est d’Oran, entre Saint-Rémi et Sidi-Chami ; vigne (125 hect.). 

 
 
 
 
 Saint-Hippolyte: hameau à 4 k. de Mascara, dép. Oran : pos., télégr. à Mascara ; 239 hab. ; céréales, vigne (95 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Jean-Baptiste: fermes, à 7 k. d’Oran ; 8 hab. ; pos. à Oran. 

 
 
 
 
 
Saint-Jérôme: hameau de la commune de Mers-el-Kebir, à 3 k., dép. Oran, à 5 k. ; pos., télégr. à Saint-André ; 86 hab. ; céréales, culture maraîchère, vigne. 

 
 
 
 
 
Saint-Joseph: village de la commune mixte de Beni-Salah, dont il est le siège, à 16 k. de Duvivier et à 42 k. de Bone ; station chemin de fer Bône-Tunis : télégr. à la gare, pos. à Mondovi ; 363 hab. ; céréales, tabac, olivettes, vigne, forêts importantes ; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Saint-Jules: faubourg de la ville de Mostaganem, dép. Oran. 

 
 
 
 
 
Saint-Jules: hameau de la commune de Douéra, à 2 k. Nord-Ouest des Quatre-Chemins et à 29 k. d’Alger ; pos. à Douera. 

 
 
 
 
 
Saint-Leu: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 52 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier ; pos., télégr. ; pop. : 735 franc., 1,075 esp., 3,367 ind.; céréales, vigne (1,825 hect.), arbres fruitiers, culture maraîchère ; climat très sain, vue splendide. 
 
Douars: Hamyan, Bethioua. 

 
 
 
 
 
Saint-Louis: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 26 k. ; gare la plus proche : Saint-Cloud, à 20 k. ; pos., télégr. ; pop.: 538 franc., 562 esp., 1,270 ind. ; terres fertiles ; céréales, vigne (1,280 hect.) ; vin très estimé. 

Douar de la commune : Toumiat. 

 
 
 
 
 Saint-Louis-du-Filfila: village de la commune de Philippeville, à 30 k., dép. Constantine, près des carrières de marbre du Filfila. 

 
 
 
 
 
Saint-Lucien: nom d’une commune mixte, arr. et dép. Oran, partie canton Sainte-Barbe-du-Tlélat, partie canton Saint-Denis-du-Sig ; sup. : 125,358 hect. : pop. : 24,487 hab. ; franc. 718, étrangers 782, isr. 31, ind., 22,956; terres argilo-calcaires ; céréales, vigne (1,550 hect.), oliviers : forêt de Mouley-Ismaël (8,358 hect.); élevage: 660 mulets, 1,676 chevaux, 3,695 bœufs, 25,256 
moutons, 20,425 chèvres; minoteries. 

 
 
 
 
 
Saint-Lucien: village et chef-lieu de la commune mixte du même nom, à 32 k. d’Oran ; station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; pop. : 345 franc., 344 esp., 163 ind. ; céréales, vigne, oliviers ; carrière de pierre tendre. 

 
 
 
 
 
Saint-Marcial: hameau de la commune des Attafs, arr. Miliana, dép. Alger ; école. 

 
 
 
 
 Saint-Maur (anc. nom : Tamzoura): chef-lieu de commune, dép. Oran, à 38 k. ; distant de Sainte-Barbe-du-Tlélat de 28 k. ; pos., télégr. ; pop. : 260 franc., 365 esp., 35 isr., 3,850 ind. ; céréales, vigne (820 hect.) ; élevage du bétail ; lagunes d’où on extrait un sel de bonne qualité ; ruines romaines à Arbal. 
 
Douars: Meftah, Sidi-Ghalem. 

 
 
 
 
 Saint-Maurice: hameau de la commune de Coléa, à 2 k. ; gare la plus proche : Coléa ; pos., télégr. à Coléa: 68 hab.: culture de la vigne (95 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Paul: station chemin de fer Bône-Tunis, à 16 k. de Bône, dans la commune de Mondovi, à 8 k. ; fermes importantes; culture de la vigne; tramway de Saint-Paul à Randon. 

 
 
 
 
 
Saint-Pierre: faubourg de la ville de Constantine, à 3 k. 

 
 
 
 
 
Saint-Pierre- Saint – Paul: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 36 k. ; gare la plus proche : Réghaïa, à 7 k. ; télégr.  municipal, pos. à Réghaïa; pop. : franc. 207, ind. 5,408, esp. 149; pop. agglomérée de Saint-Pierre, 98 hab.; de Saint-Paul, 60 hab. ; céréales, vigne (380 hect.), pâturages ; élevage du bétail ; fermes importantes. 
 
Douar : Bou-Zegza. 

 
 
 
 
 
Saint-Rémy: village à 8 k. Sud-Est d’Oran, de la commune de Sidi-Chami, dép. Oran ; vigne (300 hect.). 

 
 
 
 
 
Sainte-Anne: joli village qui s’étend de la ville de Bône au pied de l’Edough ; but de promenade ; nombreuses villas ; entrepôt de tabacs. 

 
 
 
 
 
Sainte-Adélaïde: hameau de la commune de Legrand, à 16 k., dép. Oran ; à 12 k. Est de Saint-Cloud et à 41k. d’Oran; pop.: 115 franc., 90 esp., 300 ind-.; vigne (310 hect.). 

 
 
 
 
 Saint-Amélie: village de la commune de Douera, à 6 k. ; gare la plus proche : Alger, à 29 k. ; pos., télégr. à Mahelma ; pop. 160 franc., 125 étrangers, 610 ind.; céréales, tabac, vigne (225 hect.). 

 
 
 
 
 
Sainte-Barbe-du-Tlélat: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Oran, à 26 k.; station chemin de fer Alger-Oran et bifurcation ligne de Tlemcen ; pos., télégr., jus. de p.; pop.: vil. 1,446 ; 690 franc., 1,125 esp., 2,125 ind.; terres d’excellente 
qualité, en partie irrigables, grâce à un barrage construit sur la rivière le Tlélat, et contenant 800,000 mètres cubes d’eau ; céréales, vigne (852 hect.); exploitation de l’alfa. 

Douars : Tenazet, Toumiat. 

 
 
 
 
 
Sainte-Cécile: hameau de la commune de Clauzel, arr. Guelma, dép. Constantine ; gare la plus proche : Medjez-Amar ; sur la route de Guelma à Oued-Zenati. 

 
 
 
 
 
Sainte-Clotilde: hameau de la commune de Mers-el-Kebir, à moitié chemin entre Oran et Mers-el-Kebir ; pos., télégr. à Saint-André ; 266 hab., dont 89 franc. ; céréales, vigne, culture maraîchère ; nombreuses villas dominant la rade de Mers-el-Kebir. 

 
 
 
 
 
Sainte-Croix-de-l’Edough: centre industriel forestier de la commune  de Bugeaud, arr. Bône, dép. Constantine ; à 1 k 500 de Bugeaud et à 15 k. de Bône ; 135 hab. ; siège de la Société anonyme des lièges de l’Edough. 

 
 
 
 
 Sainte-Léonie: village de la commune  d’Arzew, à 6 k. Sud-Ouest et à 37 k. d’Oran ; station ch. de fer Oran à Arzew ; pos., télégr. à Arzew ; pop. : 115 franc., 330 esp., 55 ind. ; vigne (240 hect.), vin renommé, céréales ; fabrication de crin végétal. 

 
 
 
 
 Sainte-marguerite: vaste domaine, à 4 k. de Boufarik, dép. Alger ; céréales, vigne, mais plus particulièrement culture de plantes à essences : géraniums,bigaradiers ou orangers amers pour la production de l’essence de néroli et de l’eau de fleur d’oranger ; des cassilliers produisant la cassie, petite fleur d’un jaune d’or, très employée en parfumerie ; usine importante pour la distillation des essences. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie: fermes de la commune du Khroubs, à 5 k., arr. et dép. de Constantine. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie: fermes à 8 k. de Saint-Denis-du-Sig, dép. Oran ; pos. à Saint-Denis-du-Sig; 10 hab. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie-du-Corso: hameau de la commune de l’Alma, dép. Alger ; gare la plus proche : Corso-Tahtani ; 24 hab. 

 
 
 
 
 
Sainte-Monique: hameau du village de Saint-Cyprien-des-Attafs, à 6 k., et à 20 k. d’Oued-Fodda, dép. Alger ; pos., télégr à Saint-Cyprien ; 186 hab. ; céréales, légumes, un peu de vigne. 

 
 
 
 
 
Sainte-Wilhelmine: hameau de la commune du Col-des-Oliviers, arr. Philippeville, dép. Constantine ; gare la plus proche : Col-des-Oliviers, à 2 k. ; pos., télégr. à El-Arrouch, à 15 k. ; 177 hab. ; céréales, fourrages, un peu de vigne ; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Sakamodi: centre industriel de la commune de l’Arba, dép. Alger, sur la route nationale d’Alger à Bou-Saàda ; à 19 k. de l’Arba et à 53 k. d’Alger ; exploitation très active d’une mine de zinc (blende avec un peu de calamine); 129 ind., 118 eur. 

 
 
 
 
 
Sakra: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; à 10 k. de Saint-Arnaud; 9,085 hect. ; 2,955 ind. ; céréales ; élevage : chevaux et moutons. 

 
 
 
 
 
Salah-Bey: village à 6 k. de Constantine : pos., télégr. à Constantine ; pays boisé, ombreux et plein de fraîcheur ; joli but de promenade ; sources alcalines carbonatées de 27° à 35°, donnant un débit de 2,500 litres à l’heure. 

 
 
 
 
 
Salamandre (La): hameau de la commune de Mazagran, arr. Mostaganem, dép. Oran : à 3 k. Sud-Ouest dé Mostaganem ; 122 hab. se livrant tous à la pèche. 

 
 
 
 
 
Salines (Les): hameau, à 13 k. de Relizane et à 20 k. de Saint-Aimé ; station chemin de fer Alger à Oran ; télégr. à la gare ; 77 hab.; exploitation du lac salé de Bou-Ziane (1,720 hect.). 

 
 
 
 
 
Salines d’Arzew: lac salé de 4,000 hect., à 13 k. Sud d’Arzew et à 14 k. de Saint-Leu ; salines des servies par un chemin de fer aboutissant au port d’Arzew. 

 
 
 
 
 
Sanza: mine d’antimoine, à 26 k. Nord 43° Ouest d’Aïn-Beïda, dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Saoula: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; à 3 k. de Birkadem et à 15 k. d’Alger ; télégr. municipal, pos. à Birkadem; pop. : franc. 360, ind. 749, esp. 241 ; terre fertile, eau abondante ; céréales, vigne (409 hect.), culture maraîchère, fruits; minoterie importante. 

 
 
 
 
 
Saraf: douar de la commune de Fedj-M’zala, à 35 k., arr. et dép. Constantine ; 5,762 hect. ; 2,090 ind. ; céréales ; élevage : bœufs, moutons. 

 
 
 
 
 
Sareg: village indigène de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 14 k., arr. et dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Satha: fraction indigène de la commune de Nechmeya, arr. Bône, dép. Constantine ; à 35 k. de Mondovi. 

 
 
 
 
 
Saules (Les): hameau de la commune mixte de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; à 66 k. de Géryville et à 48 k. de  Kralfallah. 

 
 
 
 
 
Sba-Chioukh: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran; à 15 k. de Montagnac; 3,892 hect. ; 1,277 ind., 30 eur. ; céréales; élevage : bœufs, chevaux, moutons et chèvres. 

 
 
 
 
 
Sbabïa: douar de la commune d’Affreville, arr. Miliana, dép. Alger : 5,562 hect. ; 1,887 ind. 

 
 
 
 
 
Sbikha (V. Oued-Sbikha). 

 
 
 
 
 
Sbikra: salines très importantes, à 16 k. Est-Sud-Est de Khenchela, arr. Batna dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Sbir: fermes de la commune de Guettar-el-Aïch, arr. et dép. Constantine, à 9 k. de Constantine. 
 
 
 
 
Schttet: village indigène de la commune mixte  de Laghouat, dép. Alger; école.

 
 
Seba: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 48 k. de Saint-Joseph ; 11,727 hect.; 1,310 ind.; céréales, tabac, oliviers, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 
 
Sebaoun-el-Kedim: douar de la commune de Rébeval, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 506 hect. ; 544 ind.

 
 
Sebdou: chef-lieu d’une commune mixte, arr. Tlemcen, dép. Oran ; a 38 k. Sud de Tlemcen, gare la plus proche, et à 182 k. d’Oran; poste militaire ; pos.,télég., jus. de p., hôpital militaire ; pop. du vil. 617 hab.; pop. de la c. 15,650 hab. dont 14,320
ind. ; sup. 96,906 hect. ; céréales, vigne (82 hect.), oliviers ; exploitation de l’alfa ; grand élevage du Bétail. La c. nourrit 453 chevaux, 2,458 boeufs, 16,194 moutons, 17,338 chèvres ; marché très important pour les moutons ; commerce de laines ; belle forêt de chênes-liège à Agfir.

 
 
Sebdou: douar de la commune mixte du même nom, arr. de Tlemcen, dép. Oran; à. 10 k. de Sebdou; 22,925 hect.; 2,585 ind., 13 eur. ; céréales, élevage du bétail.

 
 
Sebkha: section de la commune mixte des Rhira (tribu des Righas-Guebala), arr. Sétif, dép. Constantine ; à 25 k. de Colbert ; 16,500 hect.; 4,348 ind.; céréales ; élevage : bœufs et chevaux : lacs salés.

 
 
Sebkba: tribu de la commune mixte de Beni-Mansour, dép. Alger; à 15k. de la gare de Maillot ; 11,020 hect.; 2,810 ind. ; territoire couvert de forêts de pins ; oliviers ; salines importantes.

 
 
Sebkha (La): grand lac salé, près de Misserghin, dép. d’Oran ; 32,000 hect. ; salines louées par l’Etat.

 
 
Seddaoua: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 15 k. de Cassaigne et à 40 k. de la gare d’Aïn-Tédelès ; 11,207 hect.; 2,994 ind. ; céréales, figuiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Seddouk: village de la commune mixte  d’Akbou, à 19 k., arr. Bougie, à 55 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Takriets, à 9 k. ; télégr. municipal, pos. à Sidi-Aïeh ; 498 hab.; céréales, un peu de vigne, figuiers et oliviers en grande quantité ; fabriques d’huile d’olives sur fine et huile kabyle ; production : 300,000 kilos environ.

 
 
Seddouk-ou-Fella: fraction du douar Amalou, commune mixte d’Akbou, à 24 k., arr. Bougie, dép. Constantine.

 
 
Sedjar-el-Foukani: fermes de la commune de Guettar-el-Aïch, dép. Constantine ; à 20 k. d’Oued-Ath-ménia ; céréales.

 
 
Sedjerara: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran ; à 10 k. de la gare d’Oued-Melah ; 10,382 hect.; 3,373 ind. ; céréales, figuiers.

 
 
Sedka-Ouadhia: douar de la commune mixte de Fort-National, à 20 k. environ, arr. de Tizi-Ouzou, dép. d’Alger ; 3,240 hect. ; 4,893 ind. ; écoles des Pères-Blancs et Sœurs blanches aux villages de Taourirt-Abdallah et Aït-Abdelkhrim ; oliviers, figuiers, vigne..

 
 
Sedrata: commune mixte, arr. et dép. Constantine ; sup. 158,691 hect. ; pop. 305 eur., 27,348 ind.; céréales, un peu de vigne ; arbres fruitiers : 10,000 grenadiers, 5,000 figuiers, 5,500 autres arbres; forêts; élevage du bétail : 2,550 chevaux, 2,084 mulets, 10,032 bœufs, 96,395 moutons, 19,375 chèvres; mine de cuivre à Azel-bou-Saâd-Allah, à 18 k. Ouest du village de Sedrata ; mines de zinc à Coudiat-Talada, à 12 k. Sud-Est, dans le douar Maïda ; mine de bitume au Djebel-el-Mouïda.
 
 
 
 
Sedrata: village, chef-lieu de la commune mixte du même nom ; à 64 k. de Guelma et à 45 k. d’Aïn-Belda ; gare la plus proche : M’daouroueh, à 28 k. ; pop. 422 hab., dont 135 franç.; climat tempéré, sol fertile; céréales, élevage du mouton ; carrière de calcaire à 1 k. du village.
 
 
 
 
Sefalou: arrêt chemin de fer Mostaganem à Tiaret, dans le douar Takdempt, à 20 k. de Tiaret; prise d’eau ; pas d’agglomération.

 
 
Sefla: nom d’une commune mixte, arr. Guelma, dép. Constantine, dont le siège et au village de Laverdure ; sup, 112,825 hect.; pop. 1,015 eur., 36,560 ind. ; céréales, vigne (330 hect.), fruits de toute sorte ; forêt de chênes-liège dans le douar Ouled-Bechiack; élevage: 1,727 chevaux, 1,069 mulets, 19,698 bœufs, 46,232 moutons, 4,867 chèvres. Source d’eau saline chlorurée sodique du Hammam-N ‘Bails-Nador, à 18 k. de Villars et à 24 k. Sud-Est de Guelma; mine de zinc, dite du Nador, dans le douar Sfahli, exploitée par la Société de la Vieille-Tontagne.

 
 
Seflane: douar de la commune mixte  d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine, à 20 k. de N’gaous ; 17,475 hect. ; 2,055 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, moutons.

 
 
Sefssifa: caravansérail sur la route de Saïda à Géryville, à 103 k. de Saïda, à 20 k. d’El-Maï et à 66 k. de Géryville; sources nombreuses.

 
 
Seggana: cheïkhat indépendant de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine, sur la route de Barika à Batna, à 24 k. de Barika et à 58 k. de Batna; 28,023 hect.; 1,479 ind.

 
 
Sekrine: fraction de tribu de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine; à 15 k. de Golbert ; 2,702 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Selalha: cheïkhat de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine ; 33,484 hect.; 2,258 ind.

 
 
Selamat: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger; 2,671 ind.

 
 
Selassel: fermes européennes, dans le douar Guettara, commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 15 k. de la gare de Bizot et à 70 k. d’El-Milia; 8 hab. ; céréales, sorgho, maïs ; élevage du bétail ; moulin à farine important.

 
 
Selatna: douar de la commune mixte  des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 55 k. de Medjana et de Bordj-bou-Arréridj ; 7,165 hect. ; 1,745 ind. ; céréales, forêts, alfa.

 
 
Selib-Taya: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, à 30 k., dép. Constantine; 3,304 hect.; 2,245 ind., y compris la pop. du douar Taya; céréales, oliviers.

 
 
Selim: fraction du douar des Garets, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constanline ; à 18 k. d’El-Kseur.

 
 
Sellaoua-Announa: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Gonstantine ; à 20 k. d’Aïn-Amara et à 15 k. de la gare d’Oued-Zenati : 11,215 hect. ; 4,095 ind.; céréales, oliviers, arbres fruitiers; élevage: chevaux, bœufs, moutons.

 
 
Selman: douar de la commune mixte de M’sila, à 25 k., arr. Sélif, dép. Constantine; 3,358 hect.; 1,165 ind.; culture : blé, orge ; élevage du bétail ; climat insalubre.

 
 
Selouana: fraction de la tribu Ihadjadjane, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 15 k. d’El-Kseur.

 
 
Semaoune: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine; à 27 k. d’El-Kseur; école.

 
 
Semaoune: fraction de la tribu de Tamazrit, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 11 k. d’El-Kseur et à 38 k. de Bougie.

 
 
Sendane: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 741 ind.

 
 
Senhadja: section de la commune mixte de Palestro, arr. et dép. Alger ; à 5 k. de Thiers, sur la rive gauche de l’Isser ; 5,975 hect. ; 2,955 ind. ; céréales, vigne.

 
 
Senhadja: centre forestier de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine ; à 20 k. de Jemmapes. et à 55 k. de Philippeville. 
 
 
 
 
Senhadja: fraction du douar Chiebna, commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine; à 20 k. d’Aïn-Mokra.

 
 
Senia (La): chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 7 k. ; station chemin de fer Oran-Alger, embranchement pour Aïn-Temouchent ; télégr. à la gare, pos. à Oran ; pop. : vil. 1,055; 172 franc., 1,140 esp., 296 ind. ; céréales, vigne (1,200 hect.),
fruits, culture maraîchère, primeurs ; élevage du bétail.

 
 
Seraghna: hameau de la commune de Zeraïa, dép. Constantine; à 16 k. de Mila ; pos., télégr. à Redjas-el-Ferada ; 18 franc.; céréales, un peu de vigne.

 
 
Serdj-el-Ghoul: section de la commune mixte de Takitount (tribu des Babor), arr. Bougie, dép. Constantine; à 17 k. de Périgotville et à 44 k. de la gare de Sétif; 5,432 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; forêt de chênes-verts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Serdoun (ancienne tribu des Ouled-Si-Ameur): douar de la commune mixte d’Aumale, à 25 k., dép. Alger; 17,154 hect. : 1,774 ind. ; blé, orge ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Serhana: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,547 ind.

 
 
Seriana: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 339 ind.; oasis du Zab-Chergui, à 17 k. Nord-Est de Biskra.

 
 
Seriana (V. Pasteur, nom nouveau) .

 
 
Serkadji: ferme de la commune de Bouïnan, arr. et dép. Alger; à 4 k. de Bouïnan ; culture de la vigne.

 
 
Serraouïa: douar de la commune d’Aïn-Tinn, arr. et dép. Constantine, à 60 k.; 3,034 hect. ; 3,666 ind.

 
 
Sétif: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Constantine, à 1,096 m d’altitude, dans une plaine vaste et fertile, à 156 k. de Constantine et à 308 k. d’Alger; gare chemin de fer Alger à Constantine; pos., télégr., sous-préf., trib. de 1re instance, jus. de p., sub. militaire, hôpital militaire, station d’étalons pour la remonte; population totale : 15,419 hab. ; ville 9,282 ; franc. 2,993, naturalisés 120, isr. 1,601, ita. 310, esp. 151, ind. 10,041, divers 203 ; cultures : blé dur (9,500 hect.), orge (5,000 hect.), maïs (100 hect.), vigne (85 hect.), plantes fourragères, prairies et herbages (800 hect.), culture maraîchère : 300 hect. pommes de terre ; arbres fruitiers, mûriers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, mulets; marché très important où s’établissent les cours
de toutes les marchandises de la région : grains, laines, peaux, moutons.

 
 
Sétif (Arr. de): La région de Sétif est le pays classique des céréales (blé dur), la Beauce d’Afrique; des plaines élevées et froides
s’étendent à perte de vue ; la terre y est. très fertile. Dans les hautes plaines, climat chaud en été et froid en hiver ; neige fréquente, gelées de printemps nuisibles aux arbres fruitiers et à la vigne ; élevage du bétail très développé. Au Sud, le Iiodna, renommé pour ses chevaux. Gisements de phosphates à Tocqueville, Mahala, Djebel-M’zita, Bordj-R’dir, Mansourah. Mines de zinc nombreuses : Kef-Semmah, à 32 k. Ouest 23° Nord ; Djebel-Anini, à 24 k. Ouest 35° Nord ; Djebel-Zdim, à 20 k. Sud-Ouest ; Djebel-Youssef, à 22 k. Sud 28° Est : Oued-Soubella, à 55 k. Sud 26° Ouest ; Bou-Thaleb, à 53 k. Sud 20° Ouest.

 
 
Seyaras: fermes de la commune de Sidi-Chami, situées entre la route d’Oran à Sidi-bel-Abbès et la route d’Oran à Mostaganem ; vigne (230 hect.).

 
 
Sfafah: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 40 k. de Clinchant, près du vil. de Sahouria ; 2,964 hect. ; 1,538 ind.; céréales.

 
 
Sfahli: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 35 k. de Laverdure ; 10,721 hect.; 4,505 ind., 48 eur. ; céréales; élevage : bœufs, moutons ; mine de zinc du Nador.

 
 
 
Sferdjla: douar de la commune de Condé-Smendou, à 15 k., arr. et dép. Constantine ; 5,583 hect. ; 2,711 ind.

 
 
Sfisef: douar, dont le territoire a été réparti : commune de Mercier-La-combe, 4,606 hect., 630 ind., 115 eur. ; commune mixte de La Mékerra, 11,881 hect., 2,505 ind., 40 eur. ; à 40 k. de Sidi-bel-Abbès ; céréales ; térébinthes.

 
 
Sfisfa: fraction du douar Arb-Estahia, commune de Robertville, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 14 k. d’El-Arrouch.

 
 
Sfisfa: fraction du douar Beni-Ouelban, commune mixte de Collo, arr. Philippeville, à 20 k., dép. Constantine.

 
 
Sfissifa: poste militaire de la tribu des Derraga-Cheraga, commune mixte et cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
Sid-el-Fodhil: douar de la commune de Blida, arr. et dép. Alger ; 5,329 hect. ; 4,295 ind.

 
 
Sid-el-Kebir: douar de la commune de Blida, arr. et dép. Alger ; 4,926 hect. ; 3,570 ind. ; cimetière et zaouïa de Sidi-el-Kebir, but de pèlerinage très suivi ; carrière de calcaire.

 
 
Sitler: ferme, à 8 k. de Philippeville, dép. Constantine.

 
 
Sidi-Abdelli: hameau de la commune du Pont-de-l’Isser, arr. Tlemcen., dép. Oran ; 49 hab.

 
 
Sidi-Abdelmelek: douar, dont le territoire a été réparti : commune de Grarem, 3,113 hect., 3,762 ind.; commune mixte d’El-Milia, 1,677 ind.; forêt de chênes-liège de Mouïa.

 
 
Sidi-Abid: douar de la commune indigène de Tébessa, à 90 k. (sub. de Batna), Dép. de Constantine. Ce douar est organisé en un cheïkhat dit de Guentis. (V. Guentis).

 
 
Sidi-Adjel: caravansérail sur la route de Boghar à Aflou, à 12 k. de Chabbounia et à 34 k. de Chellala.

 
 
Sidi-Aïa: hameau indigène de la commune de Birmandreïs, à 1 k. 500, dép. Alger.

 
 
Sidi-Aïch: village de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine, et chef-lieu de la commune ; à 47 k. de Beni-Mansour et à 42 k. de Bougie ; station chemin de fer Beni-Mansour à Bougie; pos., télégr.; pop. 530 hab., dont 69 étrangers; pays boisé ; 5,800 hect.. de forêts de chênes-liège et chênes-verts ; oliviers, figuiers en quantité ; céréales, vigne (50 hect.), exploitation de l’écorce à tan ; fabriques d’huile surfine et huile kabyle, produisant. 600,000 kilog. ; marché très important.

 
 
Sidi-Aïd: halte du chemin de fer Alger-Oran, à 33 k. d’Alger et à 4 k. de Boufarik; pas d’agglomération; culture de la vigne.

 
 
Sidi-Aïssa: annexe militaire de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Mèdéa), dép. Alger ; sup. 263,869 hect. ; pop. 24,767 hab. ; céréales, culture du palmier(1,152); l’élevage des moutons et des chèvres constitue la principale ressource ; l’annexe nourrit 2,178 chevaux, 3,632 bœufs, 165,167 moutons, 25,327 chèvres, 3,698 chameaux; commerce de laines, peaux ; Sidi-Aïssa, le chef-l. de l’annexe, est un bordj avec caravansérail, à 35 k. d’Aumale, sur la route d’Aumale à Bou-Saàda ; télégr. militaire ; 82 hab.; poste militaire.

 
 
Sidi-Ali: fermes de la commune d’Assi-bou-Nif, arr. et dép. Oran ; à 2 k. d’Assi-bou-Nif et à 15 k. de Saint-Cloud, gare la plus proche ; vigne (110 hect.), vin réputé.

 
 
Sidi-Ali: caravansérail sur la route de Tiaret à Ammi-Moussa, dép. Oran ; à 27 k. de Tiaret.

 
 
 
Sïdi-Ali-ben-Amar (V. Aïn-Sorb).

 
 
Sidi-AIi-ben-Brahim: village indigène du douar des Zarouria, commune mixte de Souk-Ahras, à 18 k., arr. Guelma, dép. Constantine. 
 
 
 
 
Sidi-AIi-bou-Hamoud: douar de la commune d’Aïn-Khial, arr. et dép. Oran ; 9,057 hect.; 2,451 ind., 600 eur.

 
 
Sidi-Ali-bou-Nab: douar dont le territoire est reparti : commune du Camp-du-Maréchal, 2,602 hect., 2,975 ind.; commune de Mirabeau, 557 hect., 816 ind.

 
 
Sidi-Ali-Cherif: douar de la commune mixte de Saint-Lucien, arr. et dép. Oran ; 2,937 hect. ; 905 ind.

 
 
Sidi-Amrane: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 524 ind.

 
 
Sidi-Aoun: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued (sub. de Batna), dép. Constantine ; 365 ind.; oasis de l’Oued-Souf, à 16 k. d’El-Oued.

 
 
Sidi-Bader: station chemin de fer Bône à Tunis, à 8 k. de Tarja, à 16 k. d’Oued-Mougras et à 17 k. de Souk-Ahras, dans le douar Ouïllen.

 
 
Sidi-Bakhti: douar dont le territoire est réparti : commune de Bou-Tlélis, 204 ind., 19 eur. ;c. d’Er-Rahel, 9,200 hect., 878 ind., 106 eur. ; commune de Rio-Salado, 8,530 hect., 1,099 ind., 128 eur.

 
 
Sidi-Bakhti: fermes de la commune de Bou-Tlélis, à 4 k., dép. Oran ; arrêt chemin de fer Oran-Aïn-Temouchent ; 231 hab., dont 166 esp. ; céréales, vigne; sources abondantes.

 
 
Sidi-bel-Aïd: village indigène de la commune de Mila, à 17 k., arr. et dép. Constanline.

 
 
Sidi-bel-Abbès: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Oran ; à 87 k. de Tlemcen, à 52 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat et à 78 k. d’Oran ; station ch. de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen; sous-préf., tribunal de 1re instance, jus. de p., comice agricole,  pos., télégr.; pop. totale : 25,901 hab.; ville 21,265; franc. 5,058, naturalisés 1,536, esp. 10,756, isr. 813, marocains 577, ita. 454,
divers 760, ind. 5,947 ; commerce important : céréales, alfa, bestiaux, écorces à tan, charbon de bois ; cultures : céréales, arbres fruitiers, vigne (2,850 hect.) ; belles plantations de mûriers et platanes ; élevage du bétail ; minoteries, briqueteries, brasseries. 
 
Douar de la commune: Amarna, 367 ind.

 
 
Sidi-bel-Abbès (Arr. de): Pays par excellence de la culture des céréales (blé tendre): en dehors des céréales et de la vigne (14,241 hect.), le bétail, l’olivier, les arbres fruitiers et l’industrie de l’alfa sont les ressources du pays ; eau abondante ; carrière de pierre à bâtir à Tenira, carrière de gypse à Tessala.

 
 
Sidi-bel-Keir: fermes, à 2 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat, dép. Oran.

 
 
Sidi-ben-Banéfla: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran desservi par la gare de Bou-Hanéfia, qui est sur son territoire ; 27,514 hect. ; 3,098 ind., 98 eur. ; céréales ; carrières de marbre de couleur.

 
 
Sidi-ben-Moussa: douar de la commune mixte de Mascara, arr. Mascara, dép. Oran ; à 10 k. de la station de Froha ; 6,714 hect. ; 2,786 ind., 23 eur. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-ben-Nour: hameau ind.  à 2 k. 800 de Bouzaréa, au point culminant de la montagne ; batterie d’artillerie commandant la
rade d’Alger.

 
 
Sidi-bou-Adda: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, arr. et dép. Oran ; à 10 k. d’Aïn-Temouchent, sur la route de Beni-Saf ; 12,805 hect. ; 2,106 ind., 367 eur. céréales, vigne (240 hect.) ; fermes eur. importantes situées sur le bord de la mer.

 
 
Sidi-bou-Meddine: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; but de promenade très recherché pour sa belle verdure, la fraîcheur de ses eaux et ses promenades. Restes d’édifices arabes importants : la Mosquée, la Medersa et la Koubba de Sidi-Yacoub.

 
 
Sidi-bou-Kzar: fraction indigène du douar Mila, commune de Mila, à 4 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-bou-Yahia: fraction indigène du douar Mila, commune de Mila, à 1 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-Bouzid: village indigène de la tribu des Ouled-Mimoun, commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; sur la route d’Aflou à Boghar, à 25 k. d’Aflou et à 35 k. de Boghar ; gîte d’étape; eau abondante.

 
 
Sidi-bou-Zid: village indigène de la commune de Ménerville, dép. Alger.

 
 
Sidi-Brahim: village indigène de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 5 k. de la station : Les Portes-de-Fer (ligne Alger-Constantine).

 
 
Sidi-Brahim (V. Prudon, nom nouveau).

 
 
Sidi-Brahim-Crorrich: puits à 18 k. de Moghar-Tahtani, commune mixte de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
 
Sidi-Chami: chef-lieu; arr. et dép. Oran, à 12 k. ; station chemin de fer d’Alger à Oran ; pos., télégr. ; pop. 455 franc., 434 esp., 720 ind. ; Fermes importantes ; céréales, vigne (2,350 hect.), culture maraîchère très développée ; élevage du bétail. 
 
Douar:  Oum-el-Ghelaz.

 
 
Sidi-Daho: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 37 k., arr. et dép. Oran ; 12,805 hect. ; 1,348 ind., 219 eur. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-Daho: agglomération de fermes isolées, sur la route de Sidi-bel-Abbès à Aïn-Temouchent, à 32 k. de Sidi-bel-Abbès et à 36 k. d’Aïn-Temouchent ; 604 hab., dont 471 esp., y compris la pop. d’Aoubelil : céréales, vigne (285 hect.).

 
 
Sidi-Djemil: fraction indigène de la commune de Randon, arr. Bône, dép. ConsTantine ; à 20 k. de Mondovi ; marabout.

 
 
Sidi-eI-Adjel: centre, en projet, commune mixte de Cassaigne, arr. de Mostaganem, dép. Oran, au croisement des routes de Mostaganem à Tènès et d’Inkermann à la mer ; céréal es, vigne, oliviers, caroubiers.

 
 
Sidi-el-A roussi: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; à 55 k. de Lamartine ; gare la plus proche :
Malakoff, à 7 k. ; 6,506 hect.; 1,784 ind. ; céréales.

 
 
Sidi-el-Aroussi: fraction indigène de la commune d’Orléansville, dép. Alger; 207 hab.

 
 
Sidi-el-Hemessi: station chemin de fer Bône-Tunis, à 49 k. de Souk-Ahras et à 10 k. de Ghrardimaou, gare frontière de la Tunisie, dans le douar Ouled-Moumen, commune mixte  de Souk-Ahras.

 
 
Sidi-Embarek ou Sidi-M’barek: village indigène de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; gare la plus  proche : Bordj-bou-Anéridj, à 15 k. ; pos., télégr. à Bordj-bou-Arréridj ; 133 hab. ; céréales, vigne ; ruines romaines.

 
 
Sidi-Fellag: fraction indigène et banlieue, commune de Pélissier, arr. Mostaganem, dép. Oran; 567 ind.

 
 
Sidi-Ferruch: village de la commune de Staouéli, à 2 k., dép. Alger,à 25 k.; station chemin de fer Alger-Coléa ; pos., télégr. à Staouéli ; pop. : franc. 144, étrangers 52, ind. 54 ; culture de la vigne (685 hect.) et du géranium : primeurs : raisin, pêches; vin blanc très réputé; forêt de l’Etat de 92 hect. Village célèbre par le débarquement des Français, le 14 juin 1830.

 
 
Sidi-Ghalem: douar, dont le territoire est réparti : commune de Saint-Maur, 4,179 hect., 1,116 ind. ; commune de Tafaroui, 8,149 hect., 3,142 ind., 23 eur.

 
 
Sidi-Hallou: fraction de la tribu des Khachna civils de la Montagne, commune de l’Aima, arr. et dép. Alger.

 
 
Sidi-Halloui: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; très belle mosquée.

 
 
Sidi-Hamma-Hammana: village indigène du douar EI-Brana, commune mixte  de Châteaudun-du-Rhumel, à 12 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-Hamouda: douar de la commune de Rovigo, arr. et dép. Alger ; 12,681 hect. ; 6,271 ind. Marabout en grande vénération chez les ind. 
Sidi-Hamza: carrière de marbre onyx, dans le douar Chouly, commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, à 20 k. E.-S.-E., dép. Oran ; carrière s’étendant sur une surface de 120 hect., facilement accessible aux voitures ; onyx très beau pour la décoration architecturale. 
 
 
 
 
Sidi-Kalifa: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem,. arr. et dép. Alger ; à 8 k. d’Aïn-Bessem et à 25 k. de Bouïra; 4,967 hect. ; 1,483 ind. ; céréales ; élevage : moutons, chèvres. 
 
 
 
 
Sidi-Khaled: tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; à 7 k. d’Ouled-Djellal ; 1,725 ind. ; oasis de 23,000 palmiers.
 
 
 
 
Sidi-Khaled (V. Palissy, nom nouveau).
 
 
 
 
Sidi-Khalifa: village indigène de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 18 k. de Port-Gueydon ; pénitencier de jeunes détenus (annexe de Birkadem).
Sidi-Khalifa: village de la commune de Belfort, à 12 k., arr. et dép. Constantine, à 40.k.; 39 hab. ; céréales, vigne, culture  maraîchère.
 
 
 
 
Sidi-Khalou: village de la commune de Tiaret, arr. de Mostaganem, dép. Oran ; 672 hab. 
 
 
 
 
Sidi-Khelil: fraction de la tribu de M’raïer, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; à 16 k. de M’raïer et à 92 k. de Biskra, sur la route de Biskra à Touggourt ; 342 ind. ; oasis de 30,000 palmiers.
 
 
 
 
Sidi-Khelil: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 112 ind. ; oasis du Zab-Chergui, à 14 k. Nord-Est de Biskra.
 
 
 
 
Sidi-Kheltab: arrêt chemin de fer Mostaganem à Tiaret : à 55 k. de Mostaganem et à 21 k. de Relizane.
Sidi-Khouiled: tribu, ksar et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste mililaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger: 177 ind.
 
 
 
 
Sidi-Kraled: village indigène au Sud-Ouest de Tiaret, sur la montagne du même nom, qui domine la ville.
 
 
 
 
 Sidi-Lakhdar: village indigène du douar Oued-Sbikha, commune de Condé-Smendou, à 5 k., arr. et dép. de Constantine.
 
 
 
 
Sidi-Larbi: village indigène du douar Oued-Sbikha, commune de Condé-Smendou à 2 k., arr. et dép. Constantine.
 
 
 
 
Sidi-Lhassen: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 6 k., dép. Oran, à 84 k. : station ch. de fer Sainte-Barbe-du  Tlèlat à Tlemcen ; télégr.. à la gare, pos. à Sidi-bel-Abbès ; hôpital ; pop. 2,953 hab.; vil. 1,193 ; franc. 643, esp. 546, marocains 235, ind. 1,360, divers 169; terre fertiles céréales, vigne (966 hect.), fruits, pastèques, melons ; minoteries et briqueteries. 
 
 
 
 
Sidi-Lhassène: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran. 
 
 
 
 
Sidi-Mâamar: arrêt chemin de fer de Tizi à Mascara, à 9 k. de Mascara .
Sidi-Mabrouk: village à 3 k. Est de Constantine; nombreuses villas; ateliers et dépôt du matériel de la Compagnie de l’Est Algérien ; dépôt de remonte et d’étalons, caserne de cavalerie.
 
 
 
 
Sidi-Mache: douar de la commune mixte d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. Constantine ; à 40 k. de Canrobert et à 24 k. d’Oued-Zenati ; 10,650 hect. ; 2,219 ind. ; école ; céréales et élevage du mouton ; schistes pétrolifères. 
 
 
 
 
Sidi-Madani: arrêt chemin de fer Blida-Berrouaghia, à 11 k. de Blida.
 
 
 
 
Sidi-Maklouf: ksar de la tribu Mekhalif-Lazerez, commune indigène et cercle de Laghouat (sub. de Laghouat), dép. Alger ; sur la route d’Alger à Laghouat, à 42 k. de Laghouat ; caravansérail, auberge ; à 920 m. d’altitude, sur un plateau, au bord d’un ravin où se trouvent des sources et des trous dans lesquels on pèche d’excellentes truites.
 
 
 
 
Sidi-Mancar: centre en projet, commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, dép. Constantine, entre Batna et Timgad.

 
 
Sidi-Marouf: village indigène de la commune de Sidi-Chami, arr. et dép. Oran, sur la route d’Oran à Arzew ; à 12 k. d’Oran et à 3 k. de Sidi-Chami ; culture de la vigne (210 hect.).

 
 
Sidi-M’barek: douar de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 16 k. de Bordj-bou-Arrêridj ; 15,141 hect. ; 5,337 ind. ; céréales; élevage des bœufs et des moutons.

 
 
Sidi-Medjahed ou Ouled-Sidi-Medjahed: village indigène de la tribu des Beni-ouassin, commune mixte et cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran ; sur la route de Tlemcen à Nemours, à 16 k. Sud-Est de Lalla-Maghrnia.

 
 
Sidi-Merouane: chef-Iieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 64 k., et à 12 k. de Mila; télégr. municipal, pos. à Mila ; pop. 305 franc., 4,257 ind. ; céréales, culture maraîchère, vigne ; élevage du mouton et du cochon. 
 
Douar : Ferdouah.

 
 
 
Sidi-Mesrich: village de la commune de Robertville, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 17 k. d’El-Arrouch ; gare la plus proche : Robertville, à 9 k. ; pos., télégr. à Robertville : 202 hab.; céréales, vigne (110 hect.), forêt de chênes-liège ; élevage du bétail.

 
 
Sidi-Mohamed-ben-Aouda: village indigène de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station chemin de fer Mostaganem à Tiaret ; à 19 k. de Relizane et à 24 k. de Fortassa ; zaouïa de Sidi-Mohamed-ben-Aouda, qui entretient des lions pour être promenés dans les trois dép. et la Tunisie, dans le but d’obtenir des offrandes pour la kouba, où repose le corps du marabout.

 
 
Sidi-Moussa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, a 23 k., et à 7 k. de l’Arbaj pos., télégr.; pop. : franc. 246, esp. 517, ind. 2,034 ; terres fertiles ; céréales, vigne (952 hect.), tabac, fourrages ; élevage du bétail. 
 
Douar: Gueltabou.

 
 
Sidi-Naceur: douar de la commune de l’Arba, arr. et dép. d’Alger ; 3,925 ind.

 
 
Sidi-Naman: douar de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 32 k. de Tigzirt et à 8 k: de Tizi-Ouzou ; 4,773 hect. ; 3,840 ind. ; école ; cultures : blé, orge, bechna, maïs, melons, pastèques ; figuiers, oliviers, orangers magnifiques, forêts de chênes-liège.

 
 
Sidi-Nassar (V. Foy, nom nouveau).

 
 
Sidi-Okba: tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra, à 20 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 4,232 ind. ; oasis ; capitale religieuse des Ziban ; école de droit musulman, mosquée renfermant le tombeau de Sidi-Okba.

 
 
 
Sidi-Othman: gîte d’étape, sur la route de Palestro à Tizi-Ouzou, à 22 k. de Palestro et à 12 k. de Dra-el-Mizan.

 
 
Sidi-Ouadah: hameau indigène de la commune mixte de Tiaret, à 12 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; sur la. route de Tiaret à Frenda.

 
 
Sidi-Rached: fraction de la tribu des Tamerna, commune indigène et cercle de Touggourt, à 30 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 312 ind. ; oasis.

 
 
Sidi-Rached: source d’eaux salines, à la pointe du Rocher Sud de la ville de Constantine ; établissement de bains.

 
 
Sidi-Rehan: fraction indigène de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, à 17 k., dép. Constanline; fermes  eur. Marabout de Sidi-Rehan, pèlerinage très suivi.

 
 
Sidi-R’gheïss: douar de la commune mix. d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. Constantine ; à 33 k. de Canrobert et à 29 k. d’Aïn-Beïda ; 13,528 hect. ; 1,923 ind. ; céréales, forêts de chènes-zéens; mine de plomb argentifère.

 
 
Sidi-Saâda: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. de Clinchant et à 7 k. de la gare de L’Hillil ; 7,547 hect. ; 3,078 ind. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-Salah: bordj, gîte d’étape, sur la route de Biskra à Negrine, à 53 k., de Biskra.

 
 
Sidi-Simiane (ancienne tribu des Beni-Menasser): douar de la commune mixte de Gouraya, arr.. et dép. Alger ; à 22 k. de Cherchel: 16,418 hect.; 5,463 ind., 34 eur. ; forêt de chênes-liège des Beni-Habiba ; blé et orge ; forêt de pins d’Alep.

 
 
Sidi-Slimane: fraction de la tribu des Moggar, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 206 ind.

 
 
Sidi-Slissen ou Slissen: village de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; station chemin de fer de Tabia à Ras-el-Mà; à 19 k. du Télagh, à 25 k. de Tabia et à 15 k. de Magenta; pos. à Chanzy; 156 hab., dont 91 étrangers; céréales, exploitation de l’écorce à tan et de l’alfa ; fabrication de charbon de bois; élevage du bétail.

 
 
Sidi-Tifour: grande halte, sur la route de Géryville à Laghouat, à 16 k. de Bou-Alem, commune mixte et cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
Sidi-Yacoub: douar de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, à 18 k., dép. Oran ; 8,475 hect. ; 1,126 ind., 143 eur.; fermes eur.; céréales, vigne, alfa.

 
 
Sidi-Yahia: fraction de la tribu des Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 392 ind. ; oasis créée par la Société agricole et industrielles du Sud-algérien, à 50 k. environ de Touggourt ; palmiers, figuiers, abricotiers, culture des primeurs, et plus particulièrement des asperges.

 
 
Sidi-Yahia: fraction indigène de la commune de Ménerville, dép. Alger.

 
 
Sidi-Youssef (V. Laveyssière, nom nouveau).

 
 
Sidi-Zaher: caravansérail, à 14 k. de Lalla-Maghrnia et à 20 k. de Gar-Rouban, arr. Tlemcen, dép. Oran.

 
 
Sidi-Zouïka: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem, à 15 k., arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Bouïra, à 15 k. ; 6,746 hect. ; 2,038 ind.; céréales; élevage: moutons et chèvres.

 
 
Sidi-Zitouni: village indigène du douar Sidi-M’bareck, commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 9 k. de Bordj-bou-Arréridj.

 
 
Sigus: village de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 25 k., arr. et dép. Constantine ; station ch. de fer Ouled-Rhamoun à Aïn-Beïda : à 12 k. d’OuIed-Rhamoun ; télégr. à la gare, pos. à Ouled-Rhamoun ; pop. 119 franc., 163 ind. ; culture des céréales : minoterie importante ; ruines romaines importantes.

 
 
Sik-ou-Meddour: douar de la commune de Tizi-Ouzou, à 8 k., dép. Alger; 2,342 hect. ; 1,589 ind.

 
 
Sila: hameau de la commune mixte d’Aïn-M’lila, dans le douar Ouled-Djehich, arr. et dép. Constantine; station chemin de fer Ouled-Rhamoun-Aïn-Beïda; à 7 k. d’Ouled-Rhamoun ; ruines romaines importantes.

 
 
Siliana: village indigène du douar Sidi-Abdelmelek, commune de Grarem, à 4 k., arr. et dép..Constantine ; 96 hab. ; céréales, arbres fruitiers.

 
 
Sillègue: village de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Arnaud, à 21 k. ; télégr. municipal, pos. à Saint-Arnaud ; 430 hab. ; céréales, un peu de vigne; élevage du mouton.

 
 
Silos (Les) (V. Clincharit, nom nouveau).

 
 
Sinfita: douar de la commune mixte de Ténès, à 35 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 12,335 hect. ; 2,029 ind.; céréales, forêt des Bina ; maison forestière.

 
 
Siouana: village indigène du douar des Beni-Siar, commune mixte de Taher, arr. Bougie, dép. Constantine ; à. 23 k. de Djidjelli.

 
 
Siouf: douar de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 42 k., arr. d’Orléansville; dép. Alger; 2,137 hect. ; 3,224 ind.; céréales, forêts de chênes; élevage : moutons, bœufs. 

 
 
Sirat: village de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; gares les plus proches : L’Hillil, à 18 k.,Mostaganem, à 20 k. : pos., télégr. à Bouguirat; 108 hab. ; céréales, vigne (250 hect.), oliviers.

 
 
Sly: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 62 k. de Lamartine et à 14 k. de Malakoff, gare la plus proche ; 5,230 hect. ; 2,200 ind.; céréales; élevage du mouton ; carrière de pierre à bâtir.

 
 
Smaâ: village indigène du douar Bou-Hamza, commune mixte d’Akbou, à 27 k., arr. Bougie, dép. Constantine.

 
 
Smaïa-ben-Merad (V. Renier, nom nouveau).

 
 
Smala (La): hameau de la commune  des Attafs, arr. Miliana, dép. Alger ; école.

 
 
Smala (La): smala des spahis, commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 112 hab.

 
 
Smala (La): smala de l’agha du Djebel-Amour, commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 207 hab.

 
 
Smina: fraction indigène du douar Madala, commune de Bougie, à 5 k., dép. Constantine.

 
 
Smir: village indigène de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala, à 14 k. (sub.de Médéa), dép. Alger; grande
halte ; eau en abondance ; prairies naturelles.

 
 
Sobah: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; 10,611 hect. ; 3,945 ind., 7 eur. ; à 60 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Malakoff, à 10 k. ; céréales; élevage: bœufs et moutons.

 
 
Sofrane: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 581 ind.

 
 
Sommerah: fraction indigène du village et de la commune d’El-Ouricia, arr. Sétif, dép. Constantine, à 18 k. de Sétif.

 
 
Sonis (anc. nom : Haïtia): village de la commune mixte de Cacherou, dép. Oran, à 20 k. de Mascara ; pos., télégr. à Palikao, à 7 k. : 191 hab. ; céréales, vigne(146 hect.) ; élevage du bétail.

 
 
Souadek: douar de la commune de Condé-Smendou, à 5 k., arr. et dép. Constantine ; 445 hect. ; 2,196 ind.

 
 
Souagui: douar de la commune mixte d’Aumale, arr. et dép. Alger; 11,518 hect. ; 3,347 ind. ;’ à 50 k. d’Aumale ; blé et orge; forêt de chênes-verts; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; café-poste sur la route d’Aumale à Berrouaghia ; à 36 k. de Berrouaghia.

 
 
Souala: caïdat de la commune mixte de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,064 ind.

 
 
Souama: village de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 14 k. de Fort-National, sur la route de Bougie à Fort-National ; école.

 
 
Souarakh: douar de la commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; 7,370 hecl. ; 1,468 ind. ; à 16 k. de La Calle; céréales, arachides, forêts de chênes-liège.

 
 
Soubella: carrière de calcaire lithographique à grain très fin, dans la commune mixte des Rirha, à 65 k. Sud de Sétif, sur le chemin de Sétif à Aïn-Touta ; carrière très importante, non exploitée en raison des difficultés de transport ; mine de zinc, à 55 k. Sud 26° Ouest de Sétif, mine concédée.

 
 
Soudène: village indigène de la commune d’Aïn-Kerma, arr. et. dép. Constantine, à 20 k. de Mila.

 
 
Souf: La vallée du Souf est située à 80 k. en ligne droite E.-N. de Touggourt ; nombreuses oasis de palmiers ; dattes très renommées; culture du tabac, du henné ; arbres fruitiers ; pop. : 25,000 hab., disséminés dans les diverses oasis.

 
 
Souf-el-Tel: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 6 k., arr. et dép. Oran; 9,262 hect. ; 962 ind., 460 étrangers; céréales, vigne (350 hect.); nombreuses fermes européennes

 
 
Soufflat: douar de la commune mixte  d’Aïn-Bessem, à 20 k., arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Palestro, à 15 k.; 8,212 hect. ; 2,661 ind. ; céréales, oliviers, figuiers ; élevage de la chèvre.

 
 
 
Souhalia: douar de la commune mixte  de Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 10 k. Sud de Nemours et à 9 k. de Nedroma ; 7,991 hect. ; 6,125 ind., 92 eur. ; carrières de marbre onyx de Sidi-Brahim ; céréales ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 
 
 
Souïga: station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 12 k. de Naàma et à 45 k. de Méchéria ; exploitation de l’alfa.

 
 
Souk-Ahras: chef-lieu de commune et de canton, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 107 k. de Bône, port le plus proche et à 217 k. de Constantine ; gare chemin de fer de Bône à Tunis, embranchement pour la ligne de Tébessa ; pos., télégr., hôpital civil, hôpital militaire, jus. de p., société hippique, comice agricole ; pop. : 7,640 hab. ; ville 3,245 ; franc. 2,418, isr. 416, ita. 1,063, ind. 2,928, divers 815 ; cultures : céréales (840 hect.), vigne (560 hect.), arbres fruitiers, oliviers; élevage du bétail ; marché très important tous les jours ; carrière de pierre à bâtir, carrière de sable ; forêt de chênes-liège de Fedj-Macta (3,470hect.).

 
 
Souk-Ahras: nom d’une commune mixte dont le siège est à Souk-Ahras (ville) ; sup. 194,981 hect. ; pop. 1,196 eur., 41,545 ind. ; pays montagneux, forêts ; principale culture : blé, orge, maïs, un peu de vigne (128 hect.) ; élevage: chevaux, 2,898, mulets 3,145, chameaux, 336, bœufs 21,616, moutons 58,566, chèvres 58,798 ; quelques gisements de phosphates d’une faible teneur, dont l’exploitation a dû être abandonnée ; mine de mercure à Djebel-Souhaba, à 38 k. Sud 17° Ouest ; plusieurs mines de zinc,
dont les principales sont : à Mesloula, à 48 k. au Sud-Ouest ; au Djebel-Mkeriga, à 38 k. Sud ; au Coudiat-bou-Jabeur, à 42 k. ; à
Oued-Maugras, à 26 k. Est ; à Djebel-Ouasta, à 29 k. Est; à Oued-Souf, à 38 k. Est ; à Chabet-Debah, à 11 k. Nord-Est ; mines de cuivre à Chabet-Baloute, à 34 k. Est; à Sidi-el-Ameci, à 36 k. Est ; mines de plomb à Medjerdah, à 11 k. Est ; à Guellala, à 16 k. Ouest.

 
 
Soukali: ferme de la commune de Boufarik, à 2 k., arr. et dép. d’Alger; culture de la vigne.

 
 
Souk-el-Arba: village indigène de la commune de Duquesne, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 8 k. de Djidjelli.

 
 
Souk-el-Barbata: douar de la commune mixte de Saïda, arr. Mascara, dép. Oran ; à 25 k. de Saïda, à 50 k. de Mascara et à 2 k. de la gare de Franchetti ; 8,081 hect. ; 828 ind., 62 eur. ; céréales, vigne ; peu d’élevage.

 
 
Souk-el-Haâd: village de la commune de Ménerville, à 7 k., arr. et dép. Alger, à 61 k. ; station chemin de fer d’Alger à Constantine ; pos. à Ménerville, télégr. à la gare ; 271 hab. ; céréales, vigne (142 hect.), oliviers ; élevage du bétail.

 
 
Souk-el-Haâd-des-Ouadhia: gîte d’étape, café-poste, sur la route de Fort-National à Dra-el-Mizan ; à 24 k. de Fort-National.

 
 
Souk-el-Mitou (V. Bellevue, nom nouveau).

 
 
Souk-el-Tenin: hameau de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine, sur la route de Bougie à Sétif; à 35 k. de Bougie, à 10 k. du Cap-Aokas et à 55 k. de Djidjelli ; 37 hab. ; grottes remarquables de Dar-el-Oued, à 24 k.,sur le même chemin.

 
 
Souk-el-TIéta (V. Maillot, nom nouveau).

 
 
Souk-el-Tléta: village indigène sur la route d’Aumale à Boghar, à 28 k. de Boghar, dép. Alger.

 
 
Souk-es-Sebt: village indigène du douar Medjadja, commune mixte de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 10 k. de Jemmapes et à 42 k. de Philippeville.

 
 
Souma: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Boufarik, à 7 k. ; télégr. municipal, pos. à Boufarik ; pop. : franç. 333, ind. 1,313, esp. 178; eau abondante ; céréales, tabac, fourrages, vigne (350 hect.), .oliviers, 10,000 amandiers, 3,500 orangers ; élevage du bétail ; mine de fer à 9 k. Est 27° Nord de Blida. 
 
Douar : Ferroukha,

 
 
Soummam: nom d’une commune mixte, arr. Bougie, dép. Constantine, dont le siège est à Sidi-Aïch (voir) ; sup. 109,490 hect. ; pop. : 108,622 hab., dont 580 eur. ; oliviers, figuiers en grande quantité, caroubiers, forêts de chênes-liège et de chênes-zéens ;
culture des céréales et de la vigne (170 heet.), orangers 9,228 ; usines à huile, exploitation de l’écorce à tan, commerce de figues sèches, de peaux ; mine de fer oligiste et hématite, 58 p. % de fer; élevage: bœufs 8,409, mulets 1,312, moutons 28,812, chèvres 27,842.

 
 
Sour-Djouab: gîte d’étape, café-poste, dans le douar Djouab, commune mixte d’Aumale, dép. Alger; sur la route d’Aumale à Berrouaghia, à 27 k. d’Aumale.

 
 
Staouéli: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; station chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa, à 23 k. d’Alger et à 21 k. de Coléa ; pos., télégr. ; pop. : 2,176 hab. ; ville 638; franc. 868; esp. 687, ita. 95, ind. 486, divers 40 ; vigne (1,577 hect.) ; culture spéciale du chasse-las pour primeurs (les premiers raisins qui s’expédient en France an commencement de juillet) ; vin très réputé ; fruits et légumes précoces.

 
 
Staouéli-Trappe: village de la commune de Chéragas, à 5 k., et à 2 k. de Staouéli ; station chemin de fer Coléa à Alger, à 21 k. ; télégr. municipal, pos. à Chéragas ; territoire entièrement la propriété des trappistes ; culture de la vigne (500 hect.), plantes pour essences (200 hect.), légumes et primeurs, céréales. Le domaine de la Trappe est établi sur l’endroit même où fut livrée,
en 1830, la bataille qui décida la prise d’Alger.

 
 
Stidia (La): chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, dép. Oran ; gare la plus proche : La Macta, à 12 k. ; pos., télégr. à  Mostaganem ; pop. franc. 642, étrangers 118,ind. 1,210; céréales, vigne (1,050 hect.).

 
 
Stitten (V. Ahl-Stitten).

 
 
Stora: chef-lieu de commune, arr. Philippeville, à 4 k., dép. Constantine ; télégr. municip;, facteur-receveur ; port de mer sur rade, peu sûr ; station balnéaire très fréquentée ; pop. 3,081 hab.; vil. 807; franc. 501, naturalisés 268, ita. 149, ind. 2,153 ;
céréales, vigne (100 hect.) ; nombreuses fabriques de conserves et salaisons d’anchois et sardines; mine de plomb argentifère ; forêt de chênes-liège des M’Salla : à 1 k. 500 du vil., source d’eau ferrugineuse carbonatée, d’un usage suivi chez les hab. de Philippeville.

Douars : M’Salla, Ouled-Nouar. Fraction indigène : Oued-Drader. Annexe : Aïn-Zouït.

 
 
Strasbourg: chef-lieu de commune, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 12 k. de Djidjelli ; gares les plus proches : Bougie, à 110 k., Constantine, à 118 k.; pos. à Djidjelli, télégr.; 1,850 hab., dont 145 franc., 1,675 ind., 30 divers : eau abondante ; céréales, vigne (242 hect.), oliviers, figuiers ; exploitation du chêne-liège de la forêt de Sedjermah ; moulins à huile ; élevage du bétail.

 
 
Suffren: village de pêcheurs de la commune de Réghaïa, à 6 k., dèp. Alger.

 
 
Surcouf: village de pêcheurs de la commune d’Aïn-Taya, à 1 k. 500 ; 164 hab., dont 40 étrangers; salaisons de sardines ; belle plage ; villas de plaisance ; dépôt de dynamite. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
  
 
 
 

 




Les communes d’Algérie 1903 / en ‘R’

25062018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rabelais (anc. nom : Aïn-Merane): village de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 65 k. de Ténès et à 8 k. de la gare de Charon ; pos. à Orléansville, télégr. ; 222 hab. ; céréales, vigne (146 hect.) ; station de rémonte. 

 

 

Rabta: section de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine (tribu des Ouled-Khelouf) ; 3,763 ind. ; à 25 k. de Bordj-bou-Arréridj ; céréales, vigne ; élevage : bœufs et moutons. 

 

 

Rachgoun: hameau sur le bord de la mer, à l’embouchure de la Tafna, commune de Beni-Saf, à 10 k., arr. Tlemcen, à 60 k., dép. Oran; gare la plus proche : Aïn-Temouchent, à 43 k.; une baie très sûre, avec une belle plage et l’île de Rachgoun à 2,275 m de la plage, protégeant la baie contre les vents du Nord et du Nord-Ouest, permettraient l’établissement d’un port de commerce, dans des conditions très avantageuses ; culture de la vigne (75 hect.). 

 

 

Radjeta: douar de la commune mixte  de Jemmapes, à 15 k., arr. Philippeville, dep. Constantine ; 15,142 hect. ; 1,936 ind. ; céréales, forêts de chênes-liège. 

 

 

Radjeta: partie de douar rattachée à la commune de Gastu, arr. Philippeville, dép. Constantine; 1,280 ind. 

 

 

Rahelia: fraction indigène de la commune de Rivoli, arr. Mostaganem, dép. Oran; 380 ind., 33 eur. 

 

 

Rahia: douar de la commune mixte de Meskiana, arr. et dép. Constantine; à 20 k. de Meskiana et à 17 k. d’Aïn-Beïda ; 15,708 hect. ; 1,635 ind. ; céréales ; élevage: moutons, chèvres. 

 

 

Rahman-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dèp. Alger ; 4,234 ind. ; école. 

 

 

Rahman-Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép. Alger; 3,990 ind., 12 eur. 

 

 

Rahouïa: douar de la commune mixte  de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. de Kenenda et à 61 k. de Relizane; 3,160 hect.; 866 ind.; caravansérail et poste de la remonte ; céréales ; élevage du bétail; marché hebdomadaire très important. 

 

 

Raïcha: douar de la commune de Bordj-Ménaïel, arr. Tizi-Ouzou, dép.Alger; 3,300 hect. ; 2,176 ind. 

 

 

Rajouba: douar de la commune mixte  de Sedrata, à 18 k., arr. et dép. Constantine ; 5,470 hect. ; 1,922 ind.; céréales, forêts ; élevage du bétail. 

 

 

R’amra ou Ghamra: fraction de la tribu des Moggar, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 363 ind. 

 

 

 

Randon (anc. nom : Oued-Besbès): chrf-lieu de commune, arr. Bône, à 27 k., dép. Constantine ; gare la plus proche: Mondovi, à 10 k. ; pos., télégr. ; pop. 520 franc., 4,589 ind., 140 divers ; céréales, tabac, vigne (1,500 hect.), vin de coteaux très estimé, arbres fruitiers, orangers ; élevage des bœufs ; tramway de Randon à Saint-Paul, d’une longueur de 11 k. 

 

Douar: Bouk-Mira. 

 

 

Raouaroua: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à .60 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 7,279 hect. ; 3,215 ind.; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

R’arbou: mine, de zinc (blende et calamine), à 13 k. Est 27° Sud de l’Arba, dép. Alger ; mine concédée. 

 

 

Ras-ed-Dra: section de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine; 1,027 ind, ; à 56 k, de Lambèse ; céréales, peu de jardins ; élevage du mouton. 

 

 

R’ar-el-Baroud: mine de fer (hématite), à 21 k. Ouest 8° Sud d’Aïn-Temouchent, dép. Oran ; gîte très important, constituant une 
minière très belle, activement exploitée et dont l’exploitation a motivé l’établissement du port de de Beni-Saf. 

 

 

R’ar-el-Maden ou Ghar-el-Maden: minière de fer (hématite), en exploitation, dans la commune mixte de Remchi, à 21 k. Est 7° Nord de Nemours, arr. Tlemcen, dép. Oran; cette minière porte aussi le nom de Bab-M’teurba. 

 

 

Ras-el-Aïn ou Ravin-Vert: jolie vallée pleine de verdure, fleurs et arbres fruitiers, à 3 k. d’Oran ; jardins,, cafés ; but de promenade très recherché des hab. d’Oran: belle carrière de calcaire blanc, pierre de taille ; fours -à chaux.  

 

 

Ras-el-Aïouu: fermes et moulins français, de la commune mixte des Ouled-Soltan, sur le chemin vicinal de Sétif à Seggana par N’gaous ; à 14 k. de N’gaous. 

 

 

Ras-el-Aïoun: douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine; à. 16 k.de N’gaous et à 17 k. d’Ampère; 19,958 hect. ; 6,223 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons ; marché important le mercredi. 

 

 

Ras-el-Akba: hameau de la commune d’Oued-Zenati, arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Oued-Zenati, à 11 k. ; pos. à Oued-Zenati 23 hab. ; céréales, un peu de vigne, élevage du bétail. 

 

 

Ras-el-Mà: hameau de la commune de Jemmapes, à 10 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; pos., télégr. à Jemmapes ; 5 hab. ; céréales, oliviers, un peu de vigne, élevage du bétail ; mine de mercure concédée, mais peu explorée. 

 

 

Ras-el-Mâ (V. Chasseloup-Laubat, nom nouveau). 

 

 

Ras-el-Mâ (V. Crampel, nom nouveau). 

 

 

Ras-el-Oued (V. Tocqueville, nom nouveau). 

 

 

Rasfa: douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine; à 15 k. de Colbert; 3,524 ind.; céréales, forêts domaniales,bois et charbon ; élevage : bœufs, chevaux, moutons ; marché le dimanche. 

 

 

Ras-Ferdjioua: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 10 k., arr. et dép. Constantine; 14,166 hect.; 5,961 ind.; céréales ; élevage : moutons, bœufs, mulets ; eaux thermales dites « Hammam-Bouskkaz », 35°’. 

 

 

Ras-Nefla: mine de zinc, à 10 k. Est 8° Nord de Batna, dép. Constantine. 

 

 

Ras-Seguin: douar, dont le territoire est réparti : commune d’Oued-Seguin, 2,004 hect., 799 ind. ; commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, 8,119 hed., 2,553 ind.; à 19 k. de Châteaudun et à 500 m de la gare de Teleghma ; céréales. 

 

 

Ras-Zebar: douar de la commune mixte de La Meskiana, à 13 k., arr. et dép. Constantine; gares les plus proches : Clairfontaine, à 49 k., Aïn-Beïda, à 50 k. ; 9,690 hect. ; 1,187. ind. ; céréales : forêts (1,227 hect.) ; élevage : moutons, chèvres. 

 

 

Rassauta: village de la commune de Fort-de-l’Eau, dép. Alger, à 21 k. ; gare la plus proche : Maison-Blanche, à 4 k.; pos., télégr. à Fort-de-l’Eau ; céréales et culture maraîchère très développée ; primeurs : artichauts, haricots. 

 

 

Rassira: douar de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,000 hect.; 3,307 ind. 

 

 

Rassoul (Le): fermes de la commune de Saint-Maur, à 6 k., dèp. Oran ; céréales, vigne. 

 

 

Rassoul: caravansérail à 40 k. Sud-Est de Géryville, dép. Oran. 

 

 

Raz-el-Hadid: douar de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine ; à 30 k. d’Aïn-Mokra; 13,077 hect. ; 3,255 ind. ; céréales, tabac, fourrages ; forêts de chênes-liège, domaniales et particulières; élevage : chevaux, bœufs, moutons et chèvres. Phare du cap de Fer ; sémaphore du Génie, télégr. optique. 

 

 

Raz-Tala-Tinzar: douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine; à 54 k. de Lafayette ; 5,168 hect.; 3,875 ind. ; école au village d’Adjissa ; céréales, forêts ; élevage du mouton ; mines. 

 

 

Rebaïa: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 40 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 15,433 hect; 3,912 ind.; céréales ; élevage : bœufs, moutons, chevaux ; salines ; marché important le dimanche. 

 

 

Rebaïa: fraction de la tribu des Achèche, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,427 ind. 

 

 

Rebeval: chef-lieu de commune, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, à 101 k.; à 18 k. de Dellys ; station chemin de fer sur route Dellys-Boghni ; pos., télégr.; pop. 260 franc., 4,678 ind. ; .céréales, vigne (94 hect.), tabac très estimé; élevage du bétail ; marché. 

Douars : Kaf-Aougueb, Sebaou-el-Kedim, Dar-Beïda, Ouled-Moussa. 

 

 

 

Redjas-el-Ferada: village de la commune de Zéraïa, à 7 k., dép. Constantine ; à 18 k. de Mila ; gare la plus proche : Constantine ; télégr. municipal, pos. à Tiberguent ; 185 hab. ; céréales, vigne. 

 

 

Redoute (La): ferme, à 6 k. de Boufarik, dép. Alger ; belles orangeries. 

 

 

Reghaïa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 32 k. ; station chemin de fer Alger-Constantine : pos., télégr. ; pop. : 1,428 hab. ; franc. 226, esp. 174, ind. 1,013, divers 15; céréales, vigne (1,026 hect.), tabac, forêt de 1,600 hect., dont 200 de 
chênes-liège; élevage du bétail. 

Douar : Ouled-Addadj. 

 

 

Reguegma: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 33 k. de Saint-Joseph ; 34,700 hect. ; 2,728 ind., 12 eur. ; céréales, tabac, oliviers, forêts de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Reïs: hameau indigène de la commune de Sidi-Moussa, arr. et dép. Alger. 

 

 

Rekkada: douar de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 33 k. de Djidjelli; 6,935 hect. ; 3,806 ind. ; céréales, oliviers, châtaigniers, noyers : forêts de chênes-liège et de chênes-zéens exploitées pour traverses de chemin de fer ; élevage: bœufs 995, moutons 1,145, chevaux, mulets. 

 

 

Rekouba: fraction indigène du douar Djezia, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine. 

 

 

Relizane: chef-lieu de commune et de canton, arr. Mostaganem, à 58 k., dép. Oran,à 126 k.; station chemin de fer Alger-Oran, embranchement pour le chemin de fer Mostaganem-Tiaret; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : ville 5,964: 1,202 franc., 1,738 esp., 690 isr., 3,644 ind. ; territoire très fertile ; céréales, vigne (130 hect.), culture maraîchère, oliviers ; minoteries, briqueteries, 
fours à chaux; élevage : bœufs, chevaux, moutons. Le barrage de la Mina, près de Relizane, permet d’arroser plus de 8,000 hectares. 
Région, une des plus chaudes de l’Algérie. Au pied des montagnes, à 20 k. environ au Sud de Relizane, nombreuses sources salées et gisements salifères ; marché très important pour grains, bestiaux et surtout chevaux. 

 

 

Remchi: nom d’une commune mixte,  arr. Tlemcen, dép. Oran, dont le chef-lieu est au village de Montagnac ; sup. 118,422 hect.; pop. 28,241 hab. ; franc. 480, isr. 58, marocains 810, esp. 312, ind. 26,585, divers 54 ; terres de bonne qualité, eau abondante ; céréales,principale culture; vigne (494 hect.), arbres fruitiers; massifs de chênes-liège et thuyas ; élevage : bœufs, chevaux, moutons et chèvres. La c. nourrit 958 chevaux, 562 mulets, 29,381 moutons, 8,737 bœufs et 20,033 chèvres ; mine de fer manganésifère de Rhar-el-Maden, dans le douar Ouled-Deddouche. 

 

 

Remila: douar de la commune mixte de Khenchela, à 37 k., arr. Batna, dép. Constantine ; 29,072 hect. ; 4,526 ind. ; céréales, pâturages, forêts de pins, cèdres et chênes. ; élevage du bœuf et du mouton. 

 

 

Renan (anc. nom : Méfessour): village de la commune de Saint-Cloud, à 5 k., dép. Oran, à 34 k. ; station chemin de fer Oran à Arzew ; pos. à Saint-Cloud, télégr. à la gare ; pop. 255 franc., 92 esp., 50.. ind. ; céréales, vigne (210 hect.) ; mine de fer à 7 k. du village : carrière de grès calcaire. 

 

 

Renault: nom d’une commune mixte, arr. Mostaganem, dép. Oran ; sup. 72,814 hect. ; pop. 27,645 hab.; franc. 625, étrangers 120, ind. 26,900 ; terrain sablonneux ; culture principale: les céréales; vigne; élevage: bœufs 3,025, moutons 33,860 et chevaux 3,345. 

 

 

Renault: chef-lieu de la commune mixte du même nom, à 28 k. de la gare d’Inkermann et à 112 k. de Mostaganem; pos., télégr. ; 695 hab.; céréales, vigne (350 hect.) ; élevage des bœufs ; à 8 k., source d’Aïn-Mekeberta, eau sulfureuse, chlorurée, sodique, très appréciée des ind. 

 

 

Renier: chef-lieu de commune, à 25 k. d’Oued-Zenati, dép. Constantine; gare la plus proche : Oued-Zenati ; pos. à Oued-Zenati, télégr. municipal ; 230 franc., 3,660 ind. ; culture des céréales, un peu de vigne ; carrière de calcaire. 

 

Douar : Oued-Meguesba. 

 

 

Rétal (ancienne tribu des Douairs): douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 32 k., arr. de Médéa, dép. Alger ; 9,740 hect.; 1,862 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons ; marché important le mardi. 

 

 

 

Retour-de-la-Chasse: hameau de la commune de Fort-de-l’Eau, à 2 k. 500, dép. Alger, à 16 k.; gares les plus proches: Maison-Blanche et Maison-Carrée ; pos., télégr. à Fort-de-l’Eau ; 185 hab. ; céréales, vigne et principalement culture maraîchère. 

 

 

Réunion (La): village de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; station chemin de fer Beni-Mansour à Bougie ; à 33 k. de Sidi-Aïch et à. 14 k. de Bougie; télégr. à la gare, pos. à Bougie ; 137 hab. ; céréales, vigne, tabac, oliviers, caroubiers, figuiers; élevage du bétail. 

 

 

Rezaïna: gare chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 125 k. de Saïda, située dans la tribu des Rezaïna-Cheraga. 

 

 

Rezaïna-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 2,840 ind. 

 

 

Rezaïna-Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Ain-Sefra), dép. Oran. 

 

 

Rezeïgat: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; 2,466 ind., 80 eur. 

 

 

Rhira: nom d’une commune mixte, arr. Sétif, dép. Constantine, dont le siège est à Colbert ; sup. 182,301 hect. ; pop. 47,868 hab. ; franc. 928, ita. 142, ind. .46,712 ; céréales, forêts de cèdres et de chênes; élevage: chevaux 4,200, mulets 3,300, chameaux 200, bœufs 5,290, moutons 136,000, chèvres 55,500 ; mines de plomb et de fer non exploitées; salines; carrières de plâtre ; 
commerce de bois. 

 

 

 

Ribeauville (V. Bled-Youssef, anc. nom). 

 

 

Richelieu: village de création récente de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 25 k., dép. Constantine, à proximité des villages de Zeraïa et de Redjas-el-Ferrada ; gare la plus proche : Mechta-el-Arbi, à 47 k. ; 146 hab. ; eau abondante, terres de bonne qualité; céréales, un peu de vigne. 

 

 

 

Riff (ancienne tribu des Beni-Smaïl): douar de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 30 k. du cap Aokas ; 5,588 hect. ; 3,131 ind., 7 eur. ; école ; céréales, tabac, oliviers, figuiers, orangers, noyers ; vignoble exploité par les 

Pères-Blancs ; salines; source minérale ; minerais. 

 

 

Righa: fermes de la commune d’Hammam-Righa, arr. Miliana, dèp. Alger. 

 

 

Rilassa: section de la commune mixte de Màadid, arr. Sétif, dép. Constantine; à 30 k. de Bordj-bou-Arrèridj ; 13,350 hect. ; 4,720 ind. ; céréales, vigne, élevage du bœuf et du mouton. 

 

 

Rio-Salado (anc. nom : Oued-Malah): chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 64 k. ; station chemin de fer Oran à Aïn-Temouchent, a 12 k. ;. pos., télégr.; pop. 761 franc., 1,514. esp., 1,803 ind., 431 marocains ; céréales, vigne (3,525 hect.) ; eaux- 
de-vie très renommées. 

 

Douars : Sidi-Bakhti, 1,099 ind.; Bou-Hadjar,. 582 ind. 

 

 

Rivet: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 26 k. ; gares les plus proches : Maison-Blanche, à 13 k. et les Eucalyptus, à 8 k.; télégr. municipal, pos. à l’Arba; pop. 4,213. hab.; franc. 247, esp. 330, ind. 3,614, divers 22 ; céréales, tabac, vigne; (820 hect.), orangeries ; élevage du bétail ; carrière de pierre à chaux et ciments hydrauliques, en exploitation, au lieu dit : Aïn-Kadra. 

Douar : Arbatache (partie), 3,674, hab. 

 

 

Rivière: village de la commune de Saint-Charles, arr. Philippeville, dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Charles, à 5 k, ; 45 hab. ; céréales, vigne. 

 

 

Rivoli: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 9 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Mostaganem ; pos., télégr. ; pop. 520 franc., 184 esp., 1,316 ind. ; céréales, vigne (2,499 hect.), figuiers, arbres fruitiers divers, culture des légumes; eau abondante. 

 

Douars : Nadour, Rahelia, Sidi-Hamouda. 

 

 

 

Robertsau (La): village de la commune mix.te de Jemmapes, à 11 k. Sud, arr. Philippeville, dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Charles, à 34 K.: pos., télégr. à Jemmapes; pop. 109 eur., 25 ind.; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts de chênes-liège. 

 

 

Robertville: chef-lieu de commune, arr. Philippeville, à 30 k., dép. Constantine, à 57 k.; station chemin de fer Constantine à Philippeville ; pos., télégr.; pop. 429 franc., 52 étrangers, 4,888 ind.; céréales, vigne (280 hect.), tabac, oliviers; élevage du bétail ; forêt de l’Estabia (3,780 hect.) chênes-liège. 

 

Douars de la commune : Arb-Estahïa, 3,934 ind.; Beni-bou-Naïm, Sfisfa. 

 

 

Rochambeau: village en peuplement, de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran, sur la route de Chanzy au Télagh, à 5 k. de ce dernier centre; gare la plus proche: Si-Slissen, à 13 k. ; pos., télégr. au Télagh; culture des céréales; alfa et écorce à tan; élevage du bétail. 

 

 

Rocher (Le): hameau de la commune de Sidi-bel-Abbès, à 5 k., dép. Oran; pos., télégr. à Sidi-bel-Abbès ; céréales, vigne ; élevage 
du bétail. 

 

 

Rocher-de-Sel: gîte d’étape, caravansérail, sur la route d’Alger à Laghouat; à 27 k. de Djelfa, à 304 k. d’Alger et à 180 k. de 
Berrouaghia, gare la plus proche ; véritable rocher de sel gemme exploité par les ind. 

 

 

Roïbia: fraction indigène du village de Foy, commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine. 

 

 

Roknia: village à 16 k. Nord-Ouest de Guelma, dans la commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine; centre nouvellement créé. 

 

 

Roseville: hameau de la commune de Mers-el-Kebir, à 6 k. d’Oran et à 2 k. de Mers-el-Kebir ; pos., télégr. à Saint-André; 193 hab., dont 95 franc. ; céréales, vigne, culture maraîchère très développée ; belle plage très fréquentée par les Oranais ;  nombreuses villas. 

 

 

Rouabah (ancienne tribu des Ouled-Bessem-Gheraba): douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr. Orléans-ville, dép. Alger ; à 20 k. de Bordj-Beni-Hindel ; 11,700 hect. ; 2,370 ind. ; céréales, fourrage, aucun arbre fruitier ou forestier ; élevage : chevaux, moutons. 

 

 

Rouached: village de la commune mixte de Fedj – M’zala, à 15 k., dép. de Constantine, à 78 k. ; gare la plus proche: Saint-Donat, à 52K. ; télégr. municipal, pos. à Tiberguent; 176 hab., dont 125 franc.; céréales, .vigne (210 hect.) ; élevage du bétail ; mine de zinc en exploitation. 

 

 

Rouached: fermes de la commune de Valmy, arr. et dép. Oran ; 95 hab. 

 

 

Rouafa: douar, dont le territoire est réparti : commune de Bordj-Ménaïel, 2,377 hect., 3,327 ind. ; commune d’Isserville, 2,043 hect., 5,431 ind. 

 

 

Roudil: colonie agricole pour les enfants assistés de la Seine, fondée sur des terrains donnés par l’abbé Roudil, dans la commune de Ben-Chicao, arr. Médéa, dép. Alger. 

 

 

Rouffach: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 21 k. ; gare la plus proche : Constantine ; pos., télégr. ; pop. 246 franc., 4,243 ind.; climat sain, eau abondante ; céréales, vigne (250 hect.) ; élevage du bétail. 

 

Douars : Bab-Trouch, Karkara. 

 

 

Rouiba: gare fortifiée chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 35 k, d’Aïn-Sefra et à 83 k. de Duveyrier. 

 

 

Rouïba: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 26 k. ; station chemin de fer Alger-Constantine ; pos., télégr., école d’agriculture; pop.3,445 hab.; vil. 1,125 ; franc. 999, esp. 734, ind. 1,648, divers 64; céréales, tabac, vigne (3,150 hect.), arbres fruitiers, belle pépinière communale ; station centrale des expériences agricoles du Gouvernement de l’Algérie. 

 

 

Rouïna ou Oued-Rouïna: chef-lieu de commune, arr. de Miliana, dép. Alger, à 160 k. ; à 49 k. d’Orléansville ; station chemin de fer d’Alger à Oran ; télégr. à la gare, pos. à Duperré ; pop. 190 franc., 1,962 ind. ; culture principale : blé, orge, avoine ; un peu de vigne, oliviers en grande quantité, arbres fruitiers ; élevage du bétail ; aux environs, mines de fer non exploitées ; fabriques de crin végétal. 

 

Douars de la commune : Rouïna, El-Harrar-du-Cheliff, Khemour-Cheraga, Mediona. 

 

 

Rouïna (ancienne tribu des Attafs):  douar dont le territoire est réparti : commune des Attafs, 5,254 hect., 1,398 ind.; commune de Rouïna, 2,334 hect. 

 

 

Rouissat: fraction de la tribu Beni-Thour et Rouissat, commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger ; oasis de 37,000 palmiers, à 6 k. d’Ouargla. 

 

 

Rouma (ancienne tribu des Beni-Hacaïn): douar de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger: à 32 k. de Port-Gueydon et à 100 k. de Tizi-Ouzou, gare la plus proche ; 4,062 hect.; 2,591 ind. ; forêt de chênes-liège des Beni-Hacaïn ; oliviers, figuiers, caroubiers. 

 

 

Roumana: caïdat comprenant le douar des Haoumed, commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,135 ind. 

 

 

Roum-el-Souk: village de la commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine; à 22 k. de La Calle et à l k. de la frontière tunisienne ; pos., télégr. ; 152 hab.; posté de douane franc. ; céréales, tabac, un peu de vigne ; élevage du bétail : marché  important. 

 

 

Roumila: hameau de la commune d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine, sur la route de Bougie à Akbou. 

 

 

Roumili: haouch de la commune de Rovigo, dép. Alger. 

 

 

Roumilly: ferme, à 2 k. de Boufarik, dép. Alger; belles orangeries. 

 

 

Roussia: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 23 k., arr. et dép. Constantine; 6,850 hect.; 3,826 ind.; céréales; élevage: bœufs, chèvres. 

 

 

Rovigo: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 37 k. ; gare terminus du chemin de fer sur routes d’Alger à Rovigo; pos., télégr. , pop. 8,389 hab. ; franc; 403, esp. 185, ind. 7,785, divers 16 ; céréales, tabac, vigne (740 hect.), géranium, belles orangeries, arbres fruitiers; carrières de pierre à plâtre à Timegras (en exploitation) et à Tiamimin (non exploitée pour le moment). 

Douar de la commune : Hammam-Melouane, 819 ind. 

 

 

Ruisseau: village à 6 k. d’Alger, dont le territoire est réparti dans trois communes : Mustapha, Kouba et Hussein-Dey ; la partie la plus importante appartient, à la commune de Mustapha, avec 1,125 hab. ; pos., télégr. à Mustapha ; culture maraîchère très développée; plusieurs tanneries et corroieries ; briqueteries. 

 

 

Ruisseau des Singes: petit hameau à l’entrée des gorges de la Chiffa, à 15 k. de Blida et à 64 k. d’Alger; hôtel, café pour les nombreux visiteurs de ces gorges remarquables par leur aspect pittoresque et sauvage et où les singes se livrent, en liberté, à leurs ébats. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘P’ & ‘Q’

21062018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palat (anc. nom: MelIakou): village de la commune mixte de Tiaret, arr. Mostaganem, dép. Oran; à 17 k. de Tiaret et à 239 k. d’Oran ; pos. à Tiaret, télégr. ; 668 hab., dont 106 étrangers; céréales, vigne(60 hect.); culture maraîchère ; élevage des bœufs, moutons, porcs. 

 

 

Palestro: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Alger, à 77 k. ; station chemin de fer Alger-Coustantine ; pos., télégr., jus. de p. : pop. 4,552 hab. ; vil. 605 ; franc. 440, esp. 174, ind. 3,887, divers 51 ; climat sain, terres fertiles; céréales, oliviers, 
vigne (300 hect.) ; élevage du bétail ; marché important ; gorges de 8 k. de longueur très remarquables par leur aspect sauvage et pittoresque ; plaines et montagnes ; carrières de marbre dans les gorges. 

 

Douars : Ammal (partie), 1,530 ind.; Mosbaha, Tiliouin, Bou-Derbala. 

 

 

Palestro: nom d’une commune mixte dont le siège est à Palestro (ville) ; sup. 67,471 hect. ; pop. 426 franc., 104 étrangers, 41,098 ind. ; plaines et montagnes ; céréales, vigne (450 hect.) ; élevage du bétail : bœufs 6,500, moutons 13,125, chèvres 
34,615, mulets 1,035; source d’eaux alcalines, gazeuses, ferrugineuses de l’Oued-Edjelata, près de Ben-Haroun, débit 4,000 litres en 24 heures; mines de zinc à Guerrouma, à 15 k. Ouest de Palestro, et à Nador-Chaïr, à 10 k. Ouest ; les deux mines en exploitation. 

 

 

Palikao: chef-lieu de commune et de canton, arr. Mascara, à 20 k., dép. Oran, à 120 k. ; gare la plus proche : Mascara ; siège de l’administration de la commune mixte de Cacherou ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. 1,314 hab.; vil. 1,039 ; franc. 308, isr. 137, esp. 217, ind. 644 ; terres excellentes, eau abondante ; céréales, vigne (120 hect.), culture maraîchère, fruits ; élevage du bétail. 

 

 

Palissy (anc. nom : Sidi-Khaled): chef-lieu de commune, arr. de Sidi-bel-Abbès, à 12 k., dép. Oran, à 86 k. : station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; télégr. à la gare, pos. à Bou-Kanéfis ; pop. 1,202 hab.; vil. 780; franc,. 331, esp. 368, ind. 327, marocains 176; céréales, vigne (495 hect.), culture maraîchère. 

 

 

Panier-Fleuri: petit hameau sur la route d’Alger à El-Biar, a 2 k. d’Alger ; à côté, le Fort-l’Empereur, dont la prise amena la 
capitulation d’Alger, en 1830. 

 

 

Parmentier (anc. nom : Aïn-el-Hadjar): village de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. d’Oran; à 22 k. de Sidi-bel-Abbès, à 12 k. de Palissy et à 6 k. de Lamtar: pos. à Sidi-bel-Abbès, télégr. ; 580 hab., dont 280 franc.: céréales, vigne (275 hect.) ; carrière de calcaire très étendue (pierres de taille). 

 

 

Pasteur (anc. nom : Seriana): village de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, dép. Constantine ; gare la plus proche : El-Mahder, à 16 k. ; pos., télégr.; pop. 158 hab.; céréales, vigne, culture maraîchère; ruines romaines. 

 

 

Pélissier: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 4 k. Nord-Est, dép. Oran, à 96 k. ; station chemin de fer Mostaganem-Tiaret ; télégr., pos. à Mostaganem ; pop. : 428 franc., 105 esp., 1,904 ind. ; céréales, vigne (1,957 hect.); oliviers ; vins très estimés ; culture des primeurs; riches exploitations agricoles. 

 

Douar: Sidi-Fellah. 

 

 

Penthièvre: chef-lieu de commune, arr. Bône, à 33 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Mondovi, à 17 k. ; télégr.  municipal, pos. à Duzerville ; pop. : 176 franc., 60 étrangers, 1,987 ind. ; céréales, vigne (69 hect.) : élevage du bétail ; marché important. 

 

Douars : Oued-Dardara, Bou-Hammam. 

 

 

Périgotville (anc. nom : Aïn-Kebira): village de la commune mixte de Takitount et siège de l’administration de cette commune, arr. Bougie, dép. Constantine ; garé la plus proche : Sétif, à 27 k. : 218 franc., 265 ind., 76 étrangers; céréales, vigne, arbres 
fruitiers ; élevage : bœufs, moutons. 

 

 

Perrégaux: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 76 k., distance de Mostaganem : 40 k. ; station chemin de fer d’Oran à Alger, bifurcation pour la ligne d’Arzew à Duveyrier ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 9,370 hab. ; ville 3,501; franc. 1,195, naturali- 
sés 652, isr. 145 ; esp. 3,269, ind. 3,907, divers 202. Un barrage, d’une longueur de 478 m, avec une épaisseur de mur à la base de 39 m, pouvant contenir 14 millions de mètres cubes d’eau, assure la prospérité de la contrée. Céréales, vigne (409 hect.), pâturages excellents; culture des primeurs; pommes de terre, fruits ; orangers 33,600, mandariniers 24,000, grenadiers 10,000, 
pommes, poires ; élevage du bétail ; moulins à farine ; usine pour le pilonnage, le peignage et la filature de l’alfa ; distilleries agricoles. 

Douars : Ferraguig, Ouled-Saïd. 

 

 

Perret: hameau de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 30 k., dép. Oran, à 60 k. ; gare la plus proche : Rio-Salado ; 450 hab., dont 343 esp.: céréales, vigne (250 hect.). 

 

 

Petit: chef-Lieu de commune, arr. Guelma, à 8 k., dép. Constantine, à 139 k. ; station chemin de fer Bône à Kroubs; télégr. à la gare, pos. à Duvivier : pop. : 185 franc., 3,025 ind. ; pays boisé ; céréales, tabac, vigne (150 hect.), jardins maraîchers, arbres 
fruitiers, 40,000 pieds d’oliviers ; huile très estimée ; carrière de calcaire blanc veiné, à 4 k. de la gare. 

Douar : Beni-Marnia. 

 

 

Petit-Port: hameau de la commune mixte de Cassaigne, à 17 k., arr. Mostaganem, dép. Oran, au bord de la mer; 16 hab. ; terres propres à la culture des céréales et de la vigne ; forêt ; embarcadère pour le transport par mer sur Mostaganem. 

 

 

Phalsbourg: centre forestier privé, au milieu des forêts de l’Akfadou, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép.  Constantine, près de Taourirt-Ighil. 

 

 

Phare-Bengut: station chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; distance de Dellys, 5 k. et d’Alger, 116 k. 

 

 

Philippeville: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Constantine; distance d’Alger, par chemin de fer, 548 k.; distance de Constantine, 84 k. ; gare tête de ligne de Philippeville à Constantine ; port de mer important ; pop. totale: 21,462 hab.; 
ville 14,843 ; franc, nés en France 2,424, franc, nés en Algérie 4,593, naturalisés 1,273, isr. 158, ita. 3,506, esp. 396, ind. 7,145, divers 1,907 ; sous-préf., tribunal de 1ère instance, consulats, sous-intendance militaire, collège, chambre de commerce, hôpital civil, hôpital militaire, inspection des douanes ; pos., télégr. ; cultures : céréales diverses (7,500. hect.), vigne (2,625 hect.), 
plantes fourragères (2,965 hect.), culture maraîchère (185 hect.) ; arbres fruitiers de toute nature, en abondance : orangers 36,000, mandariniers 29,500, citronniers 4,700, amandiers 10,500; oliviers: sup. plantée 255 hect. ; mines de fer, de zinc et de cuivre non exploitées ; carrières de marbre, particulièrement, celles du Filfila. Industrie : préparation du liège, minoterie, fabrique d’huile d’olives, salaisons de poissons, fonderies de fer et de cuivre. 

 

Douars de la commune : Arb-Filfila, 1,112 ind ; Beni-Bechir, 1,714 ind. 

 

 

Philippeville (Arr. de): La nature du sol est fort variable ; aux environs de Philippeville et de Stora, les sols argilo-siliceux ou 
silico-argileux dominent ; dans les parties basses, les alluvions sont souvent caillouteuses, tantôt plus ou moins compactes. La vigne occupe une place assez importante dans les régions de Philippeville, Jemmapes, Saint-Charles, Robert-ville, etc. (3,213 hect.). Les vignobles détruits par le phylloxéra sont en ce moment l’objet d’une reconstitution méthodique par les plants 
américains et en train de renaître. Les céréales sont également beaucoup cultivées. Les oliviers et les arbres fruitiers sont assez répandus. Culture du tabac assez dévelloppée ; culture des primeurs. L’élevage du bétail est assez général. Les versants sont couverts de forêts de chênes-liège jusque vers Collo. 

 

 

Pins (Les): station chemin de fer de Tabia à Ras-el-Mà; à 7 k. de Magenta et à 121 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat, dans la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 29 hab. 

 

 

Pirette (anc. nom : Aïn-Zaouïa): village de la commune mixte de Dra-el-Mizan, à 8 k., dép. Alger, à 120 k.; gare la plus proche : Aomar, à 18 k. ; pos., télégr. à Dra-el-Mizan ; 127 hab. ; céréales, tabacs, vigne, oliviers. 

 

 

 

 

Planteurs (Les): une des promenades favorites des hab. d’Oran, à 2 k. de la ville, au pied du Moudjardo; massif de pins d’Alep, percé de jolies allées.

 

 

Pointe-Pescade: village de la commune de Saint-Eugène, à 4 k. et à 7 d’Alger ; station chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa, sur le bord de la mer, très fréquenté par les pêcheurs et les promeneurs; nomreuses villas appartenant à des Algérois ; cafés, restaurants ; culture maraîchère ; vigne (120 hect.) ; 605 hab., dont 110 étrangers.

 

 

Pont-Albin: hameau de la commune mixte de Misserghin, à 8 k. d’Oran et à 4 k. 500 de Noiseux, sur la route d’Oran à Misserghin ; culture de la vigne (72 hect.).

 

 

Pont-Bougdoura: station chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; distances : de Dellys 37 k., du Camp-du-Maréchal 6 k., d’Alger 96 k.

 

 

Pont-d’Aumale: hameau à 3 k. de Constantine ; pos., télégr. à Constantine.

 

 

Pont-de-Duvivier: hameau de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, à 55 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Duvivier, à 3 k.; pos., télégr. à Duvivier; 131 hab. ; culture des céréales, vigne, croisement des chemin de fer Bône-Guelma et Bône-Tunis.

 

 

Pont-de-l’Isser: chef-lieu de commune, arr. Tlemcen, à 31 k., dép. Oran; pos., télégr. ; gares les plus proches : Aïn-Temouchent, à 33 k. ; Tlemcen, à 31 k. ; commune nouvellement créée ; pop. : 205 franc., 1,350 esp., 3,741 ind., 452 marocains ; terres en grande partie irrigables ; céréales, vigne (204 hect.) ; nombreuses plantations d’oliviers ; 10,350 orangers, 2,550 mandariniers; culture maraîchère ; carrière de grès blanc d’une grande richesse. 

 

Douar : Ouled-Sidi-Abdelli.

 

 

Pont-de-l’Oued-Djer: hameau de la commune de Bou-Medfa, à 5 k. ; pos., télégr. à Bou-Medfa; 81 hab.; Céréales, vigne, élevage du bétail.

 

 

Pont-de-Mascara: ferme isolée, à 7 k. de Tlemcen, dép. Oran ; 14 hab.

 

 

Pont-d’Hippone: hameau de la commune de Bône, à 2 k., dép. Constantine; 100 hab.

 

 

Pont-du-Caïd: village de la commune mixte de Teniet-el-Had, à 42 k. et à 38 k. de Miliana; gare la plus proche: Affreville, à 17 k. ; pos., télégr. à Affreville ; 107 hab. ; céréales, vigne.

 

 

Pont-du-Cheliff: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 25k., dép. Oran ; gare la plus proche : Aïn-Tédelès, à 6k. ; pos., télégr. à Aïn-Tédelès; pop. : 88 franc., 3,010 ind. ; céréales, un peu de vigne, fourrages, culture de l’olivier; élevage du bétail. Ruines romaines remarquables.

 

 

Pontéba: village de la commune d’Orléansville, à 6 k.; station chemin de fer Alger-Oran ; pos., télégr. à Orléansville : pop.: 145 fr., 43 esp., 286 ind.; céréales, vigne (83 hect.) ; élevage du bétail.

 

 

Port-aux-Mouches: nom sous lequel on désigne la Pointe-Pescade. (V. Pointe-Pesçade).

 

 

Port-aux-Poules: petit hameau du village de Zaàtra, sur le bord de la mer; belle plage, à 2 k. 500 de Courbet, dép. Alger : anc. port romain ; pèche abondante de sardines, ateliers de salaisons.

 

 

Port-aux-Poules: hameau sur le bord de la mer, à 9 k. de Saint-Leu, à 17 k. d’Arzew et à 60 k. d’Oran ; télégr. à la gare ; pos. à Arzew ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier ; 302 hab. ; céréales, un peu de vigne; source sulfureuse jaillissante, à 251 m de
profondeur, découverte en faisant des recherches de pétrole ; établissement thermal très confortable.

 

 

Port-Gueydon (anc. nom : Azeffoun): chef-lieu de canton et de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, à 70 k., dép. Alger, à 160 k. ; gares les plus proches : Takriets-Seddouk, à 55 k. ou Tizi-Ouzou, à 70 k. ; port de mer pour le cabotage ; service, régulier de bateaux partant d’Alger; pos., télégr., jus. de p. ; pop. agglomérée au vil. : 378 hab., éparse, 120 ; commercé d’hui-
les, caroubes, liège.

 

 

Portes-de-Fer (Les): station chemin de fer Alger-Constantine ; à 185 k. d’Alger et à 13 k. de Beni-Mansour; pos. à Bordj-bou-Arréridj.

 

 

Praxbourg: grande exploitation forestière privée, dans le douar de Medjadjeda, commune mixte de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

Prévost-Paradol (anc. nom : Méchera-Sfa): centre de création récente, en peuplement, commune mixte de Tiaret, arr.  Mostaganem, dép. Oran ; station ch. de fer Mostaganem à Tiaret, à 2 k. 500 du vil. ; à 37 k. de Tiaret et à 87 k. de Relizane; pos. à Tiaret ; 238 hab., dont 99 étrangers; céréales ; terres propres à la culture de la vigne.

 

 

Prudon (ancien nom: Sidi-Brahim): chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 11 k., dép. Oran, à 53 k. ; station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlèlat à Tlemcen; télégr. à la gare, pos. à Oued-Imbert ; pop. : 258 franc., 484 esp., 65 ind. ; eau abondante; céréales, vigne (744 hect.); culture maraîchère.

 

 

Puits (Le): hameau, à la sortie de la plaine du Cheliff, .sur la route d’Affreville à Teniet-eï-Had, à 12 k. d’Afïreville, dép. Alger;
pos., télégr. à Affreville ; centre de création récente. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatre-Chemins: station chemin de fer Oran à Arzew ; distance d’Oran 5 k. ; culture de la vigne (105 hect.).

 

 

Quatre-Chemins: hameau de la commune de Boufarik, à 5 k. de Douéra et à 2 k. d’Oued-Mendil ; point de jonction de plusieurs routes, halte pour les rouliers et les colons ; gare la plus proche : Birtouta, à 10 k. ; pos., télégr. à Boufarik; 106 habitants ; culture de la vigne (295 hect.).

 

 

Quatre-Fermes: fermes importantes du village de Dalmatie, à 3 k., commune de Blida, dép. Alger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘O’

17062018

             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Obernai (anc. nom : Aïn-Melouk): village de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 14 k. ; gare la plus proche : Mechta, à 23 k. ; pos., télégr. à Oued-Athménia ; 270 hab. ; céréales, élevage du bétail. 

 

 

Ogdal: douar de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 30 k. de Michelet ; 3,726 hect. ; 8,356 ind.; céréales, figuiers, oliviers, vigne, orangers, forêts de chênes; un peu d’élevage.

 

 

 

 

Oggaz: douar de la commune mixte de Saint-Lucien, à 14 k., arr. et dép. Oran; 3,050 hect. ; 1,513 ind. ; céréales, vigne, oliviers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons ; carrière de pierre dure. 

 

 

Oggaz (L’): village de la commune mixte de Saint-Lucien, à 17 k., arr. et dép. Oran ; station chemin de fer Alger-Oran ; pos., télégr. à Saint-Denis-du-Sig ; 221 hab., dont 62 esp. ; céréales, vigne (305 hect.), oliviers. 

 

 

Oglat-Djedida: gîte d’étape à 39 k. de Moghrar-Tahtani ; eau abondante, bois et pâturages. 

 

 

Oglat (Les): gare fortifiée chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 64 k. d’Aïn-Sefra. 

 

 

Onza: hameau de la commune des Trembles, à 5 k., arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; céréales, vigne. 

 

 

ORAN: chef-Lieu de commune, d’arr. et de dép., à 420 k. d’Alger ; port de mer, un des plus importants de l’Algérie ; : gare terminus chemin de fer Alger-Oran, gare tète, de ligne chemin de fer Oran-Aïn-Temouchent, ligne Oran-Arzew; chef-lieu de préf. 
place forte de 1re classe, division militaire, tribunal civil, tribunal et chambre de commerce, hôpitaux civil et militaire, évêché, lycée, syndicat d’initiative de l’Orahie ; pos., télégr., téléph. (4 bureaux) ; pop. totale : 89,253 hab. ; franc, nés en France 9,395, 
franc, nés en Algérie 11,843, naturalisés 21,019, isr. 10,651, esp. 20,674, ita. 1,342, marocains 1,198, divers 710, pop..flottante 1,018; industrie: 2 fabriques d’huile, 9 fabriques de crin végétal, 5 minoteries, 4 fabriques ciment comprimé, briqueteries, tanneries, brasseries, glacières, scieries mécaniques, etc. ; cultures : blé, avoine, orge, vigne (1,320 hect.); culture maraîchère 
(350 hect.) : pommes de terre, petits pois, haricots,artichauts, tomates; arbres fruitiers : figuiers, abricotiers, pruniers, pêchers, grenadiers, etc., oliviers ; carrières de pierre à bâtir aux environs. 

 

 

Oran (Dép. d’): Le dép. d’Oran occupe la partie occidentale de l’Algérie; il est borné : au Nord par la Méditerranée, à l’Est par le 
dép. Alger, à l’Ouest par le Maroc et au Sud par le désert ; superficie 11,552,774 hect. ; pop. : franc, nés en France 34,274, franc, nés en Algérie 55,342, étrangers naturalisés 31,727, isr. 23,485, esp. 102,689, ita. 3,883, nationalités diverses 7,674, marocains 21,424, ind.826,756; total : 1,107,254 hab.

Le dép. Oran comprend 82 communes de plein exercice, 21 communes mixtes et 2 communes indigènes Cultures : blé, orge, avoine; les arr. d’Oran et de Sidi-bel-Abbès, pour les avoines; vigne (88,582 hect.), c’est le dép. où elle a pris le plus grand  développement ; c’est aussi dans le dép. d’Oran que l’on trouve ces immenses plaines d’alfa, évaluées à 5 millions d’hect, ; les forêts de chênes-liège (11,000 hect.); culture du tabac peu développée ; élevage du mouton (2,540,000) et de la chèvre (1,102,000); arbres fruitiers de toute nature. 

 

 

Orléansville: chef-lieu de commune, de canton et d’arr. du dép. d’Alger ; distance d’Alger, 229 k. parla route nationale et 208 k. par le chemin de fer; pop. totale : 12,500 hab. ; ville 3,282; franc. 1,560, naturalisés 224, isr, 380, esp. 874, ita. 54, marocains 101, divers 105, ind. 9,202 ; sous-préf., trib. de 1re instance, hôpital militaire; pos., télégr. ; centre important au point de vue agricole et commercial par sa situation, au centre .de la plaine du Cheliff, à demi-distance. d’Oran et d’Alger et à 54 k. de la mer (port de Ténès) ; grande culture de céréales, vigne (125 hect.), légumes, fruits, 3,248 orangers, 4,044 mandariniers, une  pépinière ; forêt de 300 hect. aux environs ; élevage : chevaux, bœufs et moutons ; températures extrêmes : 0° et 50° ; marché important : grains, bestiaux. Fraction ind, d’Ard- el-Beïda, 41 ind. 

 

Douars : Oum-el- Drou, Chembel, El-Adjeraf, Lalla-Aouda. 

 

 

 

 

Orléansville (Arr, d’): Cet arr. produit surtout des céréales la plaine du Cheliff) ; vigne : régions de Ténès et d’Orléansville
(1,100 hect.); arbres fruitiers ; forêts de chênes-liège (14,000 hect.) ; au Sud, les plateaux de Sersou et les montagnes du Djebel-Amour sont fiches en eaux et en pâturages. C’est la région classique du mouton, le pays d’origine des meilleures races ovines. Plusieurs mines de zinc dans la région de Ténès, non exploitées; mines de fer au Djebel-Hadid, à Temoulga, à Beni-Aguil et aux Attafs, non exploitées, à l’except. de celle de Beni-Aguil.

 

 

 

Ouadhia (V. Sedka-Ouadhia).

 

 

Ouaguenoun: douar de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger: à 8 k.de Tigzirtet à 25 k. de la gare de Dellys ; 6,629 hect.; 3,441 ind. ; école au village de Maïache ; caroubes, ppis-chiches, culture potagère, oliviers, figuiers, forêts de chênes-liège.

 

 

Ouakour (ancienne tribu des Beni-Ouakour): douar de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger ; à 20 k. de Maillot ; 2,000 hect. ; 1,481 ind. ; figuiers, forêts de chênes à glands doux.

 

 

Ouamri: ancienne tribu constituée en douar, dont le territoire est réparti : commune de Lodi, 3,912 hect., 1,001 ind. ; commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger, 10,394 hect., 3,319 ind., 38 eur, ; à 21 k. de Lavigerie, à 21 k. de la gare de Médéa et à 39 k. d’Affreville ; céréales, vigne.

 

 

 

 

 Ouargla: chef-lieu d’une annexe de la commune indigène d’El-Goléa, du commandement militaire du cercle d’El-Goléa; poste militaire important; à 405 k. de Laghouat, à 188 k. de Ghardaïa, à 800 k. d’Alger et à 679 k. de Berrouaghia, gare la plus
proche : situation géographique : longitude 2° 57′ Est, latitude 31° 58; altit. 69 m ; marché important pour laine, dattes, burnous.  L’annexe d’Ouargla a une pop. de 12,130 ind disséminés dans les tribus. La culture du palmier est la seule pratiquée ; on compte, dans l’annexe, environ 425,000 palmiers ; élevage : 119,986 moutons, 12,870 chameaux.

 

 

Ouarizan: douar de la commune mixte  de Renault, arr. Mostaganem, dép. Oran, à 8 k. de la gare d’Inkermann ; 2,828 hect. ; 1,552 ind. ; céréales.

 

 

Ouarizan: fraction indigène de la commune  d’Inkermann, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 88 ind.

 

 

Ouarsenis: nom d’une commune mixte, dont le siège de l’administration est au bordj de Beni-Hindel; à 68 k. d’Orléansville et à 232 k. d’Alger; sup. 158,237 hect. ; 168 franc., 150 étrangers, 39,766 ind. : pays montagneux, encore peu livré à la colonisation ; céréales, arbres fruitiers, forêts : élevage : chevaux 839, bœufs 15,506, moutons 43,508, chèvres 77,761 ; mine de zinc à 

Bou-Caïd, à 42 k. Sud 39° Est d’Orléansville.

 

 

Ouarzen: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, dans le douar Beni-Menguellet, près de Michelet; hospice spécial pour les ind. fondé par le cardinal Lavigerie; école franc.- kabyle.

 

 

Ouassif: douar de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dèp. Alger ; à 24 k. de Michelet; 1,953 hect. : 6,739 ind. ; écoles dans les villages de Bou-Abderrahmane, de Tassaft-ou-Ouguemoune, de Zoubga ; blé dur, orge, vigne, figuiers, oliviers, orangers et grenadiers; élevage peu important.

 

 

Ouasta: mine de zinc, commune mixte de Souk-Ahras, arr. Batna,. dép. Constantine, à 28 k. Est 20°: Sud de Souk-Ahras ; mine concédée.

 

 

Oued-Addar: douar de la commune mixte  d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 3 k. d’El-Milia et à 64 k. de Djidjelli ; 2,741 hect. ; 2,159 ind. ; partie de la forêt de chênes-liège d’El-Hanser, exploitée par l’Etat et particuliers; céréales, sorgho, maïs, millet ; élevage : bœufs, chevaux, mulets,, moutons, chèvres; ruines romaines. 

 

 

 

 

Oued-Amizour (V. Colmar, nom nouveau).

 

 

Oued-Athmenia: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Constantine, à 40 k. ; gare la plus proche : Oued-Seguin, à 23 k. ; nos., télégr., jus. de p., hôpital civil ; 225 franc., 5,688 ind. ; céréales, un peu de vigne ; élevage du bétail; source d’eaux thermales simples à Hammam-Grous. 

 

Douars : Djebel-Aougueb, Damber.

 

 

Oued-Berbeck: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouehent, à 25 k., arr. et dép. Oran; 28,287 hect. ; 5,646 ind., 37 eur. ; céréales, vigne.

 

 

Oued-Berd: douar de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine ; 1,883 ind. ; à 35 k. de Périgotville et à 72 k. de la gare de Sétif ; céréales, tabac, arbres fruitiers, oliviers, forêts de chênes-liège; élevage: bœufs et chèvres.

 

 

Oued-Besbès (V. Randon, nom nouveau).

 

 

Oued-Bléta: ferme importante du village de Cères, commune mixte de Maâdid, arr. Sétif; dép. Constantine ; céréales, fourrages, un peu de vigne; élevage du bétail.

 

 

Oued-Boutenache: douar de la commune mixte de Taher, à 30 k., arr. Bougie, dép. Constantine ; 3,460 hect. ; 3,679 ind.; forêt de chênes-liège des Beni-Idder ; contrée montagneuse ; prairies, oliviers ; peu d’élevage.

 

 

Oued-bou-Youssef: douar de la commune mixte de Taher, à 22 k., arr. Bougie, dép. Constantine ; 2,783 hect. ; 1,058 ind. ; contrée peu fertile ; oliviers, chênes-liège, pins maritimes ; élevage des chèvres ; fabrication très développée de la vannerie.

 

 

Oued-Chair: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 25 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 3,860 hect. ; 614 ind.; céréales ; élevage : bœufs, moutons, chèvres:

 

 

Oued-Cham: village de la commune mixte  de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; 231 hab.

 

 

Oued-Chellaly: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 20,837 hect.; 553 ind.; ce douar a été réuni au douar des Ouled-Sidi-Tamla pour former le douar M’cif (V. M’cif).

 

 

Oued-Chender: douar de la commune d’Haussonvillers, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 4,564 hect. ; 5,328 ind., 5 eur.

 

 

Oued-Cherf: nom d’une commune mixte arr. Guelma, dép. Constantine, dont le siège de l’administration est à Aïn-Amara; sup. 72,318 hect.; pop. : 182 franc., 24,076 ind: ; céréales, forêts de chêne-liège; élevage du bétail ; mine d’antimoine, en  exploitation, au Djebel-Taya, à 31 k. Ouest de Guelma; la commune nourrit 33,450 moutons, 9.090 chèvres, 8,790 bœufs, 1 ,728 chevaux, 1,848 mulets.

 

 

Oued-Cherf: hameau de la commune de Clauzel, arr. Guelma, dép. Constantine ; 298 hab.

 

 

Oued-Chouk: station chemin de fer Souk-Ahras à Tébessa, à 14 k. de Souk-Ahras, dép. Constantine.

 

 

Oued-Chouly (V. Chouly).

 

 

Oued-Dardara: douar dont le territoire est reparti : commune de Nechmeya, 1,023 ind. ; commune de Penthièvre, 1,458 ind., 8 eur.

 

 

Oued-Defali:  fraction du douar Tirmitine, commune de Mirabeau, arr. Tizi-Ouzou; dép. Alger ; 581 ind.

 

 

Oued-Deheb: village de la commune de Saint-Arnaud, à 12 k., arr. Sétif, à 25 k., dép. Constantine; gare la plus proche : Saint-Arnaud ; pos.; télégr. à Saint-Arnaud ; 421. hab. ; céréales, un peu de vigne ; moulins.

 

 

Oued-Dekri: village de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 5 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Mechta-Chàteaudun, à 15 k. ; pos., télégr. à Châteaudun ; 42 hab. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Oued-Deurdeur: douar de la commune d’Aïn-Sultan, arr. Miliana, dép. Alger, sur le chemin de Zurich à Le-tourneux ; 5,691 hect. ; 2,450 ind. 

 

 

 

 

Oued-Dhamous (V. Dupleix, nom nouveau).

 

 

Oued-Djedi: grande halte, sur la route de Biskra à Touggourt, à 22 k. de Biskra, dép. Constantine.

 

 

Oued-Djelida: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger; à 30k. de Duperré; 8,199 hect. ; 3,052 ind. ; école ; blé, orge, oliviers (2,500 pieds), forêts (1,300 hect.) ; élevage : bœufs, 500, chevaux 200, moutons 2,000.

 

 

Oued-Djellal: oasis du Zab-Guebli, commune indigène de Biskra, à 84 k. Sud de Biskra.

 

 

Oued-Djemâa (V. Ferry, nom nouveau).

 

 

Oued-Djemâa: grande halle, sur la route de Bougie à Sétif, à 20 k. de Bougie.

 

 

Oued-Djemâa: douar de la commune  mixte de Zemmora, à 11 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 5,126 hect.; 2,299 ind. ; céréales ; élevage du bétail.

 

 

Oued-Djenau (ancienne tribu des Ouled-Driss): douar de la commune mixte  d’Aumale; à 20.k., arr. et dép. Alger : 22,000 hect. : 4,032 ind. ; blé, orge ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Oued-Djer: douar de la commune mixte  d’Hammam-Righa, à 16 k. ; arr. Miliana, dép. Alger ; 9,875 hect. ; 2,843 ind,., 183 eur.; céréales, vigne, géranium, forêt de chênes-liège : élevage du cheval.

 

 

Oued-Djer: fraction de douar de la commune d’El-Affroun, à 9 k., arr. et dép. Alger ; station chemin de fer Alger-Oran ; 1,989 ind., 39 étrangers.

 

 

Oued-Djermane (V. Djermane).

 

 

Oued-Djindjen: douar de la commune mixte de Taher, à 6 k., arr. Bougie, dép. Constantine; 211 hect.: 2,377 ind. : territoire de colonisation ; céréales, vigne, . oliviers, forêt de chênes-liège; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Oued-el-Aâr: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine: à 45 k. d’Aïn-Amara et à 20 k. de Guelma ; 5,575 hect,; 2,697ind.; céréales, oliviers, arbres fruitiers.

 

 

Oued-el-Abd: douar de la commune mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran; à 50 k. de Palikao ; 16,212 hect. ; 2,135 ind. ; céréales ; forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Oued-el-Akoun: caravansérail, auberge, dans le douar Ouled-Hamza, à 10 k. de Boghar,. dép. Alger, sur la route de Téniet-el-
Had à Aumale.

 

 

Oued-el-Alleug: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 48 k.; garés les plus proches : Blida, à 10 k., Boufarik, à 12 k.; pos., télégr., téléph.; 3,884 hab. ; vil. 503 : franc. 847, esp. 235, divers, 29, ind. 2,773 ; terres très fertiles et irrigables ; céréales,
tabac, orangers 24,000, mandariniers 25,800, vigne (1,720 h.), arbres fruitiers; élevage: bœufs,moutons. 

 

 

Oued-el-Aneb: village de la commune d’Aïn-Mokra, à 8 k., arr. Bône, à 24 k., dép. Constantine; gare la plus proche : Aïn-Mokra.; pos., télégr. à Aïn-Mokra ; 122 hab. ; céréales, vigne (110 hect.), forêts de chênes-liège importantes, en active exploitation. 

 

 

Oued-el-Atteuche (V. Ksar-el-Atteuche).

 

 

Oued-el-Berdi: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem, arr. et dép. Alger ; a 25 k. d’Aumale et à 10 k. de Bouïra ; 14,721 hect.; 3,245 ind.; dans ce douar se trouvent 8, sources d’eaux thermales minérales, dites « Hammam-Ksenna », très appréciées des ind.; céréales; forêt (8,000 hect.) de pins d’Alep; élevage: moutons et chèvres.

 

 

Oued-el-Hachem: grande halte, sur la route de Marengo à Cherchel,. à 11 k. de Marengo et à 17 k. de Cherchel.

 

 

Oued-el-Hammam (V. Dublineau, nom nouveau).

 

 

Oued-el-Hamoul: douar de la commune mixte de Zemmora, à 25 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 3,690 hect, ; 745 ind. ; céréales, élevage du bétail. 

 

 

 

 

Oued-el-Hout: douar de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine; à 15 k. d’Aïn-Mokra ; 4,895 hect.; 1,086 ind.; céréales, tabac, fourrages; élevage : bœufs, chevaux, moutons et chèvres.

 

 

Oued-el-Kheir: hameau de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, à 25 k., dép. Oran; station chemin de fer Tiaret-Mostaganem ; 87 hab. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Oued-el-Kseur (V. El-Kseur).

 

 

Oued-el-Mâ: douar de la commune  mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 45 k. de Mac-Manon et à 35 k. de. Batna; 15,767 hect. ; 1,795 ind., 45 eur. ; pays forestier peuplé de cèdres ; terres fertiles pour céréales; nombreuses sources.

 

 

Oued-el-Tat: douar de la commune mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran ; à 50 k. de Palikao ; 16,163 hect. ; 1,642 ind., 32 eur. ; céréales, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Oued-Falette: tribu de la commune mixte de Saïda, arr. Mascara, dép. Oran ; à 25 k. de Saïda et à 15 k. de la gare d’Aïn-el-Hadjar ; 52,300 hect. ; 2,485 ind., 334 eur. ; fermes européennes importantes; céréales, vigne (170 hect.): élevage: moutons 18,124, chèvres 4,068.

 

 

Oued-Fergoug: hameau de la commune mixte de Mascara, à 9 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 86 k. d’Oran ; pos., télégr. a Perrégâux, à 11 k. ; 18 hab. ; eau abondante, céréales.

 

 

Oued-Fodda: chef-lieu de commune et de Canton, arr. Orléansville, à 21 k., dép. Alger, à 186 k. ; station chemin de fer Alger-Oran ; pos., télégr., jus. de p. ; 5,069 hab. ; vil. 721 ; franc. 466, étrangers 82, ind. 4,521 : céréales, vigne (35 hect.-) ; élevage du, bétail : bœufs, chevaux ; marché important pour céréales; à 7 k., au Djebel-Soffali, carrière; de marbre gris teinté de rose.

 

Douars de la commune : Fodda, 1,397 ind: ; Tharia, 1,021 ind. : Oum-el-Prôu,- 351 ind. ; Chembel, 1,207 ind.,

 

 

Oued-Frarah: hameau de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine; station chemin de: fer Bône-Tunis ; à 7 k. de Duvivier ; pos. à Mondovi ; 147 hab. ; céréales, un peu de vigne, oliviers, tabac ; fabriques d’huile ; élevage du bétail.

 

 

Oued-Ghoul: fermes de la commune de Téniet-el-Had, arr. Miliana, dép. Alger ; 127 franc. ; culture des céréales, élevage du bétail très développé ; mines de zinc et de plomb.

 

 

Oued-Ghrara (anc. tribu des Zerdezas): constituée en douar, dont le territoire a été reparti : commune de Gastu, 680 ind., 25 franc. ; commune d’Enchir-Saïd, 1,054 ind.

 

 

Oued-Guebli: village indigène de la commune mixte de Collo, à 12 k., arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

Oued-Haddad: douar de la commune  mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran; à 35 k. de Palikao; gare a Uzès-le-Duc, qui est le centre d’Oued-Haddad; 17,119 hect.; 3,604 ind., 8 eur. : céréales; élevage : moutons, bœufs, chevaux et chèvres.

 

 

Oued-Hammimime: douar de la commune mixte de Sedrata, à 12 k., arr. et dép. Constantine ; 5,233 hect.; 1,468 ind.; céréales, élevage du bétail, commerce de laines.

 

 

Oued-Hammimime: halte du chemin de fer Constantine-Alger; à 4 k. du Khroubs et à 12 k. de Constantine.

 

 

Oued-Hammimine: source d’eaux salines, sulfatées, calciques, dans la commune mixte de Jemmapes, dép. Constantine, à 7 k. Est de Jemmapes; source d’eaux ferrugineuses carbonatées ; source d’eaux sulfureuses calciques; établissement civil très fréquenté.

 

 

Oued-Hounet: douar de la commune mixte de Saïda,à 60 k., arr. Mascara, à 65 k., dép. Oran ; à 22 k. de la gare de Charrier; 16,027 hect. ; 1,570 ind., 25 eur. ; céréales, élevage : chèvres et moutons.

 

 

Oued-Imbert: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 55 k. ; station chemin de fer de Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; à 29 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat; pos., télégr.; 377 franc., 603 esp., 145 isr. 2,787 ind. ; terres de bonne qualité, eau abondante ;
céréales, vigne (664 hect,), vin renommé; marché important pour bestiaux, chevaux, mulets; fabriques de crin végétal. 

 

Douar : El-Tenia, 538 ind.

 

 

Oued-Kebarit (V. Kebarit).

 

 

Oued-Khelloug: hameau de la commune de Relizane, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station ch. de fer Mostaganem à Tiaret.

 

 

Oued-Khelloug ou Khelloug: douar de la commune mixte de Zemmora, à 30 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 7,664 hect. ; 863 ind. ; céréales, forêts, élevage du bétail.

 

 

Oued-Ksob: douar de la commune de Gastonville, arr. Philippeville, à 25 k., dép. Constantine; 5,649 hect.; 2,419 ind. ; eau en abondance ; forêt et communaux pour l’élevage du bétail ; céréales.

 

 

Oued-Labiod: douar de la commune  mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; à 45 k. de Lambèse, chef-lieu de la commune ; 15,171 hect. ; 4,478 ind., 10 eur. ; céréales, peu de jardins ; élevage : chevaux, moutons.

 

 

Oued-Malah (V. Rio-Salado, nom nouveau).

 

 

Oued-Malah: hameau de la commune  mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran : station chemin de fer Alger-Oran, à 17 k. de L’Hillil et à 4 k. de Nouvion ; pos. à Nouvion; céréales, un peu de vigne.

 

 

Oued-Mamora: douar de la commune mixte d’Aumale, à 30 k., arr. et dép. Alger ; 8,597 hect. ; 1,900 ind.; blé, orge ; élevage : bœufs, chevaux, moutons ; marché le vendredi.

 

 

Oued-Marsa: nom d’une commune  mixte, arr. Bougie, dép. Constantine, dont le siège de l’administration est au Cap-Aokas ; sup. 55,349 hect. ; pop. 26,539 hab. ; franc. 226, divers 50, ind. 26,247 ; céréales, tabac, oliviers, caroubiers ; arbres fruitiers : figuiers 41,760, orangers 6,879, mandariniers 1,120, citronniers 1,805, amandiers, noyers; vigne (236 hect.) ; forêts de chênes-
liège; élevage: mulets 1,133,bœufs 4,875, moutons 6,250, chèvres 14,041 ; mine de cuivre du Djebel-Teliouine ; source salée de Beni-Ismaël.

 

 

Oued-Marsa: fermes isolées de la commune mixte d’Oued-Marsa (territoire de colonisation), s’étendant du 7° au 30° k. de la route nationale de Bougie à Sétif ; pop. eur. 205 hab. ; important vignoble ; céréales.

 

 

Oued-Massine: caravansérail sur la route de Miliana à Teniet-el-Had; à 37 k. de Miliana et et à 32 k. de Teniet-el-Had.

 

 

Oued-Mebtoub: douar, dont le territoire a été réparti : commune des Trembles, dép. Oran, 10,124 hect., 1,136 ind. ; commune mixte de Mekerra, 11,607 hect., 1,979 ind., 16 eur.

 

 

Oued-Mebtouh: fermes de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, à 30 k., dép. Oran ; 123 hab., dont 76 esp. ; céréales, vigne, forêts de pins d’Alep et de chênes faux kermès.

 

 

Oued-Meguesba: douar de la commune de Renier, arr. et dép. Constantine ; 6,923 hect. ; 3,471 ind.

 

 

Oued-Mériel: douar de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine : à 5 k. de Lambèse ; 8,325 hect. ;’ 1,067 ind. ; céréales, peu de jardins; élevage: chevaux, moutons.

 

 

Oued-Moudjer: fraction indigène du douar des Oued-Ghrara, commune de Gastu, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 30 k. de Jemmapes.

 

 

Oued-Mougras: hameau de la commune mixte de Souk-Ahras, arr. Guelma, dép. Constantine; à 16 k. de Sidi-Bader et de Sidi-el-Hemessi ; station chemin de fer Bône-Tunis ; pos à Souk-Ahras.

 

 

Oued-Nil: douar de la commune mixte  de Taher, à 23 k., arr. Bougie, dép. Constantine ; 2,663 hect. ; 3,925 ind. ; forêt de chênes-liège des Beni-Idder; oliviers, arbres fruitiers, peu de céréales ; élevage des chèvres.

 

 

Oued-Nini: douar de la commune mixte de La Meskiana, arr. et dép. Constantine ; à 50 k. de Meskiana, à 35 k. d’Aïn-Beïda ; 21,784 hect. ; 2,973 ind. ; céréales, forêts (4,004 hect.) ; élevage : moutons, chèvres.

 

 

Oued-Okris: caravansérail sur la route d’Aumale à Bordj-bou-Arréridj, à 32 k. d’Aumale, dép. Alger.

 

 

Oued-Ouaguenay (ancienne tribu  des Ouzaghra): constituée en douar, dont le territoire est réparti : commune de
Duperré, 810 hect, 720 ind. ; commune mixte des Braz, 10,678 hect., 3,959 ind.; à 25 k. de Duperré; blé, orge, forêts (2,200 hect.) ; élevage : bœufs 800, moutons 2,700 têtes.

 

 

Oued-Oughat (ancienne tribu des Righa): constituée en douar, dont le territoire est réparti : commune de Lodi, 3,195 hect., 621 ind. : commune de Médéa, 6,132 hect., 891; ind. ; commune mixte de Berrouaghia, 18,595 hect., 2,762 ind. ; à 35 k. de Berrouaghia ; céréales, vignes, forêts de chênes ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Oued-Ref-Ref: douar de la commune d’El-Arrouch, arr. Philippeville, dép. Constantine; 4,224 hect. ; 1,979 ind.

 

 

Oued-R’ir: vaste région au Sud de Biskra, sur la route de Biskra à Touggourt, qui s’étend sur une longueur de 150 k., depuis
l’oasis d’Ourir, à 98 k. de Biskra, jusqu’à l’oasis de Temacine, et une largeur qui varie de 4 à 14m; pays du palmier-dattier, transformé par le forage de nombreux puits artésiens forés tant par l’Etat que par des Sociétés industrielles, qui ont permis la création de nombreuses oasis. 

Les oasis de l’Oued-R’ir contiennent près d’un million de palmiers-dattiers ; on y cultive aussi des. arbres fruitiers : abricotiers, cerisiers ; la culture des primeurs commence à s’y développer; 136 puits artésiens, débitant plus de 200,000 litres à la minute.

 

 

Oued-Ridan: douar de la commune mixte d’Aumale, à 25 k., arr. et dép. Alger; 8,147 hect.; 1,688 ind.; blé et orge, forêts de chênes verts et de chênes-liège ; élevage : bœufs, chevaux, moutons.

 

 

Oued-Riou (V. Inkermann, nom nouveau).

 

 

Oued-Rouïna (V. Rouïna).

 

 

Oued-Sareg: fraction indigène de la commune de Saint-Arnaud, arr. Sétif, dép. Constantine ; 261 ind.

 

 

Oued-Sba: station chemin de fer Bône-Tunis, à 6 k. de Mondovi et à 19 k. de Bône.

 

 

Oued-Sbikha: douar de la commune de Condé-Smendou, arr. et dép. Constantine ; 3,972 hect. ; 2,896 ind.

 

 

Oued-Sebbah: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 35 k., arr. et dép. d’Oran ; 23,422 hect. ; 5,672 ind., 32 eur. ; céréales, vigne (400 hect,).

 

 

Oued-Sebseb: gîte d’étape sur la route de Ghardaïa à El-Goléa,à 17 k. de Metlili et à 58 k, de Ghardaïa.

 

 

Oued-Sebt: ancienne tribu des Soumata, constituée en douar, dont le territoire a été réparti : commune de BouMedfa, 1,308 hect., 144 ind.; commune mixte d’Hammam-Righa, 10,883 hect.; 3,663 ind., 22 eur. ; à 30 k. d’Hammam-Righa ; céréales, oliviers ; élevage des chevaux.

 

 

Oued-Sebt: fermes de la commune de Gouraya, dép. Alger ; céréales, vigne.

 

 

Oued-Sedour: caravansérail sur la route de Boghari à Laghouat, à 23 k. de Djelfa.

 

 

Oued-Sefioun: douar, dont le territoire est réparti-: commune de Tenira, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran, 556 hect., 92 ind., 83 eur. ; commune mixte du Télagh, 73,048 hect., 3,225 ind., 401 esp. ; à 55 k. du Télagh ; céréales, forêts; élevage des chevaux et  moutons.

 

 

Oued-Sefloun: fermes de la commune de Tenira, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 23 hab.

 

 

Oued-Seghouan (ancienne tribu des Abid): douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 10 k., arr. Médéa, dép. Alger; 14,942 hect.; 3,146 ind., 8 franc. ; céréales ; élevage de chevaux, bœufs et moutons. 

 

 

Oued-Seguin: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 35 k.; gare la plus proche : Oued-Seguin-Telergma, à 9 k. ; pos. à Oued-Athménia, télégr. ; 126 franc., 2,347 ind. ; céréales, vigne (65 hect.) ; élevage du bétail. 

 

Douars : Ras-Seguin, Ouled-Arena.

 

 

Oued Seguin - Telergma: station chemin de fer Alger-Constantine; à 23 k. d’El-Guerrah et à 61 k. de Constantine ; céréales, élevage dû bétail ; polygone d’artillerie.

 

 

Oued-Sly (V. Malakoff, nom nouveau).

 

 

Oued-Smar: fermes, à 4 k. de Maison-Blanche, à 5 k. de Maison -Carrée et à 16 k. d’Alger; station chemin de fer Alger -Constantine.

 

 

Oued-Soudan: village de la commune  mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 7 k. de Saint-Joseph; belles forêts de chênes-liège (8,200 hect.), forêt d’oliviers ; élevage du bétail.

 

 

Oued-Soummam: territoire de l’ancienne tribu des Beni-bou-Messaoud constitué en douar, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 7 k. de Bougie et à 40 k. de Sidi-Aïch ; 3,349 hect. ; 4,202 ind. ; céréales, oliviers, figuiers et  caroubiers.

 

 

Oued-Taga: centre en projet, commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine.

 

 

Oued-Tamza: douar de la commune  mixte de Khenehela (V. Tamza).

 

 

Oued-Taourira: douar de la commune mixte du Télagh, à 35 k., arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 127,037 hect.; 3,179 ind., 322 eur.; céréales, forêts; élevage : chevaux et moutons.

 

 

Oued-Taria: village de la commune mixte de Mascara, à 32 k., dép. Oran ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier, sur la route de Mascara à Saïda; télégr. à la gare ; 621 hab.; terres de bonne qualité, en partie irrigables ; céréales, vigne (80 h.).

 

 

Oued-Tarja: halte, chemin de fer Bône-Tunis; à 9 k. de Souk-Ahras, dans le douar Ouïllen, commune mixte de Souk-Ahras; pays très boise.

 

 

Oued -Telbenet: douar de la commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger; à 13 k. de Lavigerie, à 31 k. de la gare d’Affreville et à 40 k. de Miliana ; 12,529 hect. ; 4,621 ind.; céréales, vigne.

 

 

Oued-Tralimet (V. Tirman, nom nouveau).

 

 

Oued-Zeboudj (V. Changarnier, nom nouveau).

 

 

Oued-Zenati: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép, Constantine, à 53 k. ; station ch, de fer Bône au Khroubs ; pos., télégr.; jus. de p.: 13,063 hab. ; vil. 1,745; franc. 667, étrangers 227, ind. 12,169 : céréales, vigne (95 hect.), excellents pâturages ; élevage du bétail : bœufs et chevaux ; marché très important pour grains et bestiaux ; forêt de Souhalia (chênes-liège).

 

 

Oued-Zergua: carrière de marbre se rapprochant de l’onyx, à 40 k. Sud-Est de Souk-Ahras, dép. Constantine.

 

 

Oued-Zied: station chemin de fer Bône à Mokta-el-Hadid, à 19 k. de Bône, sur le territoire du douar Ouïchaoua, commune mixte de l’Edough, dép. Constantine; forêt de chênes-liège, vigne, belles plantations d’eucalyptus.

 

 

Ouessah: douar de la commune mixte  d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. de Constantine ; à 24 k. de Canrobert ; 17,641 hect. ; 2,080 ind., 10 eur. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ougrina: fraction indigène de la commune d’El-Ouricia, arr. Sétif, dép. Constantine ; pos. à Sétif ; céréales et élevage du bétail.

 

 

Ouïchaoua: douar de la commune mixte  de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine : desservi par les gares Oued-Zied et Aïn-Daliah ; 23,040 hect.; 3,695 ind., 16 eur. ; céréales, tabac, vigne, fourrages, forêts très importantes de chênes-liège, chênes zéens et pins maritimes; en exploitation active ; élevage: chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; exploitation minière du Pic de la Lance (cuivre et zinc),

 

 

Ouïder: hameau forestier de la commune d’Aïn-Mokra, arr. Bône, dép. Constantine, sur la route de Bône à Herbillon, à 28 k. : céréales et vigne ; exploitation de forêts de chênes-liège (16,400 hect.).

 

 

Ouïllen: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 15 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; 14,600 hect. ; 4,716 ind., 25 eur, ; les gares de Tarja et de Sidi-Bader sont situées sur son territoire ; céréales ; élevage : bœufs, moutons. 

 

 

Ouïllis: village de la commune de Cassaigne, arr. Mostaganem, dèp. Oran ; gare la plus proche : Aïn-Tédelès, à 18 k. ; distance de la mer 5 k. et du Pont-du-Cheliff, 13 k.; pos. à Bosquet, télégr. ; 187 hab. ; eau abondante ; céréales, vigrre (285 hect.), figuiers et autres arbres fruitiers : grottes très intéressantes à visiter.

 

 

Ouitlane: douar de la commune mixte de M’sila, à 35 k., arr. Sétif, dép. Constantine, formé du douar Hallel-Der et de la fraction Ouitlane ; pop. 1,018 hab. ; pays montagneux coupé de nombreux ravins ; la seule culture, l’orge, et encore de qualité non marchande ; fabrication des meules pour moulins à main : pas d’élevage.

 

 

Ouïzert: fermes européennes de la commune mixte de Saïda, à 42 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Oued-Taria, à 7 k. ; pos., télégr. à Charrier ; 64 hab. ; céréales, vigne (70 hect.).

 

 

Ouïzert: douar de la commune mixte de Saïda, arr. Mascara, dép. Oran ; à 38 k. de Saïda et à 43 k. de Mascara ; gares les plus proches : Oued Taria et Charrier, à 12 k.; 14,815 hect. ; 1,791 ind. ; céréales, vigne ; élevage : moutons, chèvres.

 

 

Oulach: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 268 ind.

 

 

Ouldja: fraction de la tribu du Djebel -Aïcha, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de. Batna), dép. Constantine ; 571 ind.

 

 

Ouled-Abbès (V. Wattignies, nom nouveau).

 

 

Ouled-Abdallah: tribu et caïdat de la commune indigène de Boù-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. Médéa), dép. Alger ; 969 ind.

 

 

Ouled-Abdallah: douar de la commune mixte de Ténès, à 60 k., arr. Orléansville, dép. Alger; 15,000 hect.; 3,955 ind. ; céréales.

 

 

Ouled-Abdallah: douar de la commune mixte de M’sila, à 35 k.,arr. Sétif, dép. Constantine; 15,000 hect,; 312 ind.; pop. nomade ; nombreux troupeaux de chameaux et moutons ; sol fertile et propre aux céréales, dans la partie irriguée.

 

 

Ouled-Abd-el-Hak: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine; 19,124 hect.; 1,350 ind. ; ce douar est réuni aux douars Ouled-Matoug et EI-Bribri, pour former le douar Saïdat (V. Saïdat). 

 

 

Ouled-Abd-el-Kader: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. Laghouat), dép. Alger ; 2,438 ind.

 

 

Ouled-Abd-el-Kerim: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,612 ind.

 

 

Ouled-Abd-el-Ouhad: douar de la commune mixte de Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 35 k. de Colbert ; 816 h. ; 1,266 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, moutons, bœufs. 

 

 

Ouled-Abderrahmane-Kebech: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub.. de Batna), dép. Constantine; 602 ind.

 

 

Ouled-Abderrezaz: fraction du douar des Zellatou, commune indigène de Biskra, cercle et sub. de Batna, dép. Constantine : 2,270 ind.

 

 

Ouled-Abderrezez: section de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; à 21 k. de Lambèse ; 1,736 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; élevage du mouton. 

 

 

 

 

Ouled-Achour: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïh, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép.  Constantine ; 1,213 ind.

 

 

Ouled-Achour: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 18 k., arr. et dép. Constantine; 12,134 hect.; 2,407 ind.; le vil. d’Aïn-Kercha est englobé dans ce douar ; céréales ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Addadj: fraction indigène de la commune de la Réghaïa, arr. et dép. Alger ; 976 ind.

 

 

Ouled-Addi: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran, à 40 k. de Clinchant ; 6,790 hect. ; 1,949 ind., 11 eur. ; lac salé en active exploitation, relié à la gare d’Oued-Djemaâ, par un chemin de fer Decauville ; production annuelle : 3,600 tonnes ; céréales ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Addi-Guebala: douar de la commune mixte de M’sila, à 30 k., arr. Sétif, dép. Constantine, formé des trois douars : Ouled-Guesinia, Ouled-Ouelha, Braktias; 3,959 hab. ; culture du blé et de l’orge ; élevage des chevaux et des moutons très développé ; plaines immenses des Braktias.

 

 

Ouled-Adouan: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine, à 32 k. de Saint-Arnaud; 1,975 hect. 1,035 ind. ; céréales.

 

 

Ouled-Agla (nom nouveau : Le courbe): village de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; gare la plus proche : Bôrdj-bou-Arréridj, à 13 k. ; pes., télégr. à Bordj-bou-Arréridj ; 95 hab. ; céréales (1,800 hect,), pâturages (1,950 hect,), vigne (50 hect.) ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Ahmed: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 374 ind.

 

 

Ouled-Ahmed: fraction de la tribu des Achèche, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,166 ind.

 

 

Ouled-Ahmed-ben-AIi: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,843 ind.

 

 

Ouled-Ahmed-Recheïga: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger ; 958 ind.

 

 

Ouled-Ahmed et Ouled-Sidi-Ziane: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger; 3,191 ind.

 

 

Ouled-Aïcha: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle d’El-Goléa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 380 ind.

 

 

Ouled-Aïffa: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger : 4,048 ind.

 

 

Ouled-Aïssa: douar de la commune  de Bois-Sacré, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 2,809 hect. ; 3,416 ind.

 

 

Ouled-Aïssa: tribu et caïdat de la commune mixte; et du cercle, de Géryville (sub. Aïn-Sefra), dép. Oran ; 720 ind.

 

 

Ouled-Alaâ: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran : à 15 k. de Montagnac ; 14,6S8 hect. ; 2,231 ind., 141 eur. : céréales, vigne ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Ali: hameau de la commune  d’Oued-Imbert, à 5 k., dép. Oran, sur la route d’Oran à Sidi-bel-Abbès ; pos., télégr. à Oued-Imbert ; eau abondante ; céréales, un peu de vigne.

 

 

Ouled-Ali: mine d’antimoine, à 16 k. N.-N.-O. de Guelma, dép. Constantine.

 

 

Ouled-Ali-ben-Ameur: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 800 ind.

 

 

Ouled-Ali-ben-Nasseur: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; à 30 k. de Saint-Arnaud ; 9,108 hect, ; 3,546 ind. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Allan-Beschich: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép. Alger ; 4,220 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Allan-Zekri: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép, Alger; 3,662 ind.

 

 

Ouled-Ali-ben-Daoud: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 694 ind.

 

 

Ouled-Ali-ben-M‘hamed: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 694 ind.

 

 

 

Ouled-Allouch: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 2,464 ind.

 

 

 

Ouled-Amara: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger ; 1,722 ind.

 

 

Ouled-Amboul: village indigène du douar Tigherent, commune mixte de Beni-Mansour, dép. Alger ; gare la plus proche : El-Esnam.

 

 

Ouled-Ameur-Dahra: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. Médéa), dép. Alger ; 3,425 ind.

 

 

 

Ouled-Ameur-Guebala: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger : 1,197 ind.

 

 

Ouled-Amor: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,707 ind.

 

 

Ouled-Amor: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,535 ind.

 

 

Ouled-Amor-ben-Fahdel: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 60 k., dép. Constantine : 11,243 hect.: 1,621 ind.; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Amor et Ouled-Chaïb: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 840 ind.

 

 

Ouled-Amran: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran : 514 ind.

 

 

Ouled-Amrane: fraction de douar, commune d’Aïn-Sultan, arr. Miliana, dép. Alger ; 831 ind.

 

 

Ouled-Amrane: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 759 ind.

 

 

Ouled-Amrane: fraction de la tribu des Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép.  Constantine ; 1,095 ind.

 

 

Ouled-Amrane-des-Beni- Mathar: tribu et caïdat de la commune indigène  de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,737 ind.

 

 

Ouled-Angala: section de la commune mixte de l’Aurès (tribu des Ouled-Abdi), arr. Batna, dép. Constantine ; à 22 k. de Lambèse ; 941 ind.; céréales,fruits; élevage du mouton.

 

 

Ouled-Anteur: ancienne tribu, dont le territoire a été réparti : commune de Boghar, 10,953 hect, 996 ind.; commune de Boghari, 21,678 hect., 2,943 ind.; à 26 k. de Boghari ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Aouat: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : à 5 k. d’El-Milia et à 51 k. de Djidjelli ; 3,240 hect. ; 4,532 ind.; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et des particuliers ; céréales, sorgho, maïs, millet; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres ; maison forestière à Almène.

 

 

Ouled-Aouf: douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. de Constantine ; 15,085 hect. ; 3,398 ind. ; à 35 k. de N’gaous ; céréales, forêts de chênes ; élevage du mouton.

 

 

Ouled-Aounallah: fraction de la tribu, des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. de  Constantine : 709 ind.

 

 

Ouled-Arema: douar de la commune d’Oued-Seguin, arr. et dép. Constantine; 1,817 hect. ; 397 ind.

 

 

Ouled-Arema: fermes de la commune d’Oued-Seguin, arr. et dép. de Constantine ; 235 hab.

 

 

Ouled-Arksib: douar de la commune  mixte de Collo, arr. Philippeville, dép. de Constantine; 11,382 hect. ; 3,383 ind. ; forêt de chênes-liège des Ouled-el-Hadj. 

 

 

 

 

Ouled-Askeur: douar de la commune  mixte; de Taher, à 53 k., arr. Bougie, dép. Constantine ; 7,915 hect.; 3,605 ind. ; terres fertiles ; forêts de chênes-liège et zéens, oliviers; élevage : mulets, chèvres, moutons. 

 

 

 

 

Ouled-Atmane: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 30 k., dép. de Constantine ; 1,418 hect. ; 808 ind. ; céréales, élevage du mouton ; mines : cuivre et zinc.

 

 

Ouled-Attaf: fraction de Taghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 587 ind. ; pop. nomade.

 

 

Ouled-Attia: fraction de la tribu  des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 480 ind.

 

 

Ouled-Attia: fraction de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine; à 10 k. d’Aïn-Mokra; 16,010 hect. ; 2,544 ind. : céréales, tabac, forêt de chênes-liège ; élevage : moutons, bœufs, chevaux, chèvres.

 

 

Ouled-Attia-des-Beni-Mathar: tribu et caïdat de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 1,403 ind.

 

 

Ouled-Aziz: douar de la commune mixte d’Aïn-M’Iila, à 10 k., arr. et dép. Constantine : gare à Aïn-Lehma ; 13,964 hect.; 3,674 ind.; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Aziz: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,634 ind.

 

 

Ouled-Azouz: section de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine (tribu des Ouled-Abdi) ; 663 ind. ; à 20 k. de Lambèse ; céréales, fruits ; élevage du mouton.

 

 

Ouled-Bâali: village indigène du douar Tazmalt, commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine.

 

 

Ouled-Bakta: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 65 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 5,387 hect. ; 966 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, chèvres, moutons.

 

 

Ouled-Barkat: douar de la commune mixte de Zemmora, à 33 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 5,592 hect.; 1,648 ind.; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Bechiah: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 25 k. de Laverdure ; 18,103 hect. ; 4,949 ind., 46 eur.; forêt de chênes-liège, céréales.; élevage : moutons et bœufs. 

 

 

Ouled-Belaguet: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 3 k., arr. ;et dép. Constantine; 12,980 hect.; 3,249 ind.; céréales; élevage : moutons, chèvres, bœufs, chevaux. 

 

 

Ouled-bel-Aouchat (ancienne tribu des Ouled-Abd-en-Nour): douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 26 k. de Saint-Arnaud ; 22,026 hect. ; 4,198 ind. ; céréales ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-bel-Harets: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle  de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,007 ind.

 

 

OuIed-bel-Hoceïn: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. Mascara), dép. Oran ; 870 ind.

 

 

Ouled-bel-Kassem- ben -Ali: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 954 ind.

 

 

Ouled-bel-Kheir (ancienne tribu des Ouled-Abd-en-Nour): douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 36 k. de Saint-Arnaud ; 15,293 hect. : 2,866 ind. ; céréales.

 

 

Ouled-Bellil: douar de la commune de Bouïra, arr. et dép. Alger ; 3,715 hect. ; 1,350 ind.

 

 

Ouled-ben-Affan: douar de la commune mixte de Tiaret, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 23 k. de Tiaret et à 12 k. de la gare de Prévost-Paradol ; 13,853 hect. ; 1,354 ind. ; céréales, forêts; élevage: bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-ben-Alia: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 2,036 ind.

 

 

OuIed-ben-Chaâ: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger; 1,299 ind.

 

 

Ouled-ben-Khellil: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 474 ind.

 

 

Ouled-Berkane: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 65 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 4,156 hect. ; 1,481 ind. ; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-bou-Abça: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran : à 25 k. de Palikao, près du vil. de Bouguirat : 3,721 hect. ; 2,488 ind., 9 eur. : céréales, vigne ; belles plantations d’oliviers.

 

 

Ouled-bou-AbdalIah: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 2,778 ind.

 

 

Ouled-bou-Affif: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dèp. Oran ; 548 ind.

 

 

OuIed-bou-Ali: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran; à 10 k. de Palikao; gares les plus proches: Relizane et Clinchant ; 11,004 hect. : 2,430 ind.; céréales; élevage du bétail.

 

 

Ouled-bou-Ali: village indigène de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger; à 500m du Bordj de Beni-Hindel.

 

 

Ouled-bou-Aoufan: douar de la commune mixte de Chàteaudun-du-Rhumel, à 18 k., arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Mechta-el-Arbi, à 8 k. ; 17,468 hect.: 3,126 ind. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ouled-bou-Arif: douar de la commune mixte d’Aumale, à 15 k., arr. et dép. Alger; 5,030 hect. ; 1,590 ind.; école au village de Dechmya ; forêt de chênes-liège ; blé, orge ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-bou-Bekeur: fraction et caïdat de la commune mixte de Méchéria, cercle et sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; 627 ind.

 

 

Ouled-bou-Derhem: douar de la commune mixte de Khenchela, à 26k., arr. Batna, dép. Constantine; 16,822 hect. ; 4,878 ind. ; céréales, pâturages, forêts de chênes et thuyas ; mine de cuivre ; eaux thermales ; élevage du mouton.

 

 

Ouled-bou-Djemah: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 38 k., dép. Constantine; 3,700 hect. ; 763 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-bou-Gheddou: douar de la commune mixte de Tiaret, à 15 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 7,856 hect. ; 1,028 ind., 20 eur. ; fermes eur. ; céréales, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-Bougoussa: fraction de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 2,089 ind.

 

 

Ouled-bou-Hadidja: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène  et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép.  Constantine; 2,015 ind.

 

 

Ouled-bou-Ikni: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 8 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 3,484 hect.; 1,092 ind.; céréales ; élevage: chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-Boulfaâ: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine; à 15 k. d’El-Milia et à 53 k. de Djidjelli ; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et particuliers ; élevage : bœufs, mulets chevaux, moutons, chèvres ; école.

 

 

Ouled-bou-Rafa: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,105 ind.

 

 

Ouled-bou-Renane: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 2,103 ind.

 

 

Ouled-bou-Riah: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 30 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 13,450 hect. ; 3,397 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêts;élevage: chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-Bouthara: douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 15 k. de Colbert ; 2,435 hect. ; 750 ind. ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Ouled-bou-Yahia: fraction de la tribu du Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,908 ind. Ouled-Braham, douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 25 k. de Colbert ;
4,539 hect. ; 2,245 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs et moutons,

 

 

Ouled-Brahim: ancienne tribu des Hassen-ben-Ali, douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 18 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 1,714 hect. ; 1,044 ind.; céréales, pommes de terre, maïs, sorgho, vigne (vins supérieurs), fourrages ; élevage : bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Brahim: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,045 ind.

 

 

Ouled-Chaffa: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 22 k. de Palikao; 3,262 hect. ; 1,734 ind. ; céréales et figuiers. C’est dans ce douar que réside Cheikh ben Tekouk, le grand chef de l’ordre des Snoussya, en Algérie.

 

 

Ouled-Chahmi: tribu et caïdat de la commune mixte de Méchéria, cercle et sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; 295 ind.

 

 

Ouled- Chamok: fraction de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,809 ind.

 

 

Ouled-Chekor: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,173 ind.

 

 

Ouled-Chelih: douar de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 28 k. de Mac-Mahon et à 25 k, de Batna ; 22,747 hect. ; 3,427 ind., 73 eur. : pays très accidenté et très froid; culture des céréales ; belles forêts de cèdres, en exploitation ; carrière de pierre lithographique ; mine de zinc.

 

 

Ouled-Chenina: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ;  1,183 ind,

 

 

Ouled-Chetioui: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 631 ind.

 

 

Ouled-Dahman: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; à 20k. de Medjana et à 32 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 3,736 hect. ; 1,375 ind. ; céréales, forêts de pins ; fabrication du goudron.

 

 

Ouled-Dalim: fermes de la commune  de Rouffach, arr. et dép. Constantine ; 736 hab.

 

 

Ouled-Debab: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 1 k. d’El-Milia et à 69 k. de Djidjelli ; 5,408 hect. ; 2,974 ind.; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et particuliers; céréales, sorgho, maïs, millet ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres ; mines de zinc et de plomb.

 

 

Ouled-Deddouche (anc. tribu des Beni-Ouarsous): douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran; à 18 k. de Montagnac; 8,051 hect. ; 1,992 ind., 153 eur. ; céréales, arbres fruitiers; forêt de thuyas et chênes-liège ; élevage : chèvres, mulets, bœufs, moutons ; mine de fer en exploitation.

 

 

Ouled-Defelten: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 32 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 14,332 hect. ; 2,856 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêts, vigne ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Ouled-Dehim: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 1,036 hect. ; 688 ind. ; pop. nomade, vivant sous la tente et se livrant à l’élevage des chameaux et moutons ; sol aride sur la plus grande partie du territoire.

 

 

Ouled-Deïd: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 12 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 8,555 héct. ; 1,738 ind. ; céréales ; élevage: chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Derradj: douar de la commune mixte de Jemmapes, à 35 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; 3,687hect.; 1,228 ind.; école ; céréales, forêts de chênes-liègè oliviers. 

 

 

 

Ouled-Dhia: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 35 k., arr. Guelma, dép. Constantine; desservi par la gare d’Oued-Mougras ; 15,940 hect. ; 3,098 ind., 97 eur. ; forêt domaniale de Bounesrane (7,500 hect.), chênes-liège et chênes-zéens ; élevage des bœufs. 

 

 

Ouled-Dieb: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép Constantine ; à 56 k. de Saint-Joseph; 12,491 hect; 1,950 ind.; céréales, arachides, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Djama: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 40 k. de Cheraïa ; 8,755 hect. ; 2,021 ind. ; forêt de chênes-liège.

 

 

Ouled-Djama: fraction de la tribu des Achèche, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 4,088 ind.

 

 

Ouled-Djehieh: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine ; à 10 k. de la gare d’Aïn-M’lila;. 9,230 hect.; 2,617ind.; terres de 1er choix ; céréales ; élevage : chevaux et moutons.

 

 

Ouled-Djellal: tribu et caïdat indépendant de la commune indigène et du cercle de Biskra, à 90 k. Sud-Ouest (sub. de Batna), dép. Constantine ; 3,992 ind.; oasis de 45,000 palmiers; poste militaire.

 

 

Ouled-Djellal: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine.; 1,325 ind.

 

 

Ouled-Djoghlaf: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 577 ind.

 

 

Ouled-Doudou: fraction indigène de la commune d’El-Ouricia, arr. Sétif, dép. Constantine ; 245 ind.

 

 

Ouled-Draham: fraction indigène de de la commune de Bizot, arr. et dép. Constantine.

 

 

Ouled-Dreïd: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila,.arr: et dép. Constantine ; à 30 k. d’Aïn-M’lila et à 32 k. de la gare de Taxas ; 8,944 hect.; 2,921 ind.; terres de 1er choix ; céréales ; élevage: bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Driss: fraction de tribu; commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dèp. Constantine ; 1,267 ind. 

 

 

Ouled-Driss: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 10 k., arr. Guelma, dép. Constantine; 8,940 hect.; 3,644 ind., 13 eur. ; jardins et vergers, culture maraîchère, élevage du bœuf ; source d’eau-sulfureuse d’Hammam-Zaïd.

 

 

OuIed-el-Abbès: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 8 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 2,258 ind. ; céréales, arbres fruitiers; forêts; élevage: bœufs, chevaux et moutons.

 

 

OuIed-el-Aïssaouï: fraction et cheïkhat de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,829ind.

 

 

Ouled-el-Arbi: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, arr. et dép. Constantine ; à proximité de la gare de Saint-Donat et à 30 k. de Châteaudun ; 16,292 hect.; 6,037 ind. ; céréales.

 

 

Ouled-el-Ghouini: tribu et caïdat de la c. ind. de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 4,730 ind., 20 eur.

 

 

Ouled-el-Haïf: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 25 k., arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Donat, à 5 k.; 14,938 hect..; 1,727 ind.; céréales.

 

 

Ouled-eI-Hani: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 1,325 ind.

 

 

Ouled-el-Haouïli: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de  Constantine ; 421 ind.

 

 

Ouled-el-Meïhr: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 55 k. de Medjana et de Bordj-bou-Arréridj ; 10,130 hect,; 917 ind. ; céréales, alfa, forêts. 

 

 

 

 

Ouled-Embarek: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dèp. Oran; 341 ind.

 

 

OuIed-en-Naceur: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 665 ind.

 

 

Ouled-en-Nehar-Cheraga: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran; 1,974 ind.

 

 

Ouled-en-Nehar-Gheraba: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran; 1,533 ind.

 

 

 

Ouled-Ensigha: douar de la commune mixte de Khenchela, à 25 k., arr. Batna, dép. Constantine ; 16,349 hect. ; 3,765 ind., 5 eur. ; céréales, pâturages, forêts de chênes-liège ; élevage du mouton.

 

 

Ouled-Fahdel: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 45 k., dép. Constantine ; 9,235 hect.; 778 ind. ; céréales, alfa; élevage du mouton; ruines romaines.

 

 

Ouled-Farès: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 50 k. de Lamartine et à 17 k. d’Orléansville ; 16,681 hect. ; 5,872 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Farès: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 607 ind.

 

 

Ouled-Farès: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,327 ind.

 

 

Ouled-Fathma: douar de la commune mixte d’Oued-Soltan, arr. Batna, dép. de Constantine ; à 30 k. de N’gaous; 5,486 hect. ; 1,715 ind., 6 eur.; céréales ; élevage du mouton.

 

 

Ouled-Fayet: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 15 k. ; sur le chemin de grande communication d’Alger aux Quatre-Chemins ; pos. à Dely-Ibrahim, télégr. ; 942 hab. ; franc. 260, esp. 444, ind. 213, divers 25 ; céréales, fourrages, vigne (426 hect.), culture des primeurs; élevage du bétail ; fabrication de crin végétal.

 

 

Ouled-Ferguem: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 8 k., arr. Médéa, dép. Alger; 5,677 hect. ; 1,631 ind. ; forêts de chênes, céréales : élevage : bœufs et moutons ; eaux sulfureuses 43°

 

 

Ouled-Ferha: douar de la commune mixte d’Aumale, à 10 k., arr. et dép. Alger ; 7,390 hect.: 1,984 ind.; blé, orge, forêts de chênes et chênes-liège ; élevage : bœufs, chevaux, moutons; maison cantonnière de Tagrara.

 

 

Ouled-Ferradj: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle d’El-Golèa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 527 ind.

 

 

Ouled-Gassem: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine ; à 10 k. de la gare d’Aïn-M’lila; 10,650 hect.; l,816 ind.; terres propres à la culture de la vigne; céréales;élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-Gassem: village indigène de la tribu des Beni-ben-Hassen, commune mixte  de Palestro, à 8 k., arr. et dép. Alger.

 

 

Ouled-Ghanem: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 631 ind.

 

 

Ouled-Ghazzi: douar de la commune de Bonnier, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 3,820 hect. ; 640 ind. ; 118 eur.

 

 

Ouled-Ghenaïm: section de la commune mixte de M’sila, à 30 k., arr. Sétif, dép. Constantine : 936 ind. ; sol plat et couvert de dunes ; pop. nomade vivant sous la tente ; élevage de moutons et chameaux ; quelques jardins, arrosés par un puits artésien, produisent des figues et des abricots.

 

 

Ouled-Gherib: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger ; 2,536 ind.

 

 

Ouled-Ghrara: douar dont le territoire est réparti : commune d’Enchir-Saïd, 1,054 ind. ;. c. de Gastu, 680 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Guesmia: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 4,900 hect.; 1,102 ind. Ce douar a été réuni aux douars Ouled-Ouelha et Braktias, pour former le douar Ouled-Addi-Guebala (V. Ouled-Addi-Guebala).

 

 

Ouled-Habeba: douar de la commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine ; 9,639 hect. ; 2,291 ind. ; forêt de chênes-liège des Ouled-Djebana, à 32 k. de Jemmapes; céréales.

 

 

 

Ouled-Hadidan: section de la commune mixte de M’sila, à 35 k., arr. Sétif, dép. Constantine ; 17,000 h. ; 821 ind. ; pop. nomade vivant sous la tente ; sol plat et couvert de dunes ; peu de culture ; élevage : chameaux et moutons.

 

 

Ouled-Haddou: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran : 948 ind.

 

 

Ouled-Hamdan: douar de la commune mixte de Noisy-les-Bains, arr. de Mostaganem, dép. Oran ; 650 ind.

 

 

Ouled-Hamida: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle  de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 891 ind.

 

 

Ouled-Hamidech: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 30 k. de Cheraïa; 2,366 hect.; 3.61 ind. ; forêt de chênes-liège.

 

 

Ouled-Hamza: douar de la commune mixte de Jemmapes, à 24 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; 2,766 hect. ; 1,440 ind. ; forêt de chênes-liège des Ouled-Djebarra ; céréales.

 

 

Ouled-Hamza: ancienne tribu, dont le territoire a été réparti : commune de Boghar, 1,600 hect., 1,082 ind. ; commune de Boghari, 4,431 hect, 877 ind.

 

 

Ouled-Hellal: douar de la commune mixte de Boghari, à 40 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 20,697 hect. ; 3,009 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs et moutons. 

 

 

OuIed-Haniche: douar de la commune de Bordj-bou-Arréridj, arr. Sétif, dép. Constantine ; 5,752 hect.; 1,110 ind.

 

 

Ouled-Harrats: fraction et cheïkhat de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,031 ind.

 

 

Ouled-Harrid: fraction indigène de la commune de Guelma, dép. Constantine ; 673 ind.

 

 

Ouled-Harrid: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine; à 10k. de Guelma et à 10 k. d’Aïn-Amara ; 4,677 hect.; 1,037 ind.; céréales, oliviers.

 

 

Ouled-lsmeur: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 15 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 6,900 hect; 1,928 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêt communale ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Ouled-Kassem: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; 7,316 hect.; 4,535 ind.; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et particuliers; céréales,, sorgho, maïs, millet ; . élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons, 
chèvres. Le village d’El-Milia est situé dans ce douar.

 

 

Ouled-Kebbeb: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 30 k., arr et dép. Constantine; 13,180 hect. ; 8,086 ind.; céréales ; élevage : moutons, bœufs, mulets ; carrière de sel gemme importante.

 

 

Ouled-Khaled: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 20 k., arr. et dép. Constantine : gare la plus proche : Sigus ; 9,483 hect. ; 2,936 ind.; céréales; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Khaled: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger : 3,013 ind.

 

 

Ouled-Kharroub: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 2,610 ind.

 

 

Ouled-Kheddache: fermes de la commune de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 15 k. de Dellys et à 28 k. de Tizi-Ouzou ; gare la plus proche: Rebeval, à 7 k. ; pos. à Rebeval ; 359 hab. ; céréales, vigne, culture maraîchère.

 

 

Ouled-Khelifa-Dahra: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,144 ind.

 

 

 

Ouled-Khelifa-Guebala: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép.  Constantine ; 1,925 ind.

 

 

Ouled-Khenata: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 3,520 ind.

 

 

Ouled-Khessib: village indigène du douar des Ouled-Arksib, commune mixte  de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine ; grande exploitation de forêts de chênes-liège; mine de plomb à Sidi-Kamber, à 43 k. de Collo; céréales, oliviers; élevage: bœufs et chèvres. 

 

 

Ouled-Kiata: fraction de la tribu  des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép.
Constantine ; 1,595 ind.

 

 

Ouled-Lakhred: douar de la commune mixte de Tiaret, à 37 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 28,351 hect. ; 3,519 ind. ; source thermale à Aïn-Sultan; zaouïa importante; céréales ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Lamra: fraction de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 937 ind.

 

 

Ouled-Laouar et El-Mehache: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 4,867 ind., 6 eur. ; école ; élevage : chevaux, chameaux et moutons.

 

 

Ouled-Lazreg: douar de la commune mixte de Zemmora, à 22 k., arr. Mostaganem, dép. d’Oran ; 6,968 hect. ; 1,581 ind. ; céréales, forêts, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Maâllah: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,452 ind., 62 eur.

 

 

Ouled-Maâllah: douar de la commune mixte de Cassaigne, à 25 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; gare la plus proche : Aïn-Tédelès, a 50 k. ; 8,672 hect. ; 2,660 ind. ; céréales, figuiers; élevage : chevaux,bœufs, moutons, chèvres; gîtes pétrolifères à Aïn-Zeft.

 

 

Ouled-Maâmar: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de
Constantine ; 605 ind.

 

 

Ouled-Madjoub: fraction du douar Beni-Thour, commune de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 338 ind.

 

 

Ouled-Mahalla: douar de la commune mixte de Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 16 k. de Colbert ; 3,292 hect. ; 984 ind. ; élevage de chevaux, bœufs et moutons. 

 

 

Ouled-Mabeila: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 883 ind.

 

 

Ouled-Maklouf: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar ,arr. Batna, à 40 k., dép. de Constantine ; 10,185 hect.; 886 ind.; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Mansour: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran : 1,419 ind.

 

 

Ouled-Mansour: douar de la commune d’El-Ouricia, arr. Sétif, dép. Constantine; 2,030 hect,; 1,134 ind.

 

 

Ouled-Mansour-ou-Madhi:  tribu de la commune mixte de M’sila, à 30 k., arr. Sétif, dép. Constantine ; 28,000 hect. ; 1,342 ind. ; culture du blé et de l’orge ; abricotiers en grande quantité, donnant lieu à la préparation des abricots secs, dont il se fait un grand commerce.

 

 

Ouled-Mareuf: tribu de la commune mixte de Boghari, à 40 k.; arr. Médéa, dép. Alger: 10,907 hect.; 1,919 ind. ; élevage : chevaux, bœufs et moutons.

 

 

Ouled-Matoug: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine; 10,380 hect.; 1,022 ind. Ce douar est réuni aux douars. Ouled-Abd-el-Hak et El-Bribri, pour former le douar Saïdat. (V. Saïdat).

 

 

Ouled-Mazouz: douar de la commune de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine ; 425 hect. ; 176 ind. 

 

 

 

 

Ouled-M’barek: douar de la commune mixte d’El-Milia, à 25, k., arr. et dép. Constantine, à 70 k. ; 3,259 hect. ; 1,320 ind. ; forêt de chênes-liège à l’Etat ; céréales, sorgho, maïs, millet; élevage: chevaux, mulets, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-M’barek: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine : 1,028 ind.

 

 

Ouled-Medjkan: douar de la commune mixte de Palestro, à 20 k., arr. et dép. Alger; 2,091 hect.; 1,610 ind. ; fermes; céréales, vigne, oliviers.

 

 

Ouled-Meggane (V. Meggane).

 

 

Ouled-Mehenna: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 35 k., dép Constantine ; 10,338 hect. ; 2,139 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Mekencha: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 28 k. de Saint-Arnaud ; 10,113 hect. ; 1,896 ind. ; céréales ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Mellal: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 6 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 1,367 hect.; 714 ïnd. ; céréales, élevage : moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Melouk: douar de la commune  mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 40 k., dép. Constantine ; 7,720 hect., dont 1,830 en forêts ; 786 ind. ; céréales; élevage du mouton ; mines de cuivre et de zinc.

 

 

Ouled-Mendil: village indigène de la commune de Douéra, à 3 k., arr. et dép. Alger ; céréales, vigne.

 

 

Ouled-Merabat: territoire de l’ancienne tribu des Ouled-Ziana, constitué en section de la commune mixte d’Aïn-Touta ; à 50 k. de Mac-Mahon et à 20 k. d’El-Kantara; 2,568 ind.; pop. nomade.

 

 

Ouled-Messabel: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 574 ind.

 

 

Ouled-Messaoud: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 250 ind.

 

 

Ouled-Messaoud: douar de la commune mixte de Jemmapes, à 14 k. arr. Philippeville, dép. Constantine ; 5,200 hect. ; 1,485 ind. ; céréales, forêts de chênes-liège.

 

 

Ouled-M’hamed-el-M’barek: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger ; 2,793 ind.

 

 

Ouled-Mimoun: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 3,539 ind., 16 eur.

 

 

Ouled-Mimoun: douar de la commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 27,125 hect. ; 4,343 ind.; desservi par 4 gares; Lamorieière, Aïn-Tellout, Descartes et Tatfaman : céréales ; élevage : bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Mimoun: grandes et nombreuses fermes du douar Ouled Mimoun, commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 15 k. de Lamorieière ; 603 hab. ; céréales ; élevage : bœufs et moutons. 

 

 

Ouled- Mohammed -ben -Feroudj : douar de la commune mixte  d’Aïn-el-Ksar, arr, Batna, à 50 k., dép. de Constantine ; 17,552 hect. ; 2,730 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Mokhtar et Abazziz: tribu de la commune mixte de Bogbari, à 15 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 18,000 hect. ; 754 ind.; céréales; élevage: bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Ouled-Mokhtar et Moudaïat-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. Médéa), dép. Alger ; 1,503 ind.

 

 

Ouled-Mosly (V. Mosly).

 

 

Ouled-Moudjeur: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 10 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 6,223 hect. ; 2,332 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêt communale ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Moulet: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 797 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Moumen: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,080 ind.

 

 

Ouled-Moumen: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 48 k., arr. Guelma, dép. Constantine; desservi par la gare de Sidi-el-Hemessi, qui est sur son territoire; 7,900 hect.; 2,818 ind., 89 eur.; pays très accidenté ; chênes-liège ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Moumen et Ouled-Moussa: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 533 ind.

 

 

Ouled-Moussa: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 30 k., dép. de Constantine; 11,680 hect., dont 1,838 en forêts ; 1,572 ind. ; céréales, élevage du mouton ; mines de cuivre, de zinc ; ruines romaines.

 

 

Ouled-Moussa: fraction de douar, commune de Rebeval, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 435 ind.

 

 

Ouled-Moussa: fraction de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,258 ind.

 

 

Ouled-M’rahot: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 30 k. de Cheraïa; 4,020 hect. : 1,014 ind. ; forêt de chênes-liège et de sapins ; mines d’Azzam.

 

 

Ouled-M’saâd: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et, dép. Constantine ; à 20 k. d’Aïn-M’lila et à 2 k. de la gare d’Aïn-Kercha ; 7,730 hect. ; 3,274 ind. ; terres très fertiles ; céréales ; élevage : chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-M’sihel: fraction de la tribu du Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub,. de Batna), dép. Constantine; 970 ind.

 

 

Ouled-Nacer-Laâchèche: fraction de la tribu du Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 601 ind.

 

 

Ouled-Nasseur: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine; à 30k. d’Ain-M’lila et à 5 k. de la gare de Sigus ; 3,810 hect. ; 1,774 ind. ; école ; eau abondante; céréales; élevage: chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Neceur: fraction de la tribu  des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép.
Constantine; 823 ind.

 

 

Ouled-Nouar: douar de la commune de Stora, arr. Philippeville, dép. Constantine ;. 4,728 hect. ; 69.4 ind.

 

 

Ouled-Ouelha: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 16,261 hect.; 2,074 ind. Ce douar a été réuni aux douars Ouled-Guesmia et Braktias pour former le douar Ouled-Addi-Guebala. (V. Ouled-Addi-Guebala).

 

 

Ouled-Oum-el-Akhoua: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 4,995 ind.

 

 

Ouled-Oumhani: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 3,335 ind.

 

 

Ouled-Rafâa: douar de la commune mixte de Zemmora, à 15 k., arr. Mostaganem, dép. Oran : 5,345 hect. ; 790 ind. ; céréales, forêts ; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Rebah: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; 7,494 hect. ; 3,238 ind. ; forêts de chênes-liège des Beni-Khettab, exploitées par l’Etat et particuliers; céréales, sorgho,maïs et millet; élevage : bœufs, chevaux,. mulets, moutons, chèvres ; mine de zinc, plomb et autres métaux connexes.

 

 

Ouled-Reggad-Cheraga:  tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 1,800 ind.

 

 

Ouled-Reggad-Gheraba:  tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,190 ind.

 

 

Ouled-Rhamoun: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 28 k. ; station chemin de fer Constantine à Alger; gare tête de ligne chemin de fer d’Ouled-Rhamoun à Aïn-Beïda; pos., télégr. ; 230 franc,, 40 étrangers ; 4,080 ind. ; céréales, un peu
de vigne, élevage du bétail ; nombreux moulins.

 

 

Ouled-Riah: douar de la commune  mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 16 k. de Montagnac ; 4,159 hect.; 1,356 ind., 22 eur. ; céréales; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Riah: douar de la commune de Tessala, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 4,159 hect. ; 456 ind., 32 eur.

 

 

Ouled-Saâd: fraction de la tribu des Allaouna, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,496 ind.

 

 

Ouled-Sabeur: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 25 k., arr. Mostaganem, . dép. Oran ; 4,200 hect. ; 2,160 ind. ; céréales ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Ouled-Sabor: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; 10,381 hect. ; 3,873 ind.; à 16 k. de Saint-Arnaud ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Sahbane: fraction de la tribu des Arab-Gheraba, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,213 ind.

 

 

Ouled-Sahel: fraction de la tribu des Arab-Gheraba, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 824 ind.

 

 

Ouled-Saïah: tribu, et caïdat de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine : 1,515 ind.

 

 

Ouled-Saïd: douar, dont le territoire a été réparti : commune de Perrégaux, 3,696 hect., 948′ ind. ; commune mixte de Mascara, 4,831 hect., 1,014 ind., 9 eur. ; à 10 k. de Perrégaux ; céréales, figuiers.

 

 

Ouled-Saïdane: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine: 1,112 ind.

 

 

Ouled-Salah: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 974 ind.

 

 

Ouled-Saoud: fraction de tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle, de Biskra (sub. de Batna), dép.  Constantine ; 745 ind.

 

 

Ouled-Saoula: fraction de la tribu  des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 294 ind.

 

 

Ouled-Sassi: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,189 ind.

 

 

Ouled-Sebah: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine ; à 26 k. d’Aïn-M’lila et à 8 k. .de la gare d’Aïn-Kercha ; 28,682 hect. ; 2,924 ind. ; terrains de parcours ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Sebgag (anc. tri. des Ouled-Ziane): section de la commune mixte  d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 70 k. de Mac-Mahon et à 20 k. de Biskra; 1,597 ind. ; pop. nomade.

 

 

Ouled-Sebiaï: fraction de la tribu des Arab-Gheraba, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine : 1,140 ind.

 

 

Ouled-Sekhar: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine; à 25 k. d’Aïn-M’lila et à 1 k. de la gare de Sigus ; 1,795 hect. ; 513 ind. ; céréales ; élevage: chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Ouled-Selama ou Ouled-Slama: douar de la commune mixte de Renault, à 20 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 3,681 hect. ; 1,440 ind; céréales.

 

 

Ouled-Selim: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép.  Constantine; 1,784 fnd.

 

 

Ouled-Sellem: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine : à 20 k. d’Aïn-M’lila et à 6 k. de la gare des Lacs ; 19,616 hect.; 3,997 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, chameaux, bœufs, moutons ; moulin à vapeur.

 

 

Ouled-Senan: douar de la commune de Millésimo, arr. Guelma, dép. Constantine ; 4,573 hect. ; 1,288 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Senane: fraction indigène de la commune de Guelma, dép. Constantine ; 1,049 ind.

 

 

Ouled-Serim: douar de la commune mixte des Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 7 k. de Saint-Joseph ; 27,405 hect. ; 1,628 ind.; 4 eur. ; céréales, tabac, oliviers, forêts de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Ouled-Serour: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran : 842 ind.

 

 

Ouled-Serour: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géry-ville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran : 718 ind.

 

 

Ouled-Si-Abdelkader: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa 3 .086 ind.

 

 

Ouled-Si-Ahmed: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub, de Médéa), dép. Alger ; 4,155 ind.

 

 

Ouled-Si-Ahmed: douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 10 k. de Colbert; 11,302 hect.; 2,516 ind. ; céréales ; élevage : chevaux et moutons.

 

 

Ouled-Si-Ali: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,758 ind.

 

 

Ouled-Si-Ali-Tahamment: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 38 k., dép. Constantine ; 13,939 hect. ; 2,457 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Si-Belkheïr: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 35 k., dép. Constantine: 7,315 hect,; 957 ind. ;céréales, élevage du mouton ; marché le jeudi. Ruines de Timgad.

 

 

Ouled-Sidi-Abdelli: douar de la commune du Pont-de-l’Isser, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 9,100 hect. : 3,646 ind., 452 eur,

 

 

Ouled-Sidi-Ahmed-ben-Medjdoub: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 895 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Ahmed-ben-Saïd: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,626 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Aïssa: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger; 6,141 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Aïssa-el-Ouerq: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger ; 865 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Aïssa-Souagui: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,522 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Ali- ben-Chaïb: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 26 k. de Montagnac; 10,894 hect. ; 2,402 ind., 94 eur. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; carrière de marbre dit « Cachemir ».

 

 

Ouled-Sidi-Amor: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 60 k. de Medjana et à 70 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 2,305 hect. ; 443 ind. ; céréales.

 

 

Ouled-Sidi-Attallah: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger; 1,189 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Brahim: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 1,085 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Brahim: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 45 k. de Palikao et à 34 k. de Mostaganem ; 2,356 hect. ; 1,058 ind., 66 eur.; céréales, élevage du bétail ; gîtes pétrolifères en exploration.

 

 

Ouled-Sidi-Brahim: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,857 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Cheïkh-Cheraga: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 1,924 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Daho: douar de la commune mixte de Mascara, à 10 k., dép. Oran ; 5,105 hect. ; 2,845 ind., 19 eur. ; céréales, vigne, figuiers. 

 

 

 

 

Ouled-Sidi-Daoud: tribu de la commune mixte de Boghari, à 60 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 35,400 hect. 2,155 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Sidi-el -Hadj-ben -Ameur: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 185 ind.

 

 

Ouled-Sidi-el-Hadj-bou-Haffs: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,027 ind.

 

 

Ouled-Sidi-el-Hadj-Yahia: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle d’El-Goléa .(sub. de. Laghouat), dép. Alger; 376 ind.

 

 

Ouled-Sidi-en-Naceur: tribu  et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 1,448 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Hadjerès: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger; 2,447 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Hamla: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 69,999 hect. : 2,321 ind. ; dans ce douar est situé le Chott-el-Hodna, d’une superficie de 27,654 hect. ; ce douar a été réuni au douar Oued-Chellal, pour former le douar M’cif (V. M’cif).

 

 

Ouled-Sidi-Hamza: tribu et caïdat de la commune indigène deTiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 1,050 ind,

 

 

Ouled-Sidi-Khaled-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 3,359 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Khelifa-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 682 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Khelifa-Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 818 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Moussa: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. .Constantine ; 502 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Salah: tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 915 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Slimane: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 1,082 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Slimane: fraction de la tribu du même nom et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 441 ind.

 

 

OuIed-Sidi-SIimane-Taïbine: fraction de la tribu des Ouled-Salah, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 671 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Tifour: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,153 ind., 15 eur:

 

 

Ouled-Sidi-Younès et Zenina: tribu et caïdat de la commune  indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 2,092 ind.

 

 

Ouled-Sidi-Youssef: douar de la commune mixte de La Mina, arr. de Mostaganem, dép. d’Oran ; à 35 k. de Palikao ; 6,869 hect. ; 1,415 ind.; céréales, forêts, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Sidi-Mançar: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 60 k., dép. Constantine ; 10,442 hect., dont 469 en forêts ; 1,495 ind.; céréales, élevage du mouton.

 

 

Ouled-Si-Ounis: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 38 k., arr. et dép. Constantine ; à 1 k. de la gare d’Aïn-Fakroun ; 22,184 hect. ; 3,678 ind. ; céréales; élevage: chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Si-Slimane: douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna; dép. Constantine ; à 10 k. de N’gaous; 15,375 hect.; 2,868 ind.; céréales, quelques arbres fruitiers; élevage: chevaux,moutons; source d’eaux chaudes au Hammam.

 

 

Ouled-Si-Tsabet: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub de Batna), dép. Constantine; 780 ind. 

 

 

 

 

Ouled-SIimane: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger ; 1,107 ind.

 

 

Ouled-Slimane: fraction de la tribu des Brarcha, commune indigène et cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,228 ind.

 

 

Ouled-SIimane- ben-Aïssa: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 417 ind.

 

 

Ouled-Smaïl: fraction de tribu de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 564 ind.

 

 

 

Ouled-Smir: douar de la commune de Bordj-Menaïel, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 7,160 hect; 4,903 ind., 42 eur.

 

 

Ouled-Soltan: nom d’une commune mixte, arr. Batna, à 72 k., dép. Constantine, dont le siège est au village de N’gaous ; sup. 184,165 hect. ; pop. : 30,559 hab. ; franc. 561, étrangers 104, isr. 122, ind. 29,627 ; céréales : élevage du bétail. La c. nourrit
63,645 moutons, 49,809 chèvres, 2,867 chevaux,, 2,168 mulets, 210 chameaux, 2,990 bœufs ; forêts de chênes; forêt de cèdres ; mines de zinc (calaminel).

 

 

Ouled-Soltane: fraction de la tribu des Arab-Gheraba, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ;. 605 ind.

 

 

 

Ouled-Souïd: douar de la commune mixte de Zemmora, à. 12 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 4,421 hect.: 1,804 ind. ; céréales; élevage du bétail.

 

 

Ouled-Soukies: section de la commune mixte de Souk-Ahras, arr. Guelma, dép. Constantine; à 15 k. de. Souk-Ahras et à 15 k. de la gare de Dréa; 3,914 ind. ; céréales dans la partie Nord ; vastes espaces d’alfa, partie Sud.

 

 

Ouled-Tabet-Lachèche: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, commune indigène et cercle de Khenchela (sub.
de Batna), dép. Constantine; 808 ind.

 

 

Ouled-Taïer: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; à 40 k. de Medjana et à 52 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 5,181 hect. ; 1,309 ind. ; céréales, forets.

 

 

Ouled-Tebben: douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine, à 20 k. de Colbert ; 17,187 hect. ; 3,965 ind. ; céréales, forêts domaniales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; bois et charbon; eaux thermales.

 

 

Ouled-Terif: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 15 k., arr. Médéa, dép. Alger; 5,604 hect.; 1,449 ind.; céréales, oliviers; élevage : moutons et chèvres ; bergerie de l’Assistance publique de la Seine.

 

 

Ouled-Thaâne: douar de la commune mixte d’Aumale, à 35 k., arr. et dép. Alger ; 2,762 ind. 10,209 hect.; blé, orge, forêts de chênes-verts ; élevage : chevaux,bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Ouled-Tifouragh: fraction de la tribu du Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,227 ind.

 

 

Ouled-Toaba: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dèp. Alger ; 2,057 ind.

 

 

Ouled-Touati: fraction de la tribu des Ouled-Zekri, commune indigène et cercle de Biskra (sub.de Batna), dép. Constantine; 1,238 ind.

 

 

Ouled-Toumi: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 577 ind.

 

 

Ouled-Tsabet ou Ouled-Thabet: tribu de la commune mixte de Boghari, à 80 k., arr. Médéa, dép. Alger; 27,800 hect. ; 1,738 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Yacoub-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép, Oran ; 1,495 ind.

 

 

Ouled- Yacoub-el-Ghaba: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,545 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Yacoub-Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,928 ind.

 

 

Ouled-Yahia: douar de la commune mixtr d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 10 k. d’El-Milia et à 78 k. de Djidjelli; 3,719 ind.; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et particuliers : céréales, sorgho, maïs ; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres ; maison forestière.

 

 

Ouled-Yahia-ben-Salem: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,598 ind.

 

 

Ouled- Yahia-ou-Moussa: fraction de douar, commune mixte de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; à 20 k. de. Dra-el-Mizan et à 16 k. de Bordj-Ménaïel ; 4,701 ind.; oliviers, figuiers.

 

 

Ouled-Yaïch: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 25 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 9,379 hect.; 3,317ind.; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Youb: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, c. ind. et cer. de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 583 ind.

 

 

Ouled-Youb: douar de la commune mixte de La Calle, à 27 k., arr. Bône, dép.Constantine ; 7,378 hect.; 1,173 ind.; céréales, forêts de chênes-liège.

 

 

Ouled-Youb: fraction de tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,106 ind.

 

 

Ouled-Zaïd: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, c. ind. et cer. de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine; 3,428 ind.

 

 

Ouled-Zaïd: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 28 k., dép. Constantine, ; 1,850 hect.; 740 ind.: céréales; élevage du mouton ; ruines romaines.

 

 

Ouled-Zaïm: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; à 25 k. de Saint-Arnaud ; 20,831 hect. ; 3,537 ind. ; céréales ; source d’eaux thermales dites « du Sokna », très renommées chez les ind.

 

 

Ouled-Zekri: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 8,443 ind.

 

 

Ouled-Zenina: cheïkhat et fraction de la tribu de Saïd-Otba, commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger.

 

 

Ouled-Zerga: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 14 k., arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Mechta-el-Arbi,à 24 k.; 6,418 hect.; 3,122 ind.; céréales.

 

 

Ouled-Ziad: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; à 70k. de Lamartine; gare la plus proche : La Merdja, à 12 k. ; 10,224 hect. ; 2,825 ind, ; céréales ; carrières importantes de pierre à bâtir.

 

 

Ouled-Ziad-Cheraga: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 2,061 ind.

 

 

Ouled-Ziad-Gheraba: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 2,012 ind.

 

 

Ouled-Zian: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 616 ind.

 

 

Ouled-Ziane-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran; 845 ind.

 

 

Ouled-Ziane-Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,763 ind.

 

 

Ouled-Zid: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; 624 ind.

 

 

Ouled-Zid: douar de la commune mixte de Zemmora, à 20 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 5,950 hect. ; 1,049 ind. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ouled-Zid: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle d’El-Goléa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 408 ind. 

 

 

 

 

Ouled-Zitoun: fraction de la tribu des Ouled-Rechaïch, c. ind. et cer. de Khenchela (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,079 ind.

 

 

Ouled-Zouaï: douar de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 18 k., arr. et dép. de Constantine ; 18,663 hect. ; 1,784 ind.; salines exploitées par les ind.; la gare des Lacs est située dans le douar ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Ouled-Zouaï: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,156 ind.

 

 

Oulhassa-Cheraga: tribu de la commune de Beni-Saf, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 2,312 ind.

 

 

Oulmen: douar de la commune d’Aïn-Beïda, arr. et dép. Constantine ; 16,100 hect.; 2,959 ind.

 

 

Oumache: fraction et cheïkhat de I’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. de Constantine ; 756 ind. ; oasis, à 13 k. de Biskra, sur la route de Doucen.

 

 

Oumadène: village indigène du douar des Bou-Ghaïb, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 

 

Oum-Aghrioum: douar de la commune mixte de Taher, à 40 k., arr. Bougie, dép. Constantine; 4,132 hect.; 2,714 ind. ; forêt de chênes-liège des Beni-Habibi ; contrée accidentée, peu fertile ; oliviers, élevage des chèvres.

 

 

Oumalou (ancienne tribu des Aït-Irdjen): douar de la commune mixte de Fort-National, à 10 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 4,290 hect. ; 8,075 ind.; écoles dans les villages de Taddert-ou-Fella, Icherridene, Aït-Meraou, El-Missem, Ighil-bou-Hamama, Agou-
ni-Bourar; oliviers, figuiers, vigne, frênes.

 

 

Oumalou: fraction de douar, commune de Mekla, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 820 ind.

 

 

Oum-ech-Chouk: douar de la commune du Col-des-Oliviers, arr. et dép. de Constantine ; 1,379 hect.; 430 ind.

 

 

Oum-ed-Debab: douar de la commune mixte de Saïda, à 20 k., arr. Mascara, à 50 k., dép. Oran ; 12,011 hect. ; 1,438 ind., 20 eur. ; céréales, un peu de vigne ; élevage : moutons, chèvres.

 

 

Oum-ed-Doud: douar de la commune indigène de Yacoubia, annexe de Saïda (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran, constitué en caïdat sous le nom de : Ouled-Sidi-Khelifa-Cheraga.

 

 

Oum-el-Bouaghi: nom d’une commune mixte, arr. et dép. Constantine, dont le siège de l’administration est au village de Canrobert; sup. 241,061 hect. ; pop. 180 franc., 107 ita., 32,389 ind. ; céréales ; élevage du bétail. La c. nourrit 186,392 mou-tons, 9,267 chèvres, 4,324. bœufs, 574 chameaux, 2,306 chevaux, 2,039 mulets; nombreux moulins, bergerie communale, fabrication de tapis et nattes en alfa ; mine d’antimoine à Hamimatt.

 

 

Oum-el-Djellil: douar de la commune mixte de Boghari, à 15 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 8,052 hect. ; 967 ind.; céréales; élevage . chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Oum-el-Drou: douar, dont le territoire a été réparti : commune d’Orléansville, 1,503 ind. ; commune d’Oued-Fodda, 35 ind.

 

 

Oum-el-Ghelaz: douar dont le territoire a été réparti : commune de Sidi-Chami, 218 hect., 355 ind.; communede Mangin, 3,951 hect., 1,033 ind. 40 eur.

 

 

Oum-el-Nehal: douar de la commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 10 k. de Jemmapes, près du village de La Robertsau; 7,389 hect.; 2,123 ind.; forêts de chènes-liège ; céréales.

 

 

Oum-el-Relem: village indigène du douar Elli-Zeggar, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

Oum-el-Thiour: relais, sur la route de Biskra à Touggourt, à 84 k. de Biskra.

 

 

Oum-er-Rekha: fraction de tribu de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; 1,784 ind.; à 47 k.
de Lambèse ; peu de céréales, surtout des jardins à arbres fruitiers ; élevage du mouton.

 

 

Oum-et-Thiour: village indigène de la tribu des Ouled-Khiar, commune mixte de Souk-Ahras, arr. Guelma, dép. Constantine.

 

 

Ouréah: hameau de la commune de Mazagran, à 7 k., arr. Mostaganem, à 12 k., dép. Oran; pos., télégr. à La Stidia ; 92 hab.; céréales, vigne (65 h.) ; carrière de grès dur.

 

 

Ouréah: fraction indigène de la commune de Mazagran, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 134 ind.

 

 

Ouricia (V. El-Ouricia).

 

 

Ourkis: station chemin de fer d’Ouled-Rhamoun à Aïn-Beïda, dans la commune mixte d’Oum-el-Bouaghi, à 16 k. du village d’Aïn-Fakroun ; pas d’agglomération .

 

 

Ourir (V. El-Ourir).

 

 

Ourlal: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 646 ind.; oasis, à 34 k. de Biskra.

 

 

Ourlana: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,436 ind.

 

 

Ourlana: fraction de la tribu d’Ourlana, c. ind. et cer. de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 675 ind. : à 149 k. de Biskra ; oasis de 30,000 palmiers ; monument à la mémoire du s.-lieutenant Lehaut, en reconnaissance des nombreux puits artésiens forés dans l’Oued-R’hir ; aux environs de cette oasis indigènes, il a été créé de belles propriétés pour la culture du-palmier, par diverses sociétés industrielles:

 

 

Ourmès: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, c. ind. de Touggourt, annexe d’El-Oued; (sub. de Batna), dép. Constantine ; 860 ind.

 

 

Ourtilane: territoire de l’ancienne tribu des Beni-Ourtilane, constitué en douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; 4,704 ind. ; écoles aux villages d’Ârassa et de Talmat.

 

 

Ousammeur (ancienne tribu des Beni-Iraten): douar de la commune de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 3,590 hect. ; 8,723 ind., y compris les fractions d’Aït-Akerma et d’Aït-Irdjen ; forêt de chênes-liège d’Azouza.

 

 

Ouzellaguen: tribu de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; 4,700 hect. ; 6,420 ind.; point le plus rapproché d’Akbou, à 18 k. ; point le plus éloigné, à 28 k. ; caroubiers, figuiers et surtout oliviers ; élevage du bétail.

 

 

Ouzera: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 35 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 16,251 hect.; 5,180 ind.; céréales, forêts de pins et chênes; élevage : moutons et chèvres.

 

 

Ouzidane: village indigène de la commune de Tlemcen, à 7 k., dép. Oran, remarquable par ses belles eaux et ses cascades.

 

 

Ouzzine: village indigène du douar des Djezia, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Les communes d’Algérie 1903 / en ‘N’

13062018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Naâma: gare fortifiée du chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 30 k. de Méchéria et à 204 k. de Saïda; exploitation de l’alfa. 

 

 

Nador (V. Desaix, nom nouveau). 

 

 

Nador: station chemin de fer Bône à Khroubs ; à 21 k. de Guelma et à 152 k. de Constantine, dans le douar Nador, commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine. 

 

 

Nador: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine; à.25 k. de Laverdure ; 12,041 hect. ; 3,908 ind. ; céréales ; élevage des bœufs et moutons ; desservi par la gare Nador; mine de zinc en exploitation à Hammam-N’bails ; 
carrière de pierre à bâtir. 

 

 

Nador-Chaïr: mine de zinc (blende), exploitée, à 10 k. Ouest 38° Sud de Palestro ; dans le douar de Beni-bel-Hassem, commune mixte de Palestro, dép. Alger. 

 

 

Nadour: fraction indigène de la commune de Rivoli, arr. Mostaganem, dép Oran ; 386 ind. 

 

 

Nadour (vallée du Nadour): quartier de Rivoli, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 266 hab. 

 

 

Nara: section de la commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; de la tribu des Ouled-Abdi ; 1,383 ind. ; à.77 k. de Lambèse, chef-lieu de la commune ; peu de céréales, nombreux jardins : fruits et légumes. 

 

 

Navarin (anc. nom : Bir-el-Arch): village de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; station chemin de fer Alger-Constantine ; à 14 k. de Saint-Arnaud ; pos., télégr. à Saint-Arnaud ; 95 franc., 244 ind.; céréales, élevage du bétail ;. fermes importantes. 

 

 

Nechmeya: chef-lieu de commune, arr. Bône, à 43 k., dép. Constantine, gare la plus proche : Guelma, à 21 k. ; télégr. municipal, pos. à Duzerville; pop. 172 franc., 2,715 ind. ; eau abondante ; céréales, vigne (25 hect.), arbres fruitiers; élevage du bétail : carrière de calcaire très étendue pouvant fournir de belles pierres de taille, peu exploitée en raison de son éloignement des centres habités. 

 

Douars : El-Aouara, Oued-Dardara. 

 

 

Nedroma: nom d’une commune mixte  arr. Tlemcen, dép- Oran : sup. : 63,588 hect. ; pop. 30,572 hab. ; 150 franc., 386 isr., 274 marocains, 162. esp., 29,600 ind. ; céréales, arbres fruitiers et un peu de vigne dans quelques douars ; forêts de thuyas et pins ; élevage : moutons 24,680, chèvres 45,060, mulets 595, bœufs 4,242 ; mines de zinc, plomb, au Djebel-Masser ; gisements de phosphates à Aïn-Kebira, à 10 k. Est de Nedroma ; carrière de marbre rose, de taille et d’extraction facile, à 8 k. de Nedroma. 

 

 

Nedroma: village et chef-lieu de la commune du même nom ; à 87 k. de Tlemcen et à 18 k. de Nemours, sur la route de Tlemcen à Nemours ; pos. et télégr. ; pop. agglomérée : 4,923 hab., dont 149 franc., 153 étrang., 4,621 ind. ; céréales, pommes de terre, vigne. 

 

 

Nedroma: douar de la commune mixte de Nedroma, comprenant les fraction  de : Ahl-Souk, Beni-Affane, Beni- Zid et Khaba (V. ces noms). 

 

 

 

Négrier: village de la commune de Tlemcen, à 6 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Tlemcen; pos., télég. à Tlemcen; 197 hab.; céréales, vigne (320 hect.), oliviers ; moulins à huile et à farine. 

 

 

Négrier: faubourg de Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 1,719 hab. dont 1,481 esp. 

 

 

Negrine: ksar et cheïkhat de la commune indigène et du cercle de Tébessa (sub. de Batna), dép. Constantine; 866 ind. ; à 140 k. de Tébessa et à 154 k. de Biskra ; culture du palmier, du figuier, de l’olivier ; un peu de vigne ; poste militaire qui commande au loin le Sahara et les routes suivies par les tri. nomades. 

 

 

Nehed: douar de la commune mixte de La Calle, à 20 k., arr. Bône, dép. Constantine; 7,199 hect.; 1,932 ind.: céréales, forêts de chênes-liège : eaux thermales. 

 

 

Nekmaria: douar de la commune de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; sur la route de Mostaganem à Renault, à 30 k. de cette dernière localité et à 31 k. de Cassaigne; 4,665 hect.; 1,307 ind.: céréales, figuiers, forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Nemaïcha: douar de la commune de Tessala, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 2,669 hect. ; 787 ind., 67 eur. 

 

 

Nemours: chef-lieu de commune et de canton, arr. Tlemcen, à 103 k., dép. Oran, à 240 k. ; à 34 k. de la frontière du Maroc ; port de mer ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. 3,342 hab.: vil. 1,180; franc. 800, étrangers 86, isr. 161, ind. 1,575, divers 20; climat 
excellent, territoire fertile ; céréales, vigne, culture maraîchère ; arbres fruitiers : 3,300 orangers ou mandariniers, 2,600 citronniers et 8,000 amandiers ; commerce d’alfa, de crin végétal, de laines et grains ; station balnéaire très fréquentée ; 
marché important; nombreuses mines de phosphates de chaux aux environs, au Djebel-Toumaï et à Sidi-Syfian ; carrières de pouzzolanes; carrière de marbre onyx à Sidi-Brahim, à 10 k. Sud 4° Ouest de Nemours ; mines de fer à Honaïne, à 19 k. Est 22° Nord ; à Oued-el-Kebir,.à 17 k. Est; à Rar-el-Maden, à 21 k. Est ; mines de zinc au Djebel-Masser, à Fillaoueen, à 22 k. Est 32° Sud de Nemours ; mine de cuivre à Sidna-Oucha, à 6 k. Est de Nemours ; mine de plomb à El-Ary, à 20 k. Est de Nemours ;  nombreuses carrières de marbre. 

 

 

Nesmoth: douar de la commune mixte de Cacherou,. arr. Mascara, dép. Oran; à 12 k. de Palikao ; 11,892 hect. ; 2,845 ind., 19 eur. ; céréales ; forêt de chênes-liège ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, porcs et chèvres. 

 

 

Nezla: fraction de la tribu de Touggourt, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,279 ind. 

 

 

Nezlioua: douar de la commune mixte  de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; à 7 k. de Dra-el-Mizan et 5 k. de la gare d’Aomar ; 12,934 hect. ; 5,924 ind.; céréales, oliviers, figuiers. 

 

 

Nezreg: douar de la commune mixte de Saïda, arr. Mascara, dép. Oran;.à 10 k. de Saïda et à 4 k. de la gare de Nezreg ; 13,556 hect.; 1,389 ind., 408 eur.; céréales, vigne (125 hect.) ; élevage : moutons, chèvres. 

 

 

Nezreg: village de la commune de Saïda, à 5 k., arr. Mascara, dép. Oran; station chemin de fer Arzew à Duveyrier; pos. à Saïda ; 331 franc., 333 étrangers ; école ; culture maraîchère très développée, vigne (135 hect.) 

 

 

N’gaous: village indigène, chef-lieu de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine ; à 65 k. de Batna et à 87 k. de Sétif ; gare la plus proche : Mac-Mahon, à 61 k. ; pop. : 826 hab., dont 89 eur. Les terres de N’gaous, appartenant aux ind., 
sont scrupuleusement respectées par l’Etat, en reconnaissance de la fidélité qu’ils montrèrent pendant l’insurrection de 1871, où seuls, enfermés dans N’gaous, ils soutinrent un siège de 45 jours contre les insurgés montagnards, d’où ils ne furent délivrés que par la colonne si brillamment conduite par le général Saussier. 

Les terres, dans un rayon de 2 k., sont d’une fertilité exceptionnelle. La vigne y réussit à merveille. La source dite Aïn-N’gaous est une des plus abondantes de l’Algérie. N’gaous est relié à Sétif par un chemin de grande communication passant par Mesloug, Ampère et Ras-el-Aïoun. On y remarque des ruines romaines et deux-mosquées, dont l’une renferme les  cendres d’un marabout vénéré, Sidi Kacem. La plus célèbre est celle des Seba R’gout ou Sept Dormants. 

 

 

N’gaous (ancienne tribu des Ouled-Soltan): douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine ; à 95 k. de Batna et à 87 k. de Sétif ; 18,536 hect. ; 2,614 ind. ; céréales, arbres fruitiers, un peu de vigne ; élevage : chevaux et moutons. 

 

 

 

N’goussa: tribu, ksar et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. Laghouat), dép. Alger ; 729 ind. Le ksar est situé sur la route de Touggourt à Ouargla, à 51 k. d’El-Hadjira, à 22 k. d’Ouargla et à 140 k. de Touggourt ; oasis de 50,000 palmiers. 

 

 

Noiseux: hameau sur la route d’Oran à Misserghin, à 3 k. d’Oran ; céréales, vigne, arbres fruitiers. 

 

 

Noisy-les-Bains (anc. nom : Aïn-Nouissy): chef-lieu de commune, arr. de Mostaganem, à 16 k., dép. Oran, à. 104 k. ; gare la plus proche : Mostaganem ; télégr. municipal, pos. à Rivoli ; pop. 2,058 hab. ; vil. 448 ; franc. 445, ind. 1,550, divers 63; céréales, vigne (1,450 hect.); à 1 k. du vil., source d’eau sulfureuse, à 18° 5, près de laquelle on a construit un établissement de bains ; 
carrière de pierre à plâtre. 

 

Douars : Ouled-Hamdan, Dradeb et Béni- Yahyi. 

 

 

Notre-Dame-d’Afrique: à 3 k. d’Alger, sur la montagne qui domine Saint-Eugène; basilique de Notre-Dame-d’Afrique; à coté, le couvent des Carmélites ; restaurants, cafés ; vue magnifique sur la mer. 

 

 

Nouvel-Ambert: petit hameau de la commune d’Hussein-Dey, dép. Alger ; agglomération de, maisons de campagne et villas; beau site: station chemin de fer sur routes d’Alger à Rovigo. 

 

 

Nouvion (anc. nom : EI-Ghomri): village de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 22 k. de L’Hillil et à 36 k. de Mostaganem ; gare la plus proche : Oued-Malah, à 4 k. ; 106 hab. ; céréales, vigne (55 hect.) ; élevage du bétail ; fabrication de balais de sorgho. 

 

 

Novi: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 121 k.; à 7 k. de Cherchel; gare la plus proche : Marengo, à 34 k. ; sur le bord de la mer ; pos., télégr. ; pop. 798 hab. ; vil. 510 ; franc. 310, ind. 394, étrangers 94 ; céréales, vigne (345 hect.), vin très réputé. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 






Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45