Le Chaouia (dialecte) de l’Ahmar-Khaddou – 9ème Partie

3 10 2020

D’après le minutieux travail de Gustave Mercier

 

 

 

 

Étude Grammaticale

 

 

 

 

 Chapitre Deuxième

 

 

 

 4° Pronoms Interrogatifs.

 

 

 

L’interrogation s’indique par le mot ma, que l’on place au commencement de la phrase, et qui correspond à la fois aux locutions si et est-ce que.

 

Ex. : ma illa r’arek oum aχraren (1) ?

est-ce que il y a chez toi des moutons? (as-tu des moutons‘?),

 

ma khesedh, anrouh’ natch id’ek Himsounin?

si tu veux, nous irons moi avec toi à Mechounech? (veux-tu aller avec moi a Mechounech?) (2).

 

 

Les pronoms interrogatifs sont oui? qui? et mata? que? quoi?

 

Ex. : mata illan? qu’y a-t-il?

        oui s iouchin ? qui lui a donné ?

      efhemedh cha mata aχennir (3)? as-tu compris que je t’ai dit ?

 

 

Dans oui, on retrouve le radical du pronom ou, celui, sans doute combiné avec la particule yi ou i. mata n’est qu’un allongement du radical interrogatif ma.

 

 

 

Le pronom oui s’allonge quelquefois en ouihi, fém. ouiti.

 Ex. : ouihi illan? qui es-tu?

 

 

 

À qui se rend par houmi.

Ex. : houmi houchidh hirichin? à qui as-tu donné les selles?

 

 

Les mots oui et mata se combinent avec des prépositions pour former les diverses interrogations : ouid’ ? avec qui ? oui’r’er? chez qui? smata? avec quoi? d’i mata ? dans quoi ?

 

 

 

Combinés ensemble, les deux radicaux ma et ou servent à rendre le pronom lequel? mamoui? lequel? quel ? manti? laquelle? maniyi ? lesquels ? mantiyi? lesquelles?

 

Ex. : mamoui d’iousin ? lequel est venu?

        mamoui d’ariaz d’iousin? quel homme est venu?

        maniyi d’iχsan isr’a? quels chevaux a-t-il achetés?

 

Tous ces pronoms, comme on le voit par les exemples, veulent après eux le participe indéclinable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. oum aχraren pour em ouχraren, par permutation des voyelles initiales.

 

 

2. Mechounech, nom arabe d’une oasis importante située au pied de l’Ahmar-Khaddou, à 32 kilomètres est de Biskra. Le nom berbère, Himsounin ou Timsounin, se retrouve dans plusieurs localités du Sahara : Temassinin, Temacine, Macina (État Voisin de Tinboktou), etc. La signification de ce radical reste à établir.

 

 

3. Le pronom du datif, 2ᵉ personne du masculin singulier, est prononcé ak; ou indifféremment. On voit par cet exemple que l’interrogation s’exprime aussi quelquefois à l’aide de la particule tirée de l’arabe cha.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45