Le Royaume D’Alger sous Le Dernier Dey – 10ème partie -

11 06 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Royaume D'Alger sous Le Dernier Dey - 10ème partie - dans Attributs d'Algérienneté 1553248560-palais-du-bey

Salon “Diwan” des anciens Beys d’Oran

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre Quatrième

 

 

 

 

 

BEYLIK OUAHRANE

 

 

 

 

 

 

I. — Ahl el-Makhezène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1re CATÉGORIE. — GROUPES GUERRIERS

 

 

 

 

 

134. OUAHRANE, chef-lieu du beylik depuis 1792. — Maison militaire du bey; nouba active de 10 seffara, 156. hommes, artillerie, Kouloughli. — On comptait en 1830, dans le beylik d’Oran, 1,300 Turcs en état de porter les armes et 3,450 Kouloughli. – Sous l’administration coloniale Oran. Préfecture, chef-lieu de division militaire (août 1830, 1er janvier 1831).

 

 

 

 

 

135. MAKHEZÈNE DE L’AGHA DES DOUAIR (DOUAIR) (1835). — Quatre groupes (1).

 

 

DOUAIR (BEHAÏTIA, OULED-CHERIF, familles prépondérantes, 470 cavaliers). — Oued-Sebbah, D. C. (Aïne-Temouchent, M.).

 

 

GHAMRA (50 cavaliers). — Sidi-Bakhti, D. C et fermes de Sidi-Bakhti; (Boutlelis, P. E. ; Er-Rahel, P. E. ; Lourmel, P.E.; Rio-Salado, P.E.).

 

 

 

OULED-BOUAMEUR ou OULED -SIDI-MESSOUD, OULED-AMEUR (26 cavaliers). — Bouhadjar, D. C; (Chabet-el-Leham, P. E.; Er-Rahel, P. E.; Hammam-Bouhadjar, P. E.; Rio-Salado, P. E., territoires de colonisation des centres de la banlieue d’Oran).

 

 

 

 

 

 

 

 

136. MAKHEZÈNE DE L’AGHA DES ZMELA (1835- 1842), OUNAZRA, KEDDARA, MEKHALIF, OUERDIA).

 

 

ZMELA (1835), 286 cavaliers. — Tenazète, D. C. (Sainte-Barbe-du-Tlélat, P. E. ; Tafaraoui,P. E.; Valmy, P.E.).

 

 

 

HAMIANE-EL-MELAH (1842), 31 cavaliers. — Hamiane, S. I. ; Saint-Leu, P. E.; Meftah, D. C. ; Saint-Maur, P. E. ; Arbal, P. E. et territoire de colonisation des centres de la banlieue d’Oran.

 

 

 

 

 

 

 

 

137. MAKHEZÈNE DES GHERABA (1842), 313 cavaliers, Agha des Zméla., dits aussi ABID-GHERABA. — Telilate, D. C.; (Saint-Lucien, M.); (Oum-el-Ghelaz, D. C.); Sidi-Chami, P. E.; Mangin, P. E.; (Toumiate, D. C.); Sainte-Barbe-du-Tlélat, P. E.; Saint-Louis, P. E.; Ahl-el-Aïd, D. C; (Saint-Lucien, M.); Alaïmia, D. C.; Oggaz, D.C.; (Saint-Lucien, M. et Oggaz, centre.)

 

 

 

 

 

 

138. MOSTAGHANEM (1833, 20 juillet).— Ville forte, nouba active de 2 seffari, 78 hommes, Tobjia, Kouloughli. — Mostaghanem, sous-préfecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

139. DRADED (1841), 30 cavaliers, Agha des Douairs, Makhezène particulier du caïd de Mostaghanem. —7 Dradeb, D.C. (Aïne-Sidi-Chérif, P. E. ; Noisy-les-Bams, P. E.; Pélissier, P. E.; Rivoli, P. E. ; territoire de colonisation de Mazagrans (Mazagran).

 

 

 

 

 

 

 

 

140. HACHEM-DAROUGH (1841), 50 cavaliers, Agha des Douairs, mais à la disposition du caïd de Mostaghanem. — Hachem-Darough-Fouaga, D.C. (Mostaghanem, P. E. ; Pélissier, P. E.); Hachem-Darough-Tahta, D. C. (Tounin, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

141. BORDJIA-EL-SIRATE (1836-1841-1845), 500 cavaliers, Agha des Douairs. — BORDJIA-DE-MOSTAGHANEM ou DE LA PLAINE, 4 fractions :

 

 

BENI-YAHI. – Beni-Yahi, D. C. (L’Hillil, M. ; Noisy-les-Bains, P. E.).

 

 

SAHOURIA. — Sahouria, D. C. (L’Hillil, M.; Sahouria, centre M. C.).

 

 

AHL-EL-HASSIANE, SFAFAH. — Ahl-el-Hassiane, D. C; Sfafah, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

142. BORDJIA-DJEBAILIA (1841-1846), 100 cavaliers, 800 fantassins, Agha des Douairs. — BORDJIA-DE-LA-MONTAGNE, d’EL-BORDJ ou de MASCARA.

 

 

EL-BORDJ ou AHL-HAÏTIA (1841-1846), un fort armé de deux canons. — El-Bordj, D. C. (Cacherou, M.).

 

 

TEMAZNIA (2), OULED-RIAH (1842-1846). — Temaznia, D. C. (Cacherou, M.).

 

 

BENI-GHEDDOU (1836-1842-1846). — El-Ghomeri, D. C. (L’Hillil, M..; El-Ghomeri, centre M. C.); Sidi-Saâda, D. C. (L’Hillil, M. et L’Hillil, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

143. SEDJERARA (1836-1842-1845), 50 cavaliers, Agha des Zméla. — Sedjerara, D. C. (Mascara, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

144. ABID-CHERAGA (1836-1841), 500 cavaliers, Agha des Zméla ; 2 fractions :

 

 

KEDADRA. — El-Kedadra, D. C. (La Stidia, P. E.).

 

 

CHOUAÏAÏA.— Ouled-Snoussi, D. C. (La Slidia, P. E.).

 

 

 

 

 

 

145. AKERMA-GHERABA (1836-1841), 100 cavaliers, Agha des Douairs; 2 groupes :

 

 

AKERMA-GHERABA. — Ghoualize, D. C. (L’Hillil, M.); Gueraïra, D. C, (L’Hillil, P. E.).

 

 

GARBOUSSA. — Gueurboussa, D. C. (L’Hillil, M.),

 

 

 

 

 

 

 

 

146. MEKAHALIA (1836-1842), 200 cavaliers, Agha des Zméla. -

 

 

OULED-SIDI-BOUZID, AHL-EL-AMOR. — Aïne-el-Guetar, D. C. (L’Hillil, M.).;

 

 

ZGAIER. — Zgaier, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

ATBA, ABID-SEDRA. — Tahamda, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

147. OULED-AHMED, 50 cavaliers, Agha des Douairs, dite aussi AKERMA-CHERAGA. — Kiaba, D. C. ; Ouled-Addi, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

148. SAHARI (1836-1842), 50 cavaliers, Agha des Douairs. — Mina, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

149. MEHAL (1836-1842-1845) 50 cavaliers, Agha des Douairs, mais ne montaient à cheval que pour escorter le Bey. — Oued-el-Hamoul, D. C.; Oued-Djemaa, D. C. (Zemmora, M. et Oued-Djemera, centre M. C.).

 

 

 

 

 

 

 

 

150. OULED-SELAMA (1845), 100 cavaliers, Agha des, Zméla. — Ouled-Selama, D. C. (Renault, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

151. MAZOUNA (1842-1846). Ville, ancienne résidence du Beylik. Résidence du caïd turc des Mougraoua et d’un boulak-bachi, commandant de la place. Kouroughli et Mrabtines dans la ville et dans la banlieue.— KASBAH, BOU-MATA, OUED-MEZIANE, HEUDDA (villages), BOU-HALLOUFA, TAINERT, BOU-DELLOUL, devenus: Bou-Mata, D. C. ; Bou-Halloufa, D. C. ; Kasba-Mazouna, D. C. Renault, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

152. ZEMMORA (1841-1842-1843), fort et garnison de 2 seffari. Résidence du caïd turc des Flitta. — Zemmora, chef-lieu de C. M.

 

 

 

 

 

 

 

 

153. DOUAIR-FLITTA (1843-1845), 25 cavaliers.—Douair-Flitta, D. C. (L’Hillil, M.),

 

 

 

 

 

 

 

 

154. FLITTA-BOUALI (1843-1845), 6 cavaliers. — Ouled-Bouali, D. C. (L’Hillil, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

155. MASCARA (1835-1841). Ville forte, garnison de 3 seffari. Ancien chef-lieu du Beylik.- — Mascara, sous-préfecture, subdivision militaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

156. HACHEM, 2 000 cavaliers, Agha des Douair.

 

 

 HACHEM-CHERAGA (1842 à 1848), 5 groupes combattants :

 

 

HABOUCHA (1842-1843-1846). — Haboucha, D. C. (Cacherou, P. E.).

 

 

OULED-EL-ABBÈS (1842-1843-1848). — Oued-Haddad, D. C. partie (Cacherou, M.) (V. n° 235).

 

 

AHL-GHERISSE (1842-1843-1845). — Tirrennifine, D. C. (Cacherou, M.) ; Maoussa, D. C. (Mascara, M. et centre de Maoussa).

 

 

MEHAMID (1842-1843-1845). — Mhamid, D. C. (Cacherou, M.)

 

 

OULED-AÏSSA-BEN-EL-ABBÈS (1842-1843-1845). — Nesmoth, D. C. (Cacherou, M.).

 

 

 

 

 

HACHEM-GHERABA, 4 groupes :

 

 METCHATCHIL (1842-1843-1845). — Zellaga, D. C. ; Fekane, D. C. (Mascara, M. et centre d’Aïne-Fekane); Froha, D. C. (Mascara, M. ; Froha, centre).

 

 

OULED-ABBAD (1842-1843), fraction prépondérante dans le Makhezène des Hachem. — Guerdjoum, D. C. ; Melrir, D. C. (Mascara, M.).

 

 

OULED-ABD-EL-OUHAD (1842-1843). — Sidi-ben-Moussa, D.C. ; Aïne-Defla, D. C.; (Mascara, M.).

 

 

AHL-OUED-EL-HAMMAM (1842-1843). — Sidi-ben-Hanifa, D. C. Mascara, M ; El-Guetna (3), D. C. Mascara, M., Dublineau, P. E.).

 

 

HACHEM-ZOUA (MRABTINE) (1842-1843).— Ces 34 petites tribus étaient éparses dans chacune des tribus ci-dessus et sont devenues à la suite d’un cantonnement fait en 1868 : Makda, D. C. ; Beniana, D. C. (Mascara, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

157, TLEMCÈNE (4) (16 juin 1835, 13 janvier 1836-1842). — Place forte, garnison de 5 seffari actives ; 76 hommes ; artillerie ; nombreuse réserve de Turcs et de Kouloughli ; maison militaire de 2 caïds, l’un gouverneur de la ville, l’autre caïd de la montagne. — Tlemcen, sous-préfecture, subdivision militaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

158. OULED-RIAH (1842). — Ouled-Riah, D. C. (Remchi, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DANS LA RÉGION RELEVANT DU KHALIFAT DU BEY

 

 

 

 

 

 

 

159. BENI-FATEM (1842).— OULED-AFFIF, BENI-FATEM, OULED-SAYIDA, sbaïhia de l’Agha d’Alger; les autres fractions, azeliers du Khodjet el-khil. — Beni-Fatem, D. C. (Djendel, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

160. DOUI-HASSENI (1842), relevaient du Khodjet el-khil, sbaïhia des azels du NAHAR-OUASSEL.— Doui-Hasseni, S. I. (Teniet-el-Had, M. et Taza centre, partie).

 

 

 

 

 

 

 

 

161. OULED-KHELOUF (1842), fraction des BENI-MAÏDA (Voir n° 215). — Beni-Maïda, partie, S. I. (Teniet-el-Had, M.).

 

 

 

 

 

 

 

 

162. BENI-YAHIA ou ZMOUL ou ATTAF de l’OUED-ROUINA (1842). — Rouïna, D. C., partie (Rouïna, P. E. ; Saint-Cyprien-des-Attafs, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

163. OUZAGHERA ou ZMALA DE L’OUED-OUAGUENAI (1851), fraction des BENI-ZOUGZOUG (Voir n° 213).— Oued-Ouaguenay, D. C. (Braz, M.),

 

 

 

 

 

 

 

 

164. ABID (1842-1843). — AÏNE-DEFLA, MOKAHALIA, ABID-SEDRA.

 

 

 

 

 

 

 

 

165. FRAHILIA ou DEIRA DES SAHARI DU PONT-DU-CHÉLIF (1842-1843).

 

 

 

 

 

 

 

 

166. MOUHABBA ou ZMALA DE L’OUED-FODDA (1842-1843).

 

 

 

 

 

 

 

 

167. SBAHIA DU CHÉLIF ou HACHEM DU CHÉLIF (1842-1843).

Ces 4 groupes, formés d’éléments hétérogènes, étaient disséminés en chapelet le long du Chélif; ils ont été déplacés puis partagés en deux groupes compacts qui sont : Sbahia, D. C. (Affreville, P. E.) et Bouzehar, D. C. (Duperré, P. E.).

 

 

 

 

 

 

 

 

168. HACHEM DE L’OUED-DERDEUR (1842-1843), dite aussi HACHEM DU CHÉLIF. – Oued-Derdeur, D. C. (Aïne-Soltane, P. E.).

 

 

 

168bis. Ville de MILIANA (8 juin 1840). — Ancienne place forte, habitée par des Turcs et des Kouloughli. Résidence habituelle du Khalifa du Bey d’Ouharane. — Miliana, sous-préfecture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) L’aghalik français des douairs en 1849 compte un quatrième groupe makhezène, celui des Ouled-Abdallah venus aux français en 1842 lors de la soumission des Beni-Ameur de Sidi-bel-Abbès. Ce groupe est devenu : Ouled-Berkech, D. C. ; Aïne-Temouchent, M.

 

 

 

 

(2)Les Temaznia sont la descendance et les clients de Boutemzine el Moqrani, emporté par sa mère dans l’ouest, lors de l’assassinat de son père, Sid Ennaceur el Moqrani, sultan de la kataâ des Beni-Abbès, département de Conslantine (Voir n° 343)

 

 

 

(3) La famille de l’émir El-Hadj Abdelkader était réputée appartenir à cette tribu, où elle avait son installation principale.

 

 

 

(4) Le traité du Figuier avec les Douairs et Zméla livrait effectivement au Français Tlemcen, dont la citadelle (Mechouar) abritait leurs nouveaux alliés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45