• Accueil
  • > Attributs d'Algérienneté

Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘L’ , ‘M’, ‘N’

20092018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Letsla (V. El-Letsla).

 

 

 

 

 

Lichta: ksar, oasis du district de Timimoun, dans le Gourara. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mabrouka: étape, sur la route d’El-Goléa à Timimoun (Gourara), à 40 k. d’Ouallen et à 72 k. d’El-Goléa ; puits abondant.

 

 

 

 

 

Mahfoud: ksar, oasis du district d’Inzegmir, dans le Touat.

 

 

 

 

 

 Mahou: ksar, oasis du district d’El-Djereïfet, dans le Gourara.

 

 

 

 

 

 Mamoura: ksar, oasis du district d’El-Djereïfet (Gourara).

 

 

 

 

 

 Marhouma: ksar, oasis, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; à 15 k. de Beni-Abbès et à 18 k. de Tametert.

 

 

 

 

 

Mazzer-Akacha: ksar, oasis de 4,896 palmiers, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbés; à 25 k. d’Igli et à 35 k. de Beni-Abbès.

 

 

 

 

 

Mekam-Sidi -el- Hadj-bou-Kafs: étape, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkoza (Gourara), à 21 k. de Guern-ed-Diab et à 94 k. de Tabelkoza. 


 

 

 

 

 

 Mekid: ksar, oasis du district de Tamest, dans le Touat.

 

 

 

 

 

Mekra: petit ksar du district de Fenourin, dans le Touat, à 3 k. d’El-Mansour; petite oasis; jardins: fruits, légumes.

 

 

 

 

 

 Meliana: petit ksar, oasis, district d’Insalah (Tidikelt) ; 51 hab.

 

 

 

 

 

 Meliana: petit ksar du district d’In-R’ar, dans le Tidikelt.

 

 

 

 

 

 Melouka: ksar, oasis du district de Timmi, dans le Touat, à 3 k d’Adghar.

 

 

 

 

 

Meraguen: ksar, oasis à 27 k. de Sba, dans le Gourara ; c’est la première oasis que l’on rencontre en entrant, dans le Gourara, venant du district de Bouda, dans le Touat.

 

 

 

 

 

Metarfa: ksar, oasis du district de Deghamcha, dans le Gourara ; culture : blé, orge.

 

 

 

 

 

 Moungar: étape, puits, sur la route de Duveyrier à Igli ; à 25 k. d’El-Morra et à 38 k. de Taghit, dans la vallée de la Zousfana.

 

 

 

 

 

 M’raïer: petit ksar et oasis du district d’Aoulef (Aoulel-el-Arab) dans le Tidikelt, contigu au ksar  Timokten. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nama: ksar, oasis du district de Teganet, dans le Gourara.

 

 

 

 

 

 

Néchéa ou Aïn-Néchéa: point d’eau, dans la vallée de l’oued Saoura, à 30 k.S.-O. de Kerzaz.

 

 

 

 

 

 Nekhelat-bel-Brahim: étape sur la route de Duveyrier à Igli ; à 74 k. de Djenien-bou-Rezg et à 41 k. de Duveyrier. C’est à partir de ce point que l’oued El-Aouedj prend le nom d’oued, Zousfana.

 

 

 

 

 

 Noumenas: petit ksar, oasis du district de Fenourin, dans le Touat. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘K’

16092018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kaberten: ksar, oasis du district d’Aougerout, dans le Gourara ; à 28 k. de Sba, sur la route des caravanes qui se rendent du Gourara au Timmi et à Bouda ; production naturelle : salpêtre.

 

 

 

 

 

 

Kasbed-Oulad-Hadega: petit ksar du district d’In-R’ar, dans le Tidikelt.

 

 

 

 

 

Kerbira: ksar et oasis, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès, à 8 k. de Kerzaz.

 

 

 

 

 

Kerzaz: réunion de 3 ksour, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; oasis de 10,567 palmiers.

 

 

 

 

 

Kheloua-Sidi-Brahim: étape, sur la route d’Aïn-Sefra au ksar Oulad-Saïd (Gourara), dans la vallée de l’oued Namous, à 42 k. de Choufet-en-Naya.

 

 

 

 

 

Kheneg-el-Aaten: point d’eau, en dehors de la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbés; à 12 k. d’Ougarta; belle végétation, gommiers.

 

 

 

 

 

Kherbezat et Djemel: étape sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh, à Tabelkoza (Gourara), à 28 k. d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh.

 

 

 

 

 

Ksabi: petit ksar, le dernier de la vallée de l’oued Saoura et de l’annexe de Beni-Abbès, à 190 k. environ de Beni-Abbès et à 75 k. de Kerzaz. C’est à partir de ce point que l’oued Saoura prend le nom de : l’Oued-Messaoud.

 

 

 

 

 

 Ksar-Djedid: ksar, oasis du district d’Insalah, dans le Tidikelt; à 2 k. de Ksar-el-Kebir; 154 hab.

 

 

 

 

 

Ksar-Djedid: ksar le plus important du district d’Aoulef (Aoulef-el- Arab), dans le Tidikelt ; oasis jardins : fruits, légumes.

 

 

 

 

 

Ksar-el-Adzouze: ksar, sur la route de Duveyrier à Igli, dans la vallée de la Zousfana, à 76 k. de  Duveyrier.

 

 

 

 

 

 Ksar-el-Hadj: ksar, oasis du district d’Aougerout, dans le Gourara, à 2 k. de Tiberramin ; élevage :  chameaux, moutons.

 

 

 

 

 

Ksar-el-Kebir ou Ksar-el-Arab: principal ksar du district d’Insalah, dans le Tidikelt, à 396 k. d’El-Goléa; belle oasis; jardins: fruits, légumes; élevage des chameaux et des ânes ; fabrication de tissus de laine; 358 hab.

 

 

 

 

 

Ksar-el-Kebir: ksar le plus important du district de Charouin, dans le Gourara.

 

 

 

 

 

Ksar-Lekhal: ksar, oasis du district d’In-R’ar, dans le Tidikelt, à 30 k, de Tit.

 

 

 

 

 

Ksar-Ouled-Aïssa: ksar le plus important du district d’El-Haïha, dans le Gourara, à 430 k. d’Aïn-Sefra, par la vallée de l’oued Namous, suivant la route parcourue par les caravanes du Sud oranais qui se rendent au Gourara pour y commercer ; oasis importante .

 

 

 

 

 

Ksar-Ouled-Belkassem:  ksar, oasis du district d’Insalah, dans le Tidikelt ; 373 hab.; jardins: fruits et légumes.

 

 

 

 

 

Ksar-Ouled-Chorfa: ksar le plus important du district d’Aoulef (Aoulef-Chorfa), dans le Tidikelt; oasis ; jardins : fruits, légumes.

 

 

 

 

 

Ksar-Ouled-el-Hadj: ksar, oasis du district d’Insalah, dans le Tidikelt; 311 hab.; jardins: fruits, légumes ; élevage : chameaux, moutons.

 

 

 

 

 

Ksar-Oumanet: ksar, oasis du district d’Aoulef (Aoulef-el-Arab), dans le Tidikelt.

 

 

 

 

 

Ksir-el-Ma: ksar, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘H’ , ‘I’

12092018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hamira: petit ksar du district Charouin, dans le Gourara. 
 
 
 
 
 
 
 
Hassi-Afflissès: puits, étape, sur la route d’El-Goléa à Insalah, à 250 k. d’El-Goléa, à 156 k. d’In-R’ar et à 134 k. de Bou-Guemma. C’est aux abords de ce puits que fut assassiné, en 1885, le lieutenant Palat.

 
 
 
 
 
 
Hassi- Arigat-el-Meslem: puits abondant, sur la route d’El- Goléa à Timimoun (Gourara); à 22 k. d’Hassi-erg-Cedra et à 22 k. de Fort-Mac-Mahon. 
 
 
 
 
 
 
Hassi-Chebbi: puits, sur la route du Tidikelt au Touat; à 18 k. de Taourirt (district de Reggan). 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Begri: étape, sur la route de Duveyrier à Igli, dans la vallée de la Zousfana ; à 89 k. de Duveyrier et à 34 k. d’El-Morra; deux puits, eau abondante ; nombreux tamarins. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Hadjar: ksar du district d’Igosten, dans le Tidikelt ; 165 hab. ; oasis de 2,800 palmiers ; élevage :  chameaux, mehari, chèvres. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Hazz: étape, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkoza;à 19 k. d’Hassi-el-Meharzi et à 55 k. de Tabelkoza ; puits arabe. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Mamoura: étape, sur la route d’Aïn-Sefra à ksar Oulad-Saïd (Gourara) ; à 22 k. de Rouïb-er-Rahil ; bons pâturages. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Meharzi: étape et puits, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkoza (Gourara) ; à 36 k. de Tabelkoza. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Mongar: puits arabe très connu dans tout le Sud, sur la route d’El-Goléa à Insalah; à 220 k. du Fort-Miribel et à 105 k. d’In-salah. Les indigènes disent qu’à partir d’Hassi-el-Mongar on entre dans le Tidikelt. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-el-Morr: étape, puits français, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkoza; à 17 k. de Dra-el-Azel et à 205 k. d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh. 

 

 
 
 
 
 Hassi-erg-Cedra: étape, puits, sur la route d’El-Goléa à Timimoun (Gourara) ; à 105 k. d’El-Goléa, à 54 k. de Fort-Mac-Mahon et à 33 k. de Mabrouka. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-Fersiga: étape, puits, sur la route d’El-Goléa à Timimoun (Gourara), à 86 k. de Fortr-Mac-Mahon et à 22 k. d’Hassi-Lefaïa. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-Lefaïa: étape, puits, sur la route d’El-Goléa à Timimoun (Gourara), à 64 k. de Fort-Mac-Mahon ; vipères à corne très abondantes. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-Meksa: étape, deux puits, sur la route d’El-Goléa à Insalah, à 79 k. d’El-Goléa. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-Moussa: puits, sur la route d’El-Goléa à Timimoun (Gourara), à 10 k. d’Hassi-Fersiga. 

 

 
 
 
 
 
Hassi -Sarfet: étape, sur la route d’El-Goléa à Insalah, à 104 k. d’El-Goléa et à 29 k. du Fort-Miribel ; puits, eau assez bonne. 

 

 
 
 
 
 
Hassi-Si-el-Mir: puits, sur la route de Duveyrier à Igli, dans la vallée de la Zousfana, à 102 k. de 
Duveyrier et à 20 k. d’El-Morra ; eau abondante. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Igli: ksar, dans la vallée de l’oued Saoura, à 50 k. de Beni-Abbès, à 64 k. de Taghit, à 230 k. de Duveyrier, à 265 k. de Djenien-bou-Rezg et à 350 k. d’Aïn-Sefra : , latitude : 30° 29° 19 » ; poste militaire de la sub. d’Aïn-Sefra. Igli est un ksar misérable, mais d’une grande importance par sa position. 

 
 
 
 
 
 
Igosten: Igosten n’est pas un district, C’est un groupe de 8 petits hameaux, dans le Tidikelt, à 23 k. Ouest-Sud-Ouest du district de Foggaret-ez-Zoua et à 15 k. du district d’Insalah ; 311 hab. ; oasis de 7,950 palmiers; jardins.: fruits et légumes. 

 

 
 
 
 
 
Igosten: ksar, oasis du district de Deldoul, dans le Gourara, à 6 k. Nord de Deldoul ; fabrication de tissus de laine très estimés. 

 

 
 
 
 
 Ikis: ksar, oasis du district de Tamest, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Iniz: petite oasis du district d’Aoulef (Aoulef-el-Arab), dans le Tidikelt. 

 

 
 
 
 
 
In-R’ar: district du Tidikelt, à 42 k. du district d’Insalah, à 45 k. du district de Tit ; comprend 7 ksour, 478 hab. ; oasis de 32,000 palmiers ; jardins : figuiers, grenadiers, vigne; eau excellente; poste militaire. 

 

 
 
 
 
 
Insalah: district du Tidikelt, à 426 k. d’El-Goléa, à 550 k. d’Ouargla, à 293 k. du Fort-Miribel, à 450 k. de Rhadamès, à 1,300 k. dé Tombouctou et à 1,315 k. d’Alger. Le district comprend 11 ksour, dont le plus important est celui de Ksar-el-Arab, appelé aussi Ksar-el-Kebir; 1,698 hab. ; oasis de 104,000 palmiers. Entrepôt et étape obligée des marchandises venant du Nord, du Sud et du Sud-Est. Toutes les relations commerciales reliant le Maroc au Soudan et à la Tripolitaine y convergent. Insalah, ou pour mieux dire le Ksar-el-Kebir, a été occupé par la mission Flamand-Pein, le 29 décembre 1899. Poste militaire important, annexe, hôpital militaire. 
Insalah est le nom d’un district, d’une oasis ; cette dénomination ne s’applique à ancun ksar ; il n’y a pas de ville d’Insalah, mais une oasis, un district d’Insalah. 

 

 
 
 
 
 
Inzegmir: district du Touat, au Nord du district de Sali, à 14 k. et au Sud du district de Zaouïet-Kounta ; comprend 12 ksour, dont les plus importants sont les ksour Inzegmir et Tilioulin; vastes oasis de palmiers; culture du tabac, du coton et particulièrement du henné dont il se fait un grand commerce. 

 

 
 
 
 
 
Inzegmir: ksar, oasis du district du même nom, dans le Touat à 12 k. de Zaouïet-Kounta. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 



Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘F’ , ‘G’

8092018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Farès-Oum-el-Lil: puits, étape, sur la route d’Insalah à Redamés, à 75 k. de Ksar-el-Kebir ; pâturages abondants.

 
 
Fegguiguira: point d’eau très connu, en dehors de la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès, à 35 k. d’Ougarta ; bons pâturages.

 
 
Fendi: ksar, sur la route de Duveyrier à Igli, à 32 k. de Djenan-ed-Dar ; eau abondante ; quelques palmiers.

 
 
 
 
 
Fenourin-Tasfaout: district du Touat, à l’Ouest du district de Tamentit, au Sud-Ouest et à environ 12 k. de celui de Bou-Faddi ; il comprend 17 ksour ; belles oasis; fabrication du charbon de bois.

 
 
 
 
 
Foggaret-el-Arab: ksar, oasis du district d’Igosten, dans le Tidikelt.

 
 
 
 
 
Foggaret-ez-Zoua: district du Tidikelt, à 35 k. Sud-Ouest d’Hassi-Mongar, à 38 k. Est-Nord-Est d’Insalah et à 14 k. Sud du pied du Baten : oasis de 9,050 palmiers; élevage des chameaux et moutons à poil ras, appelés ademane
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gara-Kerboub: étape, sur la route d’El-Golea à Timimoun (Gourara), à 30 k. du Fort-Mac-Mahon.

 
 
 
 
 
Garet-el-Guefoul: étape, sur la route d’Aïn-Sefra à ksar Oulad-Saïd (Gourara), à 26 k. d’El-Letsla.

 
 
 
 
 
Ghozzi: ksar, oasis du district de Tamentit, dans le Touat.

 
 
 
 
 
Golb-Dria: étape, sur la route de Béni-Abbés à Ougarta, à 26 k. de Béni-Abbés et à 29 k. d’Ougarta ; pas d’eau.

 
 
 
 
 
Guentour: ksar du district Oulad-Saïd, dans le Gourara.

 
 
 
 
 
Guern-ed-Diab: étape, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkosa (Gourara), à 38 k. d’Hassi-el-Morr et à 243 k. d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh.

 
 
 
 
 
Guern-Ouled-Yahia: étape, sur la route d’El-Goléa à Insalah, à 50 k. d’El-Goléa ; eau au puits Maroket, à 5 k. du gite d’étape.

 
 
 
 
 
Guerrara: ksar, oasis du district de Sba, dans le Gourara ; raffinerie de salpêtre.

 
 
 
 
 
Guerzim: ksar et oasis, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès, à 5 k. de Ben-Khelif, au Nord, et à 15 k. d’El-Maja.

 
 
 
 
 
Guetran: point d’eau, à 11 k. de Rouïb-er-Rahil, sur la route d’Aïn-Sefra à ksar Oulad-Saïd (Gourara) ; tamarins en quantité, au point appelé « Dermel ». 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘C’, ‘D’

31072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Casbet Ba BeIla (V. Ba-Bella).

 
 
 
 
 
Charef: ksar du district d’Aougerout, dans le Gourara; à 344 k. d’El-Goléa et à 4 k. de Bou-Guemma ; jardina: fruits, légumes ; belle oasis ; élevage : chameaux, moutons.

 
 
 
 
 
Charouin: district du Gourara, au Sud du district de Timimoun et au Nord de celui de Deldoul ; fabrication de charbon de bois.

 
 
 
 
 
Cherguia: ksar, oasis du district de Reggan, dans le Touat.

 
 
 
 
 Choufet-en-Naya: étape, sur la roule d’Aïn-Sefra à ksar Oulad-Aïssa (dans le  Gourara), à 37 k. de Garet et Guefoul, dans la vallée de l’oued Namous. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Daïa-el-Hadj-Merabet: étape, sur la route d’El-Goléa à Insalah, simple dépression du sol, sans arbre ni eau ; à 20 k. du Fort-Miribel.

 
 
 
 
 
Deghamcha: ksar, oasis du district d’Insalah, dans le Tidikelt, à 7 k. de Ksar-el-Kebir. La prise de ce ksar, le5 janvier 1900, amena la soumission de tout le district  d’Insalah.

 
 
 
 
 
Deghamcha: district du Gourara, au Sud-Ouest du district de Deldoul, à environ 15 k. et. au Nord du district de Tsabit, dont il est distant d’environ 20 k. : le ksar  principal est celui de Métarfa ; oasis : culture : blé, orge.

 
 
 
 
 
Deldoul: ksar du district du même nom, dans le Gourara, à 44 k. de Timimoun et à 70 k. de Timmi ; jardins : fruits, légumes ; blé, orge ; oasis de 20,000 palmiers ;  fabrication de tissus de laine très réputés.

 
 
 
 
 
Deldoul: district du Gourara, au Sud du district de Timimoun et à l’Ouest de celui d’Aougerout ; comprend 4 ksour ; culture des céréales ; jardins : fruits, légumes, belles oasis.

 
 
 
 
 
Djedid: ksar, oasis du district d’Aoulef, dans le Tidikelt, à 18 k. du ksar Aoulef-el-Arab; jardins fruits, légumes.

 
 
 
 
 Djedid: ksar, oasis du district de Tamest, dans le Touat.

 
 
 
 
 
Dkhissa: point d’eau, en dehors de la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès, à 28 k. d’Ougarta,  au Sud-Ouest de Beni-Abbès.

 
 
 
 
 
Dra-el-Azel: étape, sur la route d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh à Tabelkoza, à 48 k. de Retmaya et à 188 k. d’El-Abiod-Sidi-Cheïkh. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 




Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘B’

27072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ba-Bella: ksar, oasis du district de Sali, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Badriane: ksar, oasis du district d’El-Djereïfet, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Bakhalla: ksar, oasis du district de Bouda, dans le Touat, à 2 k. de Ben-Dràa. 

 

 
 
 
 
 
Ba-Taïeb: petit ksar du district d’Inzegmir, à 2 k. de Bou-Ali, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Bel-Ghazi: ksar misérable, à 19 k. de Deldoul, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Ben-Ahmi: ksar, oasis du district de Fenourin, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Ben-Draâ ou Ben-Draou: ksar du district de Bouda, dans le Touat ; jardins : fruits, légumes ; belle oasis ; fabrication de charbon de bois. 

 

 
 
 
 
 
Beni-Abbès: annexe de la sub. d’Aïn-Sefra, dans la vallée de l’oued Saoura; ses limites avec l’annexe de la Zousfana sont constituées par un parallèle passant à 1,500 m environ au Nord de la palmeraie d’Akkacha ; la limite, au Sud, avec le Touat, est constituée par le point de Foum-el-Keneg ; les limites, à l’Ouest et à l’Est, n’ont pas été déterminées. 

 
 
 
 
 
 
Beni-Abbès: chef-lieu de l’annexe, ksar à 50 k. environ au Sud de Taourta, au confluent des oueds Zousfana et Guir, à environ 55 k. d’Igli ; position géographique : entre le 4° et le 5° de longitude et sur le 30° de latitude septentrionale ; poste militaire important occupé depuis le mois de mars 1901. 

 

 
 
 
 
 Beni-Illou: ksar, oasis du district de Bouda, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 Beni-Ikhlef ou Beni-Khelif: réunion de 3 ksour, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; à 87 k. d’Ougarta ; 437 hab. : oasis de 15,500 palmiers. 

 

 
 
 
 
 Beni-Islem: ksar, à 38 k. de Deldoul, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Beni-Mahllel: ksar, oasis du district de Timimoun, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Beni-Melouk: ksar, oasis du district de Timimoun, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Beni-Ouazzel: ksar, oasis du district de Bouda, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 Beni-Tamer: ksar, oasis du district de Tamentit, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Ben-Sedira: ksar, oasis du district de Fenourin, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Ben-Tladd: ksar, oasis du district de Tsabit, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Ber-Rich: ksar, oasis du district de Reggan, dans le Touat, à 12 k. de Timadanin. 

 

 
 
 
 
 
Bou-Ahmed: ksar, oasis du district de Zaouïet-Kounta (Touat). 

 

 
 
 
 
 
Bou-Ali: ksar, oasis du district de Zaouïet-Kounta, dans le Touat ; à 21 k. de Sali et à 8 k. du ksar Zaouïet-Kounta. 

 

 
 
 
 
 Bouangui: ksar, oasis du district d’Inzegmir, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Bou-Baïagou: ksar du district de Tsabit, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Bouda: district le plus septentrional du Touat, touchant à l’oued Saoura, comprend 12 ksour ; belle oasis ; à 40 k. de Sba. 

 

 
 
 
 
 Bou-Faddi: district du Touat, situé au Sud de celui de Tamentit et à 12 k. environ, dans une vallée intermédiaire et parallèle à l’oued Messaoud, dont il n’est distant que de 30 k. ; comprend 4 ksour ; oasis ; jardins : fruits, légumes. 

 

 
 
 
 
 
Bou-Guemma: ksar, le plus important du district d’Aougerout, dans le Gourara ; à 322 k. S.-O. d’El-Goléa, à 77 k. de Deldoul et à 4 k. de Gharef ; poste militaire:  jardins : fruits et légumes; belle oasis; élevage des chameaux, moutons et chèvres. 

 

 
 
 
 
 
Bou-Badid: ksar, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; oasis : 1,322 palmiers. 

 

 
 
 
 
 Bou-Khlouf: ksar, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès; oasis de 875 palmiers. 

 

 
 
 
 
 Bou-Maoud: ksar, en dehors de la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; à 10 k. d’Ouchat ; oasis. 

 

 
 
 
 
 
Bour-Ahmar: forêt de palmiers non cultivés dits bours, du district de Sba, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Bour-Aoumert: forêt de palmiers non cultivés du district d’El-Haïha, dans le  Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bour-bou-Taleb: forêt de palmiers non cultivés du district d’El-Haïha, dans le  Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bour-Djaber: forêt de palmiers non cultivés, du district de Sba, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bour-Otman: forêt de palmiers non cultivés, du district de Teganet, dans le  Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bour-Tingline: forêt de palmiers non cultivés, du district d’El-Haïha, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bour-Zaïd: forêt de palmiers non cultivés, du district d’El-Haïha, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 Bou-Yaya: ksar, oasis du district de Timimoun (Gourara). 

 

 
 
 
 
 Bouzan: ksar, oasis du district de Tamentit, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Bou-Zegdad: ksar, oasis du district de Zaouïet-Kounta, dans le Touat, a 4. k. de Bou-Ali. 

 

 
 
 
 
 Brinkane: ksar principal du district de Tsabit, dans le Gourara ; à 32 k. Ouest d’El-Metarfa ; belle oasis.  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903) / en ‘A’

23072018

 

 

 

 

 

Abani: ksar, oasis du district de Fenourin, dans le Touat, à 8 k. 

 

 
 
 
 
 
Abenkour: ksar, oasis du district de Tamentit, dans le Touat, à 6 k. du ksar Tamentit; jardins : fruits, légumes; culture du tabac, du coton et du henné. 

 

 
 
 
 
 
Aboud: ksar, oasis du district d’Aougerout, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Ademer: ksar, oasis du district de Zaouïet-Kounta, dans le Touat. 

 

 
 
  
 
 
Adghar ou Adrar, ksar principal du district de Timmi, dans le Touat ; capitale politique du Touat ; à 29 k. de Tamentit, à 19 k. d’El-Mansour et à 40 k. de l’oued Messaoud ; 7,000 hab. ; jardins : fruits et légumes ; culture du tabac et du coton ; oasis importante. 

 

 
 
 
 
 
Adghar: ksar, oasis du district d’El-Djereïfet, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Adghar: ksar, oasis du district de Zaouïet-Kounta, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Adjedir: ksar, oasis du district d’El-Haïha, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Agbour: ksar, oasis du district d’Aougerout, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Aghal: ksar, oasis dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès ; 5,735 palmiers. 

 

 
 
 
 
 
Agblad: ksar, oasis du district Ouled-Saïd, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Ahdeb-el-Azreg: ksar, oasis du district Ouled-Saïd, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Ahrat: ksar du Tidikelt, à 26 k. d’Akabli ; pays très boisé. 

 

 
 
 
 
 
Aïn-Chebli: étape, sur la route du Tidikelt au Touat, à 40 k. d’Aïn-Malah ; forêt de palmiers non cultivés.  

 

 
 
 
 
 
Aïn-Dhobb: point d’eau, dans la vallée de l’oued Saoura, à 9 k. Sud-Ouest de Kerzaz, annexe de Beni-Abbès. 

 

 
 
 
 
 
Aïn-Malah: étape, sur la route du Tidikelt au Touat, à 27 k. du district d’Aoulef. 

 

 
 
 
 
 Aït-el-Messaoud: ksar, oasis du district de Reggan, dans le Touat. 

,

 
 
 
 
 
Akabli: district le plus méridional du Tidikelt, comprend 6 ksour ; pop. : 471 blancs, 288 harratins, 133 nègres ; jardins : fruits, légumes; 21,000 palmiers. 

 

 
 
 
 
 
Akhamous: ksar, oasis du district d’Aoulef (Aoulef-Chorfa), dans le Tidikelt ; à 7 k.  du ksar Aoulef-el-Arab ; jardins. 

 

 
 
 
 
 
Akhbour: ksar, oasis du district de Deldoul, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Akbour: petit ksar, oasis du district d’In-R’ar, dans le Tidikelt. 

 

 
 
 
 
 
Akbour: petit ksar, oasis du district d’Insalah, dans le Tidikelt. 

 

 
 
 
 
 Allouchia: ksar, oasis du district de Fenourin, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 
Amguid: ksar, oasis du district de Tamentit, dans le Touat. 

 

 
 
 
 
 Amsahel: ksar, oasis du district Timimoun, dans le Gourara. 

 

 
 
 
 
 
Anfid: ksar, oasis, dans la vallée de l’oued Saoura, annexe de Beni-Abbès, à 5 k. d’El-Maja ; 3,157 palmiers. 
 
 
 
 
 
 
Anzeglouf: ksar, oasis du district de Keggan, dans le Touat.

 
 
 
 
 
Aougerout: district du Gourara, sur la route des caravanes de l’Est, venant du M’zab, d’Ouargla et de Laghouat ; comprend 11 ksour ; belle oasis où les palmiers, d’un seul tenant, forment une longue bande d’environ 6 k. sur 800 m de largeur ; culture des céréales ; jardins : fruits, légumes.

 
 
 
 
 Aoulef: district du Tidikelt, à 42 k. du district de Tit, divisé en Aoulef-el-Arab, au Sud, et Aoulef-Chorfa, au Nord.

 
 
 
 
 Aoulef-Chorfa: partie du district d’Aoulef ; comprend 7 ksour ; pop. : 661 blancs, 416 harratins et 38 nègres ; oasis de 30,000 palmiers ; élevage des chameaux et mehara (300 têtes environ).

 
 
 
 
 Aoulef-el-Arab: partie du district d’Aoulef; comprend 6 ksour ; pop. : 913 blancs, 1,200 harratins et 130 nègres ; belle oasis de 500 hect. avec 75,000 palmiers; jardins ; culture de l’anis et de la garance; productions naturelles: sel, salpêtre, alun.

 
 
 
 
 Arian-er-Rar: petit ksar du district de Tsabit, dans le Gourara, à 27 k. de Métarfa.

 
 
 
 
 Aril: ksar, oasis du district de Tamest, dans le Touat.

 
 
 
 
 
Azoua-ech-Cherguia: ksar, oasis du district d’Inzegmir, dans le Touat, à 5 k. du ksar d’Inzegmir. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Oasis Sahariennes Touat – Gourara – Tidikelt – Vallée de l’Oued Saoura (1903)

19072018

Comprenant en outre : Les  Ksours principales, principales Étapes, Puits,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière l’Atlas saharien, à l’extrême Sud du département d’Oran, s’étend une vaste région de dunes : le Grand Erg (Le Grand Erg occidental sa superficie est évaluée à 12 millions  d’hectares). 

On appelle communément Touat, la région du Sahara comprise entre le Grand Erg au Nord, le plateau du Tadmaït à l’Est, le plateau de Mouyder au Sud ; sa limite, à l’Ouest, est formée par un oued qui traverse tout le grand Erg, à partir d’Igli, sous le nom d’oued Saoura et qui côtoie, dans la partie inférieure de son cours, sous le nom d’oued Messaoud, le pays appelé Touat. 

Le Touat comprend trois groupes d’oasis bien distinctes : au Nord, le Gourara ; au Sud-Ouest, le Touat proprement dit ; au Sud-Est, le Tidikelt. 

Le Touat a été occupé par la France en 1900, à la suite de la prise de possession d’Insalah,  capitale du Touat, par la mission Flamand-Pein, le 5 janvier 1900. 

D’après le recensement fait en 1901-, la population générale du Touat s’élève à 52,099 habitants, répartis : pour le Tidikelt, 8,822 habitants ; pour le Touat, 20,388, et pour le  Gourara, 22,889. Cette population est disséminée dans 319 ksour (villages fortifiés). 

On compte (recensement officiel), dans tout le Touat, 1,450,185 palmiers cultivés, en plein rapport. Il existe, en outre, principalement dans le Touat et le Gourara, de véritables forêts de 
palmiers non cultivés appelés bours, qui permettent d’évaluer à 2,500,000 le nombre de palmiers du Touat ; d’autant plus que ces palmiers peuvent être vivifiés par un aménagement des eaux, en réparant les fouggara détruites. 

 

 

 

 

 

 

 

TOUAT 

Le Touat proprement dit est une succession d’oasis situées dans la vallée de l’Oued-Messaoud. Il commence à la hauteur du district de Bouda, pour s’étendre jus’qu’au district de Reggan, sur une longueur d’environ 200 kilomètres, avec une largeur moyenne de 60 kilomètres, soit une superficie totale de 1,200 kilomètres carrés. 

La population est évaluée à 20,388 habitants, disséminés dans 18 districts,, comprenant 205 ksour (villages fortifiés). Le nombre de palmiers cultivés est de 463,101, avec un chiffre au moins égal de palmiers bours. 

Les districts du Touat sont, par ordre, du Nord au Sud : BoudaTimmiTamentitBou-FaddiFenourin-TasfaoutTamestZaouïet-KountaInzegmirSali et Reggan

 

 

 

 

 

 

 

TIDIKELT 

Le Tidikelt est situé au Sud-Est du district de Reggan, le plus méridional du Touat. Il est limité : au Nord, par le plateau du Tadmaït; au Sud, par la vallée de l’oued Djaret, et à l’Est, par la chaîne de collines formant la vallée de l’oued Massin. C’est une large bande de terrain sablonneux, de près de 300 kilomètres, sur laquelle sont situés, de l’Est a l’Ouest, 6 groupes importants d’oasis. 

La population du Tidikelt (recensement 1901) est de 8,822 habitants, disséminés dans 6 districts, comprenant 51 ksour (villages fortifiés). Les 6 districts du Tidikelt, sont : Foggaret-ez-ZouaInsalahIn-RarTitAoulef et Akabli. Le nombre de palmiers en plein rapport, non compris les bours, est de 297,355 (recensement 1901). 

 

 

 

 

 

 

 

GOURARA

Vaste plateau s’étendant du Nord-Est au Sud-Ouest, sur une  superficie de 500 kilomètres carrés. Il est limité : au Nord et à l’Ouest, par le massif presque impénétrable de l’Erg occidental ; au Sud, par l’oued Saoura ; à l’Est, par les falaises qui constituent l’étage inférieur du Tadmaït et forment la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Méditerranée et celui de l’Atlantique. Comme le Tidikelt, le Gourara se trouve en dehors de la vallée proprement dite de l’oued Messaoud. 

La population du Gourara est de 22,889 habitants, disséminés dans 11 districts, comprenant 114 ksour (villages fortifiés). Le nombre de palmiers est de 689,729 (dernier recensement), nom compris les palmiers non cultivés (bours)., dont le nombre n’est pas inférieur à celui des palmiers cultivés. Les districts du Gourara sont : AougeroutTinerkoukTimimounOuled-SaïdCharouinTeganetEl-HaïhaDeghemchaTsabitDeldoulSba

 

 

 

 

 

 

 

VALLÉE DE L’OUED SAOURA 

L’oued Saoura commence au Sud d’Igli ; il est formé par la réunion du Guir et de la Zousfana. La longueur de la vallée de l’oued Saoura, proprement dite, depuis Igli jusqu’à Ksabi, est d’environ 250 kilomètres ; sa largeur varie entre 10 et 25 kilomètres. La vallée est une succession d’oasis (on en compte 28), dont le nombre de palmiers doit être important, mais qu’il ne nous est pas possible de déterminer. A partir de Ksabi, la vallée se continue sous le nom d’Oued-Messaoud, longeant, sur une longueur de plus de 200 kilomètres, le Touat. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Organisation du cercle d’Aumale (Sour Ghozlan) 1846

15072018

 

 

  

 

 

 

 

Par ordonnance royale du 21 août 1846, Aumale était érigé en cercle relevant de la subdivision de Médéa ; le colonel de Lamirault, commandant le régiment de zouaves, fut nommé commandant supérieur du cercle. 

 

 

 

 

 

Si-Ahmed-Ould-el-Bey-bou-Mezrag, agha de 2e classe. 

Lekehal-ben-el-Oucif, son khalifa. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grand caïdat du Dira supérieur, 

 

caïd des caïds Ben-Yahia-ben-Aïssa

Ouled-Debab, caïd Ali-ben-Taleb

Ouled-Otman, caïd Bou-Seboua

Djouab, caïd Zitouni

Ouled-Meriem, caïd Mohamed-ben-Messaoud

Ouled-Ferah, caïd Sliman-ben-Amara

Ouled-Dris, caïd Ben-Ali. 

Ouled-bou-Arif, caïd Bel-Kassem-ben-Aïssa

Ouled-Barka, caïd Bouzid-ben-Ali

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Grand caïdat du Dira inférieur, 

 

caïd des caïds Yahia-ben-Abdi

Ouled-Abd-Allah, caïd Yahia-ben-Abdi

 

Ouled-Selama, caïd Mohamed-ben-Selami

 
Ouled-Si-Ameur, caïd Si-El-Gueffaf
 
Ouled-Si-ben-Daoud, caïd El-Bikra
 
Oulad-Sidi-Aïssa, caïd Si-Mohamed-ben-Messaoud
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Adaoura, 
 
caïd des caïds Abd-el-Kader-ben-Mohamed
 
Ouled-Saïdan, caïd Mustafa-ben-Nadji
Infia, caïd Lakhedar-ben-Ahmed
 
Ouled-Si-Moussa, caïd El-Aïdi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat du Ksenna, 
 
caïd des caïds Mohamed-ben-Kouider
 
Ouled-Salem, caïd El-Medani
 
Beni-Ameur, caïd Mohamed-ben-Taïeb
 
Beni-Iddou, caïd Ameur-ben-Namir. 
 
Ouled-Hamza, caïd Mohamed-ben-Saïd
 
Beni-Yala, caïd Ahmed-ben-Hamdach
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Oulad-Mokhtar-Cheraga,
 
caïd des caïds Bel-Hadj-ben-Richida
 
Ouled-Mokhtar-Cheraga et Ouled-Selima, caïd Guettar
 
Mouïadat-Cheraga, caïd Si-Ben-Saada
 
Sahari du Tell, caïd Atman-ben-Messaoud
 
Sahari du Guebla, caïd El-Hadj-ben-Yahia
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 - Grand caïdat des Ouled-Dia, 
 
caïd des caïds Guettaf
 
Ouled-Dia, caïd Guettaf
 
Ouled-Mohanni, caïd El-Harran
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
  
  
 
 
 
 
 
 


 

 

 

 



Les communes d’Algérie 1903 / en ‘Z’

11072018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zaâtcha: oasis de la commune indigène de Biskra, à 36 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; célèbre par le siège qui amena sa ruine, en 1849, et où s’illustrèrent les colonels Canrobert, de Barral et Lourmel.

 

 

Zaâtit: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 55 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 7,865 hect. ; 1,501 ind,; forêts de pins et de chênes ; élevage : moutons et chèvres ; fabrication de charbon de bois.

 

 

Zaâtra: village de la commune de Courbet, arr. et dép. Alger, à 67 k. ; gare la plus proche : Félix-Faure, à 7 k.; pos., télégr. à Félix-Faure ; 62 hab.; céréales, vigne (70 hect.) ; élevage du bétail.

 

 

Zab-Chergui: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; réunion de nombreuses oasis de palmiers disséminées sur une longueur de 100 k. ; 10,699 ind.

 

 

 

 

Zaccar (ancienne tribu des Beni-Menasser): douar de la commune mixte d’Hammam-Righa, à 47 k., arr. Miliana, dép. Alger; 12,588hect.; 2,924 ind.; forêt de chênes-liège ; céréales, oliviers : élevage : bœufs, mulets, moutons.

 

 

Zakkar: ksar et cheïkhat de la commune indigène et du cercle de Djelfa, à 28 k. (sub. de Médéa), dép. Alger.

 

 

Zaknoune: village indigène de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 

 

Zakor (ancienne tribu des Beni-bel-Hassène), douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr.  Orléansville, dép. Alger ; à 18 k. de Bordj-Beni-Hindel ; 3,760 heet. : 2,722 ind. ; céréales, arbres fruitiers et forestiers ; eau abondante ; pas d’élevage.

 

 

Zamouri (V. Courbet, nom nouveau).

 

 

Zana: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 50 k., dép. Constantine ; 6,694 hect. ; 1,302 ind. ; céréales ; élevage du mouton ; ruines romaines.

 

 

Zaouïa: hameau indigène de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 7 k. de Dellys, sur la route de Dellys à Tigzirt.

 

 

Zaouïa: village indigène du douar Bel-Hacel, commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran.

 

 

Zaouïa: fraction indigène du douar Beni-Slyem, commune de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 358 ind.

 

 

Zaouïa-ben-Zaroug: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, arr. et dép. Constantine ;
à 45 k. de Châteaudun et à 25 k. de la gare de Mechta-el-Arbi ; 20,736 hect. ; 3,287 ind. ; céréales.

 

 

Zaouïa-Sidi-el-Abïd: fraction de la tribu de Touggourt, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 830 ind.

 

 

Zaouïa-Sidi-Hassem: hameau indigène de la commune de Téfeschoun, arr. et dép. Alger; 182 hab.

 

 

Zaouïet-el-Mira: douar de la commune mixte de Nedroma, à 18 k., arr. Tlemcen, dép. Oran; 1,322 hect.; 711 ind; ; céréales; élevage des chèvres.

 

 

Zaouïet-Riah: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 160 ind.

 

 

Zahra: village indigène du douar des Azaïl, commune mixte de Sebdou, arr. Tlemcen, dép. Oran ; jardins, oliviers, prairies.

 

 

Zarouria: douar de la commune mixte de Souk-Ahras, à 15 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; desservi par la gare de l’Oued-Chouk, située sur son territoire ; 12,402 hect. ; 3,063 ind., 25 eur. ; forêts de pins, céréales ; élevage du bétail.

 

 

 

 

Zarouria: centre et fermes de la commune mixte de Souk-Ahras, à 11 k., arr. Guelma, dép. Constantine ; 233 hab., dont 53 étrangers ; céréales, vigne ; mine de zinc ; source d’Hammam-Tassa, eaux sulfureuses sodiques.

 

 

Zarza: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 25 k., arr. et dép. Constantine: 6,650 hect.; 4,393 ind.; céréales, arbres fruitiers, oliviers, forêts ; élevage : bœufs et chèvres. 

 

 

Zatima: douar de la commune mixte de Gouraya, arr. et dép. Alger : à 55 k. de Cherchel ; 4,925 hect,; 1,853 ind.; vignes ; raisins spéciaux et renommés pour la confection des raisins secs et du vin blanc.

 

 

Zeboudj-el-Ouost: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 67 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Charon ; 4,669 hect. ; 1,498 ind. ; caravansérail sur la route d’Orléansville à Mostaganem, à 29 k. d’Orléansville ; céréales, forêts ; élevage du mouton.

 

 

Zeddin: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger ; à 12 k. de la gare de Rouïna : 10,105 hect. ; 3,106 ind. ; forêts (1,500 h.), céréales ; élevage : chevaux, bœufs et moutons.

 

 

Zeffout: douar de la commune mixte de Zemmora, à 50 k., arr. Mostaganem, dep. Oran ; 8,324 hect. ; 867 ind.; céréales, élevage du bétail.

 

 

Zegdou: fraction indigène de la commune de Bou-Henni, arr., dép.Oran ; 257ind.

 

 

Zekaska: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 691 ind.

 

 

Zekri: douar de la commune mixte  d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 40 k. de Port-Gueydon et
à 80 k. de Tizi-Ouzou ; 5,063 hect.; 4,050 ind. ; forêt de chênes-liège ; oliviers, figuiers, caroubiers.

 

 

Zelboun: douar de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; 2,670 hect. ; 1,094 ind.

 

 

Zelamta: fermes de la commune mixte  de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran ; à 25 k. de Palikao, à 12 k. de Cacherou et à 35 k. de Mascara ; 87 hab. ; céréales, arbres fruitiers en quantité; élevage : chevaux, bœufs, moutons, porcs, volailles. 

 

 

Zelifa: village de la commune des Trembles, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran; gare la plus proche : Les Trembles; pos. à Sidi-bel-Abbès ; 337 hab., 276 étrangers ; céréales, prairies, vigne (130 hect.), jardins.

 

 

Zellaga: douar de la commune mixte de Mascara, à 13 k., dép. Oran; 2,782 hect. ; 1,808 ind., 19 eur.; céréales, vigne.

 

 

Zellatou: douar de la commune indigène  et du cercle de Biskra (sub. Batna), dép. Constantine ; 25,846 hect. ; rattaché au cheïkhat des Saàdna.

 

 

Zemmara: douar de la commune mixte  et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. Tlemcen), dép. Oran ; 3,200 hect. ; 278 ind., 119 eur.

 

 

Zemmora: nom d’une commune mixte,  arr. Mostaganem, dép. Oran, dont le siège est au village de Zemmora : sup. 173,082 hect.; pop. 37,463 hab.; franc. 644, esp. 184, isr. 65, ind. 36,505; céréales, vigne (115 hect.), forêts d’oliviers et de thuyas ; élevage : chevaux2,849, boeufs 12,914, moutons 46,249, chèvres 25,588.

 

 

Zemmora: chef-lieu de la commune mixte du même nom ; gares les plus proches : Relizane, à 21 k., Ferry, à 14 k. ; pos., télégr., jus. de p. ; 849 hab. ; 310 franc., 165 étrangers, 52 isr., 350 ind. ; céréales, vigne; élevage du bœuf. 

 

 

Zemoura: douar de la commune mixte  des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; à 35 k. de Bordj-bou-Arréridj; 13,136 hect.; 4,626 ind. ; école ; céréales, arbres fruitiers, oliviers, forêts ; élevage du bétail.

 

 

Zenakra-el-Goust: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,852 ind.

 

 

Zenata: fraction du cheïkhat indépendant d’El-Goléa, commune indigène et cercle d’El-Goléa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 179 ind., y compris la fraction des Harratin.

 

 

Zenata: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 10 k. de Montagnac ; 6,832 hect.; 1,457 ind., 105 eur. ; céréales, vigne (103 hect,); élevage :,bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Zenatia: douar de la commune d’Aïn-Abid, arr. et dép. de Constantine ; 8,309 héct. ; 1,133 ind.

 

 

Zenim: douar de la commune mixte d’Aumale, à 40 k., arr. et dép. Alger; 10,726 hect. ; 3,691 ind. ;
blé, orge, forêt de chênes-verts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Zenina: ksar de la tribu Ouled-Sidi-Younès et Zenina, commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; à 80 k. de Djelfa, à 58 k. d’Aflou et à 102 k. de Laghouat, sur la route de Téniet-el-Had à Laghouat; élevage du mouton.

 

 

Zéradma: fraction de la tribu des Allaouna, c. ind. et cer. de Tébessa sub. de Batna), dép. Constantine ;
1,992 ind.

 

 

Zeraïa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Constantine, à 65 k. ; pos. à Mila, à 12 k., télégr. ; 277 franc., 3,983 ind. ; céréales, vigne (130 hect.).

 

 

Zéralda: village de la commune de Staouéli, arr. et dép. Alger, à 29 k. ; station chemin de fer sur routes Alger-Colea ; pos., télégr. ; 1,083 hab. ; vil. 504; franc. 363, esp. 402, ind. 318 ; climat très sain, eau abondante ; vigne (615 hect.), culture maraîchère ; telles plantations forestières.

 

 

Zéramna: douar de la commune mixte de Collo, à 59 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 4,696 hect. ; 831 ind. ; forêt de chênes-liège ; dans ce douar, le hameau forestier de Praxbourg ; élevage : bœufs et chèvres.

 

 

Zeribet-Ahmed: fraction et cheïkhat de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 506 ind.

 

 

Zeribet-el-Oued: fraction et cheïkhat de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,332 ind. ; à 68 k. de Biskra, sur l’Oued-el-Arab ; oasis ; bordj occupé par les spahis.

 

 

Zerikia: fermes, à 13 k. de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine, sur la routé d’El-Milia à Collo ; céréales.

 

 

Zérizer: village de la commune de Morris, à 5 k., arr. Bône, dép. Constantine ; gare la plus proche : Randon, à 21 k. ; pos., télégr. à Morris ; 643 hab. ; céréales, vigne (200 hect.).

 

 

Zérouéla (V. Deligny, nom nouveau).

 

 

Zerrara: fraction de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 1,088 ind.

 

 

Zerrifa: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. de Cassaigne et à 55 k. de la gare d’Aïn-Tédelès; 5,950 hect. ; 648 ind. ; céréales, figuiers, forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons.

 

 

Z’gaïer: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 22 k. de Clinchant, desservi par la gare de Bel-Hacel, qui est sur son territoire ; 7,503 hect. ; 1,489 ind. ; céréales, forêts; élevage du bétail.

 

 

Z’goum: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued (sub. de Batna), dép. Constantine ; 2,659 ind. ; oasis de l’Oued-Souf, à 10 k. d’El-Oued.

 

 

Z’gueur: section de la commune mixte de Maâdid (tribu des Ouled-Khelouf), arr. Sétif, dép.  Constantine ; à 15 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 8,000 hect.; 2,462 ind.; céréales ; élevage : moutons, bœufs. 

 

 

Ziabra: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 30 k. de Collo et à 40 k. de Cheraïa ; 8,266 hect. ; 2,460 ind.; forêts de chênes-liège.

 

 

Ziama: village de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 32 k. de Djidjelli ; petit port de mer ; mine de pyrite de fer; carrière de gypse.

 

 

Ziana: douar de la commune mixte de Tablât, à 37 k., arr. et dép. Alger; 10,918 hect. ; 3,327 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; forêt de pins d’Alep ; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons.

 

 

Ziban: aghalik de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 15,475 ind. ; cet aghalik est formé de 16 fraction et cheïkhats.

 

 

Zikki (ancienne tribu des Beni-Zikki): douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 50 k. d’Azazga; 1,698 hect.; 1,328 ind.; céréales, quelques plantations de figuiers; élevage du mouton.

 

 

Zitouna (V. Bessombourg, nom nouveau).

 

 

Zitounet-el-Bidi: fermes de la commune de Mila, arr. et dép. Constantine; 37 hab.

 

 

 

 

Z’mala: section de la commune mixte de Maàdid (ancienne tribu des Ayad), arr. Sétif, dép. Constantine ; à 26 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 20,200 hect. ; 5,661 ind. ; céréales ; élevage des bœufs et moutons. 

 

 

 

Z’menzer: douar de la commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger; 4,028 hect.; 8,353 ind.

 

 

 

Zonivez: caravansérail sur la route de Géryville à Kralfallah, à 28 k. de Géryville et à 78 k. de Bough-Ktoub.

 

 

 

Zouabi: douar de la commune mixte de Sedrata, à 10 k., arr. et dép. Constantine ; 12,323 hect. ; 2,510 ind. ; céréales, forêts, élevage du bétail ; mine de zinc (calamine).

 

 

 

Zoubga: village indigène du douar Ouassif, commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 

 

 

Zoug-el-Abbès (V. Saint-Maur, nom nouveau).

 

 

 

Zouggara: douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger ; à 60 k. de Duperré et à 30 k. de la gare des Attaffs : 7,437 hect; 1,601 ind.: blé,orge; forêts (3,000 hect), oliviers (6,000 pieds) ;  moutons 900, bœufs 450 ; Recherches de minerai, de plomb et zinc.

 

 

 

Zoui: douar de la commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, à 26 k., dép. Constantine ; 22,692 hect. ; 2,269 ind. ; céréales, élevage du mouton.

 

 

 

Zouit (V. Aïn-Zouit).

 

 

 

Zountar: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 23 k. d’El-Kseur.

 

 

 

Zourak: village indigène du douar Arb-el-Goufi, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

 

 

Zurich: village de la commune de Cherchel, à 15 k., arr. et dép. Alger; gare la plus proche : Marengo, à 15 k. ; 720 hab., dont 175 franc., 124 étrangers, 420 ind. ; eau abondante; céréales, vigne (280 hect.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45