Le Royaume D’Alger sous Le Dernier Dey – 20ème partie -

21 07 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre Cinquième

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BEYLIK QSANTINA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IV. — Vassaux ou alliés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

343. Grand fief héréditaire de la MEDJANA (1838), sous la suzeraineté des MOQRANI ou OULED-MOQRANE, divisés en deux branches rivales : OULED-EL-HADJ et OULED-ABDESSELEM.

 

 

 

HACHEM-MOKHAZNYA (1838). — Medjana, D. C. Bibane, M. (centres et fermes de Teniet-el-Mardj, Medjana, Blondel, El-Achir), Bordj-Oriental, D. C. ; Bordj-Occidental, D. C. (Bordj-bou-Arreridj , P. E.); Sidi-Embarek, D. C. ; Sidi-Embarek, C; Chenia, C; Cérez, C. ; Gaibois, C (Maâdid, M.).

 

 

 

VILLE DE QALAA DES BENI-ABBÈS (1838). — AHL-QALAA

 

 

AHL-BELAGUEL. Boni, D. C. (Akbou, M.).

 

 

 AYAD-OULED-EL-HADDAD (1838), tribu noble vassale des Moqrani. — Zmala, S. I. ; Rilassa, S. I. (Maâdid, M.).

 

 

 AYAD-DJEBAÏLIA (1838). — Ouled-Tebène, partie, D. C. (Righa, M.); Ouled-Haneche, S. I. (Maâdid, M.).

 

 

 AHL-ZEMOURA(1838). — Zemoura, D. C. ; Tassameurte, D. C. (Bibane, M.); Chouïa, D. C. (Aïne-Taghrout, P. E.).

 

 

 MEGUEDDEM (OUM-ER-RISSANE) (1838).— Hassenaoua, D. C; Ouled-Haniche, D. C. (Bordj-bou-Arreridj, P. E.) ; Ouled-Dahmane, D. C. (Bibane, M.).

 

 

OULED-TAÏRE (1838), 37 villages. — Ouled-Taïer, D. C. (Bibane, M.).

 

 

 OULED-SIDI-AMOR (1838), 15 villages, — Ouled-Sidi-Amor, D. C. (Bibane, M..).

 

 

 OULED-KHELOUF (1838), tribu serve. — Rabta, S. I. ; Zgueur, S. I.; El-Ksour, S. I. (Maâdid, M.).

 

 

 MEKARTA. — Mkarta, S. I.; (Maâdid, M.).

 

 

 MAÂDID (OULED-ALIA, OULED-FERADJ). — Maâdid, S. I. (Maâdid, M.).

 

 

 DRÉATE. — Dréate, S. I. (Msila, M.).

 

 

 MANSOURA. — Mansoura, D. C. (Bibane, M.; Mansoura, centre).

 

 

 MZITA (MZITA, EL-HAMRA, OULED-ABBÈS.) — Msila, S. I. (Bibane, M.).

 

 

 BENI-ABBÈS (1847-1851) (OULED-MOHAMMED OU MOUSSA ; OULED-SASSI, BENI-AYAL, OULED-ZINA, OULED-BACHTA, etc.). — Tazemalt, D. C; Tigrine, D. C ; Mouqa, D. C (avec la ville d’Ighil-Ali); Aït-Rzine, D. C. (Akbou, M., Tazmalt, centre).

 

 

 AHL-KOLLA et AHL-SARTOUR (Beni-Yadel, sud). — Kolla, D. C. (Bibane, M.).

 

 

 BENI-MANSOUR (1851). — Beni-Mansour, D. C. (Beni-Mansour, M.), département d’Alger.

 

 

 SEBKHA (1851).— Sebkha, D. C (Beni-Mansour, M.).

 

 

 AHL-EL-KSAR (1851). — Ahl-el-Ksar, D. C. (Beni-Mansour, M.).

 

 

 OUKNNOUGHA (1851) (KAHAL-OUDENOU et ABIOD-OUDENOU), tribus serves.

 

 

 OUENNOUGHA-KAHAL-OUDENOU, OULED-ALI : Ouled-el-Meïhr, D. C. ; Selatna, D. C; OULED-SIDI-BRAHIM-BOU-BEKEUR : Ouled-Sidi-Brahim-bou-Bekeur, S. I. ; OULED-TRIF : Aïne-Nougue, D. C. ; OULED-TAÏR : Harreza, D. C. (Bibane, M.); OULED-DAANE : Kessabia, D. C. ; Kherabcha, S. I.; Beni-Ilmane, D. C ; Melouza, D. C (Msila, M.).

 

 

 OUENNOUGHA-ABIOD-OUDENOU (1846). — Beni-Intacène, S. I.; Ouled-Msellem, S. I.; Ouled-Salem et Ouled-Okhis, S. I. (Aumale, M.), dép. d’Alger.

 

 

 OULED-MADHI (1842-1850), soff de l’OUED-CHELLAL, famille des Bouaziz des Zoua des Ouled-Derradj (voir n°478); OULED-BEN-YAHIA et OULED-ALI-BEN-KHALED. — Oued-Chellal, D. C (Msila, M.).

 

 

 OULED-MANSOUR OU MAHDI (1841). — Ouled-Mansour ou Mahdi, S. I. (Msila, M.).

 

 

 OULED-DERRADJ-GHERABA (1841), partie (voir n° 340). — Mrabtine-el-Djorf, D .C.; Ouled-Dehim, D. C. (Msila, M.).

 

 

 OULED-DERRADJ-CHERAGA ou OULED-SAHNOUN (partie), OULED-NEDJA.— Berhoum, D. C (Barika, T. C).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

344. AITE-CHERFA ou OULED-SI-AMEUR (de l’OUED-SAHEL) (1847-1849). — Tiksiridène, D. C. (Beni-Mansour, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

345. IMECHDALÈNE (MECHDALLA) (1847-1850), partie. — OULED-BRAHIM, AÏT-IKHELEF (2 toufiq sur 11). — Mechdala, S. I., partie (Beni-Mançour, M.; Maillot, centre) (V. n°368).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

346. AITE-AISSI. — Tigheremt, D. C, partie (Beni-Mansour, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

347. MERKHALLA (1847). —Merkhalla, S. I. (Bouira, P. E.), département. d’Alger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

348. BENI-MEDDOUR (1) (1847). — Beni-Meddour, S. I. (Bouïra, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

349. ZAOUIA DE CHELLATA (1847). Fief religieux des descendants de Chérif ben Sidi-Moussa, représenté en 1830 par Si Mohammed Saïd ben Ali Chérif. — Influence sur toute la ville de l’Oued-Sahel et plus particulièrement sur les groupes suivants indépendants des Turcs :

 

 

ILLOULA-OUSAMEUR (1849) : CHELLATA, MELEHA, TIZI-NCILE, ALMA, OULED-SIDI-AMAR, FILDÈNE, TIFRIT, TAOURIRT-AOUDIA, IGHIL-OU-MCID, AZIB-BEN-ALI.Chellata, D. C. (Akbou, M.).

 

 

 IGHRAM, ISSÈNE, IGHIL-ILEF, AZOUNA, AZIB-EL-HADIR, TIZI-MAALI, BENI-SELLEM, OULED-LADEUR, TIGHELT-MAKHLOUF, TAMLINTE, OULED-DAOUD., TAZARART, OULED-AMEUR-OU-ZIANE, MAMSARÈNE, OULED-ANÈNE, AÏTE-AÏANI, AÏTE-MOQADDEM. — Ighram, D. C. (Akbou, M.).

 

 

 OUZELLAGUÈNE (1847J-1851) (IFRI, IBOUZIDÈNE, TIGHEL-TEL-AFIR). — Ouzellagène, S. I. (Akbou, M.).

 

 

 Confédération des BENI-AÏDEL (1842-1847-1851) : SEDDOUQ, TIBOUAMOUCHINE, IGHIL-MEDJIBEUR, TIZI-TAFOUNITE, ISSADOUNÈNE, TATOUAFTE, BOU-SBEL, BENI-DJAD, IGHIL-OU-METCHIM, AKORMA, TIMSERINE, IGHIL-NETALA, BENI- DJEMBARERE, IKERCHOUCHÈNE, TlZI-OU-KEDIM, ASRAFILE, TAOURIRT-OU-AMEUR, TAOURIRT-DJEDID, BOU-HAMZA, IGUEMOUNINE, SINA, IFIGHA, KOUDEK, MAFOUDA, TIMSAOUTE, TOUDERTE, BOUHAÏLEN, IGHIL-IBERKANE, OULED-DJOUDI, TAMOKRA, BOUKERDOUS, TIZI-AÏDEL, TOUFFERT, BOUTOUAB, BICHEUR, TASSIRA, TIOURINNE, TlGHELT.Amalou, D. C ; Bou-Hamza, D. C; Tamokra, D. C ; Seddouq, C. (Akbou, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

350. ZAOUIA DU CHÉRIF D’IMOULA (1847). —. Fief religieux de la famille Si Cherif el-Mihoub, ayant comme clients religieux les groupes composant la confédération indépendante de LARRACHE, n° 384. — Imoula, D. C (Akbou, M.),

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

351. ZAOUIA DE SID-EMBAREK BEN SMATI (1838-1847) —. représentée en 1830 par Si Ahmed ben Djeddou du AHL-HARBIL, confédération des BENI-YALA (V. n° 382). — Harbil, village, partie de Harbil, D. C. (Guergour, M.).

 

 

 351bis. SAHEL-QUEBLT-EL-BABOUR. — Fief nominal créé en 1828 par les Turcs au profit de Amor ben Abid ben Ouari, meurtrier de son parent Lakhdar ben Ouari, chef du fief héréditaire indépendant détaillé au n° 387. N’a eu que des isolés mécontents jusqu’en 1846, époque de la soumission.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

352. ZAOUIA D’AMADANE, fief religieux des OULED- SIDI- MOHAMMED- AMOQRANE, branche collatérale des Moqrani de la Medjana).

 

 

 

 OULED-SIDI-MOHAMMED-AMOQRANE, AÏTE-KANDIL et AÏTE-ZIANE. — Territoire de colonisation du village de La Réunion; les indigènes ayant été cantonnés, après l’insurrection de 1871, dans les deux douars de la tribu de TOUDJA, n° 375 (Soummam, M.).

 

 

 

 BENI-AMROUCE (1847) (AÏTE-MOUSSA, IBOURBOUNÈNE, AÏTE-DRICE). — Beni-Amrous, D. C. (Oued-Marsa, M.).

 

 

 

 BENI-MIMOUN (1846-1847-1851) (AÏTE-ZIANE, AÏTE-OUARÈTE, IAMARÈNE). — Djouda, D. C (Oued-Marsa, M.).

 

 

 

 BENI-BOU-MESSAOUD (1846-1847). — Oued-Soummam, D. C. (Soummam, M.).

 

 

 

 BARBACHA (1847-1849, fief donné en 1862 compris dans la confédération des Ouled-Abdel-Djebar (V. n° 388).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

353. IZEKHFAOUÈNE (Zekhfaoua) (1846-1847-1848). — Confédération vassale de Sid-Mohammed-Amoqrane, partie (V. n° 380).

 

 

 

 MEZAÏA. — Madala, D. C, et centre de Madala; Aïte-Temsiite, D. C; Aïte-Ameur-ou-Ali, D. C. (Bougie, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

354. Chikhat héréditaire de QSAR-ET-TIR (1839-1840-1846), fief des RIGHA, sous la suzeraineté de la famille des Ouled-Ouadfel, représentée en 1838 par Ahmed Chérif ben Chikh Saâd Ould el Hadj el Guenoum, chef du soff des Dahra, et par Sghir ben el Aroussi ben Chikh Messaoud, chef du soff des Guebala. — Kherbet-Qsartir, D. C. ; Aïne-el-Qsar, D. C; Chott-el-Melah, D. C; Ouled-Boutara, D. C. ; Quebelt-Zdim, Ouled-Mahallah, D. C. ; Bled-Ras-el-Ma, D. C; Bled-Larbaa, D. C; Bled-Madjouba, D. C; Ouled-Abd-el-Ouhad, D. C. ; Aïne-Titeste, D. C; Ouled-Braham, D. C; Ouled-Tebbene (partie), D. C; Ouled-Si-Ahmed, D. C; Guellal, D. C; El-Frikete, S. I. ; Ouled-Sebaa, S. I. ; Ouled-Hadjez, S. I. ; Boutaleb, S. I. ; Ouled-Mouassa, S. I. ; Sebkha, S. I. (Righa, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

355. Chikhat héréditaire du FERDJIOUA (1837-1838-1844-1850). — Fief de la famille des BEN-ACHOUR, représentée en 1838 par le chikh Bouakkaz ben Achour, alors au pouvoir et en lutte contre le soff des OULED-MENGOURA-BEN-ACHOUR (une trentaine de petites tribus). — Ras-Ferdjioua, D. C. ; Roussia, D. C. ; Menar, D. C. ; Djemila, D. C. ; Zarza, D. C; Tassadane, D. C; Mouzlia, D. C (Fedj-Mezala, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

356. Chikhat héréditaire du ZOUAGHA (1838-1847-1851-1858-1864). — Fief de la famille des BENAZZEDINE (V. n°312).

 

 

 ZOUAGHA. — Beïnène, D. C. (Fedj-Mezala, M.); Kermouda (partie), D. C. (Zeraïa, P. C.) ; Chighara, D. C. (Sidi-Merouane, P.C.).

 

 

 ARRÈS. — Arrès, D. C. (Fedj-Mezala, M.).

 

 

 OULED-HAYA. — Tassala, D. C. (Fedj-Mezala, M.).

 

 

 BENI-KHETTAB-CHERAGA (1851-1858). — Iamidène, D. C; Ouled-Rebah, D. C. ; Ouled-Yahia, D. C. (El-Milia, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

357. BENI-FOUGHAL de Djidjelli (1851), représentée en 1830 par la famille BENHABILÈS.— Fournisseur privilégié de la Karasta, ou bois de la marine turque.

 

 

OULED-OUARETZ, OULED-KACEM, OULED-KHALED, OULED-MRABAT, OULED-ABDALLAH. — Beni-Foughal, S. I., partie (V. n° 409) (Tababort, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

358. BENI-QAID de Djidjelli ou de DAR-EL-BATAH, partie (1839-1843-1849-1851) (V. n° 417). — Charbonniers et marchands d’huile approvisionnant la garnison turque et les citadins de Djidjelli, bloqués par les Qbails. — Beni-Caïd, D. C. (Djidjelli, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

359. ZAOUIA DE MOULAI-CHEKFA (1853). — Fief religieux, ayant droit d’asile reconnu dès le XVIe siècle par les Turcs et la suzeraineté sur la confédération des BENI-IDEUR composée des tribus suivantes :

 

 

 

 OULED-TALEB (OULED-AMOR, BENI-IKHELEF, OULED-MESSAOUD, mrabtines). — Territoire et centre de Chekfa, P. E.

 

 

 OULED-ALLEL, OULED-OUSSIF, OULED-MEFTAH. — Oued-Nil, D. C (Tahar, M.).

 

 

 BENI-GHEZELLI, OULED-KHELACE, OULED-HAMZAOULED-MOUFOQ. — Irdjana, D. C (Tahar, M.).

 

 

 OULED-IKHELEF, OULED-SAADA, OULED-DJAMA, OULED-RAHAL. — Oued-Boutenache, D. C. (Tahar, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

360. Petit fief maraboutique des OULED-EL-QADI (1844). — Zouï, D. C. (Aïne-el-Ksar, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

361. CHIKHAT HÉRÉDITAIRE DU BELEZMA (1845) sous la suzeraineté des Djouad des OULED-BOU-AOUN et particulièrement de la famille des OULED-CHÉRIF-BEN-MENACEUR qui, étant dans la main des Turcs, n’avaient plus d’autorité que sur les gens de la plaine.

 

 

 OULED-BOU-AOUN, OULED-MEHENNA, OULED-SI-HAMLA, OULED-OURDJETÈNE, OULED-MENAH, OULED-MOHAMMED-BEN- FEROUDJ, HARACTA-DJERMA, TLETE (V. n° 488, les Indépendants). — El-Ksar, D. C. ; Ouled-Mehenna, D. C. ; Cheddi, D. C; Ouled-Mohammed-ben-Feroudj, D. C ; Boughezel, D, C; Zana (partie), D. C; Merouana (partie), D. C; Haracta-Djenma-Dahra, D. C; Haracta-Djerma-Guebala, D. C; Tlete, D. C (Aïne-el-Ksar, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

362. ARAB-GHERABA DU BIT-BENGANA (1840). — Groupe de nomades sahariens ralliés au cheikh El-Arab, officiel Bengana, chef du Makhezène des Sahari (n° 300) ; faisaient auparavant partie du groupe n° 498.

 

 

 SELMIA, RAHMANE, OULED-ZID. — Arab-Gheraba, K. Tougourte, T. C).

 

 

 BOUAZID. — Djebabra, S. I. ; Ouled-Sidi-Slimane, S. I.; Ouled-Drice, S. I.; Ouled-Youb, S. I.; Ouled-Bouzed-ben-Ahmed, S. I. (le poste militaire des Ouled-Djellal, T. C), Biskra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

363. Fief maraboutique des OULED-EL-HADJ DE MDOUKAL, représenté en 1830 par Si Moqrane ben El Hadj (V. n° 487).

 

 

 MDOUKAL (oasis), partie. — Mdoukal, D. C, partie (Barika, T. C); Ouled-Ziane, partie; Ouled-Mrabot, S. I.(Aïne-Touta, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

364. ZAOUIA DE TOLGA, dirigée en 1830 par Si Ali ben Amor, moqaddem des Rahmanya.

 

 

 TOLGA, EL-BORDJ. — Tolga, S. I., de l’aghalik des Zibane (Biskra, T. C).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

365. CHIKHAT OFFICIEL DES HANANECHA (2) (pour mémoire), n’était représenté en 1830 par aucune fraction constituée et se composait de quelques mécontents ralliés depuis 1826 à la fortune de Resgui ben Mansour, ami du bey et cheikh investi, réfugié à Constantine quand il n’était pas avec les colonnes turques (V. n°472, le véritable chikhat des Hannacha).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

366. CHIKHAT EL-MAZOULA, confédération sous la suprématie des OULED-DIEB, qui demandaient aux Turcs l’investiture de leur chikh et entretenaient 200 cavaliers, tout en payant, en outre, tribut au chikh des Hananecha jusqu’en 1826.

 

 

 

OULED-DIEB (1834). — Ouled-Dieb, D. C. (Beni-Salah, M.) ; Aïne-Khiar (3), D. C. (La Calle, M.).

 

 

 

BENI-AMAR (1842), 7 fractions venues des Nehed, vassales des Ouled-Dieb). — Beni-Amar, D. C (Beni-Salah, M.), et territoire de Blandan (El-Biar).

 

 

BRAPTIA (SOUR-ERQUIBETE, BOU-FAHAL, EL-MELAH, OUBEÏRA, venus des Nehed) (1836). — Brabtia, D. C. (Beni-Salah), M. ; Brabtia (4), D. C. (La Calle, P. E.).

 

 

 

SEBAA-EL-AÏNE-SABOUNE (1834). — Sebaa, D. C. (Beni-Salah, M.).

 

 

 

OULED-YOUB-DJENDOUBA, BENI-HALEINE (Mrabtine) (1845-1859. — Ouled-Youb, D. C. (La Calle, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) Les numéros 344, 345, 34, 347 et 348 relevaient nominalement du caïd de Hamza; mais ils étaient autonomes et indépendants moyennant la neutralité et un très léger tribut en figues et huile

 

 

 

(2) Hannacha حنانشة et non pas Hanencha, comme on l’écrit ordinairement.

 

 

 

 

(3) Ancien territoire d’apanage du cheikh El-Mazoula et réunion de gens de tous pays.

 

 

(4) Ont été longtemps distingués par les dénominations de Brabtia militaires et Brabtia civils.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45