Les communes d’Algérie 1903 / en ‘M’

9 06 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maâcen: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 80 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 5,344 hect. ; 1,671 ind. ; céréales ; arbres fruitiers ; petite forêt. ; élevage : bœufs,, chevaux, moutons. 

 

 

Maâdid (ancienne commune mixte de Bord-bou-Arréridj): nom d’une commune mixte, arr. Sétif, dép. Constantine, dont le siège de l’administration est à à Bordj-bou-Arréridj ; sup. 192,590 hect; pop. 39,155 ind., 780 franc. ; culture des céréales, principale- 
ment ; vigne (132 hect.); élevage: bœufs 3,978, chevaux 3,378, mulets 2,905, moutons 71,863 et chèvres 48,555 : gisements de phosphates à Bordj-R’dir : source d’eau sulfureuse très réputée chez les ind., au Hammam des Biban, à 45 k. de Bordj-bou-Arréridj ; ruines romaines importantes sur divers points, particulièrement à Lecourbe. 

 

 

Maâdid: tribu de la commune mixte du même nom, arr. Sétif, dép. Constantine : à 40 k. de Bordj-bou-Arré-ridj ; 28,200 hect. ; 4,431 ind. ; élevage des bœufs et moutons. 

 

 

Maâfa: halte du chemin de fer Constantine à Biskra : à 49 k. de Batna et à 17 k. d’EI-Kantara, dans la commune mixte d’Aïn-Touta. 

 

 

Maâlla: tribu de la commune mixte de Palestro, à 17 k., dép. Alger : 5,975 hect. ;.3,988 ind. ; céréales, oliviers ; eau sulfureuse au Gherba-el-Hammam. 

 

 

Maâmra: tribu et caïdat de la commune  indigène et de la subdivision de Laghouat, dép. Alger ; 2,130 ind. ; école. 

 

 

Maâtka: douar de la commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger : 5,507 hect. ; 8,350 ind. ; ce douar se compose d’une centaine de petits villages kabyles. 

 

 

Maâtkas: station chemin de fer sur route de Dellys à Boghni, à 11 k. de Boghni, dép. Alger. 

 

 

Macdonald: village de la commune mixte  de Màadid, arr. Sétif, dép. Constantine, sur la route de Constantine à Alger, à 16 k. de Sétif et a 43 k. de Bordj-bou-Arréridj ; pos., télégr. à Sétif ; 71 hab. : école ; céréales, élevage du bétail ; moulins à farine. 

 

 

Mac-Mahon: village et chef-lieu de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; station chemin de fer Constantine à Biskra; à 33 k. de Batna et à 90 k. de Biskra ; pos., télégr.; 185 eur., 220 ind.: céréales. 

 

 

Mac-Mahon: fort (V. Hassi-el-Homeur). 

 

 

Mac-Mahon: banlieue de la ville d’Oran. 

 

 

Macta (La): hameau du village de Saint-Leu, à 14 k., arr. et dép. Oran ; station chemin de fer Arzew à Duveyrier ; distance d’Arzew, 22 k. pos. à Arzew; 45 hab.; céréales, vigne (65 hect.), pâturages. 

 

 

Madala: douar de la commune de Bougie, à 3 k., dép. Constantine ; 1,909 hect. ; 2,324 ind. ; céréales, vigne. 

 

 

Madena: douar de la commune mixte  de Frenda, arr. de Mascara, dép. Oran ; 35,000 hect. ; 460 ind., 12 eur. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Madja: douar de la commune de Kherba, arr. Miliana, dép. Alger ; 645 hect. ; 615 ind. 

 

 

Madjiba: groupe de fermes, à 4 k. du Khroubs, dép. Constantine ; pos. à Constantine; 72 hab. 

 

 

Madrague (La): hameau de la commune d’Aïn-Taya, sur le bord de la mer, près du cap Matifou. 

 

 

Maffrag (La): hameau de la commune  mixte de Beni-Salah, arr. Bône, à 29 k.; sur la route de Bône à La Calle; bac sur la rivière La Maffrag. 

 

 

Magenta: village de la commune mixte du Télagh,à 26 k., arr. Sidi-bel-Abbès, à 63 k., dép. Oran, à 141 k. : station chemin de fer Tabia à Ras-el-Mà ; télégr. à la gare; pos. à Bossuet ; pop. : 79 franc., 64 étrangers; village au milieu des forêts ; céréales, 
vigne ; forêts de pins très étendues ; élevage du bétail. 

 

 

Magra: douar de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine ; 40,920 hect.; 4,711 ind. 

 

 

Magranis: douar de la commune mixte  de Frenda, arr. Mascara, dép. Oran: 10,300 hect. : 1,211 ind., 13 eur. ; céréales ; élevage des chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Magraoua: douar de la commune mixte d’Aïn-Bessem, dép. Alger; à 17 k. d’Aïn-Bessem et à 42 k. de Bouïra : 5,347 hect. ; 1,727 ind. : céréales; élevage: moutons et. chèvres. 

 

 

Mahdid: douar dont le territoire est réparti : commune des Trembles, 2,443 hect., 696 ind., 61 eur. : commune mixte de La Mékerra, 3,462 hect., 509 ind. ; à 10 k. de Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; céréales, vigne. 

 

 

Mahdid: fermes de la commune mixte  de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 32 hab. 

 

 

Mahelma: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à-31 k. ; gare la plus proche : Boufarik, à 12k.; télégr., téléph., facteur rural de Douera ; pop. : 1,339 hab. ; franc. 295, esp. 276, ind. 743, divers 25 ; céréales, tabacs, vigne (539 hect.). 

 

 

Mahia: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 40 k. de Laverdure ; gare la plus proche : Souk-Ahras, à 20 k.; 9,504 hect. ; 3,609 ind. ; céréales ; élevage : chevaux,bœufs, moutons. 

 

 

Mahouan: village de la commune d’El-Ouricia, à 6 k. Ouest, arr. Sétif, à 13 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Sétif ; pos., télégr. à Sétif ; pop. : 89 franc., 792 ind. ; cultures : blé, orge; élevage du bétail. 

 

 

Mahoudia: douar de la commune mixte  de Frenda, arr. Mascara, dép. Oran ; 8,209 hect.; 2,022 ind., 12 eur.; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Mahouna: fraction de la commune de de Guelma, à 6 k. Sud-Ouest dép. Constantine ; carrière de marbre blancs et rouge veiné, de taille facile; culture de la vigne. 

 

 

Maïda: douar de la commune mixte de Sedrata, arr. et dép. Constantine ; 6,534 hect. : 2,900 ind. ; le village de Sedrata, chef-lieu de la commune, est situé dans ce douar ; céréales, élevage du bétail. 

 

 

Maillot: village de la commune mixte de Beni-Mansour, siège de l’administration de cette c, arr. et dép. Alger ; station chemin de fer Alger-Constantine, à 4 k. du vil. : à 10 k. de la gare de Beni-Mansour et à 162 k. d’Alger ; pop. 368 franc., 112 ind., 20 étrangers ; céréales, un peu de vigne ; belles plantations, oliviers ; fabriques d’huile d’olives : marché important ; eau gazeuse acidulée dans l’Oued-Ouakour. 

 

 

Main (Bordj-des-Rapta): douar de la commune mixte de Ténès, à 24 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 7,706 hect. ; 1,821 ind.; céréales. 

 

 

Maison-Blanche: hameau de la commune de Bou-Kanéfis, arr. Sidi-bel-Abbès, dèp. Oran ; 103 hab. ; école ; céréales, un peu de vigne. 

 

 

Maison-Blanche: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 19 k. : station chemin de fer Alger-Constantine ; télégr. à la gare, pos. à Maison-Carrée ; pop. 1,133 hab. ; franç. 283, esp. 183, ind. 652 ; céréales, tabac, vigne (392 hect.), fourrages ; fermes importantes. 

 

 

Maison-Cantonnière (La): au pied du col de Tirourda, à 1,240m d’altitude, sur la route de Fort-National à Beni-Mansour ; au berge. 

 

 

 

Maison-Carrée: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Alger, à 11 k. ; station ch. de fer Alger-Oran, bifurcation pour Constantine, Tizi-Ouzou ; station chemin de fer sur route Alger-Rovigo : pos., télégr., justice de paix : pop. 7,591 hab. ; vil. 4,655 ; franc. 2,988, naturalisés 243, esp. 1,124, ita. 182, ind. 2,879, divers 175 ; céréales, tabac, vigne (1,176 hect.) ; vaste culture marai-chère pour artichauts, petits pois; marché un des plus importants du dép., avec Boufarik : prison de l’Harrach, dépôt de forçats ; industrie développée; minoterie, fabrique d’engrais animalisés, brasserie, fabrique d’acide sulfurique, tuilerie, briqueterie. 

 

 

Makda: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran, à 10 k. de la gare de Thiersville; 14,059 hect.; 2,945 ind., 8 eur. ; céréales. 

 

 

Makena: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 976 ind. 

 

 

 

Makouda: douar de la commune mixte  de Mizrana, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 16 k. de’Tigzirt, et à 15 k. de Tizi-Ouzou ; 3,820 hect. ; 6,843 ind. ; école ; céréales, figuiers, oliviers, vigne, orangeries produisant des fruits énormes et exquis. 

 

 

Malah: douar de la commune de Coligny, arr. Sétif, dép. Constantine ; 9,953 hect. ; 2,515 ind., y compris les fermes du même nom. 

 

 

Malah: fermes de la commune de Coligny, arr. Sétif, dép. Constantine ; 258 hab.; céréales. 

 

 

Malakoff (anc. nom : Oued-Sly): village de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, à 15 k., dép. Alger ; station chemin de fer Alger-Oran ; télégr. à la gare, pos. à Orléansville ; 249 hab. ; terres irrigables ; grande culture des céréales, un peu de vigne ; grand commerce de céréales; élevage : moutons et bœufs; carrières de pierre tendre et de marbre. 

 

 

Mamra: bordj et caravansérail, à 4 k. Nord-Est de Saint-Donat, commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, dép. Constantine, près des sources du Rhumel. 

 

 

Mangin: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 15 k. ; gare la plus proche : Sidi-Chami, à 4 k. ; pos., télégr. à Oran ; pop. 185 franc., 107 étrangers, 1,154 ind. ; céréales, vigne (302 hect.), vins très estimés ; culture maraîchère, oliviers, forêt de chênes-liège et de pins maritimes ; pépinière de 4 hect. ; élevage du mouton et du porc. Le douar Oum-el-Ghélar, avec une pop. de 1,087 ind., fait partie de la commune.

 

 

Mansoura: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dèp. Constantine ; à 30 k. de Bordj-bou-Arréridj et de.la Medjana ; 14,030 hect. ; 2,461 ind. ; céréales, arbres fruitiers. 

 

 

Mansoura: village indigène de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; station chemin de fer Alger-Constantine ; à 30 k. de Bordj-bou-Arréridj et à 37 k. de Beni-Mansour ; siège de la justice de paix, télégr. à la gare, pos. à Tazmalt ; 200 hab. ; écoles ; céréales, arbres fruitiers ;. source d’eau sulfureuse. 

 

 

Mansoura: village de la commune de Tlemcen, à 3 k., dép. Oran, sur la route de Tlemcen à Sebdou ; pos., télégr. à Tlemcen : 394 hab., dont 131 étrangers ; céréales, vigne (358 hect.), oliviers, arbres fruitiers. 

 

 

Mansourah: village de la commune de Constantine, à 3 k. ; pos. à Constantine ; 600 hab. 

 

 

 

 

Mansouria: section de la commune  mixte de Tababort (tribu des Beni-Foughal), arr. Bougie, dép. Constantine; 4,986 ind.; à 62 k. de Djidjelli; mine de pyrite de fer, à 39 k. Est 25° Sud de Bougie ; céréales, oliviers, orangers, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, chevaux, moutons.

 

 

Maoklane: village indigène du douar Alma-Oua-Klane, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine; pos., télégr. à Aïn-Abessa; à 12 k. de Lafayette; céréales, pommes de terre.

 

 

Maouïa: douar de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine ; 8,047 hect. ; 4,230 ind. ; à 45 k. de Périgotville et à 22 k. de la gare de Saint-Arnaud ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Maoussa: douar de la commune mixte de Mascara, à 15 k., arr. Mascara, dép. Oran ; 6,129 hect. ; 3,792 ind., 21 eur. ; céréales.

 

 

Maoussa: village de la commune mixte de Mascara, à 11 k., arr. Mascara, dép. Oran ; pos., télégr. à Mascara ; 272 hab.; céréales, vigne (200 hect.) ; vins colorés et de bon goût.

 

 

Marabout-d’Aumale: hameau de la commune de Saint-Ferdinand, dép. Alger ; à 2 k. de Sainte-Amélie et à 24 k. d’Alger ; 42hab.

 

 

Marabtins-d’El-Djorf (ancienne tribu des Ouled-Derradj): douar de la commune mixte de M’sila, a 25 k., arr. Sétif, dép.  Constantine; 2,362 hect.; 508 ind.; pas de plantation ni d’agglomération ; les hab. vivent sous la tente ; pays pauvre,’ pas de culture, si ce n’est dans la partie Nord où on récolte blé et orge.

 

 

Marhot: village de la commune  mixte  de Téniet-el-Had, arr. Miliana, dép. Alger, sur la route de Téniet-el- Had à Affreville ; à 37 k. de la gare d’Aflfreville et. à 22 k. de Téniet-el-Had ; 103 hab. ; céréales, culture de l’olivier, forêt de chênes.

 

 

Marceau: village de la commune mixte de Gouraya, arr. et dép. Alger, à 96 k.; à 24 k. de Cherchel ; gare la plus proche : Marengo, à 22 k. ; télégr. municipal, pos. à Zurich ; 292 hab dont 171 franc. ; pays boisé en chênes-liége ; céréales, vigne (120 h.), orangers, arbres fruitiers; belle pépinière ; élevage du bétail ; marché pour céréales, fruits, chevaux, liège. Aux environs, carrière de sable blanc très pur, propre à la fabrication du verre blanc ; verrerie nouvellement installée.

 

 

Mare-d’Eau (La): hameau de la commune mixte de Saint-Lucien, à 9 k., dép. Oran ; à 14 k. de Sainte-Barbe-du-Tlélat ; station chemin de fer Alger-Oran ; 45 hab.; pays boisé ; céréales, vigne (50 hect.); élevage du bétail.

 

 

Marengo: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Alger, à 86 k. ; gare du chemin de fer la plus proche El-Affroun, à 22 k. (ligne d’Alger à Oran). Marengo est gare tête de ligne du cheminde fer sur routes de Marengo à El-Affroun ; pos., télégr.
hôpital, justice de paix; pop. 5,357 hab.; vil. 1,935,; franc. 1,554, esp. 544, ita. 64, ind. 3,004, divers 191 ; eau en abondance ; un barrage sur l’oued Meurad, contenant 2 millions de mètres cubes d’eau, permet l’irrigation de la plaine ; céréales, tabac, culture maraîchère, vigne (1,705 hect.), arbres fruitiers, dont 4,700 amandiers ; marché important ; carrière de marbre brèche au mont Chenouah, à 12 k. Nord de Marengo, sur le bord de la mer.

 

 

Margueritte: village de la commune mixte d’Hammam-Rhira, arr. Miliana, à 10 k., dép. Alger ; gare la plus proche : Miliana-Margueritte, à 4 k. ; pos., télégr. ; pop. 225 franc., 170 étrangers, 20 ind.; terrain montagneux, au .pied du Zaccar ;
céréales, vigne (365 hect.), arbres fruitiers ; fermes importantes ; climat sain et tempéré ; village désormais célèbre par la dernière insurrection d’avril 1901.

 

 

Marhoum: village indigène de la commune  indigène de Yacoubia (sub. Aïn-Sefra),. dép. Oran ; à 52 k. de Raz-el-Mà et à 50 k. de Saïda ; gare terminus de la ligne Modzbah-Sfid (enbranchement de la ligne Arzew à Duveyrier) à Marhoum ; cette ligne sert uniquement au transport de l’alfa ; 89 ind., 105 eur. ; exploitation de l’alfa:

 

 

Marine: section de la commune de Prudon, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 215 hab., dont 192 esp.

 

 

Marioua: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 12 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; 7,150 hect. : 2,293 ind. ; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Markouna: village indigène, à 3 k. de Lambèse, arr. Batna, dép. Constantine ; ferme importante de 600 h.; céréales, vigne (17 hect.) ; élevage du bétail ; forêts, ruines romaines.

 

 

Markounda: douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. de Constantine; à 25 k. de N’gaous ; 12,865 hect. ; 3,236 ind. ; céréales ; élevage : chevaux et moutons.

 

 

Martimprey: village de création récente, de la commune mixte de Frenda, à 18 k., arr. Mascara, dép. Oran ; nos. à Frenda, télégr. ; 323 hab., dont 305 eur. et 18 ind.; eau abondante ; terres de bonne qualité : céréales, vigne ; forêts ; élevage du mouton.

 

 

Mascara: chef-lieu de commune, de canton et d’arr. du dép. Oran, à 116 k.; gare tête de ligne chemin de fer de Mascara à Tizi (section de la ligne Arzew à Duveyrier); sous-préf., sub., trib. de 1re instance, comice agricole, pos., télégr. ; pop. : 20,992
hab.; ville 18,405; franc. 4,171, naturalisés 202, esp. 3,504, ita. 197, marocains 640, isr. 384, diverses nationalités 2,856, ind. 9,045 ; céréales, tabac, fruits, fourrages, vigne (2,340 hect), vins réputés pour des meilleurs de l’Algérie ; marché important pour laines, fourrages, vins, huiles d’olive, tabac. Mascara, par sa position, a toujours eu une grande importance militaire,  commerciale et agricole.

 

 

Mascara: arr. du dép. Oran. Les montagnes alternent avec des plaines assez vastes, à culture de céréales (Eghris, Traria, Charrier, Nazereg), s’étageant jusqu’aux altitudes des Hauts-Plateaux (Saïda, Frenda), là où commencent les terres de parcours et les steppes d’alfa. Les céréales, la vigne (7,516 hect.), l’élevage et un peu la culture de l’olivier et du caroubier sont les principales ressources de cette région. Forêts d’oliviers, de thuyas, de chênes-verts, de pins, etc. ; exploitation de l’alfa.

 

 

Mascara: nom d’une commune mixte dont le siège est à Mascara (ville) ; sup. 209,856 hect. ; pop. : franc. 2,110, esp. 804, isr. 117, ind. 48,100 ; céréales, vigne (1,625 hect), oliviers, forêts de thuyas, pins, chênes-verts : élevage : 63,833 moutons, 62,826 chèvres, 12,508 bœufs, 4,217 chevaux, 1,857 mulets ; mine de soufre à El-Bordj, à 20 k. Nord-Est de Mascara ; carrière de calcaire hydraulique à Oued-Fergoug, à 17 k. N. de Mascara. On compte, dans la c, 12,400 amandiers, 5,000 figuiers et 16,590 autres arbres,fruitiers.

 

 

 

Masqueray (anc. nom : Aïn-el-Hadid): village de création récente, dans la commune mixte de Frenda, sur la route de Mascara à Frenda, à 25 k. au delà de Tagremaret et à 15 k. avant d’arriver à Frenda; terres propres à la culture des céréales, de la vigne, ainsi qu’au jardinage.

 

Masséna: village de création récente, de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 14 k. de. Malakoff: 201hab. ; terres excellentes, en partie irrigables, céréales, vigne, arbres fruitiers.

 

 

Massine (El-): village à 10 k. du Kroubs, arr. et dép. Constantine ; 616 hab. ; post. à Constantine.

 

 

Matemoré: village de la commune mixte  de Mascara, à 11 k., dép. Oran; pos., télégr. à Mascara; 188 hab. ; céréales, vigne (90 hect.), jardins potagers.

 

 

Matifou: village de la commune d’Aïn-Taya, à 5 k., sur la route d’Alger à Aïn-Tuya ; à 27 k. d’Alger ; gare la plus pioche : Rouïba, à 10 k. ; franc. 110, étrangers 253, ind. 255 ; céréales, tabac, vigne (185 hect.), culture des primeurs, particulièrement asperges, pommes de terre, chasselas; vil. bâti sur les ruines de la ville romaine : Rusgunia.

 

 

Mauchamp: ferme isolée, à 8 k. Sud de Guelma, sur la route de Guelma à Gounod; 45 hab.; blé, orge, avoine, oliviers ; élevage du bœuf. 

 

 

Mazagran: chef-Iieu de commune, arr. Mostaganem, à 4 k., dép. Oran; télégr., pos. à Mostaganem ; pop. : 545 franc:, 140 esp., 1,227 ind.; eau abondante ; céréales, vigne (485 hect.), culture des primeurs, légumes. Colonne de 20 m, commémorative du fameux, siège que soutinrent, du 2 au 6 février 1840/ 123 hommes du bataillon d’Afrique, commandés par le capitaine Lelièvre, contre 15,000 Arabes.

 

 

Mazer: fraction de la tribu d’Ourlana, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; à 43 k. de M’raïer et à 147 k. de Biskra ; 258 ind. ; oasis.

 

 

Mazis: mine de zinc (calamine), à 10 k. Nord 46° Ouest de Lalla-Maghrnia, en exploitation active.

 

 

Mazouna: village indigène de la commune mixte de Renault, à 5 k., dép. Oran ; gare la plus proche : Inkèrmann, à 24 kil. ; pos., télégr. à Renault; 4,000 ind. ; hôpital pour les ind. ; village très pittoresque ; fabrication de burnous, gandouras, haïks : mine de soufre à 2 k. Sud, en exploitation, et gaz pétrolifères très abondants à Kef-el-Djir.

 

 

Mazuclla (V. Aïn-Mazuella).

 

 

M’chaïa: douar de la commune mixte  de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; 8,464 hect. ; 4,782 ind. ; bordj ; à 80 k. de Ténès et à 8 k. de la gare de Charon ; céréales.

 

 

M’chat: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : 5,376 hect. ; 3,129 ind. : à 10 k. d’El-Milia et à 78 k. de Djidjelli ; céréales, sorgho, maïs, millet ; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat et des particuliers; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres ; maison forestière ; école au village Baâbèche.

 

 

M’chedallah: douar de la commune mixte de Beni-Mansour, arr. et dép. Alger ; à 4 k. de la garé de Maillot ; 13,066 hect. ; 4,097 ind. ; oliviers, figuiers ; bois de chauffage et de construction : carrière de pierre à plâtre à Ouled-si-Toumi.

 

 

M’cif: douar de la commune mixte de M’sila, à 25 k., arr. Sétif, dép. de Constantine, formé des deux douars : Oued-Chellal et Ouled-Si-Hamla: 2,874 hab. ; pop. essentiellement nomade et, vivant sous la tente ; peu de culture ; jardins arrosés par des eaux artésiennes: abricotiers, figuiers, grenadiers élevage des chevaux et des moutons.

 

 

M’cil: douar de la commune mixte d’Ouled-Soltan, arr. Batna, dép. Constantine ; à 55 k. de N’gaous et à 25 k. d’Ampère ; 21,502 hect. : 5,050 ind. : céréales ; élevage : chevaux et moutons ; mines de zinc.

 

 

M’chira: fermes de la commune mixte  de Châteaudun-du-Rhumel, dép. Constantine ; à 10 k. de la gare de Telergma et à 12 k. de Mechta-el-Arbi ; céréales.

 

 

M’chounech: douar de la commune indigène et du cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine : 46,189 hect. ; 1,754 ind.; à 30 k. de Biskra oasis importante ; poste optique.

 

 

M’cisna: douar de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie; dép. Constantine; 3,875 hect..; 4,190 ind. ; point le plus rapproché d’Akbou, 22 k. ; point le plus éloigné, 30 k. ; peu de céréales, oliviers, figuiers, caroubiers.

 

 

M’daourouch: douar de la commune mixte de Sedrata, à 35 k., arr. et dép. Constantine; 20,412 hect; 2,760 ind. ; céréales, alfa, élevage du bétail, fabrication de tapis.

 

 

M’daourouch: village de création récente, commune mixte de Sedrata, arr. et dép. Constantine ; station chemin de fer Souk-Ahras à Tébessa ; à 36 k. de Souk-Ahras et à 60 k. de Tébessa; vil. industriel ; exploitation de l’alfa.

 

 

M’doukal: douar de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine: 17,326 hect. ; 1,590 ind. ; gîte d’étape sur la route de Bou-Saàda à Biskra; à 32 k. de Barika et à 73 k. de Biskra; palmiers, arbres fruitiers, jardins potagers.

 

 

Méboudja: mine de fer en exploitation, à 5 k. Sud-Ouest de Bône, dèp. Constantine.

 

 

Méchala: douar de la commune mixte  de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 35 k. de Laverdure ; 4,933 hect.; 1,766 ind.; céréales, élevage du bœuf. 

 

 

Mechera-Sfa: douar de la commune  mixte de Tiaret, à 30 k., arr. Mostaganem, dép. Oran ; gare la plus proche : Prévost-Paradol ; 7,852 ect. ; 1,348 ind., 30 eur.; céréales ; élevage: chevaux, bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Méchera-Sfa (V. Prévost-Paradol, nom nouveau).

 

 

Méchéria: commune mixte militaire, de la sub. d’Aïn-Sefra, dèp. Oran ; sup. 1,150,000 hect. ; pop. : franc. 595, isr. 123, esp. 254, marocains 511, ind. 19,130; pas de. culture; exploitation de l’alfa: élevage du bétail: chevaux 2,194, bœufs 1,185, moutons 210,921, chèvres 18,870, chameaux 10,613.

 

 

Méchéria: chef-lieu de commune, à 102 k. d’Aïn-Sefra, à 181 k. de Saïda et à 376 k. d’Oran ; poste militaire, hôpital militaire, pos., télégr. ; pop. : franc. 280, étrangers 88, ind. 325 ; commerce important de laines.

 

 

Mechta-Châteaudun ( anc. nom : Mechta-el-Arbi): station chemin de fer Alger-Constantine, à 17 k. de Saint-Donat et à 81 k. de Constantine ; le village de Châteaudun est à 9 k. de la gare ; télégr. à la gare.

 

 

Mechta-el-Arbi (,V. Mechta-Châteaudun).

 

 

Mechtras: douar de la commune mixte de Dra-el-Mizan, dép. Alger, à 6 k. de Boghni et à 22 k. de Dra-el-Mizan ; 3,362 ind. ; terres irrigables ; pépinière communale de 6 hect. ; arbres forestiers et fruitiers ; école franc-arabe ; carrières de marbres, de grès meulier et de calcaire.

 

 

Meddouda: douar de la commune mixte  d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine, à 45 k. d’Aïn-Amara ; 4,810 hect. ; 2,237 ind. ; céréales, oliviers, arbres fruitiers.

 

 

Médéa: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Alger, à 90 k. ; gare chemin de fer de Blida à Berrouaghia ; sous-préf., sub. militaire, hôpital, collège, pos., télégr., justice de paix ; pop. totale: 15,154 hab. ; ville 4,493 : franc. 1,574, isr. 1398, esp. 139, ita. 124, divers 66, ind. 11,853; céréales, vigne (950 hect.), vins rouges et blancs très réputés ; fruits en abondance : poires, cerises, pommes ; végétation tout eur., grâce à son élévation (920 mètres); massifs considérables de bois : chênes-liège, pins d’Alep ; élevage du bétail ; commerce de grains, bestiaux, laines, vins, huiles ; minoterie, fabrication de pâtes alimentaires très estimées. 

 

Douars : Tamesguida.; Oued-Oughat.

 

 

Médéa (Arr. de): Après la Mitidja, l’Atlas dresse ses chaînes (Beni-Salah, Mouzaïa), jusqu’à Médéa, créant une zone montagneuse bien caractérisée, à laquelle succède,au delà de Boghar, la zone des Hauts-Plateaux. Ce massif épais est cou-
pé de vallées profondes. La région de Médéa est propice aux céréales ; bons pâturages ; arboriculture florissante dans certaines localités, qui ont une végétation à peu près similaire à celle du centre de la France. La vigne (2,957 hect.) prospère très bien aux moyennes altitudes ; rendements moins abondants que dans les plaines, mais qualité supérieure ; élevage assez, développé ; l’arr. nourrit 185,000- moutons, 90,000 chèvres.

 

 

Medfoun: douar de la commune mixte  d’Oum-el-Bouaghi, arr. et dép. Constantine, à 25 k. de Canrobert; 20,739 hect. ; 2,920 ind. ; céréales, élevage des moutons.

 

 

Medinet-Medjadja: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 10 k. d’Orléansville et à 40 k. de Lamartine ; 18,168 hect.; 8,170 ind.; école; grande culture de céréales, un peu de vigne ; élevage : moutons et bœufs. 

 

 

Mediona: fraction indigène de la commune de Rouïna, arr. Miliana, dép. Alger; 514 ind.

 

 

Mediouna: douar de la commune mixte  de Renault, à 20 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 11,123 hect.; 5,510 ind.; céréales; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Medjadja: douar de la commune mixte  de Collo, à 55 k., arr. Philippeville, dép. Constantine ; 8,815 hect. ; 2,370 ind. ; céréales, vigne, forêts de chênes-liège ; élevage : bœufs et chèvres.

 

 

Medjana (La): chef-lieu de la commune mixte des Biban (V. Bordj-Medjana).

 

 

Medjana: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; 14,862 hect. ; 2,652 ind. ; ce douar comprend les centres de La Medjana, Blondel et El-Achir.

 

 

Medjebar: fraction indigène de la commune  d’Oued-el-Alleug, dép. Alger.

 

 

Medjebara: ksar de la commune indigène de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger ; à 30 k. de Djelfa.

 

 

 

Medjeddel: ksar de la commune indigène et du cercle de Bou-Saàda (sub. de Médéa), dép. Alger.

 

 

Medjez-Amar: fraction indigène de la commune de Clauzel, arr. Guelma, dép. Constantine : station chemin de fer Bône au Kroubs; à 13 k. de Guelma et à 118 k. de Constantine ; 141 hab.; céréales, un,peu de vigne.

 

 

Medjez-el-Foukani: caravansérail, sur la route de Bordj-bou-Arréridj à Bou-Saàda, à 29 k. de M’sila et à 30 k. de Bordj-bou-  Arréridj ; carrière importante de calcaire gris foncé pour dalles et pierres de taille.

 

 

Medjez-Sfa: village indigène de la commune de Duvivier, arr. Bône, dép. Constantine ; station ch. de fer Bône-Tunis ; à 12 k. de Duvivier et à 31 k. de Souk-Ahras ; télégr. à la gare; 131 hab. ; céréales, vigne (60 hect).

 

 

Medjounès: douar de la commune mixte  des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 25 k. de Saint-Arnaud ; 5,509 hect. ; 1,567 ind. ; céréales; élevage des moutons et chevaux.

 

 

Medrassen: monument funéraire, à 9 k. Sud d’Aïn-Yagout, commune mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, dép. Constantine. Ce monument rappelle celui du Tombeau de la Chrétienne, dans le dép. d’Alger ; sa forme est celle d’un gros cylindre ou mieux d’une série de cylindres qui décroissent de la base au sommet; le gradin inférieur a 58° de diamètre et le gradin supérieur 11 m; la hauteur est de 12m. La version la plus accréditée est que c’était la sépulture commune de la famille royale de Numidie.

 

 

Medroussa: douar de la commune mixte de Frenda, arr. de Mascara, dép. Oran; 25,706 hect. ; 3,407 ind., 13 eur. ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Méfessour (V. Benan, nom nouveau).

 

 

Meftah: douar de la commune de Saint-Maur, arr. et dép. d’Oran ; 14,382 hect. ; 2,684 ind.

 

 

Megane: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 673 ind.

 

 

Meggane: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar, annexe de Chellala (sub. de Médéa), dép. Alger ; 2,706 ind. ;école.

 

 

Meggarine: fraction de la tribu  des Moggar, commune indigène et cercle de Touggourt, à 11 k. (sub. de Batna), dép. Constantine : 893 ind. Le combat de Meggarine, en 1854, amena la soumission des pop. de l’Oued-Righ.

 

 

Meghalsa: douar de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, dép. Constantine, à 15 k. de Châteaudun, à 11 k: de la gare de Mechta-el-Arbi ; 7,068 hect,; 3,447 ind.; céréales.

 

 

Meghaoulia: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran, ; 773 ind.

 

 

Meghnine: douar de la commune mixte d’Aumale, à 25 k., arr. et dép. Alger ; 15,377 hect. ; 2,540 ind. ; blé, orge, forêts de pins d’Alep ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Mekadma: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 1,659 ind. ; oasis de 35,000 palmiers.

 

 

Mékerra: nom d’une commune mixte,  arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran, dont le siège est à Sidi-bel-Abbès ; sup. 128,222 hect. : pop. 1,600 franc., 2,404 esp., 17,360 ind. ; céréales, vigne (4,767 hect.); forêts de pins d’Alep très étendues : élevage : 2,340 chevaux, 1,364 mulets, 2,047 bœufs, 23,587 moutons; 38,856 chèvres.

 

 

Mekhalia: hameau de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; station ch. de fer Mostaganem a Tiaret ; à 47 k. de Mostaganem.

 

 

Mekhalis: station chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 34 k. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; gare ouverte à la télégraphie privée ; 17 hab.

 

 

Mekhalif-Djorb: tribu et caïdat de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép. Alger; 522 ind., 6 franc., y compris la fraction des Ouled-Mohammed.

 

 

Mekhalif-Lazereg: tribu de la commune indigène et de la sub. de Laghouat, dép: Alger ; 1,661 ind. ; école.

 

 

Mekla: chef-lieu de commune, arr. Tizi-Ouzou, à 25 k., dép. Alger ; gare la plus proche : Tizi-Ouzou ; télégr. municipal, pos. à Tizi-Ouzou ; pop. 8,520 hab. : franc. 214, ind. 8,299 ; eau abondante ; céréales, sorgho, vigne (47 hect.), tabac, oliviers ; joli centre entouré de village kabyles; fabrication indigène d’objets en bois sculpté. 

 

Douars : Fraoucen et Oumalou.

 

 

Mekla (anc. tri.,des Amraoua): douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; à 15 k. d’Azazga et à 25 k. de Tizi-Ouzou ; 5,871 hect.; 1,439 ind.: principale culture : les céréales quelques plantations de figuiers.

 

 

Meckmène: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 65 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 11,653 hect.; 1,927 ind.; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Meknessa: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 30 k., arr. Mostaganem, dép. Oran; 14,949 hect,: 4,245 ind. ; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons.

 

 

Melah: village indigène du douar des Damber, commune d’Oued-Athménia, dép. Constantine.

 

 

Melah-el-Ghozlane: village indigène du douar Mellila, commune mixte de Jemmapes, dép. Constantine.

 

 

Melika: ksar, banlieue et oasis, de la commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 2,089 ind. Le ksar est situé à 1 k. Sud-Ouest de Ghardaïa.

 

 

Melilia: douar de la commune d’Hennava, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 1,250 hect.; 351 ind.

 

 

Mellagou: section de la commune mixte de Khenchela, à 58 k. (tri. des Beni-Oudjana), arr. Batna, dép. Constantine ; 1,239 ind.; céréales, pâturages, forêts de pins et de cèdres, élevage du bœuf et du mouton. 

 

 

Mellakou (V. Palat, nom nouveau).

 

 

Mellila: douar de la commune mixte  de Jemmapes, à 15 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 13,081 hect. ; 1,612 ind. ; céréales, forêts, de chênes-liège.

 

 

Mellinet: village de la commune de Chanzy, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran; gare la plus proche: Chanzy, à 2 k. ; pos., télégr. à Chanzy ; 107 hab. ; culture des céréales, vigne (80 hect.) ; carrière de marbre et de calcaire.

 

 

Melouza: douar de la commune mixte de M’sila, à 65 k., arr. Sétif, dèp. Constantine ; 16,495 hect. ; 3,052 ind.; orge, blé, maïs ; élevage des chevaux et mulets ; forêt de genévriers à l’Oued-Djelal; exploitation de l’alfa, culture des melons et pastèques; fabrication de sparterie.

 

 

Melr’ir: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran; à 15 k. de la gare d’Oued-Taria ; 14,254 hect. ; 1,249 ind., 87 eur. ; céréales.

 

 

Menâa: section de la commune mixte  de l’Aurès (tribu des Ouled-Abdi), arr. Batna, dép. Constantine ; 944 ind. ; gare la plus proche : Mac-Mahon ; fabrication importante de chaussures arabes ; peu de céréales; nombreux jardins : fruits et légumes ; élevage du mouton.

 

 

Menalha: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban commune indigène et cercle  de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine : 256 ind., y compris Zaouïet-M’lili.

 

 

Menar: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 31 k., arr. et dép. Constantine ; 5,465 hect.; 2,731 ind.; élevage du bétail : bœufs, chèvres. 

 

 

Mendez: village de la commune mixte de Zemmora, à 16 k. Sud, arr. Mostaganem, dép. Oran; gare la plus proche : Relizane, à 36 k. ; télégr. municipal, pos. à Zemmora ; pop. 215 eur., 105 ind. ; céréales, un peu de vigne, oliviers ; élevage du bétail.

 

 

Ménerville: chef-lieu de canton et de commune, arr. et dép. Alger, à 54 k. ; gare chemin de fer Alger-Constantine, bifurcation pour la ligne de Tizi-Ouzou ; pos., télégr., hôpital civil, justice de paix ; pop. 8,087 hab. : ville 1,037 ; franc. 1,333, esp. 287, ind.
6,421, divers 46; céréales, vigne (469 hect.), tabac, forêts de chênes-liège de Bou-Arous ; élevage du bétail ; mines de fer oligiste à Aïn-Oudrer, à 6 k. Sud (en exploitation); Bordj-Caïd-Ladi, à 6 k.; à Oued-Keddache, à 3 k. Nord.

 

 

Menkoura: douar de la commune mixte d’Ammi-Moussa, à 20 k., arr. de Mostaganem, dép. d’Oran ; 7,225 hect.; 1,719 ind.; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêts ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Mentano: douar de la commune mixte de Takitpunt, arr. de Bougie, dép. Constantine; à 20 k. de Périgotville et à 47 k. de la gare de Sétif ; 2,955. hect. ; 1,862 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêt de chênes-verts ; fabrication de charbon ; élevage : boeufs, moutons et chèvres ; source d’eau minérale.

 

 

Merahba: douar de la commune mixte  des Braz, arr. Miliana, dép. Alger.;, à 45 k. de Duperré et à 15 k. de la gare des Attafs ; 5,429 hect. ; 986 ind.; blé, orge; 1,700 hect. forêt; élevage : moutons, bœufs. 

 

 

Merachda: douar de la commune mixte  de Berrouaghia, à 15 k., arr. de Médéa, dép. Alger ; 5,131 hect. ; 468 ind.; céréales, oliviers ; élevage : moutons et chèvres.

 

 

Meradia: douar de la commune mixte de La Calle, à 50 k., arr. de Bône, dép. Constantine ; 14,483 hect. ; 2,190 ind. ; céréales, forêts de chênes-liège; eau sulfureuse. 

 

 

Mercier-Lacombe: chemin de commune et de canton, arr. Sidi-bel-Abbès, dèp. Oran ; gare la plus proche : Sidi-bel-Abbès, à 38 k. ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 785 franc., 522 esp., 1,956 ind., 401 marocains; céréales, vigne (1,071 hect.), vin réputé ; stat. de remonte. 

 

Douars : Telioum, Sfisef.

 

 

Merdes: douar de la commune mixte des Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 45 k. de Saint-Joseph ; 17,728 hect. ; 2,254 ind. ; céréales, tabac, oliviers, forêts de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Merdja-el-Gargar: douar de la commune d’Inkermann, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 6,703 hect.; 1,405 ind.; carrière de grès dur.

 

 

Merdja (La): station chemin de fer Alger à Oran, dans le douar Merdja-el-Gargar, à 11 k. d’Inkermann et à 179 k. d’Orari.

 

 

Merdj-el-Harris: fermes de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, à 9 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Saint-Donat, à 8 k. ; céréales, élevage du bétail. 

 

 

 

 

Merinat: tribu et caïdat de la commune mixte de Méchéria, cercle et subdivision  d’Ain-Sefra, dép. Oran; 451 ind.

 

 

Merioud: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 15 k. de Saint-Arnaud ; 5,117 hect. ; 2,175 ind. ; école ; céréales, élevage des moutons et chevaux.

 

 

Merkella: tribu de la commune de Bouïra, dép. Alger ; 1,000 hect. ; 1,525 ind.

 

 

Merouana: douar de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine ; à 35 k. de Mac-Manon ; 2,687 ind. ; 16,608  hect.; bordj communal à Kansaria ; pays forestier ; nombreuses maisons forestières.

 

 

Merouana (V. Corneille, nom nouveau).

 

 

Merouana: village indigène du douar Cheurfa-Fetzara, commune mixte de l’Edoug, arr. Bône, dép. Constantine.

 

 

Mers-el-Kebir: commune de l’arr. et dép. Oran, dont le chef-lieu est au village Saint-André. La commune comprend les villages de Mers-el-Kebir (port), Saint-André, Sainte-Clotilde, Saint-Jérôme, Roseville ; pop. : 3,017 hab.: 446 franc., 1,268 naturalisés, 1,108 esp., 163 ita. ; céréales, vigne (125 hect.) ; culture maraîchère.

 

 

Mers-el-Kebir: village à 8 k. d’Oran, port de mer sûr et d’une grande profondeur ; pos. à Saint-André;. 118 franc., 137 étrangers;
pêcherie importante ; tuilerie et briqueterie.

 

 

Mers-el-Kebir: fort dominant la rade de Mers-el-Kebir ; 87 hab.

 

 

Merthoune-es-Sied: fermes du douar El-Mechtab, commune mixte de La Meskiana, dép. Constantine.

 

 

Meskiana: village, chef-lieu de la commune mixte du même nom, sur la route d’Aïn-Beïda à Tébessa ; gares les plus proches : Aïn-Beïda, à 37 k., Morsott, à 27 k. et Clairfontaine, à 36 k. ; pos., télégr. ; 600 hab. : 160 franc., 121 étrangers, 319 ind.

 

 

Meskiana: nom d’une commune mixte,  arr. et dép. de Constantine : sup. 188,949 hect. ; pop. 19,991 hab. : franc. 160, ind. 19,710, divers 121 ; 26,291 hect. de forêt, de pin; alfa, céréales ; élevage du bétail: 1,123 chevaux, 1,810 bœufs, 1,470 mulets, 
70,217 moutons et 15,878 chèvres. Mines de plomb et de zinc au douar Mesloula ; carrière de calcaire siliceux à Aïn-Laoura, à 9 k. du village de Meskiana (pierres de taille, moellons et pavés) ; 7 moulins, dont 3 à vapeur et 3 hydrauliques, fonctionnent dans la commune ; commerce important de céréales, moutons, laines et peaux.

 

 

Mesloug: village de la commune de Sétif, à 11 k., dép. Constantine ; station chemin de fer Alger-Constantine ; pos., télégr. à Colbert ; 787 hab. ; céréales, culture maraîchère, élevage du bétail.

 

 

Mesloula: douar de la commune mixte de La Meskiana, arr. et dép. Constantine ; à 45 k. de Meskiana et à 15 k. de la gare de Clairfontaine ; 23,886 hect.-; 1,796 ind. ; mines de plomb et de zinc en exploitation, à 48 k. Sud 10° Ouest de Souk-Ahras ; forêts (1,269 hect.) : céréales, oliviers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Mesrata: petit village arabe, à 2 k. de Kalaà, commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran ; tapis renommés.

 

 

Messâad: ksar de la commune indigène et du cercle de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger, sur la route de Bou-Saàda à Laghouat, à 13 k. d’El-Bordj et a 88 k. de Djelfa ; oasis ; jardins : fruits et légumes ; fabrication de tissus de laine.

 

 

Messabehia ou El-Messabehia: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran, à 1 k. 500 de Clinchant; 3,056 hect.; 1,027 ind. ; culture des céréales et élevage du bétail 

 

 

 

 

Messaoud: hameau indigène de la commune de Coléa, dép. Alger, sur la route de Coléa à Tefeschoun; à 2 k. de Coléa ; 80 hab. ; céréales, vignes (75 hect.).

 

 

Messaoud (V. Aïn-Messaoud).

 

 

Messer: douar de la commune mixte de La Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, à 20k., dép. Oran; 21,286 hect.; 1,883 ind., 166 eur. ; école ; forêt de Tenira ; céréales, vigne.

 

 

Messida: village indigène du douar Souarakh, commune mixte de La Calle, à 12 k., arr. Bône, dép. Constantine ; 8 hab. ; fonderie où sont traités les minerais d’Oum-Theboul.

 

 

Metidja: station chemin de fer sur routes d’Alger à Coléa ; à 4 k. de Coléa et à 40 k. d’Alger.

 

 

Metkaouak: douar de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine ; 105,860 hect. ; 3,118 ind.

 

 

Metletin: douar de la commune mixte de Tababort, arr. Bougie, dép. Constantine ; à 20 k. de Djidjelli ; 2,822 hect.; 2,214 ind. ; céréales, oliviers, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chevaux et mulets.

 

 

Metlili ou Ksar-Metlili (V. Ksar-Metlili).

 

 

Metlili: caravansérail, auberge, sur la route de Boghari à Laghouat ; à 15k. de cette dernière ville.

 

 

Mettenan: douar de la commune mixte  d’Aïn-Beesem, arr. et dép. Alger; à 20 k. d’Aïn-Bessem et à 25 k. de Bouïra ; 13,562 hect. ; 5,557 ind.; céréales, prairies naturelles, forêts de pins et chênes (2,000 hect.) ; élevage : moutons, chèvres.

 

 

Metz (V. Akbou, anc. nom).

 

 

Meurad: chef-lieu de commune, arr, et dép. Alger ; gare la plus proche : Marengo,à 4 k. ; distance d’Alger, 90 k.; pos. à Marengo, télégr.: pop.: 4,308 hab. ; vil. 170, franc. 291, esp. 372, divers 176, ind. 3,476 disséminés dans les douars Sahel et Beni-Merit ; céréales, vigne (1,120 hect.), arbres fruitiers, amandiers (31,974 pieds), culture du caroubier, massif de chênes-liège ; minoterie, moulins à huile, carrière de calcaire. Un barrage-réservoir de 2 millions de mètres cubes d’eau permet l’irrigation des terres.

 

 

Mexna: village indigène de la commune mixte  de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; école.

 

 

Mezaourou: douar de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; à 15 k. du Télagh, à 8 k. de Bedeau ; 34,200 hect. ; 1,897 ind., 287 eur.; céréales, forêts; élevage de chevaux et moutons.

 

 

Mezdour: village indigène sur le chemin de Berrouaghia à Bordj-bou-Arrêridj, entre Aumale et Bahira.

 

 

Meziet: douar de la commune mixte de Jemmapes, à 42 k., arr. Philippeville, dép. Constantine; 8,998 hect, ; 1,649 ind. ; céréales, forêts, oliviers.

 

 

Mezrenna: tribu de la commune mixte de Tablât, à 20 k., arr. et dép. Alger ; 7,022 hect. ; 2,144 ind. ; céréales, vignes, oliviers; forêts de pins d’Alep ; élevage : chevaux, mulets, moutons.

 

 

M’fatah: douar de la commune mixte de Boghari, à 25 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 21,935 hect. ; 4,462 ind.; céréales ; élevage : bœufs, chevaux, moutons.

 

 

M’hamid: fraction de douar, commune mixte du Télagh, à 50 k., arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; 2,107 ind., 122 eur. ; céréales, forêts de pins ; élevage : chevaux, moutons.

 

 

M’hamid: douar de la commune mixte de Cacherou, arr. Mascara, dép. Oran; à.18 k. de Palikao ; 51,800 hect. ; 6,750 ind., 41 eur. ; céréales, forêts domaniales et particulières ; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Michelet (anc. nom : Aïn-el-Hammam): village de la commune mixte du Djurdjura et siège de l’administration de cette c. ; à 19 k. de Fort-National ; gares les plus proches: Maillot, à 34 k. et Tizi-Ouzou, à 47 k. ; pos., télégr. ; 253 hab.; école manuelle de menuiserie et de charronnage pour les Kabyles , orge, oliviers, figuiers, glands-doux.

 

 

Mihoub (anc. tri. des Cheurfa-du-Sud): douar de la commune mixte de Tablat, à 30 k,, arr. et dép. Alger ; 11,633 hect. ; 5,481 ind.; céréales, vigne, arbres fruitiers, oliviers, forêts de pins d’Alep ; élevage : chevaux, bœufs, mulets. 

 

 

Mila: douar de la commune de Mila, arr. et dép. de Constantine ; 6,719 hect. ; 1,176 ind.

 

 

Mila: chef-lieu de canton et de commune, arr. et dép. Constantine ; gare la plus proche : Constantine, à 52 k.; pos., télégr., hôpital ; pop. 8,023 hab.; vil. 2,517; franc. 353, ind. 7,630, divers 40 ; céréales, vignes (45 hect.), orangers, citronniers;
eau abondante ; marché important ; eaux ferrugineuses, salines, à 10 k. de Mila ; mine de sel gemme.

 

Douar : Mila, 1,176 ind.

 

 

Miliana: chef-lieu de commune, de canton et d’arr, dép. Alger, à 129 k.; gares les plus proches : Affreville et Miliana-Margueritte, chacune à 9 k. ; sous-préf., école normale de filles pour le dép. d’Alger, pos., télégr., justice de paix; pop. totale : 7,863 hab.;
ville 3,714; franc. 1,234, isr. 847, esp. 809, ind. 4,804, divers 169 ; terres d’une grande fertilité ; eau en grande abondance ; céréales, vigne (495 hect.), vins très réputés : tous les arbres fruitiers de la France : cerisiers, pommiers, poiriers, pruniers, amandiers ; pépinières importantes; fourrages; altitude : 740m ; vue splendide sur la plaine du Cheliff ; massifs boisés sur les monts du Zaccar qui dominent la ville.

 

 

Miliana (Arr. de): Cette région, formée par une surface montagneuse, dont le massif du Zaccar représente la partie la plus
élevée, constitue, avec la région montagneuse de Médéa, le seuil qui sépare le bassin du Cheliff de la plaine de la Mitidja. Forêts importantes de cèdres dans la région de Téniet-el-Had ; sol généralement calcaire ou argilo-calcaire ; culture importante des céréales ; vignes (3,607 hect.) ; les vins de cette région sont classés parmi les plus estimés de l’Algérie ; les cultures fruitières sont prospères dans cette région; l’élevage du bétail constitue une des ressources de la région.

 

 

Miliana-Margueritte: nom nouveau donné à la gare d’Adélia (V.Adélia).

 

 

Millésimo: chef-lieu de commune, arr. Guelma, à 4 k., dép. Constantine : station chemin de fer Bône au Kroubs ; télégr., pos. à Petit; pop. 98 franc., 105 étrangers, 3,469 ind.; eau abondante ; céréales, vigne (65 hect.), arbres fruitiers, culture maraîchère
très développée, élevage du bétail.

Douars : Beni-Ourzeddin et Ouled-Senan.

 

 

Mina (La): nom d’une commune mixte, arr. Mostaganem, dép. Oran (anc. c. mix. de L’Hillil), dont le siège de l’administration est au village de Clinchant; sup. 158,895 hect., dont 1,083 plantés en vigne; pop. : 995 eur., 46,815 ind. ; céréales, oliviers
greffés 11,800; arbres, fruitiers : orangers, figuiers, abricotiers, poiriers; forêts: d’En-Nara (675hect.): pins, thuyas, oliviers ; de l’Akroube (2,998 hect.) : pins; chênes, lentisques, oliviers ; de Kalàa (100 hect.) : chênes, thuyas. Elevage du bétail. La c. nourrit 74,020 moutons, 2,290 chevaux, 709 mulets,  43,776 chèvres et 14,067 bœufs. 

 

 

Mina: douar de la commune mixte du même nom ; à 25 k. de Clinchant et à 5 k. de la gare de Bel-Hacel ; 6,842 hect. ; 2,096 ind., 16 eur. ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Mira: village indigène du douar Izerazen, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; école.

 

 

Mirabeau (anc. nom : Dra-ben-Kedda): chef-lieu de commune, arr. Tizi-Ouzou, à 11 k., dép. Alger, à 97 k. ; station chemin de fer de Ménerville à Tizi-Ouzou ; télégr. à la gare, pos. à Tizi-Ouzou; pop. : 7,638 hab. ; franc. 262, ind. 7,354 : céréales, tabac, fruits, vigne (25 hect.), melon Cavaillon très estimés, oliviers, prairies, élevage. 

 

Douars de la commune : Sidi-Ali-bou-Nab, 816 ind. ; Tirmitine, Tala-Imedrane, Oued-Defali.

 

 

Miribel fort (V. Hassi-Chebaba).

 

 

Misserghin: chef-lieu de commune, arr. et dép. Oran, à 20 k. ; station chemin de fer Oran à Aïn-Temouchent ; pos., télégr.; pop. : 4,351 hab.; vil. 2,100; franc. 1,172, esp. 1,365, ind. 1,814 ; pays riche et prospère ; céréales, vigne (1,566 hect.), culture maraî-chère très développée pour primeurs : haricots verts, petits pois ; arbres fruitiers en abondance : palmiers 2,000, orangers 20,000, citronniers 10,200, mandariniers 30,000, amandiers 15,000, grenadiers 3,000, autres arbres fruitiers 6,000 ; oliviers ; massif de chênes-liège ; commerce important de primeurs : moulin à. farine, distillerie d’asphodèle, fabrique de crin végétal, autrucherie.

 

 

Mitidja (La): La plaine de la Mitidja, qui se développe sur une longueur de 100 k. et une largeur moyenne de 40 k. (soit environ 400 mille hect.), entre le Sahel d’Alger et la chaîne tellienne de l’Atlas, depuis le massif du Zaccar jusqu’aux contreforts des montagnes de la Kabylie, peut être divisée en deux régions assez distinctes : la région de l’Ouest, dont le centre est à Boufarik, et la région de l’Est, dont Rouïba est le centre principal. Longtemps marécageuse et malsaine, elle fut, au début de la conquête, un des foyers de fièvres les plus meurtriers. Aujourd’hui, asséchée et assainie, la Mitidja est devenue la région la plus importante et la plus belle de l’Algérie, grâce à sa situation près d’Alger et à son climat marin. Sa remarquable fertilité lui permet les cultures  les.plus, variées et les plus rémunératrices : vigne, céréales, tabac, pommes de terre, primeurs, fleurs à essences, orangers, mandariniers. L’arboriculture a pris un développement très important.
Les villes et villages principaux situés dans cette région, sont : Blida, Boufarik, Bouïra, Birtouta, Beni-Mered, Maison-Carrée, Arba, Aïn-Taya, Alma.

 

 

Mizrana: nom d’une commune mixte, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger (ancienne commune mixte de Dellys), dont le siège de l’administration est au village de Tigzirt ; sup. 38,765 hect. ; pop. 175 eur., 34,247 ind. ; terres de culture ; forêts d’oliviers, de figuiers et de chênes-liège ; vigne (37 h.), arbres fruitiers; élevage du bétail : 6,019 bœufs, 825 mulets, 5,732 moutons. 

 

 

M’karta: section de la,commune mixte de Màadid (tribu des Ouled-Khelouf), arr. Sétif, dép. Constantine ; à 25 k. de Bordj-bou-Arréridj ; 10,300 hect. 2,895 ind. ; céréales, alfa, élevage de moutons et bœufs. 

 

 

M’Iéta: fermes, sur la route de Sainte-Barbe-du-Tlélat à Er-Rahel ; gare la plus proche : Er-Rahel, à 8 k. ; pos., télégr. à Er-Raliel ; 75 franc., 45 esp.

 

 

M’Iili: fraction de l’aghaiik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 333 ind. ; oasis du Zab-Guebli, à 28 k. Sud de Biskra.

 

 

Mocta-Douz (nom nouveau : Mores): chef-lieu de commune, dép. Oran, à 71 k. ; gare la plus proche : Bou-Henni, à 6 k. ; pos., télégr. à Saint-Denis-du-Sig, à 18 k. ; pop. : 545 eur., 1,485 ind. ; céréales, vigne, lin, sorgho à balais ; élevage du bétail : moutons, porcs : ;marché pour céréales et bestiaux.

 

 

Modzbah-Sfid: gare fortifiée du chemin de fer d’Arzew à Duveyrier: à 13 k. de Kralfallah et à 33 k. du Kreider; embranchement pour Marhoun.

 

 

Moghrar-Foukani: tribu, ksar et caïdat de la commune mixte de Méchéria, cercle et sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran ; 325 ind. : oasis de 17,000 palmiers ; exploitation de l’alfa.

 

 

 

Moghrar-Foukani: gare chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 54 k. d’Aïn-Sefra.

 

 

Moghrar-Tahtani: tribu, ksar et caïdat de la commune mixte de Méchéria, arr. et sub. d’Aïn-Sefra, dép. Oran, à 12 k. du précédent et à 50 k. d’Aïn-Sefra ; oasis de 15,000 palmiers.

 

 

Moknéa: village indigène du douar Beni-Ghobri, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger : à 27 k. de Fort-National, sur la roule de Bougie ; altitude : 1,050 m; vue étendue de toute la Kabylie.

 

 

Mokta-Deli: gare fortifiée du chemin de fer Arzew à Duveyrier, à 45 k. d’Aïn-Sefra, dép. Oran.

 

 

Mokta-el-Hadid: village industriel (exploitation des mines de fer), à 3 k. d’Aïn-Mokra; gare terminus du chemin de fer de Bône à
Mokta-el-Hadid ; pos. à Bône ; 1,873 hab.-, dont 293 étrangers ; belles plantations d’eucalyptus ; jardins potagers, orangeries.

 

 

Mokta-el-Oust: ksar de la commune indigène de Djelfa, sur la route de Djelfa à Laghouat ; à 10 k. d’Aïn-el-Ibel et à 53 k. de  Djelfa.

 

 

Molière: centre en projet, commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléans-ville,, dép. Alger, au lieu dit « Bordj-Beni-Hindel », actuellement chef-lieu de la commune mixte de l’Ouarsenis.

 

 

Moudovi: chef-lieu de commune de canton, arr. Bône, à 24 k., dép. Constantine, à 196 k. ; gare chemin de fer Bône-Tunis; pos., télégr., téléph., justice de paix ; pop. 908 franc., 321 ita., 120 divers, 2,026 ind. ; sol fertile, eau abondante ; céréales, vigne (1,390 hect.) ; oliviers, tabac, culture maraîchère ; pépinières de plants de vigne américains ; orangers (10,000), mandariniers (2,000) ;
élevage du bétail ; fermes importantes.

 

 

Mongournou: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 20 k., arr. Médéa, dép. Alger ; 16,244 hect. ; 2,188 ind., 7 eur. ; forêts de pins et de chênes; fabrication de charbon; élevage: moutons, chèvres.

 

 

Montagnac: chef-lieu de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran ; vil. situé à 25 k. de Tlemcen, gare la plus proche, et à 164 k. d’Oran ; pos., télégr., justice de paix; pop. 385 franc., 82 étrangers, 169 ind. ; terres de bonne qualité et
en partie irrigables : céréales, vigne (289 hect.), plantations d’arbres ; fourrages abondants; élevage: bœufs et moutons ; mine de fer aux Beni-Ouarsous.

 

 

Montagne des Lions: fermes de la commune d’Aréole, dép. Oran ; culture de la vigne (175 hect.).

 

 

Montaigne (V. Agadie, anc. nom).

 

 

Montcalm (anc. nom : Temlouka): village de la commune de l’Oued-Zenati, sur la route d’Oued-Zenati à Aïn- Beïda, à 16 k. ; gare la plus proche : Oued-Zenati, à 25 k. ; pos., télégr. à Oued-Zenati ; 187 hab. ; céréales ; élevage du bétail.

 

 

Montebello (anc. nom Sidi-Rached): village de la commune de Marengo, à 13 k., dép. Alger, à 62 k. ; gare la plus proche :  Marengo, à 13 k. ; pos. à Marengo, télégr. ; 263 hab. ; céréales, vigne (300 hect.) ; sa proximité du lac Halloula, lui fait un climat fiévreux. 

 

 

Montenotte: chef-lieu de commune, arr. Orléansville, à 48 k., dép. Alger, sur le chemin d’Orléansville à Ténès, à 7 k. ; garela plus proche : Orléansville, a 48 k. ; pos., télégr. ; pop. 3,788 hab. ; franc, 240, ind. 3,503, divers 45 ; céréales, vigne (125 hect.), arbres fruitiers en abondance : orangers, citronniers, amandiers, abricotiers ; mine de cuivre pyriteux avec galène, à Oued-Allalah.

 

 

Montesquieu: hameau industriel de la commune mixte de Sedrata, arr. et dép. Constantine ; station chemin de fer Souk-Ahras à Tébessa ; télégr. à la gare ; 168 hab. ; marché important pour céréales.

 

 

Montpensier: village de la commune de Blida, à 1,500m ; pos., télégr. à Blida ; pop. : 215 franc., 65 étrangers ; eau abondante ; céréales, tabac, vigne (150 hect.) ; arbres fruitiers de toutes espèces, particulièrement orangers, mandariniers ; éducation des vers à soie.

 

 

Montplaisant: faubourg de la ville d’Oran, dans lequel se trouvent : le Grand Séminaire, l’établissement des petites sœurs des 
pauvres, l’abattoir, ainsi que des tanneries.

 

 

Mores: nom nouveau de Mocta-Douz. (V. Mocta-Douz).

 

 

Morris: chef-lieu de commune et de canton, arr. Bône, à 22 k., dép. Constantine ; gare la plus proche : Randon, à 18 k. ; pos., télégr., jus. de p. ; pop. : 695 franc., 170 étrangers, 2,375 ind. ; céréales, vigne (550 hect.), arbres fruitiers, culture maraîchère : élevage du bétail et des abeilles (miel). 

 

Douar de la commune: Beni-Urdjine.

 

 

Morsott: chef-lieu de commune mixte, arr. et dép. Constantine ; station chemin de fer Souk-Ahras à Tébessa ; à 32 k. de Tébessa; pos. à Tébessa, télégr. à la gare ; pop. : 134 eur. ; centre industriel, commerce de l’alfa. Ruines romaines de Vasampus: thermes, arc-de-triomphe, mausolée.

 

 

Morsott: nom d’une commune mixte, arr. et dép. Constantine, dont le chef-lieu est à Morsott (vil.) ; sup. 256,300 hect. ; pop. : 24,722 hab. ; franc. 623, ita. 877, divers 177, ind. 23,045 ; céréales, vigne (58 hect.) ; exploitation de l’alfa; élevage: chevaux 844, mulets 772, chameaux 360, bœufs 2,560, moutons 67,862, chèvres 43,051 ; mines nombreuses de cuivre, de zinc et de fer ; gisements de phosphates les plus importants de l’Algérie : au Djebel-Dyr, à Aïn-Dibba, à Aïn-Kissa, au Djebel-Kouif; production annuelle: 220,000 tonnes de phosphates.

 

 

Morsott: douar de la commune mixte du même nom; 83,832 hect. ; 5,110 ind., 23 eur. ; traversé par le chemin de fer de Souk-Ahras à Tébessa, desservi par la gare de Morsott : orge et blé, exploitation de l’alfa.

 

 

Mosbaha: douar dont le territoire est réparti : commune de Palestro, 300 hect., 350 ind. ; commune mixte de Palestro, 4,809 hect., 1,162 ind.

 

 

Mosly (ancienne tribu des Ouled-Mosly): douar de la commune mixte de Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine ; à 35 k. de Colbert ; 8,780 hect. ; 1,563 ind. ; céréales, élevage des bœufs, chevaux et moutons.

 

 

Mostaganem: chef-lieu de commune, de canton et d’arr., dép. Oran, à 89 k. ; gare terminus du chemin de fer de Tiaret à Mostaganem ; port de mer, sous-préfecture, tribunal de l »instance, chambre de commerce, jus. de p., collège, hôpital militaire, dépôt de remonte ; pop. totale : 18,090 ; ville 17,485 ; franc. 4,162, naturalises 185, esp. 3,275, ita. 285, isr. 766, ind. 9,134, divers 283 ; eau abondante ; céréales, vigne (1,450 hect.), culture maraîchère développée, vergers, figuiers, oliviers ; élevage
du bétail ; commerce de vins, laines, bestiaux, grains, fourrages, figues sèches ; température : 0° hiver, 38° été.

 

 

Mostaganem (Arr. de): Cette région, formée en majeure partie par un vaste plateau, est limitée : à l’Est par le Cheliff, au Nord par la mer, au Sud-Ouest par la région de Perrégaux et au Sud-Est par les plaines de La Mina et dé Relizane. Les principales cultures : céréales, légumes, vigne (18,508 hect.), oliviers ; élevage du bétail : moutons, chèvres; nappes pétrolifères sur plusieurs points de la région, à Sidi-Brahim, à Aïn-Zeft et à Beni-Zenthis ; carrières de gypse à Aïn- Nouissy ; mine de zinc à  Anatra.

 

 

Mouadhi: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle d’El-Goléa (sub. de Laghouat), dép. Alger ; 294 ind.

 

 

Moualid: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 831  ind.

 

 

Moudjebara: ksar et cheïkhat du cercle de Djelfa (sub. de Médéa), dép. Alger.

 

 

Moudjebeur: ancienne bergerie nationale, à 13 k. de Boghari, sur la route de Boghari à Aumale ; 30 hab. ; eau et bois en abondance.

 

 

Mouelfa: douar de la commune de Guelaâ-bou-Sba, arr. Guelma, dép. Constantine ; 991 hect. ; 598 ind.

 

 

Mouïadat Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Boghar (sub. de Médéa), dép. Alger; 585 ind.

 

 

Mouïla: douar de la commune mixte du Télagh, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; à 35 k. du Télagh et à 15 k. de Bedeau ; 52,376 hect. ; 2,149 ind., 69 eur. : céréales, forêts de pins, élevage, au mouton.

 

 

Moulabert: hameau sur la route de Constantine à Aïn-Beïda; à 11 k. d’Aïn-Fakroun et à 67 k. de Constantine ; pos. à Aïn-Beïda, à
45 k.

 

 

Mouladheïn: douar de la commune mixte de Sedrata, à 20 k., arr. et dép. Constantine ; 21,133 hect. : 3,590 ind. ; école au village de Ras-Aïn-Snob ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Moulai-Abd-el-Kader (V. Bordj-Moulaï-Abd-el-Kader).

 

 

Mouley-Abd-el-Kader (V. Boulet, non nouveau).

 

 

Mouley-Ismaïl: forêt de chênes-liégé de la commune de Saint-Louis, arr, et dép. Oran ; 124 hab.

 

 

Mouley-Magoun: fermes de la commune d’Arzew, arr. et dép. Oran ; pos. à Arzew ; céréales, vigne.

 

 

Moulin-Gassiot (V. Coulmiers, nom nouveau).

 

 

Mouqua: douar de la commune mixte  d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine ; 11,784 hect. ; 5,067 ind. ; école des Pères-Blancs ; point le plus rapproché d’Akbou, 18 k. ; point le plus éloigné, 40 k. ; caroubiers, figuiers et surtout oliviers.

 

 

Mouzaïa: douar, dont le territoire est réparti : commune de La Chiffa, 2,666 ind., 5 étrangers ; commune de Mouzaïaville, 3,259 ind.

 

 

Mouzaïa-les-Mines: village de la commune de Lodi, arr. Médéa, à 14 k., dép. Alger ; station chemin de fer de Blida à Berrouaghia ; pos., télégr. à Médéa ; 220 hab.; céréales, forêts de chênes-liège et de chênes à gland doux ; élevage du bétail ; mine de
cuivre gris argentifère, ancienne exploitation reprise à nouveau ; source d’eau ferrugineuse d’Aïn-Garza, à 2 k. Nord-Est du village, eau comparable à l’eau de Saint-Galmier.

 

 

Mouzaïaville: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 61 k. ; station chemin de fer Alger-Oran ; nos., télégr., téléph. ; pop. 4,627 hab. ; vil. 944 ; franc. 1,304, ind. 3,276, divers 47 ; pays boisé ; céréales, vigne (925 hect.); source d’eau minérale: 

Aïn-Messalah. 

 

Douar : Mouzaïa, 3,259 ind.

 

 

Mouzlia: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, à 23 k., arr. et dép. Constantine; 8,240 hect.; 3,378 ind.;. céréales, élevage du bœuf ; eaux sulfureuses ; gisements de calamine, non exploités.

 

 

Mouzoudj: fermes de la commune de Bou-Tlélis, à 15 k., arr. et dép. Oran : pos. à Bou-Tlélis ; 90 hab.

 

 

M’rabot-Moussa: douar de la commune de Duquesne, arr. Bougie, dép. Constantine ; 4,778 hect.; .2,950 ind. et 4 eur.

 

 

M’rabtine – Gheraba: tribu et caïdat de la commune indigène de Tiaret-Aflou (sub. de Mascara), dép. Oran ; 645 ind.

 

 

M’rahna: section de la commune mixte de Souk-Ahras ( tribu des Ouled-Khiar), arr. Guelma, dép. Constantine ; à 28 k. de Souk-Ahras; 1,848 ind., 92 eur,, pop. flottante 205 ; céréales ; ruines romaines importantes d’El-Gouni ; dolmens.

 

 

M’raïer: tribu et caïdat de la commune indigène et du cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,467 ind. ; caravansérail, relais de Biskra à Touggourt, à 110 k. de Biskra et à moitié eh. de Touggourt ; oasis de 80,000 palmiers-dattiers.

 

 

M’salla: douar de la commune de Stora, arr. Philippeville, dép. Constantine ; 5,509 hect. ; 1,456 ind. 

 

 

 

 

M’sid ou M’cid: hameau face Nord du Rocher de Constantine ; source d’eau salines chlorurées sodiqués ; établissement très fréquenté des hab. de Constantine ; beaux jardins, culture maraîchère très développée, arbres fruitiers ; minoterie ; poudrerie de l’Etat.

 

 

M’sila: nom d’une commune mixte, arr. Sétif, dép. Constantine, dont le chef-lieu est au village de M’sila ; sup. 392,255 hect.; pop. 37,589 hab. ; franc. 139, isr. 121, ind. 37,271 ; terres abondamment arrosées; prairies artificielles ; céréales (la seule culture) ; élevage : chevaux 1,507, chèvres 37,941, mulets 1,121, chameaux 566, bœufs 2,245, moutons 76,610.

 

 

M’sila: village, chef-lieu de la commune du même nom ; gare la plus proche : Bordj-bou-Arréridj, à 58 k. ; à 136 k. de Sétif ; altitude : 469m ; pop. 5,070 hab. en y comprenant la tribu de M’sila, qui compte 4,625 ind. ; eau abondante, céréales ; élevage
des chevaux et moutons ; bergerie communale ; à 13 k., le lac salé de Chott-es-M’sila.

 

 

M’sila: tribu rattachée au village et à la commune de M’sila; 15,600 hect, ; 4,625 ind.

 

 

M’sila: forêt de chênes-liège, près du village de Bou-Tlélis, à 30 k. d’Oran, donnant dés. lièges de très belle qualité, utilisés pour les bouchons de Champagne.

 

 

M’sirda: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran ; 8,012 ind.

 

 

M’souna: douar de la commune d’El-Arrouch, arr. Philippeville, dép. Constantine ; 330 hect. ; 1,214 ind., 21 eur.

 

 

M’tarfas: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 17,225 hect.; 1,605 ind.; pop. nomade, vivant sous la tente et se déplaçant à mesure de la disparition des pâturages; sol caillouteux et aride, à l’exception de la partie qui se rapproche du Chott du Hodna, où on cultive l’orge et le blé ; élevage des chameaux et moutons.

 

 

M’toussa: douar de la commune mixte de Khenchela, à 20 k., arr. Batna, dép. de Constantine ; 11,783 hect. ; 2,005 ind. ; céréales, pâturages ; élevage du mouton ; mine de zinc.

 

 

Muley-Abd-el-Kader: fermes de la commune de Mercier-Lacombe, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran ; à 9 k. de Mercier-Lacombe et à 35 k. de Sidi-bel-Abbès ; céréales, vigne (105 hect.).

 

 

Munier (anc. nom : Aïn-Kherma): village de la commune mixte, de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; à 49 k. de La Calle, sur la route de Bône à Tébessa, par Souk-Ahras; pos., télégr. ; 180 hab. ; céréales, forêts de chênes-liège.

 

 

Mustapha: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, ville limitrophe à Alger, dont elle est, pour ainsi dire, le prolongement; pop. totale : 38,102 hab. : franc, nés en. France 10,301, franc, nés. en Algérie 5,064, naturalisés 12,409, isr. 439, ind. 3,080, esp. 8,997, ita. .1,718, divers 1,090 ; pos,, télégr., téléph. (3 bureaux : à Mustapha-Inférieur, à Mustapha-Palais et à Agha-Supé-
riéur). La ville, admirablement située dans la baie d’Alger, se divise en : Mustapha-Inférieur, Mustapha-Supérieur, Agha,Beleourt, le Hamma. Hôpital civil le plus important de l’Algérie, les Ecoles supèrieures, le Palais d’été du Gouverneur, l’Institut Pasteur, l’Usine à gaz d’Alger, l’Abattoir d’Alger ; arsenal d’Artillerie, cartoucherie, nombreuses casernes ; vaste champ de manœuvres servant d’hippodrome pour les courses ; ville industrielle.

A Mustapha – Supérieur, sur des coteaux, d’où l’on jouit d’une vue splendide, ce ne sont partout que villas plus belles les unes que les autres, très recherchées par les hiverneurs. La principale.culture : légumes pour le marché d’Alger ; dans la plaine, culture de la banane, un peu de vigne sur les coteaux. : A signaler particulièrement, le Jardin-d’Essai, quartier du Hamma, d’une contenance de 80 hect., à la fois promenade, pépinière, jardin botanique et jardin d’acclimatation.

NOTA. — Le chiffre de 13,409, pour les naturalisés, n’est pas le chiffre réel et doit être plus faible : l’erreur proviendrait d’un classement défectueux des recenseurs.

 

 

M’zala: douar de la commune mixte de Soummam, arr; Bougie, dép, Constantine; à 45 k. de Sidi-Aïeh, sur le chemin du littoral de Bougie à Port-Gueydon :. 5,200 hect. ; 6,945 ind.; forêts de chênes-liège ; céréales, figuiers, oliviers, caroubiers. 

 

 

 

 

M’zara: fraction indigène et haouch de la commune Saint-Pierre-Saint-Paul, dép. Alger ; céréales, vigne ; ancienne colonie pénitentiaire. 

 

 

 

 

M’zila: douar de la commune mixte de Cassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran ; à 12 k. de Cassaigne et à 37 k. de la gare d’Aïn-Tedelès ; 13,351 hect ; 4,355 ind. ; céréales, figuiers ; élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres.

 

 

M’zita: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; station chemin de fer Alger-Constantine ; à 42 k. de Bordj-bou-Arréridj et de Medjana; 9,990 hect. : 2,177 ind. ; céréales, alfa; carrière de pierre à plâtre. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45