Les communes d’Algérie 1903 / en ‘S’

29 06 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Saâdna: fraction du douar Zellatou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; bordj sur la route de Biskra à Touggourt, à 28 k. de Biskra ; 1,642 ind. ; oasis. 

 
 
 
 
 
Saf-Saf: village à 4 k. Nord-Est de Tlemcen, dép. Oran ; pos. et télégr. à Tlemcen ; 294 hab.; céréales, vigne (225 hect.), oliviers. 

 
 
 
 
 
Saf-Saf: village en création ; station chemin de fer Philippeville à Constantine ; à 10 k. de Philippeville, à 8 k. de Saint-Charles et à 5 k. de Damrémont. 

 
 
 
 
 
 
Saf-Saf: ferme à 15 k. de Philippeville et à 5 k. de la station de Saf-Saf. 

 
 
 
 
 
Sahari-Cheraga: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 1,692 ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-el-Attia: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 1,585 ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-Khobeizat: tribu et caïdat de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger; 837ind. 

 
 
 
 
 
Sahari-Ouled-Brahim: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép. Alger ; 3,581 ind., y compris la fraction des Ouled-Aïssa-el-Adhab. 

 
 
 
 
 
Sahel: douar de la commune de Meurad, arr. et dép. Alger; 9,308 hect.; 1,513 ind., 92 étrangers. 

 
 
 
 
 
Sahel: village indigène du douar Beni-Khelili, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger. 

 
 
 
 
 
Sahira: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép, de Constantine; 142 ind. 

 
 
 
 
 
Sahouria: village de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station chemin de fer Alger à Oran ; pos., télégr. à Perrégaux, à 6 k. ; école; 269 hab., dont 103 étrangers ; céréales, culture maraîchère, vigne (230 hect.), arbres 
fruitiers. 

 
 
 
 
 
Sahouria: douar de la commune mixte de La Mina, arr. de Mostaganem, dép. Oran ; 2,063 hect. ; 888 ind. ; près du village de Sahouria, à 5 k. de Perrégaux.; céréales. 

 
 
 
 
 
Saïda: chef-lieu de commune et de canton, arr. Mascara, à 71 k., dép. Oran, à 196 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier : pos., télégr., jus. de p., hôpital militaire, sous-intendance militaire, dépôt du 2° étrangers, garnison ; pop. : 6,866 hab. ; ville  5,117; franc. 2,193, esp. 1,530, isr. 354, ind. 2,159, marocains 497, divers 108 ; céréales (464 hect.), culture maraîchère (100 hect.), vigne (285 hect.), primeurs (40 hect.) ; arbres fruitiers ; marché important pour moutons, laines, grains et dattes; mine de plomb à 1 k. 800 Ouest, de la ville. Position géographique : longitude. 2° 10′ ; latitude, 34° 51′; altitude, 868 m. 

 
 
 
 
 
Saïda: nom d’une commune mixte dont le siège est à Saïda (ville) ; sup. : 496,000 hect. ; pop. : 30,140 hab. ; franc. 623, ind. 28,072, étrangers 1,379 ; céréales, vigne (1,374 hect.) ; exploitation de l’alfa ; élevage du bétail : 2,844 chevaux, 1,144 mulets, 9,146 bœufs, 130,000 moutons, et 62,000 chèvres ; mine de fer à Franchetti et à Beni-Mériarin, à 15 k. Nord de Saïda : mine de cuivre à Aïn-Sultan, à 23 k. Nord de Saïda ; mines de plomb à Douit-Thabet, à 2 k. Sud-Ouest, et à Embarka, à 29 k. ; sources d’eaux chaudes salines (45°), à 12 k. de Saïda, très renommées chez les ind. 

 
 
 
 
 
Saïdat: douar de la commune mixte de M’sila, à 11 k., arr. de Sétif, dép. Constantine, formé par la réunion des trois douars : El-Bribri, Ouled-Abd-el-Hack et Ouled – Matoug ; 3,288 hab. ; culture des céréales ; élevage de moutons et de juments très appréciées dans le Hodna ; plusieurs puits artésiens ; commerce de chevaux et moutons; exploitation du sel. Le chott du Hodna 
occupe une grande partie de ce douar. 

 
 
 
 
 
Saïd-Otba: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger; 1,834 ind.; oasis de 60,000 palmiers. 

 
 
 
 
 
Saïd-Ouled-Amor: tribu et cheïkhat indépendant de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub, de Batna), dép. Constantine; 1,241 ind. 

 
 
 
 
 
Saïghr: hameau indigène de la commune  de Coléa, à 2 k., dép. Alger, sur la route de Castiglione à Blida ; 98 hab. ; culture de la vigne (165 h.). 

 
 
 
 
 
Saint-Aimé (anc. nom : Djidiouïa): chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, dép. Oran, à 159 k. ; station chemin de fer Alger-Oran; à 33 k. de Relizane; pos., télégr.: pop. : 604 franc., 60 étrangers, 425 ind. ; terres d’alluvion, eau très abondante; céréales, vigne (44 hect.), orangers: élevage du bétail ; grotte à guano en exploitation. 

 
 
 
 
 
Saint-André: village de la commune de Mascara, à 3 k., dép. Oran; 670 hab., dont 305 esp. ; céréales, vigne (165 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-André-de-Mers-el-Kebir: village de la commune de Mers-el-Kebir, dont il est le ch.-l., situé à 1 k. de Mers-el-Kebir et à 7 k. d’Oran; pos., télégr.; pop. : 1,295 franc. 805 étrangers; céréales, vigne, culture maraîchère ; salaison de poissons. 

 
 
 
 
 
Saint-Antoine: village de la commune de Philippeville, à 6 k. ; pos., télégr. à Philippeville; pop. : 146 franc., 323 étrangers,522 ind.; terres d’alluvion propres à toutes les cultures; tabac, céréales, vigne (1,050 hect.), légumes, primeurs, fruits;, belles  prairies, oliviers, forêt de chênes-liège du Zéramna (3,600 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Arnaud: chef-lieu de commune, arr. Sétif, à 31 k., dép. Constantine, à 125 k.; station chemin de fer Constantine-Alger ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 387 franc., 157 étrangers, 153 isr., 4,552 ind. ; eau abondante ; céréales, élevage du bétail. 
 
Douars: Bou-Ref-Ref,Guelt-Zerga, Oued-Sareg. 

 
 
 
 
 Saint-Charles: chef-lieu de commune, arr. Philippeville, à 17 k., dép. Constantine, à 68 k. ; station chemin de fer Constantine à Philippeville ; télégr. à la gare, pos. à Robert-ville ; pop. : 228 franc., 101 étrangers, 2,480 ind. ; eau abondante ; céréales, riches pâturages, vigne (213 hect.), tabac; élevage : chevaux, moutons. 
 
Douar de la commune : Aïn-Ghorab, 247 ind. 

 
 
 
 
 
Saint-Charles: hameau de la commune de Boufarik, dèp. Alger, à 6 k. Ouest des (Quatre-Chemins et à 7 k. de Boufarik ; culture de la vigne. 

 
 
 
 
 
Saint-Cloud: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dèp. Oran, à 28 k. ; station eh. de fer Oran-Arzew ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 1,455 franc., 2,150 esp., 58 isr., 1,260 ind. ; céréales, vigne (4,650 hect.), vin très réputé, plantes oléagineuses ; élevage du bœuf et du mouton. 

 
 
 
 
 
Saint-Cloud-sur-Mer: hameau à 12 k. d’Alger, station chemin de fer sur routes Alger à Colèa. 

 
 
 
 
 
Saint-Cyprien-des -Attafs: village de la commune des Attafs, à 3 k., arr. Miliana, dép. Alger, à 170 k. ; station chemin de fer Alger-Oran ; à 39 k. d’Orléansville; télégr. à la gare, pos. aux Attafs ; 359 hab. : hôpital spécial pour les ind., fondé par le cardinal Lavigerie ; céréales et élevage du bétail ; à 1,500 m du village à Oued-Aïcha, carrière de grès dur à grain fin, de taille facile. 

 
 
 
 
 
Saint-Denis-du-Sig: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Oran, à 52 k. ; station eh. de fer Oran-Alger ; pos., télégr., jus. de p., hôpital civil : pop. de . la. ville : 7,140; 1,645 franc., 6,050 esp., 215 isr., 3,650 ind. : terres très fertiles irriguées par le réservoir dit : des Cheurfas, à 20 k., contenant 34 millions de mètres cubes d’eau ; céréales, vigne (431 hect.), tabac, lin; 
culture des primeurs : haricots verts, pommes de terre ; arbres fruitiers : orangers 8,000, mandariniers 4;000, amandiers 3,000, grenadiers 50,000, pommes, poires; oliviers; fabriques d’huile. 

 
 
 
 
 
Saint-Donat: village de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 17 k., dép. de Constantine, à 97 k.; gare chemin de fer Alger-Constantine ; pos., télégr.: pop.: 117 franc., 400 ind.; terrain argilo-sabloneux ; céréales; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Saint-Eugène: village aux portes d’Oran, desservi par les tramways électriques ; hippodrome de la Société hippique d’Oran ; vélodrome; quartier industriel. 

 
 
 
 
 Saint-Eugène: ferme à 14 k. de Batna, dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Saint-Eugène: chef-lieu de commune, à 3 k. d’Alger, sur le bord de la mer; village formé par une agglomération de villas, sert de lieu de plaisance et villégiature ; pos., télégr. ; en communication avec Alger, par le chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa, qui traverse le villiga dans toute sa longueur ; pop. 4,900 hab.; franc. 2,014, naturalisés 295, isr. 585, esp. 798, ita. 393, ind. 602, divers 192, pop. flottante 146; culture de la vigne (132 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Ferdinand: chef-lieu de commune, à 7 k. de Douera, arr. et dép. Alger, à 24 k. ; pos., télégr. à Douera ; pop. : franc. 175, esp. 352, divers 181 ; céréales, vigne (356 hect.), tabac, forêt de chênes-liège, fourrages, pommes de terre printannières. 

 
 
 
 
 
Saint-Georges: hameau de la commune de Sidi-Chami, dép. Oran ; à 11 k. Sud-Est d’Oran, entre Saint-Rémi et Sidi-Chami ; vigne (125 hect.). 

 
 
 
 
 Saint-Hippolyte: hameau à 4 k. de Mascara, dép. Oran : pos., télégr. à Mascara ; 239 hab. ; céréales, vigne (95 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Jean-Baptiste: fermes, à 7 k. d’Oran ; 8 hab. ; pos. à Oran. 

 
 
 
 
 
Saint-Jérôme: hameau de la commune de Mers-el-Kebir, à 3 k., dép. Oran, à 5 k. ; pos., télégr. à Saint-André ; 86 hab. ; céréales, culture maraîchère, vigne. 

 
 
 
 
 
Saint-Joseph: village de la commune mixte de Beni-Salah, dont il est le siège, à 16 k. de Duvivier et à 42 k. de Bone ; station chemin de fer Bône-Tunis : télégr. à la gare, pos. à Mondovi ; 363 hab. ; céréales, tabac, olivettes, vigne, forêts importantes ; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Saint-Jules: faubourg de la ville de Mostaganem, dép. Oran. 

 
 
 
 
 
Saint-Jules: hameau de la commune de Douéra, à 2 k. Nord-Ouest des Quatre-Chemins et à 29 k. d’Alger ; pos. à Douera. 

 
 
 
 
 
Saint-Leu: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 52 k. ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier ; pos., télégr. ; pop. : 735 franc., 1,075 esp., 3,367 ind.; céréales, vigne (1,825 hect.), arbres fruitiers, culture maraîchère ; climat très sain, vue splendide. 
 
Douars: Hamyan, Bethioua. 

 
 
 
 
 
Saint-Louis: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 26 k. ; gare la plus proche : Saint-Cloud, à 20 k. ; pos., télégr. ; pop.: 538 franc., 562 esp., 1,270 ind. ; terres fertiles ; céréales, vigne (1,280 hect.) ; vin très estimé. 

Douar de la commune : Toumiat. 

 
 
 
 
 Saint-Louis-du-Filfila: village de la commune de Philippeville, à 30 k., dép. Constantine, près des carrières de marbre du Filfila. 

 
 
 
 
 
Saint-Lucien: nom d’une commune mixte, arr. et dép. Oran, partie canton Sainte-Barbe-du-Tlélat, partie canton Saint-Denis-du-Sig ; sup. : 125,358 hect. : pop. : 24,487 hab. ; franc. 718, étrangers 782, isr. 31, ind., 22,956; terres argilo-calcaires ; céréales, vigne (1,550 hect.), oliviers : forêt de Mouley-Ismaël (8,358 hect.); élevage: 660 mulets, 1,676 chevaux, 3,695 bœufs, 25,256 
moutons, 20,425 chèvres; minoteries. 

 
 
 
 
 
Saint-Lucien: village et chef-lieu de la commune mixte du même nom, à 32 k. d’Oran ; station chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen ; pop. : 345 franc., 344 esp., 163 ind. ; céréales, vigne, oliviers ; carrière de pierre tendre. 

 
 
 
 
 
Saint-Marcial: hameau de la commune des Attafs, arr. Miliana, dép. Alger ; école. 

 
 
 
 
 Saint-Maur (anc. nom : Tamzoura): chef-lieu de commune, dép. Oran, à 38 k. ; distant de Sainte-Barbe-du-Tlélat de 28 k. ; pos., télégr. ; pop. : 260 franc., 365 esp., 35 isr., 3,850 ind. ; céréales, vigne (820 hect.) ; élevage du bétail ; lagunes d’où on extrait un sel de bonne qualité ; ruines romaines à Arbal. 
 
Douars: Meftah, Sidi-Ghalem. 

 
 
 
 
 Saint-Maurice: hameau de la commune de Coléa, à 2 k. ; gare la plus proche : Coléa ; pos., télégr. à Coléa: 68 hab.: culture de la vigne (95 hect.). 

 
 
 
 
 
Saint-Paul: station chemin de fer Bône-Tunis, à 16 k. de Bône, dans la commune de Mondovi, à 8 k. ; fermes importantes; culture de la vigne; tramway de Saint-Paul à Randon. 

 
 
 
 
 
Saint-Pierre: faubourg de la ville de Constantine, à 3 k. 

 
 
 
 
 
Saint-Pierre- Saint – Paul: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 36 k. ; gare la plus proche : Réghaïa, à 7 k. ; télégr.  municipal, pos. à Réghaïa; pop. : franc. 207, ind. 5,408, esp. 149; pop. agglomérée de Saint-Pierre, 98 hab.; de Saint-Paul, 60 hab. ; céréales, vigne (380 hect.), pâturages ; élevage du bétail ; fermes importantes. 
 
Douar : Bou-Zegza. 

 
 
 
 
 
Saint-Rémy: village à 8 k. Sud-Est d’Oran, de la commune de Sidi-Chami, dép. Oran ; vigne (300 hect.). 

 
 
 
 
 
Sainte-Anne: joli village qui s’étend de la ville de Bône au pied de l’Edough ; but de promenade ; nombreuses villas ; entrepôt de tabacs. 

 
 
 
 
 
Sainte-Adélaïde: hameau de la commune de Legrand, à 16 k., dép. Oran ; à 12 k. Est de Saint-Cloud et à 41k. d’Oran; pop.: 115 franc., 90 esp., 300 ind-.; vigne (310 hect.). 

 
 
 
 
 Saint-Amélie: village de la commune de Douera, à 6 k. ; gare la plus proche : Alger, à 29 k. ; pos., télégr. à Mahelma ; pop. 160 franc., 125 étrangers, 610 ind.; céréales, tabac, vigne (225 hect.). 

 
 
 
 
 
Sainte-Barbe-du-Tlélat: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Oran, à 26 k.; station chemin de fer Alger-Oran et bifurcation ligne de Tlemcen ; pos., télégr., jus. de p.; pop.: vil. 1,446 ; 690 franc., 1,125 esp., 2,125 ind.; terres d’excellente 
qualité, en partie irrigables, grâce à un barrage construit sur la rivière le Tlélat, et contenant 800,000 mètres cubes d’eau ; céréales, vigne (852 hect.); exploitation de l’alfa. 

Douars : Tenazet, Toumiat. 

 
 
 
 
 
Sainte-Cécile: hameau de la commune de Clauzel, arr. Guelma, dép. Constantine ; gare la plus proche : Medjez-Amar ; sur la route de Guelma à Oued-Zenati. 

 
 
 
 
 
Sainte-Clotilde: hameau de la commune de Mers-el-Kebir, à moitié chemin entre Oran et Mers-el-Kebir ; pos., télégr. à Saint-André ; 266 hab., dont 89 franc. ; céréales, vigne, culture maraîchère ; nombreuses villas dominant la rade de Mers-el-Kebir. 

 
 
 
 
 
Sainte-Croix-de-l’Edough: centre industriel forestier de la commune  de Bugeaud, arr. Bône, dép. Constantine ; à 1 k 500 de Bugeaud et à 15 k. de Bône ; 135 hab. ; siège de la Société anonyme des lièges de l’Edough. 

 
 
 
 
 Sainte-Léonie: village de la commune  d’Arzew, à 6 k. Sud-Ouest et à 37 k. d’Oran ; station ch. de fer Oran à Arzew ; pos., télégr. à Arzew ; pop. : 115 franc., 330 esp., 55 ind. ; vigne (240 hect.), vin renommé, céréales ; fabrication de crin végétal. 

 
 
 
 
 Sainte-marguerite: vaste domaine, à 4 k. de Boufarik, dép. Alger ; céréales, vigne, mais plus particulièrement culture de plantes à essences : géraniums,bigaradiers ou orangers amers pour la production de l’essence de néroli et de l’eau de fleur d’oranger ; des cassilliers produisant la cassie, petite fleur d’un jaune d’or, très employée en parfumerie ; usine importante pour la distillation des essences. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie: fermes de la commune du Khroubs, à 5 k., arr. et dép. de Constantine. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie: fermes à 8 k. de Saint-Denis-du-Sig, dép. Oran ; pos. à Saint-Denis-du-Sig; 10 hab. 

 
 
 
 
 
Sainte-Marie-du-Corso: hameau de la commune de l’Alma, dép. Alger ; gare la plus proche : Corso-Tahtani ; 24 hab. 

 
 
 
 
 
Sainte-Monique: hameau du village de Saint-Cyprien-des-Attafs, à 6 k., et à 20 k. d’Oued-Fodda, dép. Alger ; pos., télégr à Saint-Cyprien ; 186 hab. ; céréales, légumes, un peu de vigne. 

 
 
 
 
 
Sainte-Wilhelmine: hameau de la commune du Col-des-Oliviers, arr. Philippeville, dép. Constantine ; gare la plus proche : Col-des-Oliviers, à 2 k. ; pos., télégr. à El-Arrouch, à 15 k. ; 177 hab. ; céréales, fourrages, un peu de vigne ; élevage du bétail. 

 
 
 
 
 
Sakamodi: centre industriel de la commune de l’Arba, dép. Alger, sur la route nationale d’Alger à Bou-Saàda ; à 19 k. de l’Arba et à 53 k. d’Alger ; exploitation très active d’une mine de zinc (blende avec un peu de calamine); 129 ind., 118 eur. 

 
 
 
 
 
Sakra: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; à 10 k. de Saint-Arnaud; 9,085 hect. ; 2,955 ind. ; céréales ; élevage : chevaux et moutons. 

 
 
 
 
 
Salah-Bey: village à 6 k. de Constantine : pos., télégr. à Constantine ; pays boisé, ombreux et plein de fraîcheur ; joli but de promenade ; sources alcalines carbonatées de 27° à 35°, donnant un débit de 2,500 litres à l’heure. 

 
 
 
 
 
Salamandre (La): hameau de la commune de Mazagran, arr. Mostaganem, dép. Oran : à 3 k. Sud-Ouest dé Mostaganem ; 122 hab. se livrant tous à la pèche. 

 
 
 
 
 
Salines (Les): hameau, à 13 k. de Relizane et à 20 k. de Saint-Aimé ; station chemin de fer Alger à Oran ; télégr. à la gare ; 77 hab.; exploitation du lac salé de Bou-Ziane (1,720 hect.). 

 
 
 
 
 
Salines d’Arzew: lac salé de 4,000 hect., à 13 k. Sud d’Arzew et à 14 k. de Saint-Leu ; salines des servies par un chemin de fer aboutissant au port d’Arzew. 

 
 
 
 
 
Sanza: mine d’antimoine, à 26 k. Nord 43° Ouest d’Aïn-Beïda, dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Saoula: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; à 3 k. de Birkadem et à 15 k. d’Alger ; télégr. municipal, pos. à Birkadem; pop. : franc. 360, ind. 749, esp. 241 ; terre fertile, eau abondante ; céréales, vigne (409 hect.), culture maraîchère, fruits; minoterie importante. 

 
 
 
 
 
Saraf: douar de la commune de Fedj-M’zala, à 35 k., arr. et dép. Constantine ; 5,762 hect. ; 2,090 ind. ; céréales ; élevage : bœufs, moutons. 

 
 
 
 
 
Sareg: village indigène de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 14 k., arr. et dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Satha: fraction indigène de la commune de Nechmeya, arr. Bône, dép. Constantine ; à 35 k. de Mondovi. 

 
 
 
 
 
Saules (Les): hameau de la commune mixte de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; à 66 k. de Géryville et à 48 k. de  Kralfallah. 

 
 
 
 
 
Sba-Chioukh: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran; à 15 k. de Montagnac; 3,892 hect. ; 1,277 ind., 30 eur. ; céréales; élevage : bœufs, chevaux, moutons et chèvres. 

 
 
 
 
 
Sbabïa: douar de la commune d’Affreville, arr. Miliana, dép. Alger : 5,562 hect. ; 1,887 ind. 

 
 
 
 
 
Sbikha (V. Oued-Sbikha). 

 
 
 
 
 
Sbikra: salines très importantes, à 16 k. Est-Sud-Est de Khenchela, arr. Batna dép. Constantine. 

 
 
 
 
 
Sbir: fermes de la commune de Guettar-el-Aïch, arr. et dép. Constantine, à 9 k. de Constantine. 
 
 
 
 
Schttet: village indigène de la commune mixte  de Laghouat, dép. Alger; école.

 
 
Seba: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 48 k. de Saint-Joseph ; 11,727 hect.; 1,310 ind.; céréales, tabac, oliviers, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 
 
Sebaoun-el-Kedim: douar de la commune de Rébeval, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 506 hect. ; 544 ind.

 
 
Sebdou: chef-lieu d’une commune mixte, arr. Tlemcen, dép. Oran ; a 38 k. Sud de Tlemcen, gare la plus proche, et à 182 k. d’Oran; poste militaire ; pos.,télég., jus. de p., hôpital militaire ; pop. du vil. 617 hab.; pop. de la c. 15,650 hab. dont 14,320
ind. ; sup. 96,906 hect. ; céréales, vigne (82 hect.), oliviers ; exploitation de l’alfa ; grand élevage du Bétail. La c. nourrit 453 chevaux, 2,458 boeufs, 16,194 moutons, 17,338 chèvres ; marché très important pour les moutons ; commerce de laines ; belle forêt de chênes-liège à Agfir.

 
 
Sebdou: douar de la commune mixte du même nom, arr. de Tlemcen, dép. Oran; à. 10 k. de Sebdou; 22,925 hect.; 2,585 ind., 13 eur. ; céréales, élevage du bétail.

 
 
Sebkha: section de la commune mixte des Rhira (tribu des Righas-Guebala), arr. Sétif, dép. Constantine ; à 25 k. de Colbert ; 16,500 hect.; 4,348 ind.; céréales ; élevage : bœufs et chevaux : lacs salés.

 
 
Sebkba: tribu de la commune mixte de Beni-Mansour, dép. Alger; à 15k. de la gare de Maillot ; 11,020 hect.; 2,810 ind. ; territoire couvert de forêts de pins ; oliviers ; salines importantes.

 
 
Sebkha (La): grand lac salé, près de Misserghin, dép. d’Oran ; 32,000 hect. ; salines louées par l’Etat.

 
 
Seddaoua: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 15 k. de Cassaigne et à 40 k. de la gare d’Aïn-Tédelès ; 11,207 hect.; 2,994 ind. ; céréales, figuiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Seddouk: village de la commune mixte  d’Akbou, à 19 k., arr. Bougie, à 55 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Takriets, à 9 k. ; télégr. municipal, pos. à Sidi-Aïeh ; 498 hab.; céréales, un peu de vigne, figuiers et oliviers en grande quantité ; fabriques d’huile d’olives sur fine et huile kabyle ; production : 300,000 kilos environ.

 
 
Seddouk-ou-Fella: fraction du douar Amalou, commune mixte d’Akbou, à 24 k., arr. Bougie, dép. Constantine.

 
 
Sedjar-el-Foukani: fermes de la commune de Guettar-el-Aïch, dép. Constantine ; à 20 k. d’Oued-Ath-ménia ; céréales.

 
 
Sedjerara: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran ; à 10 k. de la gare d’Oued-Melah ; 10,382 hect.; 3,373 ind. ; céréales, figuiers.

 
 
Sedka-Ouadhia: douar de la commune mixte de Fort-National, à 20 k. environ, arr. de Tizi-Ouzou, dép. d’Alger ; 3,240 hect. ; 4,893 ind. ; écoles des Pères-Blancs et Sœurs blanches aux villages de Taourirt-Abdallah et Aït-Abdelkhrim ; oliviers, figuiers, vigne..

 
 
Sedrata: commune mixte, arr. et dép. Constantine ; sup. 158,691 hect. ; pop. 305 eur., 27,348 ind.; céréales, un peu de vigne ; arbres fruitiers : 10,000 grenadiers, 5,000 figuiers, 5,500 autres arbres; forêts; élevage du bétail : 2,550 chevaux, 2,084 mulets, 10,032 bœufs, 96,395 moutons, 19,375 chèvres; mine de cuivre à Azel-bou-Saâd-Allah, à 18 k. Ouest du village de Sedrata ; mines de zinc à Coudiat-Talada, à 12 k. Sud-Est, dans le douar Maïda ; mine de bitume au Djebel-el-Mouïda.
 
 
 
 
Sedrata: village, chef-lieu de la commune mixte du même nom ; à 64 k. de Guelma et à 45 k. d’Aïn-Belda ; gare la plus proche : M’daouroueh, à 28 k. ; pop. 422 hab., dont 135 franç.; climat tempéré, sol fertile; céréales, élevage du mouton ; carrière de calcaire à 1 k. du village.
 
 
 
 
Sefalou: arrêt chemin de fer Mostaganem à Tiaret, dans le douar Takdempt, à 20 k. de Tiaret; prise d’eau ; pas d’agglomération.

 
 
Sefla: nom d’une commune mixte, arr. Guelma, dép. Constantine, dont le siège et au village de Laverdure ; sup, 112,825 hect.; pop. 1,015 eur., 36,560 ind. ; céréales, vigne (330 hect.), fruits de toute sorte ; forêt de chênes-liège dans le douar Ouled-Bechiack; élevage: 1,727 chevaux, 1,069 mulets, 19,698 bœufs, 46,232 moutons, 4,867 chèvres. Source d’eau saline chlorurée sodique du Hammam-N ‘Bails-Nador, à 18 k. de Villars et à 24 k. Sud-Est de Guelma; mine de zinc, dite du Nador, dans le douar Sfahli, exploitée par la Société de la Vieille-Tontagne.

 
 
Seflane: douar de la commune mixte  d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine, à 20 k. de N’gaous ; 17,475 hect. ; 2,055 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, moutons.

 
 
Sefssifa: caravansérail sur la route de Saïda à Géryville, à 103 k. de Saïda, à 20 k. d’El-Maï et à 66 k. de Géryville; sources nombreuses.

 
 
Seggana: cheïkhat indépendant de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine, sur la route de Barika à Batna, à 24 k. de Barika et à 58 k. de Batna; 28,023 hect.; 1,479 ind.

 
 
Sekrine: fraction de tribu de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine; à 15 k. de Golbert ; 2,702 ind. ; céréales ; élevage : chevaux, moutons, chèvres.

 
 
Selalha: cheïkhat de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine ; 33,484 hect.; 2,258 ind.

 
 
Selamat: tribu et caïdat de la commune indigène de Bou-Saàda, annexe de Sidi-Aïssa (sub. de Médéa), dép. Alger; 2,671 ind.

 
 
Selassel: fermes européennes, dans le douar Guettara, commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine ; à 15 k. de la gare de Bizot et à 70 k. d’El-Milia; 8 hab. ; céréales, sorgho, maïs ; élevage du bétail ; moulin à farine important.

 
 
Selatna: douar de la commune mixte  des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 55 k. de Medjana et de Bordj-bou-Arréridj ; 7,165 hect. ; 1,745 ind. ; céréales, forêts, alfa.

 
 
Selib-Taya: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, à 30 k., dép. Constantine; 3,304 hect.; 2,245 ind., y compris la pop. du douar Taya; céréales, oliviers.

 
 
Selim: fraction du douar des Garets, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constanline ; à 18 k. d’El-Kseur.

 
 
Sellaoua-Announa: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Gonstantine ; à 20 k. d’Aïn-Amara et à 15 k. de la gare d’Oued-Zenati : 11,215 hect. ; 4,095 ind.; céréales, oliviers, arbres fruitiers; élevage: chevaux, bœufs, moutons.

 
 
Selman: douar de la commune mixte de M’sila, à 25 k., arr. Sélif, dép. Constantine; 3,358 hect.; 1,165 ind.; culture : blé, orge ; élevage du bétail ; climat insalubre.

 
 
Selouana: fraction de la tribu Ihadjadjane, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 15 k. d’El-Kseur.

 
 
Semaoune: village indigène du douar Beni-Oughlis, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine; à 27 k. d’El-Kseur; école.

 
 
Semaoune: fraction de la tribu de Tamazrit, commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 11 k. d’El-Kseur et à 38 k. de Bougie.

 
 
Sendane: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 741 ind.

 
 
Senhadja: section de la commune mixte de Palestro, arr. et dép. Alger ; à 5 k. de Thiers, sur la rive gauche de l’Isser ; 5,975 hect. ; 2,955 ind. ; céréales, vigne.

 
 
Senhadja: centre forestier de la commune mixte de l’Edough, arr. Bône, dép. Constantine ; à 20 k. de Jemmapes. et à 55 k. de Philippeville. 
 
 
 
 
Senhadja: fraction du douar Chiebna, commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine; à 20 k. d’Aïn-Mokra.

 
 
Senia (La): chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 7 k. ; station chemin de fer Oran-Alger, embranchement pour Aïn-Temouchent ; télégr. à la gare, pos. à Oran ; pop. : vil. 1,055; 172 franc., 1,140 esp., 296 ind. ; céréales, vigne (1,200 hect.),
fruits, culture maraîchère, primeurs ; élevage du bétail.

 
 
Seraghna: hameau de la commune de Zeraïa, dép. Constantine; à 16 k. de Mila ; pos., télégr. à Redjas-el-Ferada ; 18 franc.; céréales, un peu de vigne.

 
 
Serdj-el-Ghoul: section de la commune mixte de Takitount (tribu des Babor), arr. Bougie, dép. Constantine; à 17 k. de Périgotville et à 44 k. de la gare de Sétif; 5,432 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; forêt de chênes-verts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Serdoun (ancienne tribu des Ouled-Si-Ameur): douar de la commune mixte d’Aumale, à 25 k., dép. Alger; 17,154 hect. : 1,774 ind. ; blé, orge ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 
 
Serhana: fraction de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,547 ind.

 
 
Seriana: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 339 ind.; oasis du Zab-Chergui, à 17 k. Nord-Est de Biskra.

 
 
Seriana (V. Pasteur, nom nouveau) .

 
 
Serkadji: ferme de la commune de Bouïnan, arr. et dép. Alger; à 4 k. de Bouïnan ; culture de la vigne.

 
 
Serraouïa: douar de la commune d’Aïn-Tinn, arr. et dép. Constantine, à 60 k.; 3,034 hect. ; 3,666 ind.

 
 
Sétif: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Constantine, à 1,096 m d’altitude, dans une plaine vaste et fertile, à 156 k. de Constantine et à 308 k. d’Alger; gare chemin de fer Alger à Constantine; pos., télégr., sous-préf., trib. de 1re instance, jus. de p., sub. militaire, hôpital militaire, station d’étalons pour la remonte; population totale : 15,419 hab. ; ville 9,282 ; franc. 2,993, naturalisés 120, isr. 1,601, ita. 310, esp. 151, ind. 10,041, divers 203 ; cultures : blé dur (9,500 hect.), orge (5,000 hect.), maïs (100 hect.), vigne (85 hect.), plantes fourragères, prairies et herbages (800 hect.), culture maraîchère : 300 hect. pommes de terre ; arbres fruitiers, mûriers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, mulets; marché très important où s’établissent les cours
de toutes les marchandises de la région : grains, laines, peaux, moutons.

 
 
Sétif (Arr. de): La région de Sétif est le pays classique des céréales (blé dur), la Beauce d’Afrique; des plaines élevées et froides
s’étendent à perte de vue ; la terre y est. très fertile. Dans les hautes plaines, climat chaud en été et froid en hiver ; neige fréquente, gelées de printemps nuisibles aux arbres fruitiers et à la vigne ; élevage du bétail très développé. Au Sud, le Iiodna, renommé pour ses chevaux. Gisements de phosphates à Tocqueville, Mahala, Djebel-M’zita, Bordj-R’dir, Mansourah. Mines de zinc nombreuses : Kef-Semmah, à 32 k. Ouest 23° Nord ; Djebel-Anini, à 24 k. Ouest 35° Nord ; Djebel-Zdim, à 20 k. Sud-Ouest ; Djebel-Youssef, à 22 k. Sud 28° Est : Oued-Soubella, à 55 k. Sud 26° Ouest ; Bou-Thaleb, à 53 k. Sud 20° Ouest.

 
 
Seyaras: fermes de la commune de Sidi-Chami, situées entre la route d’Oran à Sidi-bel-Abbès et la route d’Oran à Mostaganem ; vigne (230 hect.).

 
 
Sfafah: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 40 k. de Clinchant, près du vil. de Sahouria ; 2,964 hect. ; 1,538 ind.; céréales.

 
 
Sfahli: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 35 k. de Laverdure ; 10,721 hect.; 4,505 ind., 48 eur. ; céréales; élevage : bœufs, moutons ; mine de zinc du Nador.

 
 
 
Sferdjla: douar de la commune de Condé-Smendou, à 15 k., arr. et dép. Constantine ; 5,583 hect. ; 2,711 ind.

 
 
Sfisef: douar, dont le territoire a été réparti : commune de Mercier-La-combe, 4,606 hect., 630 ind., 115 eur. ; commune mixte de La Mékerra, 11,881 hect., 2,505 ind., 40 eur. ; à 40 k. de Sidi-bel-Abbès ; céréales ; térébinthes.

 
 
Sfisfa: fraction du douar Arb-Estahia, commune de Robertville, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 14 k. d’El-Arrouch.

 
 
Sfisfa: fraction du douar Beni-Ouelban, commune mixte de Collo, arr. Philippeville, à 20 k., dép. Constantine.

 
 
Sfissifa: poste militaire de la tribu des Derraga-Cheraga, commune mixte et cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
Sid-el-Fodhil: douar de la commune de Blida, arr. et dép. Alger ; 5,329 hect. ; 4,295 ind.

 
 
Sid-el-Kebir: douar de la commune de Blida, arr. et dép. Alger ; 4,926 hect. ; 3,570 ind. ; cimetière et zaouïa de Sidi-el-Kebir, but de pèlerinage très suivi ; carrière de calcaire.

 
 
Sitler: ferme, à 8 k. de Philippeville, dép. Constantine.

 
 
Sidi-Abdelli: hameau de la commune du Pont-de-l’Isser, arr. Tlemcen., dép. Oran ; 49 hab.

 
 
Sidi-Abdelmelek: douar, dont le territoire a été réparti : commune de Grarem, 3,113 hect., 3,762 ind.; commune mixte d’El-Milia, 1,677 ind.; forêt de chênes-liège de Mouïa.

 
 
Sidi-Abid: douar de la commune indigène de Tébessa, à 90 k. (sub. de Batna), Dép. de Constantine. Ce douar est organisé en un cheïkhat dit de Guentis. (V. Guentis).

 
 
Sidi-Adjel: caravansérail sur la route de Boghar à Aflou, à 12 k. de Chabbounia et à 34 k. de Chellala.

 
 
Sidi-Aïa: hameau indigène de la commune de Birmandreïs, à 1 k. 500, dép. Alger.

 
 
Sidi-Aïch: village de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine, et chef-lieu de la commune ; à 47 k. de Beni-Mansour et à 42 k. de Bougie ; station chemin de fer Beni-Mansour à Bougie; pos., télégr.; pop. 530 hab., dont 69 étrangers; pays boisé ; 5,800 hect.. de forêts de chênes-liège et chênes-verts ; oliviers, figuiers en quantité ; céréales, vigne (50 hect.), exploitation de l’écorce à tan ; fabriques d’huile surfine et huile kabyle, produisant. 600,000 kilog. ; marché très important.

 
 
Sidi-Aïd: halte du chemin de fer Alger-Oran, à 33 k. d’Alger et à 4 k. de Boufarik; pas d’agglomération; culture de la vigne.

 
 
Sidi-Aïssa: annexe militaire de la commune indigène de Bou-Saàda (sub. de Mèdéa), dép. Alger ; sup. 263,869 hect. ; pop. 24,767 hab. ; céréales, culture du palmier(1,152); l’élevage des moutons et des chèvres constitue la principale ressource ; l’annexe nourrit 2,178 chevaux, 3,632 bœufs, 165,167 moutons, 25,327 chèvres, 3,698 chameaux; commerce de laines, peaux ; Sidi-Aïssa, le chef-l. de l’annexe, est un bordj avec caravansérail, à 35 k. d’Aumale, sur la route d’Aumale à Bou-Saàda ; télégr. militaire ; 82 hab.; poste militaire.

 
 
Sidi-Ali: fermes de la commune d’Assi-bou-Nif, arr. et dép. Oran ; à 2 k. d’Assi-bou-Nif et à 15 k. de Saint-Cloud, gare la plus proche ; vigne (110 hect.), vin réputé.

 
 
Sidi-Ali: caravansérail sur la route de Tiaret à Ammi-Moussa, dép. Oran ; à 27 k. de Tiaret.

 
 
 
Sïdi-Ali-ben-Amar (V. Aïn-Sorb).

 
 
Sidi-AIi-ben-Brahim: village indigène du douar des Zarouria, commune mixte de Souk-Ahras, à 18 k., arr. Guelma, dép. Constantine. 
 
 
 
 
Sidi-AIi-bou-Hamoud: douar de la commune d’Aïn-Khial, arr. et dép. Oran ; 9,057 hect.; 2,451 ind., 600 eur.

 
 
Sidi-Ali-bou-Nab: douar dont le territoire est reparti : commune du Camp-du-Maréchal, 2,602 hect., 2,975 ind.; commune de Mirabeau, 557 hect., 816 ind.

 
 
Sidi-Ali-Cherif: douar de la commune mixte de Saint-Lucien, arr. et dép. Oran ; 2,937 hect. ; 905 ind.

 
 
Sidi-Amrane: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 524 ind.

 
 
Sidi-Aoun: fraction et cheïkhat de la tribu des Ouled-Saoud, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued (sub. de Batna), dép. Constantine ; 365 ind.; oasis de l’Oued-Souf, à 16 k. d’El-Oued.

 
 
Sidi-Bader: station chemin de fer Bône à Tunis, à 8 k. de Tarja, à 16 k. d’Oued-Mougras et à 17 k. de Souk-Ahras, dans le douar Ouïllen.

 
 
Sidi-Bakhti: douar dont le territoire est réparti : commune de Bou-Tlélis, 204 ind., 19 eur. ;c. d’Er-Rahel, 9,200 hect., 878 ind., 106 eur. ; commune de Rio-Salado, 8,530 hect., 1,099 ind., 128 eur.

 
 
Sidi-Bakhti: fermes de la commune de Bou-Tlélis, à 4 k., dép. Oran ; arrêt chemin de fer Oran-Aïn-Temouchent ; 231 hab., dont 166 esp. ; céréales, vigne; sources abondantes.

 
 
Sidi-bel-Aïd: village indigène de la commune de Mila, à 17 k., arr. et dép. Constanline.

 
 
Sidi-bel-Abbès: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Oran ; à 87 k. de Tlemcen, à 52 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat et à 78 k. d’Oran ; station ch. de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen; sous-préf., tribunal de 1re instance, jus. de p., comice agricole,  pos., télégr.; pop. totale : 25,901 hab.; ville 21,265; franc. 5,058, naturalisés 1,536, esp. 10,756, isr. 813, marocains 577, ita. 454,
divers 760, ind. 5,947 ; commerce important : céréales, alfa, bestiaux, écorces à tan, charbon de bois ; cultures : céréales, arbres fruitiers, vigne (2,850 hect.) ; belles plantations de mûriers et platanes ; élevage du bétail ; minoteries, briqueteries, brasseries. 
 
Douar de la commune: Amarna, 367 ind.

 
 
Sidi-bel-Abbès (Arr. de): Pays par excellence de la culture des céréales (blé tendre): en dehors des céréales et de la vigne (14,241 hect.), le bétail, l’olivier, les arbres fruitiers et l’industrie de l’alfa sont les ressources du pays ; eau abondante ; carrière de pierre à bâtir à Tenira, carrière de gypse à Tessala.

 
 
Sidi-bel-Keir: fermes, à 2 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat, dép. Oran.

 
 
Sidi-ben-Banéfla: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran desservi par la gare de Bou-Hanéfia, qui est sur son territoire ; 27,514 hect. ; 3,098 ind., 98 eur. ; céréales ; carrières de marbre de couleur.

 
 
Sidi-ben-Moussa: douar de la commune mixte de Mascara, arr. Mascara, dép. Oran ; à 10 k. de la station de Froha ; 6,714 hect. ; 2,786 ind., 23 eur. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-ben-Nour: hameau ind.  à 2 k. 800 de Bouzaréa, au point culminant de la montagne ; batterie d’artillerie commandant la
rade d’Alger.

 
 
Sidi-bou-Adda: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, arr. et dép. Oran ; à 10 k. d’Aïn-Temouchent, sur la route de Beni-Saf ; 12,805 hect. ; 2,106 ind., 367 eur. céréales, vigne (240 hect.) ; fermes eur. importantes situées sur le bord de la mer.

 
 
Sidi-bou-Meddine: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; but de promenade très recherché pour sa belle verdure, la fraîcheur de ses eaux et ses promenades. Restes d’édifices arabes importants : la Mosquée, la Medersa et la Koubba de Sidi-Yacoub.

 
 
Sidi-bou-Kzar: fraction indigène du douar Mila, commune de Mila, à 4 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-bou-Yahia: fraction indigène du douar Mila, commune de Mila, à 1 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-Bouzid: village indigène de la tribu des Ouled-Mimoun, commune indigène de Tiaret-Aflou, annexe d’Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; sur la route d’Aflou à Boghar, à 25 k. d’Aflou et à 35 k. de Boghar ; gîte d’étape; eau abondante.

 
 
Sidi-bou-Zid: village indigène de la commune de Ménerville, dép. Alger.

 
 
Sidi-Brahim: village indigène de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 5 k. de la station : Les Portes-de-Fer (ligne Alger-Constantine).

 
 
Sidi-Brahim (V. Prudon, nom nouveau).

 
 
Sidi-Brahim-Crorrich: puits à 18 k. de Moghar-Tahtani, commune mixte de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
 
Sidi-Chami: chef-lieu; arr. et dép. Oran, à 12 k. ; station chemin de fer d’Alger à Oran ; pos., télégr. ; pop. 455 franc., 434 esp., 720 ind. ; Fermes importantes ; céréales, vigne (2,350 hect.), culture maraîchère très développée ; élevage du bétail. 
 
Douar:  Oum-el-Ghelaz.

 
 
Sidi-Daho: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 37 k., arr. et dép. Oran ; 12,805 hect. ; 1,348 ind., 219 eur. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-Daho: agglomération de fermes isolées, sur la route de Sidi-bel-Abbès à Aïn-Temouchent, à 32 k. de Sidi-bel-Abbès et à 36 k. d’Aïn-Temouchent ; 604 hab., dont 471 esp., y compris la pop. d’Aoubelil : céréales, vigne (285 hect.).

 
 
Sidi-Djemil: fraction indigène de la commune de Randon, arr. Bône, dép. ConsTantine ; à 20 k. de Mondovi ; marabout.

 
 
Sidi-eI-Adjel: centre, en projet, commune mixte de Cassaigne, arr. de Mostaganem, dép. Oran, au croisement des routes de Mostaganem à Tènès et d’Inkermann à la mer ; céréal es, vigne, oliviers, caroubiers.

 
 
Sidi-el-A roussi: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; à 55 k. de Lamartine ; gare la plus proche :
Malakoff, à 7 k. ; 6,506 hect.; 1,784 ind. ; céréales.

 
 
Sidi-el-Aroussi: fraction indigène de la commune d’Orléansville, dép. Alger; 207 hab.

 
 
Sidi-el-Hemessi: station chemin de fer Bône-Tunis, à 49 k. de Souk-Ahras et à 10 k. de Ghrardimaou, gare frontière de la Tunisie, dans le douar Ouled-Moumen, commune mixte  de Souk-Ahras.

 
 
Sidi-Embarek ou Sidi-M’barek: village indigène de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; gare la plus  proche : Bordj-bou-Anéridj, à 15 k. ; pos., télégr. à Bordj-bou-Arréridj ; 133 hab. ; céréales, vigne ; ruines romaines.

 
 
Sidi-Fellag: fraction indigène et banlieue, commune de Pélissier, arr. Mostaganem, dép. Oran; 567 ind.

 
 
Sidi-Ferruch: village de la commune de Staouéli, à 2 k., dép. Alger,à 25 k.; station chemin de fer Alger-Coléa ; pos., télégr. à Staouéli ; pop. : franc. 144, étrangers 52, ind. 54 ; culture de la vigne (685 hect.) et du géranium : primeurs : raisin, pêches; vin blanc très réputé; forêt de l’Etat de 92 hect. Village célèbre par le débarquement des Français, le 14 juin 1830.

 
 
Sidi-Ghalem: douar, dont le territoire est réparti : commune de Saint-Maur, 4,179 hect., 1,116 ind. ; commune de Tafaroui, 8,149 hect., 3,142 ind., 23 eur.

 
 
Sidi-Hallou: fraction de la tribu des Khachna civils de la Montagne, commune de l’Aima, arr. et dép. Alger.

 
 
Sidi-Halloui: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran ; très belle mosquée.

 
 
Sidi-Hamma-Hammana: village indigène du douar EI-Brana, commune mixte  de Châteaudun-du-Rhumel, à 12 k., arr. et dép. Constantine.

 
 
Sidi-Hamouda: douar de la commune de Rovigo, arr. et dép. Alger ; 12,681 hect. ; 6,271 ind. Marabout en grande vénération chez les ind. 
Sidi-Hamza: carrière de marbre onyx, dans le douar Chouly, commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, à 20 k. E.-S.-E., dép. Oran ; carrière s’étendant sur une surface de 120 hect., facilement accessible aux voitures ; onyx très beau pour la décoration architecturale. 
 
 
 
 
Sidi-Kalifa: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem,. arr. et dép. Alger ; à 8 k. d’Aïn-Bessem et à 25 k. de Bouïra; 4,967 hect. ; 1,483 ind. ; céréales ; élevage : moutons, chèvres. 
 
 
 
 
Sidi-Khaled: tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; à 7 k. d’Ouled-Djellal ; 1,725 ind. ; oasis de 23,000 palmiers.
 
 
 
 
Sidi-Khaled (V. Palissy, nom nouveau).
 
 
 
 
Sidi-Khalifa: village indigène de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 18 k. de Port-Gueydon ; pénitencier de jeunes détenus (annexe de Birkadem).
Sidi-Khalifa: village de la commune de Belfort, à 12 k., arr. et dép. Constantine, à 40.k.; 39 hab. ; céréales, vigne, culture  maraîchère.
 
 
 
 
Sidi-Khalou: village de la commune de Tiaret, arr. de Mostaganem, dép. Oran ; 672 hab. 
 
 
 
 
Sidi-Khelil: fraction de la tribu de M’raïer, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; à 16 k. de M’raïer et à 92 k. de Biskra, sur la route de Biskra à Touggourt ; 342 ind. ; oasis de 30,000 palmiers.
 
 
 
 
Sidi-Khelil: fraction de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 112 ind. ; oasis du Zab-Chergui, à 14 k. Nord-Est de Biskra.
 
 
 
 
Sidi-Kheltab: arrêt chemin de fer Mostaganem à Tiaret : à 55 k. de Mostaganem et à 21 k. de Relizane.
Sidi-Khouiled: tribu, ksar et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste mililaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger: 177 ind.
 
 
 
 
Sidi-Kraled: village indigène au Sud-Ouest de Tiaret, sur la montagne du même nom, qui domine la ville.
 
 
 
 
 Sidi-Lakhdar: village indigène du douar Oued-Sbikha, commune de Condé-Smendou, à 5 k., arr. et dép. de Constantine.
 
 
 
 
Sidi-Larbi: village indigène du douar Oued-Sbikha, commune de Condé-Smendou à 2 k., arr. et dép. Constantine.
 
 
 
 
Sidi-Lhassen: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 6 k., dép. Oran, à 84 k. : station ch. de fer Sainte-Barbe-du  Tlèlat à Tlemcen ; télégr.. à la gare, pos. à Sidi-bel-Abbès ; hôpital ; pop. 2,953 hab.; vil. 1,193 ; franc. 643, esp. 546, marocains 235, ind. 1,360, divers 169; terre fertiles céréales, vigne (966 hect.), fruits, pastèques, melons ; minoteries et briqueteries. 
 
 
 
 
Sidi-Lhassène: village indigène de la commune de Tlemcen, dép. Oran. 
 
 
 
 
Sidi-Mâamar: arrêt chemin de fer de Tizi à Mascara, à 9 k. de Mascara .
Sidi-Mabrouk: village à 3 k. Est de Constantine; nombreuses villas; ateliers et dépôt du matériel de la Compagnie de l’Est Algérien ; dépôt de remonte et d’étalons, caserne de cavalerie.
 
 
 
 
Sidi-Mache: douar de la commune mixte d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. Constantine ; à 40 k. de Canrobert et à 24 k. d’Oued-Zenati ; 10,650 hect. ; 2,219 ind. ; école ; céréales et élevage du mouton ; schistes pétrolifères. 
 
 
 
 
Sidi-Madani: arrêt chemin de fer Blida-Berrouaghia, à 11 k. de Blida.
 
 
 
 
Sidi-Maklouf: ksar de la tribu Mekhalif-Lazerez, commune indigène et cercle de Laghouat (sub. de Laghouat), dép. Alger ; sur la route d’Alger à Laghouat, à 42 k. de Laghouat ; caravansérail, auberge ; à 920 m. d’altitude, sur un plateau, au bord d’un ravin où se trouvent des sources et des trous dans lesquels on pèche d’excellentes truites.
 
 
 
 
Sidi-Mancar: centre en projet, commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, dép. Constantine, entre Batna et Timgad.

 
 
Sidi-Marouf: village indigène de la commune de Sidi-Chami, arr. et dép. Oran, sur la route d’Oran à Arzew ; à 12 k. d’Oran et à 3 k. de Sidi-Chami ; culture de la vigne (210 hect.).

 
 
Sidi-M’barek: douar de la commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 16 k. de Bordj-bou-Arrêridj ; 15,141 hect. ; 5,337 ind. ; céréales; élevage des bœufs et des moutons.

 
 
Sidi-Medjahed ou Ouled-Sidi-Medjahed: village indigène de la tribu des Beni-ouassin, commune mixte et cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran ; sur la route de Tlemcen à Nemours, à 16 k. Sud-Est de Lalla-Maghrnia.

 
 
Sidi-Merouane: chef-Iieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 64 k., et à 12 k. de Mila; télégr. municipal, pos. à Mila ; pop. 305 franc., 4,257 ind. ; céréales, culture maraîchère, vigne ; élevage du mouton et du cochon. 
 
Douar : Ferdouah.

 
 
 
Sidi-Mesrich: village de la commune de Robertville, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 17 k. d’El-Arrouch ; gare la plus proche : Robertville, à 9 k. ; pos., télégr. à Robertville : 202 hab.; céréales, vigne (110 hect.), forêt de chênes-liège ; élevage du bétail.

 
 
Sidi-Mohamed-ben-Aouda: village indigène de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station chemin de fer Mostaganem à Tiaret ; à 19 k. de Relizane et à 24 k. de Fortassa ; zaouïa de Sidi-Mohamed-ben-Aouda, qui entretient des lions pour être promenés dans les trois dép. et la Tunisie, dans le but d’obtenir des offrandes pour la kouba, où repose le corps du marabout.

 
 
Sidi-Moussa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, a 23 k., et à 7 k. de l’Arbaj pos., télégr.; pop. : franc. 246, esp. 517, ind. 2,034 ; terres fertiles ; céréales, vigne (952 hect.), tabac, fourrages ; élevage du bétail. 
 
Douar: Gueltabou.

 
 
Sidi-Naceur: douar de la commune de l’Arba, arr. et dép. d’Alger ; 3,925 ind.

 
 
Sidi-Naman: douar de la commune mixte de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 32 k. de Tigzirt et à 8 k: de Tizi-Ouzou ; 4,773 hect. ; 3,840 ind. ; école ; cultures : blé, orge, bechna, maïs, melons, pastèques ; figuiers, oliviers, orangers magnifiques, forêts de chênes-liège.

 
 
Sidi-Nassar (V. Foy, nom nouveau).

 
 
Sidi-Okba: tribu et cheïkhat indépendant, commune indigène et cercle de Biskra, à 20 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 4,232 ind. ; oasis ; capitale religieuse des Ziban ; école de droit musulman, mosquée renfermant le tombeau de Sidi-Okba.

 
 
 
Sidi-Othman: gîte d’étape, sur la route de Palestro à Tizi-Ouzou, à 22 k. de Palestro et à 12 k. de Dra-el-Mizan.

 
 
Sidi-Ouadah: hameau indigène de la commune mixte de Tiaret, à 12 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; sur la. route de Tiaret à Frenda.

 
 
Sidi-Rached: fraction de la tribu des Tamerna, commune indigène et cercle de Touggourt, à 30 k. (sub. de Batna), dép. Constantine ; 312 ind. ; oasis.

 
 
Sidi-Rached: source d’eaux salines, à la pointe du Rocher Sud de la ville de Constantine ; établissement de bains.

 
 
Sidi-Rehan: fraction indigène de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, à 17 k., dép. Constanline; fermes  eur. Marabout de Sidi-Rehan, pèlerinage très suivi.

 
 
Sidi-R’gheïss: douar de la commune mix. d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. Constantine ; à 33 k. de Canrobert et à 29 k. d’Aïn-Beïda ; 13,528 hect. ; 1,923 ind. ; céréales, forêts de chènes-zéens; mine de plomb argentifère.

 
 
Sidi-Saâda: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 20 k. de Clinchant et à 7 k. de la gare de L’Hillil ; 7,547 hect. ; 3,078 ind. ; céréales, vigne.

 
 
Sidi-Salah: bordj, gîte d’étape, sur la route de Biskra à Negrine, à 53 k., de Biskra.

 
 
Sidi-Simiane (ancienne tribu des Beni-Menasser): douar de la commune mixte de Gouraya, arr.. et dép. Alger ; à 22 k. de Cherchel: 16,418 hect.; 5,463 ind., 34 eur. ; forêt de chênes-liège des Beni-Habiba ; blé et orge ; forêt de pins d’Alep.

 
 
Sidi-Slimane: fraction de la tribu des Moggar, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 206 ind.

 
 
Sidi-Slissen ou Slissen: village de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; station chemin de fer de Tabia à Ras-el-Mà; à 19 k. du Télagh, à 25 k. de Tabia et à 15 k. de Magenta; pos. à Chanzy; 156 hab., dont 91 étrangers; céréales, exploitation de l’écorce à tan et de l’alfa ; fabrication de charbon de bois; élevage du bétail.

 
 
Sidi-Tifour: grande halte, sur la route de Géryville à Laghouat, à 16 k. de Bou-Alem, commune mixte et cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran.

 
 
Sidi-Yacoub: douar de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, à 18 k., dép. Oran ; 8,475 hect. ; 1,126 ind., 143 eur.; fermes eur.; céréales, vigne, alfa.

 
 
Sidi-Yahia: fraction de la tribu des Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 392 ind. ; oasis créée par la Société agricole et industrielles du Sud-algérien, à 50 k. environ de Touggourt ; palmiers, figuiers, abricotiers, culture des primeurs, et plus particulièrement des asperges.

 
 
Sidi-Yahia: fraction indigène de la commune de Ménerville, dép. Alger.

 
 
Sidi-Youssef (V. Laveyssière, nom nouveau).

 
 
Sidi-Zaher: caravansérail, à 14 k. de Lalla-Maghrnia et à 20 k. de Gar-Rouban, arr. Tlemcen, dép. Oran.

 
 
Sidi-Zouïka: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem, à 15 k., arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Bouïra, à 15 k. ; 6,746 hect. ; 2,038 ind.; céréales; élevage: moutons et chèvres.

 
 
Sidi-Zitouni: village indigène du douar Sidi-M’bareck, commune mixte de Maàdid, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 9 k. de Bordj-bou-Arréridj.

 
 
Sigus: village de la commune mixte d’Aïn-M’lila, à 25 k., arr. et dép. Constantine ; station ch. de fer Ouled-Rhamoun à Aïn-Beïda : à 12 k. d’OuIed-Rhamoun ; télégr. à la gare, pos. à Ouled-Rhamoun ; pop. 119 franc., 163 ind. ; culture des céréales : minoterie importante ; ruines romaines importantes.

 
 
Sik-ou-Meddour: douar de la commune de Tizi-Ouzou, à 8 k., dép. Alger; 2,342 hect. ; 1,589 ind.

 
 
Sila: hameau de la commune mixte d’Aïn-M’lila, dans le douar Ouled-Djehich, arr. et dép. Constantine; station chemin de fer Ouled-Rhamoun-Aïn-Beïda; à 7 k. d’Ouled-Rhamoun ; ruines romaines importantes.

 
 
Siliana: village indigène du douar Sidi-Abdelmelek, commune de Grarem, à 4 k., arr. et dép..Constantine ; 96 hab. ; céréales, arbres fruitiers.

 
 
Sillègue: village de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Arnaud, à 21 k. ; télégr. municipal, pos. à Saint-Arnaud ; 430 hab. ; céréales, un peu de vigne; élevage du mouton.

 
 
Silos (Les) (V. Clincharit, nom nouveau).

 
 
Sinfita: douar de la commune mixte de Ténès, à 35 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 12,335 hect. ; 2,029 ind.; céréales, forêt des Bina ; maison forestière.

 
 
Siouana: village indigène du douar des Beni-Siar, commune mixte de Taher, arr. Bougie, dép. Constantine ; à. 23 k. de Djidjelli.

 
 
Siouf: douar de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 42 k., arr. d’Orléansville; dép. Alger; 2,137 hect. ; 3,224 ind.; céréales, forêts de chênes; élevage : moutons, bœufs. 

 
 
Sirat: village de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; gares les plus proches : L’Hillil, à 18 k.,Mostaganem, à 20 k. : pos., télégr. à Bouguirat; 108 hab. ; céréales, vigne (250 hect.), oliviers.

 
 
Sly: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 62 k. de Lamartine et à 14 k. de Malakoff, gare la plus proche ; 5,230 hect. ; 2,200 ind.; céréales; élevage du mouton ; carrière de pierre à bâtir.

 
 
Smaâ: village indigène du douar Bou-Hamza, commune mixte d’Akbou, à 27 k., arr. Bougie, dép. Constantine.

 
 
Smaïa-ben-Merad (V. Renier, nom nouveau).

 
 
Smala (La): hameau de la commune  des Attafs, arr. Miliana, dép. Alger ; école.

 
 
Smala (La): smala des spahis, commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 112 hab.

 
 
Smala (La): smala de l’agha du Djebel-Amour, commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 207 hab.

 
 
Smina: fraction indigène du douar Madala, commune de Bougie, à 5 k., dép. Constantine.

 
 
Smir: village indigène de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala, à 14 k. (sub.de Médéa), dép. Alger; grande
halte ; eau en abondance ; prairies naturelles.

 
 
Sobah: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; 10,611 hect. ; 3,945 ind., 7 eur. ; à 60 k. de Lamartine ; gare la plus proche : Malakoff, à 10 k. ; céréales; élevage: bœufs et moutons.

 
 
Sofrane: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger ; 581 ind.

 
 
Sommerah: fraction indigène du village et de la commune d’El-Ouricia, arr. Sétif, dép. Constantine, à 18 k. de Sétif.

 
 
Sonis (anc. nom : Haïtia): village de la commune mixte de Cacherou, dép. Oran, à 20 k. de Mascara ; pos., télégr. à Palikao, à 7 k. : 191 hab. ; céréales, vigne(146 hect.) ; élevage du bétail.

 
 
Souadek: douar de la commune de Condé-Smendou, à 5 k., arr. et dép. Constantine ; 445 hect. ; 2,196 ind.

 
 
Souagui: douar de la commune mixte d’Aumale, arr. et dép. Alger; 11,518 hect. ; 3,347 ind. ;’ à 50 k. d’Aumale ; blé et orge; forêt de chênes-verts; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres ; café-poste sur la route d’Aumale à Berrouaghia ; à 36 k. de Berrouaghia.

 
 
Souala: caïdat de la commune mixte de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,064 ind.

 
 
Souama: village de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 14 k. de Fort-National, sur la route de Bougie à Fort-National ; école.

 
 
Souarakh: douar de la commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; 7,370 hecl. ; 1,468 ind. ; à 16 k. de La Calle; céréales, arachides, forêts de chênes-liège.

 
 
Soubella: carrière de calcaire lithographique à grain très fin, dans la commune mixte des Rirha, à 65 k. Sud de Sétif, sur le chemin de Sétif à Aïn-Touta ; carrière très importante, non exploitée en raison des difficultés de transport ; mine de zinc, à 55 k. Sud 26° Ouest de Sétif, mine concédée.

 
 
Soudène: village indigène de la commune d’Aïn-Kerma, arr. et. dép. Constantine, à 20 k. de Mila.

 
 
Souf: La vallée du Souf est située à 80 k. en ligne droite E.-N. de Touggourt ; nombreuses oasis de palmiers ; dattes très renommées; culture du tabac, du henné ; arbres fruitiers ; pop. : 25,000 hab., disséminés dans les diverses oasis.

 
 
Souf-el-Tel: douar de la commune mixte d’Aïn-Temouchent, à 6 k., arr. et dép. Oran; 9,262 hect. ; 962 ind., 460 étrangers; céréales, vigne (350 hect.); nombreuses fermes européennes

 
 
Soufflat: douar de la commune mixte  d’Aïn-Bessem, à 20 k., arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Palestro, à 15 k.; 8,212 hect. ; 2,661 ind. ; céréales, oliviers, figuiers ; élevage de la chèvre.

 
 
 
Souhalia: douar de la commune mixte  de Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran ; à 10 k. Sud de Nemours et à 9 k. de Nedroma ; 7,991 hect. ; 6,125 ind., 92 eur. ; carrières de marbre onyx de Sidi-Brahim ; céréales ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 
 
 
Souïga: station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 12 k. de Naàma et à 45 k. de Méchéria ; exploitation de l’alfa.

 
 
Souk-Ahras: chef-lieu de commune et de canton, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 107 k. de Bône, port le plus proche et à 217 k. de Constantine ; gare chemin de fer de Bône à Tunis, embranchement pour la ligne de Tébessa ; pos., télégr., hôpital civil, hôpital militaire, jus. de p., société hippique, comice agricole ; pop. : 7,640 hab. ; ville 3,245 ; franc. 2,418, isr. 416, ita. 1,063, ind. 2,928, divers 815 ; cultures : céréales (840 hect.), vigne (560 hect.), arbres fruitiers, oliviers; élevage du bétail ; marché très important tous les jours ; carrière de pierre à bâtir, carrière de sable ; forêt de chênes-liège de Fedj-Macta (3,470hect.).

 
 
Souk-Ahras: nom d’une commune mixte dont le siège est à Souk-Ahras (ville) ; sup. 194,981 hect. ; pop. 1,196 eur., 41,545 ind. ; pays montagneux, forêts ; principale culture : blé, orge, maïs, un peu de vigne (128 hect.) ; élevage: chevaux, 2,898, mulets 3,145, chameaux, 336, bœufs 21,616, moutons 58,566, chèvres 58,798 ; quelques gisements de phosphates d’une faible teneur, dont l’exploitation a dû être abandonnée ; mine de mercure à Djebel-Souhaba, à 38 k. Sud 17° Ouest ; plusieurs mines de zinc,
dont les principales sont : à Mesloula, à 48 k. au Sud-Ouest ; au Djebel-Mkeriga, à 38 k. Sud ; au Coudiat-bou-Jabeur, à 42 k. ; à
Oued-Maugras, à 26 k. Est ; à Djebel-Ouasta, à 29 k. Est; à Oued-Souf, à 38 k. Est ; à Chabet-Debah, à 11 k. Nord-Est ; mines de cuivre à Chabet-Baloute, à 34 k. Est; à Sidi-el-Ameci, à 36 k. Est ; mines de plomb à Medjerdah, à 11 k. Est ; à Guellala, à 16 k. Ouest.

 
 
Soukali: ferme de la commune de Boufarik, à 2 k., arr. et dép. d’Alger; culture de la vigne.

 
 
Souk-el-Arba: village indigène de la commune de Duquesne, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 8 k. de Djidjelli.

 
 
Souk-el-Barbata: douar de la commune mixte de Saïda, arr. Mascara, dép. Oran ; à 25 k. de Saïda, à 50 k. de Mascara et à 2 k. de la gare de Franchetti ; 8,081 hect. ; 828 ind., 62 eur. ; céréales, vigne ; peu d’élevage.

 
 
Souk-el-Haâd: village de la commune de Ménerville, à 7 k., arr. et dép. Alger, à 61 k. ; station chemin de fer d’Alger à Constantine ; pos. à Ménerville, télégr. à la gare ; 271 hab. ; céréales, vigne (142 hect.), oliviers ; élevage du bétail.

 
 
Souk-el-Haâd-des-Ouadhia: gîte d’étape, café-poste, sur la route de Fort-National à Dra-el-Mizan ; à 24 k. de Fort-National.

 
 
Souk-el-Mitou (V. Bellevue, nom nouveau).

 
 
Souk-el-Tenin: hameau de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine, sur la route de Bougie à Sétif; à 35 k. de Bougie, à 10 k. du Cap-Aokas et à 55 k. de Djidjelli ; 37 hab. ; grottes remarquables de Dar-el-Oued, à 24 k.,sur le même chemin.

 
 
Souk-el-TIéta (V. Maillot, nom nouveau).

 
 
Souk-el-Tléta: village indigène sur la route d’Aumale à Boghar, à 28 k. de Boghar, dép. Alger.

 
 
Souk-es-Sebt: village indigène du douar Medjadja, commune mixte de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 10 k. de Jemmapes et à 42 k. de Philippeville.

 
 
Souma: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; gare la plus proche : Boufarik, à 7 k. ; télégr. municipal, pos. à Boufarik ; pop. : franç. 333, ind. 1,313, esp. 178; eau abondante ; céréales, tabac, fourrages, vigne (350 hect.), .oliviers, 10,000 amandiers, 3,500 orangers ; élevage du bétail ; mine de fer à 9 k. Est 27° Nord de Blida. 
 
Douar : Ferroukha,

 
 
Soummam: nom d’une commune mixte, arr. Bougie, dép. Constantine, dont le siège est à Sidi-Aïch (voir) ; sup. 109,490 hect. ; pop. : 108,622 hab., dont 580 eur. ; oliviers, figuiers en grande quantité, caroubiers, forêts de chênes-liège et de chênes-zéens ;
culture des céréales et de la vigne (170 heet.), orangers 9,228 ; usines à huile, exploitation de l’écorce à tan, commerce de figues sèches, de peaux ; mine de fer oligiste et hématite, 58 p. % de fer; élevage: bœufs 8,409, mulets 1,312, moutons 28,812, chèvres 27,842.

 
 
Sour-Djouab: gîte d’étape, café-poste, dans le douar Djouab, commune mixte d’Aumale, dép. Alger; sur la route d’Aumale à Berrouaghia, à 27 k. d’Aumale.

 
 
Staouéli: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger ; station chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa, à 23 k. d’Alger et à 21 k. de Coléa ; pos., télégr. ; pop. : 2,176 hab. ; ville 638; franc. 868; esp. 687, ita. 95, ind. 486, divers 40 ; vigne (1,577 hect.) ; culture spéciale du chasse-las pour primeurs (les premiers raisins qui s’expédient en France an commencement de juillet) ; vin très réputé ; fruits et légumes précoces.

 
 
Staouéli-Trappe: village de la commune de Chéragas, à 5 k., et à 2 k. de Staouéli ; station chemin de fer Coléa à Alger, à 21 k. ; télégr. municipal, pos. à Chéragas ; territoire entièrement la propriété des trappistes ; culture de la vigne (500 hect.), plantes pour essences (200 hect.), légumes et primeurs, céréales. Le domaine de la Trappe est établi sur l’endroit même où fut livrée,
en 1830, la bataille qui décida la prise d’Alger.

 
 
Stidia (La): chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, dép. Oran ; gare la plus proche : La Macta, à 12 k. ; pos., télégr. à  Mostaganem ; pop. franc. 642, étrangers 118,ind. 1,210; céréales, vigne (1,050 hect.).

 
 
Stitten (V. Ahl-Stitten).

 
 
Stora: chef-lieu de commune, arr. Philippeville, à 4 k., dép. Constantine ; télégr. municip;, facteur-receveur ; port de mer sur rade, peu sûr ; station balnéaire très fréquentée ; pop. 3,081 hab.; vil. 807; franc. 501, naturalisés 268, ita. 149, ind. 2,153 ;
céréales, vigne (100 hect.) ; nombreuses fabriques de conserves et salaisons d’anchois et sardines; mine de plomb argentifère ; forêt de chênes-liège des M’Salla : à 1 k. 500 du vil., source d’eau ferrugineuse carbonatée, d’un usage suivi chez les hab. de Philippeville.

Douars : M’Salla, Ouled-Nouar. Fraction indigène : Oued-Drader. Annexe : Aïn-Zouït.

 
 
Strasbourg: chef-lieu de commune, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 12 k. de Djidjelli ; gares les plus proches : Bougie, à 110 k., Constantine, à 118 k.; pos. à Djidjelli, télégr.; 1,850 hab., dont 145 franc., 1,675 ind., 30 divers : eau abondante ; céréales, vigne (242 hect.), oliviers, figuiers ; exploitation du chêne-liège de la forêt de Sedjermah ; moulins à huile ; élevage du bétail.

 
 
Suffren: village de pêcheurs de la commune de Réghaïa, à 6 k., dèp. Alger.

 
 
Surcouf: village de pêcheurs de la commune d’Aïn-Taya, à 1 k. 500 ; 164 hab., dont 40 étrangers; salaisons de sardines ; belle plage ; villas de plaisance ; dépôt de dynamite. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
  
 
 
 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45