Index Général de Constantine – 1ère partie –

18 05 2020

Au Moment de la Colonisation Française 1837

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aïoun-El-Kasba – عيون القصبة : (Les fontaines de la Kasba). Au bout de la rue Damrémont, à l’entrée de la rue de la Fontaine.

 

 

 

 

Akouas - (ou Kous) Ben-Nedjda – أقواس بن نجدة : (Les arceaux de Ben-Nedjda). Ce nom était donné à la partie inférieure de la rue de l’Arc (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Arbaïn-Cherif – أربعين شريف : (Voir Djama-Arbaïn-Cherif). Nom du carrefour situé devant cette mosquée, rue Perrégaux, au-dessus du grand escalier de la rue Nationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bab-El-Djabia – باب الجابية : (La porte de la citerne). Est demeurée intacte en conservant son nom.

 

 

 

 

(El) Bab-El-Djedid – الباب الجديد : (La porte neuve). Se trouvait au-dessus de la porte Valée, derrière le Trésor. A été supprimée.

 

 

 

 

 

 

Bab-El-Kantara – باب القنطرة : (La porte du pont). A été reconstruite par les français à la même place, après exhaussement du terrain, et porte le même nom.

 

 

 

 

Bab-El-Kasba – باب القصبة : (La porte de la Kasba). Se trouvait à peu près à l’emplacement de la porte actuelle (1837) de la Kasba.

 

 

 

 

Bab-El-Ouad – باب الواد : (La porte de la rivière). Se trouvait plus bas que la porte Valée, vis-à-vis le milieu du square n° 1. A été supprimée.

 

 

 

 

Bains : Voir Hammam.

 

 

 

 

Bazars : Voir Souk.

 

 

 

 

Bir-El-Menahel – بير المناحل : (Le puits des ruchers), nommé vulgairement Bine-el-Menahel. Ce nom s’applique au trajet suivant: Au bas de la rue de l’Arc (Bab-el-Djabia), on entre dans la rue des Corneilles, qu’on suit jusqu’à la rencontre de la rue des Tanneurs; on remonte la rue des Tanneurs jusqu’à l’angle de la ruelle qui la fait communiquer avec la rue de l’Arc. Tout cet espace porte le nom de Bir-el-Menahel. La rue appelée par le colonisateur El-Menahel et qui débouche dans la rue des Tanneurs, se trouve donc pour la plus grande partie en dehors de ce trajet.

 

 

 

 

 

Blate : Voir El-Blâte.

 

 

 

 

Bordj-Assous – برج اسوس : (Le fort d’Assous). La tour romaine qui avait donné son nom à la rue de la Tour et qui a disparu dans la rectification du rempart de l’ouest.

 

 

 

 

 

 

 

Index Général de Constantine - 1ère partie -  dans Attributs d'Algérienneté 200409101854509115

Le pont et la porte El-Kantara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carrefour : Voir Houma, Hara et Mahla.

 

 

 

 

Casernes : Voir Kasba, Dar-Ahmed-Bey, Dar-ben-Baba, Dar-bou-Baaïa, Dar-el-Bey.

 

 

 

 

Chek-Badandjala – شق بدنجالة : (L’aubergine fendue en quatre). Le croisement des rues Combes et Sérigny.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dar – دار : Maison.

 

 

 

 

Dar-Ahmed-Bey – دار أحمد باي : (La maison d’Ahmed-Bey). La vaste construction qu’on appelait à l’époque coloniale caserne des janissaires et qui a été démolie pour faire place au nouveau théâtre.

 

 

 

 

Dar-Amine-Khoudja – دار أمين خوجة : (d’Amine-Khoudja). A été démolie pour l’établissement du collège.

 

 

 

 

Dar-Bach-Tarzi – دار باش تارزي : (de Bach-Tarzi). Rue Arbaïn-Cherif, à son débouché rue Vieux, dans l’impasse portant le nom de la famille Bach-Tarzi.

 

 

 

 

Dar-Braham-Khoudja – دار براهم خوجة : (de Braham-Khoudja). Au bas de la rue Madier, à l’angle de la place de L’Asile. A disparu.

 

 

 

 

Dar-Ben-Abd-El-Latif – دار بن عبد اللطيف : (de Ben-Abd-el-Latif). A l’angle des rues Dali-Moussa et des Abyssins.

 

 

 

 

Dar-Ben-Aïssa – دار بن عيسى : (de Ben-Aïssa). 1° rue Abd-Allah-Bey, n° 10; — 2° rue Vieux, 88.

 

 

 

 

Dar-Ben-Baba – دار بن بابا : (de Ben-Baba). La caserne de la rue Sidi-Nemdil. A disparu et a fait place à un bain maure.

 

 

 

 

Dar-Ban-Dali – دار بن دالي : (de Ben-Dali). Impasse de la rue Abd-Allah-Bey, au-dessous de la rue de Cirta.

 

 

 

 

Dar-Ben-Douïb-Ez-Zïate – دار بن دويب الزيات : (de Ben-Douïb, le marchand d’huile). Rue des Tanneurs, 6 (Babel-Djabia).

 

 

 

 

Dar-Ben-El-Bejaoui – دار بن البجاوي : (de Ben-el-Bedjaoui). Rue des Zouaves.

 

 

 

 

Dar-Ben-El-Feggoun (ou Lefgoun) - دار بن الفقون : (de la famille Ben-Lefgoun ou Ben-Cheïkh). Rue Fontanilhes.

 

 

 

 

Dar-Ben-El-Moufti – دار بن المفتي : (de Ben-el-Moufti). Rue Perrégaux, vis-à-vis Arbaïn-Cherif.

 

 

 

 

Dar-Ben-El-Ounissi – دار بن الونيسي : (de Ben-el-Ounissi). Rue des Abeilles (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Dar-Ben-El-Razali – دار بن الغزالي : (de Ben-el-Rezali). A donné son nom à la rue. Rue de l’Écurie, 15 (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Dar-Ben-Kaïd-Kasba – دار بن قايد قصبة : (de Ben-Kaïd-Kasba). Rue Vieux, 75.

 

 

 

 

Dar-Ben-Kenak – دار بن قناك : (de Ben-Kenak). Rue Perrégaux, entre la rue de Mila et Arbaïn-Cherif.

 

 

 

 

Dar-(ou Diar) Ben-Koutchoukh-Ali – ديار بن كجك علي : (de Ben-Koutchouk-Ali). Dans la Kasba, au fond, vis-à-vis de la porte. Disparu.

 

 

 

 

Dar-Ben-Ouareth – دار بن وارث : (de Ben-Ouareth). Dans une impasse au sommet de la rue de l’Échelle, sous la place des Chameaux.

 

 

 

 

Dar-Ben-Oudina – دار بن وذينة : (de Ben-Oudina). Impasse rue de l’Echelle, au-dessus de la rue de Cirta.

 

 

 

 

Dar-Ben-Roum – دار بن روم : (de Ben-Roum). Rue Damrémont, en face de la Kasba. A disparu.

 

 

 

 

Dar-Ben-Zekri – دار بن زكري : (de Ben-Zekri). Rue du Tribunal, dans la partie qui débouche rue du 26e de Ligne.

 

 

 

 

Dar-Bou-Baaïa – دار بو بعاية : (de Bou-Baaïa). Rue Perrégaux, n° 52. A servi de caserne et de bain. Le nom de Hammam lui est aussi appliqué.

 

 

 

 

Dar-Bou-Chettabïa – دار بو شطابية : (de Bou-Chettabïa). Impasse rue Fontanilhes à El-Batha.

 

 

 

 

Dar-Bou-Khoubza – دار بو خبزة : (de Bou-Khoubza). Dans l’impasse de la rue Vieux, à laquelle elle a donné son nom.

 

 

 

 

Dar-Bou-Mezoura – دار بو مزورة : (de Bou-Mezoura). Occupait partie de l’emplacement du vieux théâtre, rue Basse-Damrémont.

 

 

 

 

Dar-E-Debar – دار الدبغ : (La tannerie); Nom donné aux tanneries bordant le ravin au sud.

 

 

 

 

Dar-El-Abadi – دار العبادي : (La maison d’El-Abadi). Dans l’impasse de la rue du 26e de Ligne, au-dessous de la rue du Tribunal.

 

 

 

 

Dar-El-Bey – دار الباي : (La maison du bey). Vaste pâté de constructions ayant servi de palais aux beys et de casernes, ayant une façade sur la rue Caraman et une sur la rue Rouaud.

 

 

 

 

Dar-El-Biskri – دار البسكري : (du Biskri). Dans l’impasse de la rue l’Huilier, en remontant vers le Conseil de guerre.

 

 

 

 

Dar-El-Bou-Chibi – دار البوشيبي : (d’El-bou-Chibi). Bue de l’Arc, 4. (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Dar-El-Euldjïa – دار العلجية : (de la renégate). La maison Ben-Zagouta, ayant servi de collège rue Fontanilhes.

 

 

 

 

Dar-El-Hadj-Brahim – دار الحاج ابراهيم : (d’El-Hadj-Brahim). Impasse rue du 26e de Ligne, n° 21.

 

 

 

 

Dar-El-Hadj-Saïd – دار الحاج سعيد : (d’El-Hadj-Saïd). Rue des Abyssins, à laquelle elle a donné son nom, Zenket-el-Hadj-Saïd.

 

 

 

 

Dar-El-Khalifa – دار الخليفة : (du Khalifa). Il existait deux maisons de ce nom : 1° l’une occupée maintenant par le Trésor, rue Basse-Damrémont; 2° et l’autre à l’angle de la rue Traversière et de la rue Morland (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Dar-El-Khouachemi – دار الخواشمي : (d’El-Khouachemi). Impasse de la rue du 26e de Ligne, plus bas que celle de Dar-el-Abadi.

 

 

 

 

Dar-Engliz-Bey – دار انقليز باي : (d’Engliz-Bey). Appelée maintenant (1837) Dar-Salah-Bey, rue d’Israël à la voûte.

 

 

 

 

Dar-Grina – دار قرينة : (de Grina). Rue de Bagdad et boulevard de l’Ouest (Bab-el-Djabia).

 

 

 

 

Dar-Housseïn-Bey – دار حسين باي : (de Housseïn-Bey). Rue Béraud.

 

 

 

 

Dar-Kaïd-Chaïr – دار قايد الشعير : (du Caïd de l’orge). Prés Rahbet-es-Souf.

 

 

 

 

Dar-Kelal – دار قلال : (des cruches). Rue Perrégaux, entre la rue Nationale et la rue de Mila. (A disparu).

 

 

 

 

Dar-Salah-Bey – دار صالح باي : (de Salah-Bey). 1° Au bout de la rue Caraman, sous la voûte; 2° rue d’Israël à Mekâd-el-Hout.

 

 

 

 

Dar-Saïri – دار الصايغي : (de l’orfèvre). Rue Damrémont, en face de la Prison militaire. (A disparu).

 

 

 

 

Dar-Sekfali – دار سكفالي : (de Sekfali). Rue des Zouaves, près d’El-Mouilha.

 

 

 

 

Dar-Tchaker-Bey – دار شاكر باي : (de Tchaker-Bey). Dans le carrefour situé au milieu de la rue de Mila.

 

 

 

 

Dar-Tchanderli-Braham – دار شندرلي ابراهم : (de Tchanderli-Braham). Sous la voûte de ce nom, rue Vieux.

 

 

 

 

Dar-Zaouche – دار الزاوش : (de Zaouche ou des moineaux). Impasse rue Perrégaux, entre la rue de Mila et Arbaïn-Cherif.

 

 

 

 

Djama – جامع : (Mosquée). Les édifices affectés au culte se divisent, par rang d’importance, en Djamâ, Mesdjed et Zaouia. Ces édifices ne sont souvent désignés que par le nom de leur patron : Sidi un tel. Dans les Djamâ se faisaient la Khotba (sermon) et la prière au nom du prince régnant.

 

 

 

 

Djama-Arbaïn-Cherif – جامع اربعين شريف : (La mosquée des 40 cherifs). Rue Perrégaux. Occupée maintenant (1837) par la Mahakma du Cadi de la 1re circonscription.

 

 

 

 

Djama-El-Akhdar – جامع الاخضر : (d’El-Akhdar). Au bas de la rue Sidi-L’Akhdar.

 

 

 

 

Djama-El-Biazri – جامع البيازري : (de l’épicier). Se trouvait rue Grand, à Souk-el-Djemâa. (A disparu).

 

 

 

 

 

Djama-El-Djouar – جامع الجوار : (des femmes). Rue Caraman, au débouché de la rue d’Aumale. (A disparu).

 

 

 

 

Djama-El-Djouza – جامع الجوزة : (du noyer), appelée aussi de Sidi-Ahmed-Zerroug. Rue Caraman , près le débouché de la rue Richepanse et place de l’Asile. (A disparu).

 

 

 

 

Djama-El-Kasba – جامع القصبة : (de la Kasba). A disparu pour faire place aux constructions de l’Hôpital militaire.

 

 

 

 

Djama-Khelil – جامع خليل : (de Khelil). Vers le trajet de la rue Leblanc. (A disparu).

 

 

 

 

Djama-Rahbet-Es-Souf – جامع رحبة الصوف : (de Rahbet-es-Souf). A disparu pour faire place à l’ancien Hôpital civil.

 

 

 

 

Djama-Souk-El-Rezel – جامع سوق الغزل : (de Souk-el-Rezel). La Cathédrale actuelle (1837), rue Caraman.

 

 

 

 

Deroudj-Bab-El-Djabia – دروج باب الجابية : (Les escaliers de Bab-el-Djabia). Actuellement (1837) la rue de l’Échelle.

 

 

 

 

 

 

200409102839738244 dans Attributs d'Algérienneté

Mosquée Sidi Lakhdar 1900

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ech-Chara – الشارع : (La rue Marchande). Ce nom s’appliquait au quartier qui avait été assigné aux Juifs par Salah-Bey; il est traversé par les rues Grand et de Constantine.

 

 

 

 

Ech-Chebarliïne – الشبارليين : (Les fabricants de chaussures de femme). Voir à Souk.

 

 

 

 

 

Ech-Chott – الشط : (Le bord). Quartier bordant le ravin à l’angle delà rue Nationale, sous la Poste.

 

 

 

 

Ed-Derb – الدرب : (Le palais). L’ancien palais du Bey, occupé maintenant (1837) par le Général de Division.

 

 

 

 

Ed-Dréïba – الدريبة : (Le petit palais). Nom donné aux dépendances du palais, au-dessus et au-dessous, et notamment à l’ancienne subdivision et à la partie voisine de Dar-el-Bey qui a servi au campement, rue Caraman.

 

 

 

 

El-Attarine – العطّارين : (Les droguistes). Voir à Souk.

 

 

 

 

El-Batha – البطحة : (L’emplacement uni). La rue Fontanilhes et la rue Nationale, en face de la grande Mosquée.

 

 

 

 

El-Blate – البلاط : (Le pavage en dalles). Le parcours de la rue Caraman, depuis l’angle derrière l’Église jusqu’à la place Négrier.

 

 

 

 

El-Bradïïne – البرادعيين : (Les fabricants de bâts). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Djezzarine – الجزّارين : (Les bouchers). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Fahhamine – الفحّاميين : (Les charbonniers). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Guessaaïne – القصّاعين : (Les fabricants de plats en bois). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Habs et El-Habsa – الحبس : (La prison). Dans la Kasba, à droite de l’entrée.

 

 

 

 

El-Haddadine – الحدّادين : (Les forgerons). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Hara-El-Hamra – الحارة الحمرة : (Le quartier rouge). Rue Vieux, vis-à-vis du débouché de la rue du 3e Bataillon-d’Afrique.

 

 

 

 

El-Haouch – الحوش : (Le parc). Le boulevard de l’Est, au-dessus de la porte d’El-Kantara.

 

 

 

 

El-Kantara – القنطرة : (Le pont). Nom du pont et du quartier situé au-dessus. (V. Houmet).

 

 

 

 

El-Kasba – القصبة : (La Kasba). Réunion de constructions particulières, de mosquées et fortifications, etc., dont est faite la Kasba actuelle (1837).

 

 

 

 

El-Kazzazine – القزّازين : (Les passementiers). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Khaddarine – الخضارين : (Les marchands de légumes). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Kharrazine – الخرّازين : (Les cordonniers). Voir Souk.

 

 

 

 

El-Kous – القوس : (L’arceau). Ce nom était donné à deux endroits : 1° l’un situé vers la rue Sittius; 2° et l’autre au bas de la rue de l’Arc, appelée aussi Akouas-ben-Nedjda.

 

 

 

 

 

El-Merma – المرمى : (L’endroit où l’on jette). Échancrure sur le bord du ravin, au-dessous du Chott, d’où l’on jetait les immondices. On l’appelait aussi Merma-el-Azbal (des fumiers).

 

 

 

 

El-Milïïne – الميليين : (Les Miliens). Voir Zekak.

 

 

 

 

 

El-Mouilha – المويلحة : (La petite (source) salée). Rue des Zouaves, au-dessous de la rue Damon, où se trouvait, paraît-il, une source salée.

 

 

 

 

El-Moukof – الموقف : (Plusieurs étymologies sont proposées au sujet de ce nom, qui paraît vouloir dire : le lieu de réunion, l’endroit où l’on se tient). Cet emplacement se trouvait au débouché de la rue Cahoreau dans la rue Nationale, derrière l’hôtel de Paris.

 

 

 

 

El-Mourr ou Marr – المرّ : (Regt El-Memarr (Le passage). Rue Damrémont, à l’entrée de la rue du 26° de Ligne.

 

 

 

 

El-Rerablïïne – الغرابليين : (Les tamisiers). Voir Souk.

 

 

 

 

 

En-Nedjarine – النّجارين : (Les menuisiers). Voir Souk.

 

 

 

 

Er-Recif – الرصيف : (Le tas). Sous le fondouk aux huiles, entre la rue Rouaud et la rue Nationale, près de Sidi-Abd-er-Rahmane-el-Menatki.

 

 

 

 

Er-Rekkakine – الرقّاقين : (Les parchemineurs). Voir Souk.

 

 

 

 

Es-Sar’a – الصاغة : (Les bijoutiers). Voir Souk.

 

 

 

Es-Sebbarine – الصبّاغين : (Les teinturiers). Voir Souk.

 

 

 

 

Es-Serradjine – السرّاجين : (Les selliers). Voir Souk.

 

 

 

 

 

200409111329754697

La Rue de l’Echelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45