Éléments du dialecte algérien – Manière de Traduire les Différents Temps

3 03 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

On a vu, au début de la conjugaison, la manière de rendre le présent, et l’usage des deux temps simples que possède la langue arabe. Mais on peut former des temps composés avec le verbe kân qui a précisément servi de modèle pour la conjugaison du verbe concave. Quelques exemples suffiront à en montrer l’emploi.

 

Keteb = il a écrit

Ykteb = il écrit ou il écrira (1)

Rah (2) ykteb = il écrit

Ykteb in châ Allah = il écrira, si Dieu veut

Ykoûn (2) ykteb = il écrira

Ykoûn (2) keteb = il aura écrit

Kân (2) ykteb = il écrivait

Kân (2) keteb = il avait écrit

Idâ (3) keteb = s’il écrit

Loukân ykteb = s’il écrivait

Loukân keteb = s’il avait écrit

 

 

Il y a une différence sensible entre idâ et loukân. On emploie idâ quand le fait subordonné à la condition est exprimé en français par un futur, c’est-à-dire quand la condition est considérée comme devant se réaliser. Dans les autres cas, on emploie loukân.

 

Ex. : Idâ keteb ytfekker = il se souviendra s’il écrit

Loukân ykteb ytfekker = il se souviendrait s’il écrivait.

Loukân keteb loukân tefekker = il se serait souvenu s’il avait écrit.

 

 

 

 

 

Remarques:

 

1° Le mot idâ doit être suivi du parfait; mais on l’entend parfois employer avec l’impératif. Quant à loukân, il est suivi de l’imparfait s’il s’agit d’un conditionnel présent, et du parfait arabe s’il s’agit d’un conditionnel passé; dans ce dernier cas, on répète le plus souvent loukân devant le verbe qui exprime la conséquence.

 

2° Quelle que soit la tournure employée, la proposition qui exprime la condition doit toujours être placée la première.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1): on emploie ykteb seul pour exprimer le futur lorsqu’il ne peut pas y avoir amphibologie. Par exemple: rhedouà ykteb = demain il écrira. Mais on dit kîf ykoûn ykteb = lorsqu’il écrira, car kîf ykteb signifierait «lorsqu’il écrit».

 

(2): L’expression rah ainsi que le verbe ykoûn et kân se mettent à la même personne, au même genre et au même nombre que le verbe principal.

 

(3): On prononce souvent ilâ; les gens qui parlent très purement disent idâ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45