Le Royaume D’Alger sous Le Dernier Dey – 13ème partie -

23 06 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BEYLIK OUAHRANE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III. — Rayât

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B.— RAYAT DE LA RÉGION DU KHALIFAT DU CHERG

 

 

 

 

 

 

 

 

212. HARAOUATE-EL-OUTA. — Haraouate, S. I. (Teniet-el-Had, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

213. Confédération des BENI-ZOUGZOUG (1845), sauf les Ouzaghra. (V. n° 163).

 

 

BENI-ZOUGZOUG, TAFECHNA et AHL-EL-OUED. — Ahl-el-Oued, S. I. (Bras, M.).

 

 

ZOUA.— Ouled-Chikh, S. I. (Teniet-el-Had, M.).

 

 

OUED-MIRA, OULED-EMBARKA. — Oued-Djelida, D. C. (Braz, M.).

 

 

OULED-ABBOU. — Partie de Ouaguenaï, D. C. (Braz,M.).

 

 

BOURACHED. — Bourached, D. C. (Braz, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

214. BENI-CHAIB (1842-1843). — Beni-Chaïb, S. I. (Ouarsenis, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

215. BENI-MAIDA (1842-1843), sauf un groupe Makhezène n° 161. — Beni-Maïda, S. I. (Téniet, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

216. BENI-BOUHATTAB (1842-1843).— Beni-Bouhattab, S. I. (Ouarsenis, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

217. KHOBBAZA-ET-TIAIBINE(1842-1843).— Khobbaza, S. I. (Téniet, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

218. Confédération des ATTAF(1842),sauf deux groupes Makhezène n°s 162 et 166. — OULED-SIDI-YAHIA, OULED-MAIIALLA, OULED-AMEUR, MEDJEMAYA, OULED-BEN-ABIDA, OULED-BEN-ARBIA, devenus : Oued-Fodda, D. C. (Oued-Fodda, P. E. ; Carnot, P. E.) ; Tiberkanine, D. C. (Chélif, M.); Zedinne, D. C. (Bras, M.); Rouïna, D. C., partie (Rouïna, P. E. et Saint-Cyprien-des-Attaf, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

219. Confédération des BRAZ (1842-1863), sous la direction de trois familles nobles, les Ouled-Abdesselem, de la plaine; les Ouled-Toumi, représentés en 1830 par Si Ben Aïssa ben Toumi, futur khalifat de l’Émir, dans la montagne ; et enfin les Ouled-el-Hadj-Rabah. — La rivalité de ces trois familles avait permis aux Turcs d’être maîtres des tribus qui composaient l’ancienne confédération composée des groupes : BENI-MAHOUCÈNE, BENI-BERRI, BENI-BOUAÏCH, OULED-AÏSSA, BENI-BOUKRI, HARRAR, MEGHAZA, OULED-ALI, OULED-SIDI-YAHIA ou TAOUMIA, BOUKAL, BENI-NACEUR, BENI-FERAH, partie, tribus qui ont formé les sections suivantes : Beni-Mahoucène, D. C. (Braz, M.); Chemela, D. C. (Braz, M.) ; Tharia, D. C. (Carnot, P. E. et Oued-Fodda, P. E.) ; El-Arba, partie, S. I. ; (Gouraya, M.); Beni-Boukni, D. C. (Kherba, P. E. et Rouïna, P. E.) ; Harrar-du-Chélif, D. C. (Kherba, P. E. et Rouïna, P. E.); El-Aneb, D. C. (Braz, M.) ; Madja, D. C. (Kherba, P. E.) ; Bouhal, D. C. (Gouraya, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

220. OULED-FARESSE (1843-1845).— Ouled-Farès, D. C. (Chélif, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

221. HEUMIS (1843-1845). — Heumis, D. C. (Ténès, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

222. OULED -KOSSEIR (1843). — El-Adjeraf, D. C. (Orléansville, P. E.); Chembel, D. C. (Orléansville, P.E. et Oued-Fodda, P. E.); Oum-ed-drou, D.C. (Orléansville, P. E. ; Oued-Fodda, P. E.); Sidi-Laroussi, D. C. (Orléansville, P. E.; Chélif, M.); Sly, D. C. (Chélif M.), et aussi les territoires européens de Orléansville, La Ferme, Pontéba, Lalla-Aouda, Malakoff.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

223. BENI-RACHED (1843). — Beni-Rached, D. C. (Chélif, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

224. CHOUCHAOUA (1843). — Chouchaoua, D. C. ; Tendrara, D. C. (Chélif, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

225.Confédération des SBEAH (1843-1843).

AMALSA, KHOUADA, GUENENSA, MECHAÏA, AROUBA, DJAHAFA, OULED-ZIAD, NEHARAT, OULED-ALI. — Taflout, D. C. (Charon, P. E. ; Chélif, M.); Zeboudj-el-Oust, D. C. (Charon, P. E. ; Chélif, M.) ; Sobah, D. C. (Chélif , M.) ; Ouled-Ziad, D.C. (Chélif, M.); Mechaïa, D. C. (Ténès, M.); Herenfa, D. C. (Ténés, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

226. AKERMA-CHERAGA (1843-1845). — Hamadena, D. C. (Renault, M.; Hamadena centre, M. C); Djerara, D.C. (Renault, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

227. OULED-KHOUIDEM (1843-1847). — Merdja-el-Gargar, D. C. (Inkermann, P. E.) ; Abd-el-Goni, D. C. (St-Aimé, P. E. ; Inkermann, P. E.); Touarès, D. E. (Ammi-Moussa, M. ; Inkermann, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

228. OULED-EL-ABBASSE (1843 1846). — HEROUTA, OULED-BOU-EJENAH, OULED-SIDI-BOU-ABDALLAH, KERARINE, OULED-HEMANA.— El-Guerouaou, D. C. ; Ahl-el-Gorine, D. C. (Renault, M.); Ouarizane, D. C. (Inkermann, P. E. ; Renault, M ).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

229.Confédération des BENI-ZEROUAL (1) (1842-1843- 1844-1847-1849).

 

 

OULED-MAALLAH (1847). — Ouled-Maallah, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

AHL-OULED-SIDI-BRAHIM (MZABIAH, DEGHAMIDJ, DJEBABRA, OULED-SIDI-MOHAMMED-BEN-MEKKI, tous mrabtine) (1842-1847). — Ouled-Sidi-Brahim, D C. (L’Hillil, M.).

 

 

MZILA. — Mzila, D. C. (Cassaigne, M. et Bellevue (Souk-el-Mitou), P. E.).

 

 

TAZGAÏTE (1843-1845). — Tazgaïte, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

MEDIOUNA (2) (1843-1845). — Mediouna, D. C. (Renault, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

230. Confédération des MOGRAOUA (3) (1841-1852), partie, V. n° 276.

 

 

ZERIFA, partie. — Zerifa, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

OULED-RIAH (1847-1852). — Nekmaria, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

OULED-KHELOUF (1843-1844-1845). — Seddoua, D. C; Takourte, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

BENI-ZENTICE (1841-1842-1847). — Beni-Zentis, D. C. (Cassaigne, M.).

 

 

DJEBALA (DJEBAÏLIA) (1841-1845). — Chouachi, D. C. (Bosquet, P. E.; Cassaigne, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) En 1830, les Beni-Zeroual (du Dahra occidental) n’étaient pas encore remis des terribles désastres que leur avaient successivement infligés plusieurs beys depuis 1815 ; c’est ce qui explique leur classement à cette date parmi les rayât. Mais, en réalité, le versant nord du Dahra, depuis longtemps, était mal soumis aux Turcs.

 

 

 

 

 

(2) Étaient compris dans le caïdat turc des Beni-Zeroual, mais sont en réalité des Berbères originaires du Maroc et étrangers à l’ancienne confédération des Beni-Zeroual.

 

 

 

 

 

(3) Faisaient partie du caïdat turc des Beni-Zeroual ; mais ils étaient étrangers à la confédération de ce nom, et s’ils étaient à peu près soumis en raison de la facilité d’accès, de leur territoire, ils étaient restés les alliés du reste de la confédération des Mograoua restée indépendante (V. n° 275).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45