Le proverbe dans les civilisations anciennes

30 09 2018

 

 

 

 

 

Aussi loin que l’on peut remonter dans le temps, le phénomène proverbial apparaît toujours comme une partie intégrante du langage de la plupart des peuples connus. L’Homme sait depuis toujours figer ses connaissances et ses expériences quotidiennes dans des formules simples, brèves et facilement mémorisables. Les proverbes reflètent d’une façon éclatante les mœurs, les coutumes et les caractères d’un peuple. On y trouve les souvenirs des événements passés, les noms des personnages historiques, l’écho des anciennes croyances religieuses, des anciennes pratiques et on y trouve également un aperçu fidèle sur la vie présente des gens, sur leur conscience collective…La Littérature gnomique est en effet un bon moyen de pénétrer l’univers symbolique et culturel des peuples. 

 

 

Dans les deux plus anciennes civilisations connues par l’écriture, la civilisation sumérienne et égyptienne, les proverbes circulaient déjà et faisaient l’objet de recueils et de citations qui traversaient tout le Proche-Orient: 

 

- La chienne dans sa hâte a mis bas des chiots aveugles. (VIe millénaire avant notre ère, attesté dans l’écriture cunéiforme) 

 

- Il n’a pas attrapé le renard, il lui est fait un carcan. 

 

 

 

Dans la civilisation égyptienne, on nommait le Sebayt (enseignement) ce que nous appelons proverbe: 

 

- Suis ton cœur, que ton visage brille durant le temps de ta vie. (Sagesse de Ptahotep, IIIe millénaire av. J. C. ).

 

- Le chef du troupeau est un animal comme les autres. (Sagesse d’Ani, IIe millénaire av. J. C.). 

 

- Un bon caractère est la protection de l’homme. (Sagesse d’Aménémopé, VIIIe siècle av. J. C.). 

 

 

 

Les Araméens et les Hébreux ont eux aussi connu les proverbes:   

 

- Le léopard ne salue pas la gazelle si ce n’est pour sucer son sang. (Paroles d’Ahiqar, VIe siècle av. J. C.). 

 

- Celui qui creuse une fosse y tombe. (Proverbe de Salomon, IVe siècle av. J. C.). 

 

-Le fer aiguise le fer, ainsi l’homme aiguise un autre homme. (Proverbe de Salomon). 

 

 

 

 

Chez les Grecs qui, comme les Latins d’ailleurs, sont redevables de plusieurs proverbes de Proche-Orient, on trouve les mots « gnômê » (grec ancien: pensée, sentence, opinion) et « paroemia » (instructions): 

Le proverbe avait chez les Grecs un tel prestige qu’on l’écrivait sur les monuments publics et sur les bornes au bord des routes pour instruire les voyageurs en marchant. Aristote, qui était un grand amateur des proverbes, développe même une théorie selon laquelle la civilisation se renouvelle infiniment. Le  »monde éternel est indestructible », dit-il, subit à l’issue de grands cycles stellaires, de grandes catastrophes cosmiques qui détruisent l’humanité par intervalles réguliers. Les survivants commencent un nouveau cycle de civilisation où les proverbes avec les mythes et autres opinions qui subsistent de l’ancienne sagesse philosophique perdues dans les cataclysmes, présentent une importance capitale.

 

 

Voici quelques proverbes grecs: 

 

- N’apprends pas le métier de potier sur une jar à vin. (Cité par Platon, Gorgias, 514e).

 

- On ne connait son ami qu’après avoir mangé beaucoup de sel avec lui. (Cité par Aristote, Ethique à Nicomaque).

 

- Le genou est plus proche que le mollet. ((Cité par Aristote, Ethique à Nicomaque: allusion à l’opposition des intérêts personnels et familiaux) .

 

 

 

 

 

Chez les Latins le mot ‘proverbium’ vient du latin classique et signifie « parole mise en avant » : 

 

- On ne peut à la fois souffler et avaler. (Plaute, Mostellaria, 791). 

 

- Il faut être vieux de bonne heure pour le rester longtemps. (Cicéron, De senectute).

 

- C’est dans l’arène que le gladiateur prend sa décision. (Sénèque, Epistulae ad Lucilium). 

 

 

 

 

Les Arabes ont également manifesté leur intérêt pour les proverbes. Du Coran à la poésie, du hadith à la prose en passant par la rhétorique, la grammaire, le proverbe a toujours eu une place de choix. On a même un proverbe sur le proverbe qui affirme: 

 

Les proverbes sont les lampes des paroles.

 

 

Voici à présent quelques exemples:

 

Et certes, Nous avons développé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d’exemples. Mais la plupart des gens s’obstinent à être mécréants!  (Voyage Nocturne – الاسراء – 89)

 

 A côté de la difficulté, est, certes une facilité! (L’ouverture – الانشراح – 6) 

 

- ….puis une fois que tu es décidé, confie-toi donc à Allah. (La famille d’Imran – آل عمران – 159)

 

Le croyant ne se fait mordre deux fois du même trou. (Hadith) 

 

La sincérité guide vers la charité et la charité guide vers le paradis. (Hadith). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45