Le Marché Kabyle d’antan – Marchés Intérieurs : Le Mardi

23 06 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. – Mardi des Beni-Mîomun (canton de Bougie). Se tient au pied Nord du Djebel-Djoua , près du village appelé Tlâta, du jour où se tient le marché. Là , suivant l’usage, est le cimetière de la tribu, et, au milieu, une mosquée entourée d’une galerie extérieure.

 Il est fréquenté par les Oulâd-Amrïoub et tribus circonvoisines.

 

 

 

 

 

2. – Mardi de Fliça-sur-Mer (canton de Zeffoun). Peu achalandé.

 

 

 

 

 

3. – Mardi des Beni-Sêdka (canton des Zouaoua). Se tient près du village d’Aït-’Ali , appartenant à la fraction des Beni-bou-Chennâcha : c’est pourquoi on l’appelle souvent le mardi des Beni-bou-Chennâcha. Peu achalandé.

 

 

 

 

 

4. – Mardi des Beni-Ianni (canton des Zouaoua). Se tient sur le bord de l’Ouad-el-H’ad, près du village de Taourir’t-el-H’adjadj.

 

 

 

 

 

5. – Mardi des Beni-Ir’ât’en (canton des Zouaoua). Très achalandé. Ce marché se tient à Tizi-Râched; il est fréquenté par les Beni-Ouarguennoun (Taksebt). qui y portent des grains et prennent en échange de ligues sèches et des glands; par les Beni-Djennâd (Zeffoun); par les Amraoua (Dellis); par les Beni-Khelîfi et les Beni-Fraoucen (Zouaoua).

 

 

 

 

 

6. – Mardi de Hel-Taïa (canton de Flîcet-Mellîl). Se tient près d’une mosquée couverte en tuiles appelée Djâma’-Settini-Mouna. Il est fréquenté par les Ma’tk’a (Bou-R’ni), par les Isser (extérieur) et les Amraoua (Dellis). Les Kabyles y apportent de l’huile , des fruits secs et des meules à main; les Arabes, du blé, de la laine et des légumes.

 

 

 

 

 

7. – Mardi des Oulâd-el-’Azïz (canton de Ben-Hini). Assez achalandé; l’un des points par où les grains entrent en Kabylie. Ce marché se tient près du village de Ma’alla, au centre de la tribu. Ce point est situé vers le col de passage qui conduit de la vallée du haut Akbou dans celle de l’Amraoua. Il est fréquenté par les tribus de Bou-R’ni et en particulier par celle des Frek’ât. En outre, depuis l’occupation française, il est fréquenté par les Arib; du temps des Turcs, il leur était interdit, afin de frapper de séquestration les Kabyles insoumis. Depuis que l’interdiction est levée, les Arib y portent du blé, de l’orge, de la laine; ils prennent en échange de l’huile, des figues et des raisins secs, des armes et de la poudre.

 

 

 

 

 

8. – Mardi des Oulâd-Djelîl (canton d’Amacin). Se tient à côté du village d’Aït-Sekher; fréquenté par les Beni-Khiâr (Ilmaïn), qui y vendent de l’huile et des fruits, les Sanhadja et les Beni-Khâteb (Amacin).

 

 

 

 

 

9. – Mardi des Barbâcha (canton du Kendirou). Fréquenté par les Beni-Slîmân et tribus circonvoisines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45