Le Marabout Sidi Es-Zouaoui et le Hachaïchi (*)

10 05 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingliz-Bey (**) avait un fils nommé Ali, que les désordres de sa vie privée avaient rendu odieux à toute la population. Comptant sur la tendresse aveugle de son père et sûr de l’impunité, il n’était pas de méfait dont il ne se rendît coupable. Nous n’en citerons qu’un exemple, qui montrera en même temps combien est grande l’autorité qu’exercent les marabouts sur leurs coreligionnaires. Nous le prenons dans le livre de Si Mohammed el-Baboury. 

 

Un hachaïchi (fumeur de chanvre) de Constantine possédait plusieurs rossignols qui chantaient à ravir (***). Le jeune Ali en eut fantaisie et les fit demander au propriétaire. Celui-ci refusa de les céder à quelque prix que se fût. Une seconde et une troisième démarche n’eurent pas plus de succès. Grande fut alors la colère du jeune homme qui, s’en allant trouver son père, ne cessa de le tourmenter, jusqu’à ce qu’il eût obtenu de sa coupable condescendance l’ordre de faire prendre et mettre à mort le récalcitrant. 

 

Pour échapper à cette sentence inique, le malheureux hachaïchi se réfugia, avec ses chanteurs, cause bien innocente de tant d’infortunes, à Taghla, dans la demeure du cheikh Ez-Zouaoui, et lui raconta le motif de sa fuite, A ce récit, le cheikh indigné lui fit suspendre ses cages aux arbres de son jardin et lui offrit pour retraite sa demeure comme un asile inviolable. 

 

A quelques jours de là, le fils du bey,accompagné de ses serviteurs, vint de ce côté pour se livrer au plaisir de la chasse, et ne voulut point passer outre sans rendre visite au saint personnage. Celui-ci qui l’avait aperçu de loin, s’était aussitôt retiré dans son bordj (maison de campagne) et il ne consentit à sortir que lorsque ses serviteurs l’eurent complètement rassuré sur les bonnes intentions de l’illustre visiteur. On servit de la galette et du leben, et lorsque le jeune homme, dont la course avait aiguisé l’appétit, eut fait amplement honneur à ce modeste repas, Si Ez-Zouaoui prenant la parole, lui dit : 

« O fils de bey ! comment toi et ton père pouvez-vous commettre des injustices pareilles? 

Quelles injustices ? demanda Ali, tout surpris. 

Un homme, reprit le vieillard d’une voix grave, avait des oiseaux qu’il chérissait plus que tout, et vous avez voulu les lui enlever de force, et pour un caprice contrarié vous avez fait peser sur sa tête un arrêt de mort; mais Dieu qui prend soin du faible et de l’opprimé, n’a pas permis qu’un si odieux arrêt reçût son exécution. Cet homme, le voilà ; c’est celui qui est en face de toi. » 

Et ce disant, il lui montrait le hachaïchi adossé contre le mur de la salle. 

« Mais, dit Ali, essayant de balbutier quelque excuse, je lui ai fait offrir de les lui acheter, et il a refusé de me les vendre, et il s’est enfui. Voilà tout mon crime. 

Soit. Ne le poursuis donc plus pour un refus qu’il est libre de faire et jure-moi qu’il ne lui sera fait aucun mal. 

A cause de toi, je le jure. Je ne lui dirai plus rien. » 
 

Là-dessus, le vieillard baissa la tête et le jeune homme ne croyant pas être aperçu, fit comprendre au hachaïchi, par un geste significatif, qu’il saurait bien le retrouver à Constantine. 

En ce moment, le cheikh relevait vivement les yeux et surprenait encore écrit sur la figure de son hôte un reste de menace. — 
« Parjure, s’écria-t-il, c’est donc ainsi que tu tiens tes serments!  Eh ! bien, voici comment j’en agis avec tes pareils. » 

En même temps, il leva les doigts, les dirigea à plusieurs reprises sur le ventre d’Ali, en murmurant quelques paroles et sortit. 

Aussitôt et comme par enchantement, le ventre du malheureux se gonfla d’une manière prodigieuse et ce phénomène fut suivi de douleurs d’entrailles si violentes, que les serviteurs présents à cette scène coururent éplorés vers le maître du logis, l’avertir que le fils du Bey était à toute extrémité. 

« Eh ! qu’il meure ! s’écria le cheikh, cet enfant de teigneux (fortas) qui porte partout avec lui la corruption et le désordre ! » 

Cependant, cédant aux prières des assistants, il voulut bien consentir à suspendre les effets de sa juste colère. Il rentra dans la pièce où était le moribond et lui dit ; « Remercie Dieu et repens-toi de ce que tu as fait. » 

Ali promit tout ce qu’on voulut, et le marabout, appliquant de nouveau sa main bénie sur le ventre du patient, le guérit aussitôt. 

Ensuite, le hachaïchi monta, avec ses rossignols, sur la mule richement harnachée du fils du Bey, tandis que celui-ci le suivait à pied ; et, lorsqu’ils furent arrivés aux portes de Constantine, Ali, non-seulement lui fit cadeau de sa monture, mais il lui demanda encore une fois pardon, tant la punition infligée par le marabout l’avait glacé d’épouvante . 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(*): Hachaïchi: de haschich, chanvre (cannabis) : fumeur de haschich. 

 

(**):  Ingliz-Bey, ou plutôt Hadji-Mustapha Ingliz-Bey, était d’origine turque; il fut surnommé l’Anglais, parce que dans sa jeunesse, capturé par un bâtiment anglais, il avait passé dix ou douze ans en Angleterre, Il fut bey de Constantine en l’an de l’Hégire 1212 (A, D. 1797). 

 

(***): On sait la passion qu’ont les hachaïchi pour les rossignols et pour lâchasse de nuit au hérisson. Il n’est pas à Constantine si pauvre échoppe de cordonnier qui ne soit ornée d’une cage renfermant un ou plusieurs de ces oiseaux, maîtres dans l’art de chanter. Et pourtant ce n’est qu’au prix de sommes relativement considérables que ces malheureux ouvriers peuvent se procurer ce luxe oriental; un rossignol bien dressé ne se paie pas moins de 100 à 150 francs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45