Les communes d’Algérie 1903 / en ‘B’

30 04 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâache: douar de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger : à 48 k. de Ténès, bordj, fermes européennes ; 13,633 hect. ; 2,566 ind., 9 eur. ; céréales, vigne, forêt de l’Oued-Boularroi. 

 

 

Baâli: village indigène de la commune mixte de Palestro (douar Guerrouma), dép. Alger. 

 

 

Bâali-et-Tlets: fraction indigène de la section Bahli-Atsalat, commune mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine ; à 44 k. de Lambèse : peu de céréales, jardins en quantité, avec fruits ; élevage du mouton. 

 

 

Baba-Ali: hameau de la commune de Birtouta, à 6 k., dép. Alger, à 20 k. ; station ch. de fer Alger-Oran ; pos. à Birtouta; fermes importantes ; tabac, céréales, vigne, orangeries, ramie, sorgho. 

 

 

Baba-Hassen: chef-lieu de commune, dép. Alger, à 18 k., sur la route d’Alger à Douéra ; pos. à Douéra ; télégr., téléph. : 717 hab. : franc. 312, esp. 357, ind. 47 ; climat, très sain ; eau abondante, céréales, tabac, fruits, culture maraîchère, vigne (473 hect,). 

 

 

Bab-AIi: village indigène,à 1 k. Nord de Mascara, ,dèp. Oran ; culture : vigne. 

 

 

Bab-el-Oued: faubourg d’Alger, situé au pied.du massif de la Bouzaréa, dans un endroit très sain, habité par une pop. nom-breuse d’origine esp., particulièrement. ; centre industriel : fabriques de tabacs, moulin à vapeur, usine de ciment, comprimé, usine pour la préparation du liège, fabrique de tapis, etc. ; pos., télégr., téléph. 

 

 

Babor: section de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine : à 12 k. de Périgotville et à 39 k. de la gare de Sétif; 4,982 ind. ; céréales, arbres fruitiers, forêts de chênes-liège .des Oued-Deheb ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Bab-Tournaï: gisements de phosphates aux environs de Lalla-Maghrnia, dép. Oran. 

 

 

Bab-Trouch: douar de la commune de Rouffach, dép. Constantine ; 430 hect. ; 895 ind. 

 

 

Badès: fraction et cheïkhat de la tribu des Zab-Chergui, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dèp. Constantine ; 589 ind. ; à 95 k. de Biskra. 

 

 

Bagdoura: douar de la commune mixtede Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; à 29 k. de Ténès, à 2 k. des Trois-Palmiers ; 4,326 hect. ; 1,910 ind. : céréales. 

 

 

Baghaï: douar de la commune mixte de Khenchela, arr. Batna, dép. Constantine : 8,062 hect, ; 1,564 ind., 13 eur. : à 15 k. de Khenchela : céréales, pâturages importants, élevage du mouton: ruine romaine dite Ksar-Baghaï. 

 

 

Bahata: tribu de la commune mixte de Tablat, à 32 k., arr. et dép. Alger ; 7,809 hect, ; 1,701 ind. ; céréales, vigne, oliviers, forêts de pins d’Alep ; élevage : bœufs, mulets. 

 

 

Bahourat: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran ; 3,704 hect.; 851 ind. : à 5 k. de la gare de Dublineau : céréales. 

 

 

Bains de la Reine: établissement thermal, à 3 k. d’Oran ; eaux salines, chlorurées, sodiques (55%). 

 

 

Bains Romains: hameau sur le bord de la mer, à 10 k. d’Alger ; station chemin de fer sur routes Alger-Coléa : lieu d’excursions pour les Algérois; nombreuses maisons de campagne. 

 

 

Baniane: village du douar Mchounech, de la commune indigène de Biskra, à 42 k.; 865 hab. ; oasis. 

 

 

Baniou: caravansérail, sur la route de Bordj-bou-Arréridj à Bou-Saàda, à 39 k. Sud de M’sila et à 29 k. Nord de Bou-Saàda : carrière de calcaire gris rosé ; .cette carrière a une grande importance en raison de son isolement au milieu de la plaine du Hodna, dans laquelle la pierre est excessivement rare. 

 

 

Banlieue de Mascara: fraction de la commune de Mascara, dép. Oran ; 734 hab. 

 

 

Baraki: fermes de la commune de Birtouta, dép. Alger, près la station de Baba-Ali, à 22 k. d’Alger. 

 

 

Barika: chef-lieu de la commune indigène du territoire de commandement de la sub. de Batna, dép. Constantine, à 78 k. de Biskra ; gare la plus proche : les Tamarins, à 42 k. ; pop. du vil. 833 hab. : pop. de la c. 27,145 ind., 23 franc., 17 isr. :, pos. à 

Mac-Mahon, télégr. ; céréales, palmiers-dattiers 14,857, autres arbres fruitiers 16,855 : élevage de chevaux, chameaux et moutons: la commune nourrit 77,449 moutons, 25,121 chèvres, 980 chevaux et 5,515 chameaux. 

 

 

Barika: douar de la commune indigène du même nom, dép. Constantine (sub. de Batna), 38,410 hect. ; 4,666 ind. 

 

 

Barrage (Le): village de la commune de l’Oued-Forida, à 9 k., dép. Alger, à 226 k. ; village situé presque à la limite des dép. Alger et Oran ; station chemin de fer Alger-Oran ; pos. à Oued-Fodda; barrage important sur le Cheliff. 

 

 

Barrage de l’Oued -Fergoug: halte du chemin de fer d’Arzew à Duveyrier, à 11 k. de Perrégaux et à 9 k. de Dublineau ; le bassin 
formé pur le barrage peut mettre en réserve 14 millions de mètres cubes d’eau. 

 

 

Barrai: chef-lieu de commune, arr. Bône, à 30 k.,dép. Constantine, à 179 k. : station chemin de fer Bône-Tunis : pos. à Mondovi, à 6 k., télégr. : 1,410 hab. : vil. 420, franc. 290, étrangers 92, ind. 1,028 ; terres très fertiles, céréales, tabac, vigne, (65 hect,), oliviers, vin très réputé, 

 

 

Batna: chef-lieu de commune et d’arr., dép. Constantine, a 120 k. : gare chemin de fer Constantine -Biskra ; sous-préfecture, trib. de 1re instance, sub. militaire, pos., télégr. hôpital; 7,070 hab.; ville 4,729; franc. 1,974, isr. 544, ita. 259, divers 210, ind. 4,083; terres fertiles, céréales, vigne (63 hect.) : commerce de grains,légumes,bestiaux : mines de plomb aux environs, au Djebel-Kerasia, à 5 k. : à Oued-Bouilef, à 6 k. ; à El-bou-Driassen, à 7 k. 

 

 

Batna (Arr. de): Région élevée, au climat rude, occupée presque exclusivement par une population indigène très-dense, qui se livre à la culture des céréales et à l’élevage du bétail : au Sud, s’étend le puissant massif de l’Aurès ; de nombreux oueds descendent de cette région et vont fertiliser les palmeraies des Ziban. L’oasis de Biskra est la région saharienne qui s’avance 
le plus au Nord. C’est la région du cadre, dont les peuplements n’occupent pas moins de 20,000 hect. ; la forêt de Belezma (8,000 hect), à 20 k. de Batna, exploitée particulièrement pour les traverses de chemin de fer et aussi pour planches, 
poutres, madriers ; la forêt de Sgag, à 25 k. de Lambèse ; la forêt du Djebel-Lazereg (550 hect), à une distance de 35 k. de Biskra; la forêt, des Beni-Oudjana, en partie sur les contreforts du Chélia, le sommet le plus élevé de l’Algérie (2,331 mètres), située à 70 k. environ de Batna, d’une contenance de 7,000 hect. ; cette forêt reste inexploitée faute de moyens de communication : enfin la foret des Ouled-Yacoub, à 35 de Khenchela (3,500 hect) ; cèdres en futaie très denses et en très bon état. Mines de plomb au Djebel-Menès, à-50 k. Est 28° Nord de Batna : à Ichemoul, à 36 k. Est de Batna : plusieurs mines de cuivre : à Aïn-Negouch, à 16 k. Nord ; à Bou-Haroua, à 26 k. Est: mines de zinc: au Djebel-Chélia, à Ras-Nefla, à Forer, à Djendeli, à Afoural ; élevage important : moutons, chèvres, bœufs. 

 

 

 

 

Baudens: village de la commune mixte de la Mékerra, arr. Sidi-.bel-Abbès, à  21 k., dép. Oran : gare la plus proche : Sidi-belAbbès : pos. à Sidi-bel-Abbès ; 221 franc., 133 étrangers: céréales,vigne, carrière de pierre dure très recherchée. 

 

 

Bayard: village de la commune de Jemmapes, à 4 k., dép. Constantine; gare la plus proche : Saint-Charles, à 20 k. : pos. à Jemmapes: 142 eur., 560 ind.: céréales, vigne. 

 

 

Bazer: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; 10,632 hect. ; 3,409 ind. : à 10 k. de Saint-Arnaud ; céréales, élevage des chevaux et des moutons. 

 

 

Beauprêtre: village de la commune de, Dra-el-Mizan, à 4 k., dép. Alger, 120 k. ; gare la plus proche: Aomar, à 16 k. ; pos. à Dra-el-Mizan : 518 hab. ; céréales, oliviers, vigne. 

 

 

Bechtont: douar de la commune mixte  de Tiaret, arr. Mostaganem, dép. Oran: 5,476 hect.: 933 ind.; à 39 k. de Tiaret ; céréales ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Bedeau: village de la commune mixte du Télagh à 48 k., arr. Sidi-bel-Abbès, à 92 k., dép. Oran, a 169 k. : station chemin de fer Tabia à Ras-el-Mà ; pos., télégr.: 1,108 hab. ; franc. 57, étrangers 611, ind. 447 ; pays très boisé, céréales, exploitation de l’alfa, élevage du bétail et des chevaux. 

 

 

Behima: tribu, et cheïkhat indépendant, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued (sub. de Batna), dép. Constantine; 1,250 ind.: oasis de palmiers. 

 

 

Behira: fermes isolées de la commune  mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine, à 11 k. de Colbert : céréales. 

 

 

Beïda-Bordj: douar de la commune  mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; 13,440 hect: 4,450 ind.: gare la plus proche: Saint-Arnaud, à 45 k. ; céréales, élevage des chevaux et moutons. 

 

 

Beïnem: douar de la commune mixte de Fedj-M’zala, arr. et dép. Constan-tine; 8,751 hect: 3,214 ind.: à 40 k. de Fedj-M’zala ; céréales, oliviers, forêt de chênes-liège des Zouagha ; élevage : bœufs et chèvres ; carrière de pierre à plâtre. 

 

 

Beïzid: ancienne tribu des Ouled-Bessem-Cheraga, douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger: à 28 k. de Bordj-beni-Hindel 13,027 hect. ; 2,968 ind. ; céréales, arbres fruitiers : élevage : chevaux et moutons. 

 

 

Bekakra: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méchéria (sub. d’Aïn-Sefra), dèp. Oran; 1,711 ind. 

 

 

Bekkaria: douar de la commune mixte de Morsott, dép. Constantine: à 10 k. Est de Tébessa; 8,323 hect: : 749 ind., 20 eur. ; mine de zinc; eaux abondantes ; moulin important : culture maraîchère. 

 

 

Bel-Bassour: hameau de la commune mixte de Berrouaghia, à 4 k. de Ben-Chicao. 

 

 

 

Belfort: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 13 k, de Mila ; gare la plus proche : Constantine, à 32 k. ; pos. à Mila : télégr. : 152 franc., 3,790 ind. : terres fertiles; céréales, vigne (123 hect.) : carrière de pierre à plaire : source d’eaux thermales. 

Douar de la commune : Serraouïa, 3,666 ind. 

 

 

Bel-Hacel: station chemin de fer de Mostaganem-Tiaret, à 12 k. de Relizane et à 88 k. d’Oran ; la station est située dans le douar 
Z’gaïer, dans la commune mixte de La Mina (ne pas confondre avec le douar Bel-Hacel). 

 

 

Bel-Hacel: douar de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dép. Oran: à 22 k. de Clinchant, sur la ligne du chemin de fer de Mostaganem à Tiaret : 6,080 hect: 835 ind.; céréales, élevage du bétail. 

 

 

Bel-Imour (V. Gérez, nom nouveau). 

 

 

Belkfif: douar de la commune mixte de Morsotf, arr. et dép. Constantine: à 30 k. de Tébessa : 35,489 hect. ; 3,058 ind.: blé, orge. 

 

 

Bel-Kheïtar: gîte d’étape, bordj, café-poste, sur la route de Boghari à Chellala (24 k.), dép. Alger. 

 

 

 

Bellâa: douar de la commune mixte des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine ; 5,914 hect. ; 2,312 ind. ; à 26 k. de Saint-Arnaud ; céréales, élevage des chevaux et moutons.

 

 

Belle-Cote: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 12 k., dép. Oran ; gare la plus proche: Mostaganem; pos. à Tounin, à 3 k. ; 1,307 hab.; village 138, franc. 148, ind. 1,140, divers 29 ; céréales, vigne (498 h.).

 

 

Belle-Fontaine: village de la communede Ménerville, à 5 k., dép. Alger, à 49 k. ; station ch. de fer Alger-Constantine ; pos. à Ménerville, télégr. à la gare ; 248 franc., 910, ind., 88 étrangers ; céréales, vigne; fabrique de crin végétal.

 

 

Bellevue: chef-Lieu de commune, arr. Mostaganem, à 25 k., dép. Oran ; gare la plus proche: à 4 k., Aïn-Tédelès : pos., télégr., à Aïn-Tédelès; 2,842 hab.; vil. 514, franc, 221, esp. 72, ind. 2,548 ; terres fertiles, eau abondante, céréales, vigne (170 hect),: jardins fruitiers et maraîchers. On compte dans la commune: 4,749 orangers, 4,080 mandariniers, 1,500 citronniers, 7,000 gre-nadiers, et 9,000 autres arbres fruitiers.

 

 

Belloua: douar de la commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 1,395 hect. : 5,519 ind.

 

 

Ben-Aknoun: hameau de la commune d’El-Biar, à 7 k. d’Alger, sur la route d’Alger à Dely-Ibrahim; petit lycée (succursale du lycée d’Alger).

 

 

Ben-Ameur: village indigène du douar Beni-Thour, c. de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; école.

 

 

Ben-Ameur: fermes de la commune de Mers-el-Kebir, dép. Oran.

 

 

Ben-Aouda: douar de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 1,720 hect. ; 675 ind., 29 eur.; à 25 k. de Zemmora; céréales, élevage du bétail.

 

 

Ben-Chicao: village de la commune mixte de Berrouaghia ; station chemin de fer Blida à Berrouaghia à 4 k. du village; à 18 k. de Berrouaghia; céréales, fourrages, vigne (55 hect), vin renommé.

 

 

Ben-Dali-Bey: fermes européenne  de la commune d’Aïn-Taya, dèp. Alger.

 

 

Ben-Daoud: grande halte sur la route d’Aumale à Bord-bou-Arrèridj, à 27 k. d’Oued-Okris et à 57 k. d’Aumale, dép. Alger.

 

 

Ben-Diah: douar de la commune mixte  des Eulma, arr. Sétif, dép. Constantine; 10,561 hect; 2,019 ind., 19 eur. ; à 30 k. de Saint-Arnaud ; céréales, élevage des chevaux et moutons.

 

 

Ben-Halina: douar de la commune mixte de Frenda, arr. Mascara, dép. Oran; 19,200 hect ; 1,084 ind,; céréales ; élevage des bœufs, chevaux et moutons.

 

 

Ben-Haroun: village de la commune mixte de Palestio, à 25 k., dép. Alger ; gare la plus proche : Aomar, à 3 k.; pos. à Palestro, télégr. ; 95 hab. ; céréales, vigne ; à 6 k., eaux minérales, alcalines, ferrugineuses, gazeuses, débit abondant.

 

 

Ben-Hattab: caravansérail sur la route de Géryville à Khalfallah, à 51 k. de Géryville et à 73 k. de Khalfallah.

 

 

Ben-Naouri: douar de la commune mixte de Teniet-el-Had, à 32 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 19,277 hect; 2,923 ind.; céréales, commerce de chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

 

Ben-N’Choud: hameau de la commune de Dellys, à 11 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; gare la plus proche : Bois-Sacré, à 4 k. ; pos. à Rébeval ; céréales, vigne, oliviers; 47 eur.

 

 

Ben-Thious et Mekhadma: fraction et cheïkhat de l’aghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 798 ind. ; oasis de palmiers, à 36 k. de Biskra.

 

 

Ben-Zerègue: douar de la. commune d’Aïn-Roua, arr. Sétif ; dép. Constantine ; 352 hect. ; 343 ind.

 

 

Benian: douar de la commune mixte de Mascara, dép, Oran ; 23,560 hect. ; 3,303 ind., 33 eur. ; à 10 k. de la gare d’Oued-Taria ; céréales ; ruines romaines.

 

 

Beni-Abeud: douar de la commune mixte de Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 5,350 hect; 1,660 ind., 53 eur.; à 30 k. de Nedroma ; pas de culture ; forêts de pins, thuyas, bruyères; élevage de la chèvre.

 

 

Beni-Achèche: village indigène du douar Aïn-Legradj, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; école.

 

 

Beni-Addi: fraction indigène de la commune de Clauzel, arr. Guelma, dèp. Constantine ; 1,250 ind. ; forêt de chênes-liège.

 

 

Beni-Affane: fraction indigène de la ville de Nedroma, commune mixte de. Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran : 1,497 hab.

 

 

Béni – Ahmed: ancienne tribu des Souhalia, douar de la commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine ; 3,022 hect; 838 ind.; à 41 k. de Jemmapes; céréales, oliviers, forêts de chênes-liège.  

 

 

 

Beni-Aïssi: douar de la commune mixte de Fort – National, à 35 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 4,548 hect. ; 6,861 ind. ; écoles dans les villages de Taguemount-ou-Kerrouche et d’lghil-Bouzerou; oliviers, vigne en treille, figuiers, chênes-liège ; fabrication de poteries indigène.

 

 

Beni-Amar: douar de la commune mixte de Béni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine ; à 55 k. de Saint-Joseph ; 11,920 hect.; 2,496 ind.; oliviers, arachides, tabac, céréales, forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Beni-Amran: village de la commune mixte de Palestro, à 16 k., dép. Alger, 63 k. ; station chemin de fer Alger-Constantine ; pos. à Ménerville, télégr. à la gare ; population: 147 hab. ; céréales, tabac, vigne,. oliviers, figuiers.

 

 

Beni-Amrous: douar de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Gonstantine ; 2,268 hect, ; 876 ind.

 

 

Beni-Aquil: mine de fer (hématite) très abondante, à 30 k. Est 12° Sud de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger ; sur le territoire de la mine de fer, mine de cuivre gris argentifère, exploitation arrêtée.

 

 

Beni-Bahdel: village indigène de la tribu des Azaïl, commune mixte de Sebdou, arr. Tlemcen, dép. Oran : site très pittoresque, au milieu de bois d’oliviers, de térébinthes et de genévriers, sur un rocher à pic dominant la Tafna ;. fabrique de nattes en sparterie, de burnous, haïks très recherchés.

 

 

Beni-Barbar: section de la commune mixte de Souk-Ahras, à 30 k., tribu des Ouled-Khiar, arr. Guelma, . dép. Constantine ; gare de Dréa sur son territoire ; 3,160 ind., 12 eur. : céréales, alfa.

 

 

Beni-Bechir: fraction de tribu rattachée à la commune de Pilippeville, dèp. Constantine ; 1,714 ind.

 

 

Beni-bel-Aïd: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : 4,151, hect : 2,409 ind. ; à 30 k. d’El-Milia et à 40 k. de Djidjelli ; céréales, sorgho, maïs, millet, vigne (20 hect.), forêt de chênes-liège (3,000 hect) en exploitation ; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons et chèvres. Ce douar est situé sur le bord de la mer.

 

 

Beni-bou-Douane: tribu de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger ; 20,000 hect ; 4,262 ind., 16 eur. ; à 19 k. de Lamartine : gare la plus. proche : Oued-Fodda, à 30 k. ; pays boisé complètement; élevage des moutons et des bœufs ; pas de culture des céréales.

 

 

Beni-bou-Gherdane: ancienne tribu de la commune mixte de Palestro, dép. Alger, constituée en douar, sous le nom de douar Amlouline.

 

 

Beni-bou-Khamous: douar de la commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger : à 16 k. de Bordj-beni-Hindel; 19,657 hect,; 5,712 ind. ; céréales, arbres fruitiers ; terrain essentiellement forestier ; marché le vendredi.

 

 

Beni-Boukni: douar de la commune de Kherba, arr. Miliana, dép. Alger; 2,599 hect. ; 715 ind.

 

 

Beni-bou-Messaoud: ancienne  tribu de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine, constituée en douar sous le nom : Oued-Soummam.

 

 

 

Beni-bon-Naïm-Sfisfa: douar de la commune de Robertville, arr. Philippeville, dép. Gonstantine: 709 hect : 493 ind.

 

 

 

Beni-bou-Saïd: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dép. Oran : 2,678 ind.

 

 

Beni-bou-Yacoub: douar de la commune mixte de Berrouaghia, à 25 k., arr. de Médéa, dép. Alger: 10,578 hect: 5,300 ind.; céréales, pommes de terre, vigne, sorgho : élevage : moutons, chèvres : marché important le mardi.

 

 

Beni-bou-Youssef: douar de la commune mixte de l’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine: 3,061 hect. : 860 ind. ; a 28 k. du cap Aokas : céréales, tabac, oliviers, caroubiers, orangers.

 

 

Beni-Brahim: tribu et caïdat de la commune indigène d’EI-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghoual), dép. Alger; 989 ind.: oasis de 80,000 palmiers.

 

 

Beni-Brahim: fraction de la tribu des Arab-Cheraga, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 385 ind.

 

 

Beni-Chaïb: douar de la commune mixte d’Ouarsenis, arr. Orléansville, dep. Alger ; 4,031 hect. : 2,419 ind. : à 25 k. de Bordj – beni-Hindel : céréales, .arbres fruitiers: marché le samedi.

 

 

Beni-Chebana (V. Chebana): douar, commune mixte de Guergour.

 

 

Beni-Chenacha: douar de la commune du Camp-du-Maréchal, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger: 1,710 hect: 1,522 ind.

 

 

Beni-Bergoun: douar de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran; 5,534 hect. : 2,826 ind. ; à 17 k. de Zemmora ; céréales, élevage du bétail.

 

 

Beni-Derdjin: douar de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger: 4,722 hect.; 2,111 ind. à 40 k. de Ténès : céréales.


 

 

Beni-Douela: douar de la commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 1,884 hect; 4,334 ind. : école au village de Tamaroucht. ; à 15 k. environ de Fort-National; oliviers, figuiers, vigne ; poteries renommées au village de Tamaroucht

 

 

Beni-Fathem: douar de la commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger: 9,295 hect,; 2,637 ind.: à 19 k. de Lavigerie, à 24 k. d’Aflreville el à 33 k. de Miliana; céréales, vigne : ferme eur. très importante.

 

 

Beni-Felkaï: douar de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine : 7,115 hect. ; 1,713 ind.; à 68 k. de Périgotville et à 82 k. de la gare de Bougie; céréales, tabac, oliviers, figuiers, noyers, orangers, forêt de chênes-liège : élevage des bœufs et des chèvres mines de fer et de zinc de Tadergount

 

 

Beni-Ferah (V. Aïn-Zatout). 

 

 

 

 

Beni-Ferguen: douar de la commune  mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : 4,913 hect: 2,426 ind.: à 35 k. d’El-Milia et à 50 k., de Djidjelli ; céréales, sorgho, maïs, millet : forêt de chènes-liège ; élevage : boeufs, chevaux, mulets, moulons, chèvres ; douar situé sur le bord de la mer.

 

 

Beni-Flick: douar de la commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 6,674 hect; 5,032 ind.; à 26 k. de Port-Gueydon et à 50 k. de Tizi-Ouzou; peu de céréales; oliviers, caroubiers, figuiers.

 

 

Beni-Foughal: section de la commune mixte de Tababort (tribu des Beni-Foughal), arr. Bougie, dép. Constantine : à 18 k. de Djidjelli ; 7,010 ind., 17 eur. : céréales, oliviers, forêt de chênes-liège: élevage: bœufs (2,416), moutons (3,663), chevaux, mulets.

 

 

Beni-Ftah: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine: 3,811 hect ; 2,382 ind.; à 35 k. d’El-Milia et. à 50 k. de Djidjelli ; céréales, sorgho, maïs, millet, forêt de chênes-liège en exploitation ; élevage : bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres; école.

 

 

Beni-Ghobri: douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 13,718 hect ; 10,200 ind.; forêt de chênes-liège; à 45 k. de Tizi-Ouzou céréales, importantes plantations d’oliviers et de figuiers.

 

 

Beni-Ghomerian: ancienne tribu dont le territoire, constitué en douar, est réparti : c. de Kherba, 432 hect,, 180 ind. : commune mixte des Braz, 4,125 hect., 2,349 ind.; à 18 k. de Duperré ; blé, orge ; élevage : bœufs, moutons. 

 

 

 

 

Beni-Hacaïn: ancienne tribu de la commune mixte d’Azeffoun, constituée en douar sous le nom de douar Kouma.

 

 

Beni-Hafed: village indigène du douar Aïn-Legradj, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dep. Constantine: école.

 

 

Beni-Hameïdan: douar de la commune de Bizot, arr. et dép. Constantine ; 1,025 hect : 8,974 ind., 9,eur. (population recensée avec celle du douar Ouled-Braham, qui est limitrophe).

 

 

Beni-Haoua: douar de la commune mixte de Ténès, à 36 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 12,629 hect. ; 4,052 ind. ; céréales, oliviers, figuiers ; mine de cuivre.

 

 

Beni-Harroun: douar de la commune de Grarem, arr. et dép. Constantine ; 3,820 hect, ; 2,436 ind.

 

 

Beni-Hassein: douar de la commune mixte d’Oued-Marsa. arr. Bougie, dép. Constantine ; à 18 k. du cap Aokas ; 4,278 hect; 1,407 ind. ; forêt de chênes-liège, céréales, tabac, oliviers, caroubiers, orangers: minerais, carrière de pierre à plâtre.

 

 

Beni-Hindel: douar de la commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger: à 8 k, du Bordj- beni-Hindel; 10,125 hect.; 3,343 ind. : céréales, arbres fruitiers et forestiers.

 

 

Beni-Ileman: douar de la commune mixte de M’sila, à 75 k., arr. Sétif, dép. Constantine:,12,365 hect; 1,870 ind. ; culture : blé, orge, pas d’élevage.

 

 

Beni-Illilten: douar de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 1,500 hect. ; 4,494 ind.; à 17 k. de Michelet : céréales, bechna, vigne, figuiers, orangers, forêt de chênes.

 

 

Beni-Imboul: fraction de la tribu  du Djebel-Chechar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub. de Batna),dép.  Constantine: 1,347 ind.

 

 

Beni-Isguem: ksar important et oasis du M’zab, à 2 k. 500 de Ghardaïa, commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. de Laghouat) ; 5,419 ind.: jardins, fruits et légumes ; commerce important de dattes.

 

 

Beni-Issaâd: douar de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran : 8,184 hect; 1,943 ind. : à 28 k. de Zemmora : céréales, élevage du bétail, forêts.

 

 

Beni-Kaïd: douar de la commune de Djidjelli, arr. Bougie, dép. Constantine ; 3,119 hect, 2,109 ind.

 

 

Beni-Khaled: douar de la commune  mixte de Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran : 8,344 hect. ; 2,453 ind.: à 45 k. de Nedroma ; céréales élevage : bœufs, chèvres. 

 

 

Beni-Khalfoun: douar de la commune mixte de Palestro, à 22 k., arr. et dép. Alger ; 7,028 hect. ; 5,372 ind.; forêt de chênes-liège à l’Etat et à particuliers ; source d’eau chaude au Tellat

 

 

Beni-Khelili: douar de la commune  mixte de Fort-National, à 35 k., arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 2,357 hect: 4,238 ind. ; école de garçons au village d’Azerrou; oliviers,figuiers, vigne, frênes.

 

 

Beni-Khemis: douar de la commune mixte de Mascara, dép. Oran: 8,531 hect. ; 2,125 ind. ; à 10 de Perrégaux : céréales,figuiers.

 

 

Beni-Kouffi: douar de la commune  mixte de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger : 2,278 hect, 2,295 ind. : à 12 k. de Boghni et à 22 k. de Dra-el-Mizan ; oliviers, figuiers.

 

 

Beni-Ksila: douar de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine ; 6,917 hect ; 978 ind. ; à 55 k. de Sidi-Aïch; céréales, oliviers, figuiers, caroubliers.

 

 

Beni-Linte: douar de la commune mixte  de Téniet-el-Had, à 75 k., arr. Orléansville, dép. Alger ; 39,905 hect; 3,516 ind., 44 eur. ; céréales ; élevage : chevaux, boeufs, moutons.

 

 

Beni-Louma: douar de la commune mixte de Zemmora, arr. Mostaganem, dép. Oran; 2,853 ind. ; à 45 k. de Zemmora; céréales, élevage du bétail.

 

 

Beni-Mâameur: douar de la commune mixte de Taher, arr. Bougie, dép. Constantine ; 3,146 hect.; 2,575 ind. à 18 k. de Taher ; pays montagneux ; oliviers, vastes forêts de chênes-liège ; élevage : chevaux, moutons, chèvres.

 

 

Beni-Mahmoud: ancienne tribu de la commune mixte de Fort-National, constituée en douar (V. Aït-Mahmoud).

 

 

Beni-Mahouch: douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; 6,458 hect.; 6,644 ind. ; écoles dans les villages d’Aguemoune et de Taguenit-Ighil : à 50 k. de Lafayette : céréales, vignes, arbres fruitiers; élevage du bétail, forêts, mines.

 

 

Beni-Maïda: douar de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 56 k., arr. Orléansville, dép. Alger; 47,001 hect; 4,780 ind. ; céréales; élevage : chevaux, boeufs, moutons.

 

 

Beni-Maned: douar de la commune mixte de Palestro, à 17 k., arr. et dép. Alger: 1,919 hect; 1,630 ind.; rattaché au douar Harchaoua.

 

 

Beni-Mansour: nom d’une commune mixte, arr. et dép. Alger, dont le chef-lieu est au village de. Maillot; sup. 92,000 hect ; pop. 22,207 ind., 346 franc., 70 esp.; sol excellent, en partie irrigable ; céréales, vigne, oliviers ; élevage : moutons 26,760, chèvres 38,000, chevaux 1,947. Dans cette commune se trouve le pic Lalla- Khertidja (2,308tm), le sommet le plus élevé de la chaîne du Djurdjura. 

 

 

Beni-Mansour: gare chemin de fer Alger-Constantine,à 172 k. d’Alger et à 10 k. de Maillot, tète de la ligne Beni-Mansour à Bougie ; 35 hab.

 

 

Beni-Mansour: douar de la commune mixte de Beni-Mansour, dép. Alger; 10,498 hect: 1,544 ind.; bordj, école dans le bordj ; oliviers, figuiers ; élevage.du bétail.

 

 

Beni-Marmi: douar de la commune de Petit, arr. Guelma, dép. Constantine ; 4,360 hect. ; 2,977 ind.

 

 

Beni-Meddour: tribu de la commune de Bouïra, arr. et dép. Alger ; 4,557 hect. ; 1,413 ind., 15 eur.

 

 

Beni-Medjalès: section de la commune mixte de Tababort, arr..Bougie, dép. Constantine; à 50 k. de Djidjelli; 2,075 ind.: céréales; élevage: bœufs (929), moutons (3,274), chevaux, mulets.

 

 

Beni-Meharez: douar de la commune  de Teniet-el-Had, arr. Orléansville, dép. Alger ; 9,151 hect ; 2,419 ind.

 

 

Beni-Mekla: douar de la commune  d’Isserville, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 4,998 hect. : 4,083 ind.

 

 

Beni-Melek: fermes de la commune de Philippeville, dép. Constantine; beaux vignobles.

 

 

Beni-Melkem: fraction et cheïkhat de la tribu des Ahmar-Khaddou, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 837 ind.

 

 

Beni-MelIikeuch: douar de la commune mixte d’Akbou, à 18 k. en moyenne, arr. Bougie, dép. Constantine; 5,683 hect.; 5,039 ind. ; oliviers, figuiers, caroubiers, vigne.

 

 

Beni-Mendès: douar de la commune mixte de Dra-el-Mizan, à 22 k. ; arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger : à 6 k. de Boghni; 1,175 hect; 2,163 ind. ; céréales, oliviers, figuiers.

 

 

Beni-Mengouch: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghmia, arr. Tlemcen, dép. Oran; 649 ind., 203 eur.

 

 

Beni-Menguellet: douar de la commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou , dép. Alger; 3,375 hect; 5,445 ind. ; école ind. au village d’Azerou-Kollal ; à 42 k. de Tizi-Ouzou ; céréales, vigne, figuiers, oliviers ; le village de Michelet est situé dans ce douar.

 

 

 

Beni-Menir: douar de la commune  mixte de Nedroma, à. 17 k., arr. Tlemcen, dép. Oran; 12,650 hect; 5,085 ind. ; céréales. vigne, légumes, fruits ; forêt de thuyas ; élevage : bœufs, chèvres. 

 

 

Beni-Meraï: douar de la commune mixte de Takitount, arr. Bougie, dép. Constantine: à 43 k. de Périgotville ; à 53 k. gare de Sétif ; 4,042 hect. ; 1,614 ind. ; céréales, tabac, pliviers, figuiers, noyers ; forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Beni-Mered: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, dans la plaine de la Mitidja, à 6 k. rie Blida, et à 45 k. d’Alger : pos., télégr. ; 405 franc., 132 esp., 54 ind.: terres d’une grande fertilité, céréales, tabac, orangeries, arbres fruitiers, vigne (400 hect). Une colonne, élevée à la mémoire du sergent Blandan et des vingt-deux braves tués avec lui le 11 avril 1843, rappelle un des beaux
faits, d’armes de l’histoire de la conquête.

 

 

Beni-Merit: douar de la commune de Meurad, arr. et dép. Alger ; 4,029 hect; 2.000 ind., 64 eur.

 

 

Beni-Merzoug: douar de la commune mixte de Ténès, arr. Orléansville, dép. Alger: 12,091 hect ; 4,384 ind.; à 32 k. de Ténès : céréales : maison forestière ; forêt de chênes-liège d’Ouamchach.

 

 

Beni-Messlem: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : 1,686 hect : 2,728 ind. : à 25 k. d’El-Milia et à 40 k. de Djidjelli; céréales, sorgho, maïs, millet, forêts de chênes-liège en exploitation ; élevage : boeufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres.

 

 

Beni-Messous: hameau de la commune de Dély-Ibrahim, dép. Alger, à 7 k. de Dély-lbrahim et à 18 k. d’Alger; pos. à Draria : céréales, vigne, plantes à essence: Dépôt départemental de mendicité.

 

 

Beni-Mester: douar de la commune mix de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran; 4,800 hect: 1,478 ind.; à 45 k. de Montagnac ; céréales, culture maraîchère, massifs d’oliviers cultivés; élevage: bœufs, moutons, chèvres.

 

 

Beni-Metharef: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Méché- ria (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 1,642 ind.

 

 

Beni-Mezzeline: douar de la commune mixte de Séfia, arr. Guelma, dép. Constantine: à 45 k. de Laverdure: gare la plus proche : Nador ; 11,643 hect; 2,869 ind.; céréales, élevage du bœuf. 

 

 

Beni-Miscera: douar de la commune mixte de Tablat, arr. et dép. Alger; 11,667 hect : 2,806 ind. ; à 70 k. de Tablat ; céréales, forêts de pins d’Alep ; élevage : bœufs, mulets. 

 

 

Beni-MisheI: douar de la commune mixte de Nedroma, à 18 k., arr. Tlemcen, dép. Oran: 20,715 hect: 4,869 ind., 130 eur.; céréales, fruits-, élevage : boeufs, chèvres, moutons ; mine de cuivre, phosphates.

 

 

Beni-N’cigh: ancienne tribu de la commune mixte de Mascara, dép. Oran, constituée en douar. (V. douar Feraguig)

 

 

Beni-Ouagaz: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine: 12,120 hect; 1,296 ind. ; à 60 k. de Bordj-bou-Arréridj et de Medjana; céréales, oliviers, forêt de pins, alfa, fabrication de nattes.

 

 

Beni-Ouagguin: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. rie Laghouat) dèp. Alger: 715 ind.: oasis de 65,000 palmiers.

 

 

Beni-Ouarsous: ancienne tribu de la commune mixte de Remchi, constituée en deux douars. (V. douars Berkioua et Ouled-Deddouche).

 

 

Beni-Ouassin: tribu et caïdat de la commune mixte et du cercle de Lalla-Maghrnia (sub. de Tlemcen), dèp. Oran ; 3,287 ind., 66 eur.

 

 

Beni-Ouazan: douar de la commune mixte de Remchi, arr. Tlemcen, dép. Oran : 12,870 hect. : 1,934 ind., 153 eur. : à 25 k. de Montagnac: céréales, vigne (53 hect.), arbres fruitiers; élevage: chevaux, moutons chèvres ; marché le samedi.

 

 

Beni-Ouazan: douar de la commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléans- ville, dép. Alger ; 17,018 hect. ; 3,700 ind.; à 35 k. de Bordj-Beni-Hindel ; céréales, arbres fruitiers et forestiers.

 

 

Beni-Ouelban: douar de la commune mixte de Collo, arr. Philippeville, dép. Constantine; 15,702 hect; 6,882 ind. ; à 70 k. de Collo ; céréales, oliviers, forêt de chênes-liège, élevage des bœufs et chèvres. 

 

 

Beni-Oughlis: douar de la commune mixte de Soummam, arr. Bougie, dép. Constantine; 7,454 hect; 18,402 ind. : écoles dans les village de Tibane, Fellaï, Tinebdar, Vieux-Marché, Tighzert, Ikhlidjène, El-Djenane ; le village de Sidi-Aïch est situé sur son territoire ; céréales; figuiers, oliviers, caroubiers, forets de chênes-liège, chênes zeen et chênes verts.

 

 

Beni-Ouindjel: douar de la commune mixte de Frenda, arr. Mascara, dép. Oran ; 12,077 hect, ; 1,121 ind., 25 eur. ; céréales; élevage : .chevaux, bœufs, moutons. 

 

 

Beni-Ounif: ksar, près de Djenan-el-Dar, à environ 1 k. 200 de Figuig, station terminus du chemin de fer de pénétration dans le
Sud oranais.

 

 

Beni-Ourtilane: ancienne tribu de la commune mixte de Guergour, constituée en deux douars. (V. douars Ourtilane et

Tigounatine).

 

 

Beni-Ourzeddin: douar de la commune de Millésimo, arr. Guelma, dép. Constantine; 3,066hect, ; 1,310 ind.

 

 

Beni-Rached: douar de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger; 10,383 hect.; 4,717. ind. ; à 25 k. de Lamartine ; gare la plus proche: Oued-Fodda, à 14 k. ; forêts, jolis jardins, arbres fruitiers ; élevage du mouton.

 

 

Beni-Saf: chef-lieu de commune, arr. Tlemcen, dép. Oran, à 97 k. ; gare la plus proche : Aïn-Temouchent,
à 33 kil. ; petit port de commerce; pos., télégr. ; 6,757 hab. ; vil. 2,683, franc. 212, naturalisés 295, esp. 1,629, marocains 2,137, ind. 2,387, divers 97 ; terres de bonne qualité, eau abondante, céréales, oliviers, arbres fruitiers, vigne (194 hect), carrière de pierre à bâtir, minières de fer en exploitation très active, dont les produits constituent tout le trafic du port de Beni-Saf. 

 

Douar de la commune : Oulhassa-Chéraga, 2,312 ind.

 

 

Beni-Salah: nom d’une commune mixte, arr. Bône, dép. Constantine, dont le siège de l’administration est à Saint-Joseph ; sup. 276,000 hect. ; 20,704 hab. ; franc. 735, ind. 19,718, ita. 173, divers 75 : céréales, vigne (215 hect), forêts de chênes-liège en exploitation régulière, oliviers, culture du tabac, arbres fruitiers : 2,325 orangers, 2,150 mandariniers, 1,832 citronniers; élevage du bétail: chevaux 2,192, mulets 1,276, bœufs 23,024, moutons 26,382 et chèvres 12,726.

 

 

Beni-S’bihi: douar de la commune mixte d’El-Milia, arr. et dép. Constantine : 3,273 hect: 920 ind.; à 35 k. d’El-Milia, à 103 k. de Djidjelli et à 50 k. rie la gare de Robertville ; céréales, sorgho, maïs, millet; forêt de chênes-liège; élevage des bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres.

 

 

Beni-Segoual: douar de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine ; 2,681 hect. ; 914 ind., 10 eur.; à 20 k. du cap Aokas; céréales, tabac, oliviers, orangers ; forêt de chênes-liège ; minerais. 

 

 

Beni-Siar: douar de la commune mixte de Taher, à 14 k., arr. Bougie, dép. Constantine; à 19 k. de Djidjelli ; 4,025 hect. ; 3,575 ind. ; culture des céréales, oliviers; forêt de chênes-liège ; élevage : bœufs, chèvres ; affleurement de lignite.

 

 

 

Beni-Sissin: tribu et caïdat de la commune indigène d’El-Golèa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger; 631 ind.; oasis de 65,000 palmiers. .

 

 

Beni-Slyem: douar de la commune de Dellys, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger; 5,338 hect ; 2,980 ind. ; à 8 k. de Dellys ; massifs forestiers importants, céréales, élevage du bétail.

 

 

Beni-Smaïl: ancienne tribu constituée en deux douars. (V. douar Inesmane, commune de Bouïra, et douar Bou-Nouh,commune mixte de Dra-el-Mizan).

 

 

Beni-Smaïl: ancienne tribu constituée en douar. (V. douar Riff, commune mixte d’Oued-Marsa).

 

 

Beni-Smiel: douar de la commune mixte d’Aïn-Fezza, arr. Tlemcen, dép. Oran; 26,534 hect: 1,928 ind.: desservi par la gare de Beni-Smiel, sur son territoire: blé, orge, avoine, chênes-liège ; élevage : bœufs, moutons.

 

 

Beni-Smiel: petit centre de 180 européens: arrêt du chemin de fer Sainte-Barbe-du-Tlélat à Tlemcen, dans le douar Beni-Smiel.

 

 

Beni-Souik: fraction indigène de la commune mixte d Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine, tri. des Ouled-Ziane : 333 ind.: à 70 k. de Mac-Mahon et à 50 k. de Biskra: oasis de 10,000 palmiers.

 

 

Beni-Tamou: douar de la commune  de Gavaignac, arr. Orléansville, dép. Alger; 10,038 hect; 2,830 ind., 17 eur.

 

 

Beni-Telilen: douar de la commune  mixte d’El-Milia, arr. et, dép. Constantine : 7,181 hect : 4,313 ind. ; à 45 k. d’El-Milia, à 108 k. de Djidjelli et à 40 k. de la gare de Bizot ; céréales, sorgho, maïs, millet, ; forêts de chênes-liège exploitées par l’Etat; élevage:bœufs, chevaux, mulets, moutons, chèvres : mines de plomb, zinc et autres métaux connexes; école au village d’Adjissa.

 

 

Beni-Thour: douar de la commune de Dellys, arr. de Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 4,038 hect; 5,714 ind., 14 eur.

 

 

Béni-Thour et Rouissat: tribu, ksar et caïdat de la commune indigène  d’El-Goléa, poste militaire d’Ouargla (sub. de Laghouat), dép. Alger : 1,612 ind.

 

 

Beni-Urdjine: douar de la commune de Morris, arr. Bone, dép. Constantine; 4,953 hect. ; 1,263 ind.

 

 

Beni-Yadjis: tribu de la commune mixte de Tababort (tribu des Beni-Foughal), arr. Bougie , dép. Constantine ; 2,629 ind. ; à 41 k. de Djidjelli ; céréales, oliviers ; élevage : bœufs (854), moutons (2,640), chevaux, mulets.

 

 

Beni-Yahi: douar (partie) de la commune mixte de La Mina, arr. Mostaganem, dèp. Oran; 5,993 hect.; 769 ind.; à 45 k. de Clinchant et à 15 k. de Perrégaux ; céréales, vigne, élevage du bétail.

 

 

Beni-Yahyi: douar (partie) de la commune de Noisy-les-Bains, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 2,428 hect. ; 219 ind.

 

 

Beni-Yenni: douar de la commune mixte de Fort-National; arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 3,500 hect. ; 6,596 ind. ; écoles dans les villages de Taourirt -Mimoune, Taourirt-el-Hadjadj, Tigzirt, Aït-Lhassène, Aït-Larbaà, Agouni-Ahmed et Aït-Larba : à environ 20 k. de Fort-National ; douar industriel : fabrication d’armes et bijoux kabyles; oliviers, figuiers, vigne.

 

 

Béni-Zentis:  douar de la commune  mixte de Gassaigne, arr. Mostaganem, dép. Oran : 9,154 hect. ; 2,915 ind. ; à 40 k. de Gassaigne et à 65 k. de la gare d’Aïn-Tédelès; céréales, figuiers ; élevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres; gîtes pétrolifères, à 54 k. Est 11 Nord de Mostaganem et. à 5 k. de la rive droite, du Cheliff et dans le lit même de l’oued Tharia.

 

 

Beni-Zid: douar de la commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine : 13,275 hect. ; 3,999 ind. : à 30 k. de Chéraïa : forêt de chênes-liège des Beni-Toufout 

 

 

Beni-Zid: fraction indigène de la ville de Nedroma, commune mixte de Nedroma, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 1,490 ind.

 

 

Beni-Zoundaï-Dahra: section de la commune mixte de Tababort (tribu des Beni-Foughal), arr. Bougie, dép. Constantine : 2,451 ind. ; à 69 k. de Djidjelli : céréales, vigne, noyers, forêts de chênes-liège ; élevage : bœufs (802), moutons (2,807), chevaux, mulets.  

 

 

 

 

Benoud: village du cercle d’Aïn-Sefra ; gare la plus proche : Moghrar, à 80 k. : longitude occidentale en arc : 2° 01 34″ 5 ; distance de Géryville: 211 k.

 

 

Bérard: chef-lieu de commune à 10 k. de Castiglione, dép. Alger, à 52 k. ; gare la plus proche : Coléa, à 17 k. ; pos. à Gastiglione, télégr.; 677 hab.; franc, 229, esp. 200, ind. 242 ; pays boisé, climat sain ; céréales, vigne 524 (hect), élevage du bétail. A 5 k. se trouve le Tombeau de la Chrétienne, monument funéraire, de forme ronde, d’une hauteur de .30m et dont le soubassement carré, a 6m sur chaque côté.

 

 

Berbecke: hameau de la commune  d’Aïn-Temouchent, à 19 k. et à 5 k. de Tekbalet, dép. Oran ; culture rie la vigne.

 

 

Berbessa: hameau rie la commune de Coléa, à 4 k., dép. Alger; pos. et télégr. à Coléa : 171 hab. ; primeurs en légumes et fruits, vigne, orangeries.

 

 

Beregli: village indigène, commune du Hamma, arr. et dép. Constantine : 76 hab.

 

 

Berhoum: douar de la commune indigène  de Barika, dép. Constantine (sub. de Batna) ; 19,700 hect.; 2,264 ind. Berkioua, territoire de l’ancienne tribu des Beni-Ouarsous, constituée en douar de la commune mixte de Remchi ; arr. Tlemcen, dèp. Oran : à 18 k. de Montagnac ; céréales, arbres fruitiers, chênes-liège et thuya: élevage : bœufs, mulets, moutons, chèvres ; mine de fer manganésifère de Ghar-el-Maden ; à 21 k. Nord de Nemours et à 25 k. de Montagnac.

 

 

Bernelle: village de création récente (en peuplement), dans la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. Batna, sur le chemin de grande communication de Sétif à Batna, à 22 k. de Batna, à 47 k. d’El-Mahder, à 12 k. de Corneille ; pos., télégr. à Batna ; céréales, fourrage, jardinage; élevage: chevaux, moutons, porcs.

 

 

Berriane: ksar, banlieue et oasis de la commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. Laghouat), dép. Alger: 2,845 ind. : à 46k. de Ghardaïa, à 138 k. de Laghouat : oasis de palmiers, jardins, fruits, légumes.

 

 

Berrouaghia: chef-lieu de commune et de canton, arr. Médéa, à 34 k., dép. Alger, à 131 k. : gare terminus de la ligne Blida-Berrouaghia ; pos.,télégr., jus. de p., pénitencier agricole, marché important ; 2,436 hab.; village 1,481, franc. 827, isr. 237, étrangers 267, ind. 1,105 ; céréales, vigne (730 hect): source d’eaux thermales sulfureuses très réputées, à 5 k.: carrière de pierre à plâtre et à ciment.

 

 

Berrouaghia: nom d’une commune mixte, arr. Médéa, dép. Alger, dont le siège de l’administration est à Berrouaghia (ville) : sup. : 147,155 hect. : pop. : 468 franc., 34,719 ind. céréales, vigne (650 hect), forêts : élevage du bétail : chevaux 1,234,. bœufs 8,588, moulons 55,160, chèvres 100,000, mulets 1227, chameaux: 2,509; eaux chaudes minérales sulfureuses d’Aïn-el-Hammam : 

sources salées exploitées par les ind. ; carrières de pierre.

 

 

Bersique: relais, sur la route de Biskra à Touggourt, à 125 k. de Biskra.

 

 

Bertouli: ferme importante, à 4 k. Sud-Est de Lambèse, arr. de- Batna, dép. Constantine ; céréales, pays très boisé.

 

 

Bertville: village de la commune d’Aïn-Bessem, à 9 k., dép. Alger: gare la plus proche.: Bouïra, à 16 k. : pos. à Aïn-Bessem, télégr.; 188 hab, dont 95 franc. : céréales, vigne, fruits, élevage du bétail.

 

 

Bessombourg: hameau industriel dans le douar Arb-el-Goufi, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. Constantine ; à 14 k. de Collo, à 7 k. de Cheraïa ; gare la plus proche: Saint-Charles, à. 69 k. ; pos., télégr. ; 229 hab., dont 164 eur. ; grande exploitation de forêts de chênes-liège ; fabrique de lièges. 

 

 

Betahïa: douar de la commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép.Alger ; 10,746 hect : 3,721 ind.; à 40 k. de Bordj-beni-Hindel ; céréales, arbres fruitiers ; marché le lundi.

 

 

Bethioua: fraction de la tribu des Hamyan, rattachée à la c. de Saint-Leu, arr. et dép. Oran ; 1,360 ind.

 

 

Betrouna: douar de la commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger; 1,260 hect.: 2,173 ind.

 

 

Beymouth: faubourg de Mostaganem, dép. Oran; pos., télégr. à Mostaganem.

 

 

Biban (Les): nom d’une commune mixte, arr. Sétif, dép. Constantine, dont le siège de l’administration est à Bordj-Medjana, vil. situé à 12 k. de Bordj-bou-Arréridj : sup. 178,227 hect. ; 46,721 hab. ; 414 franc,, 46,278 ind. ; céréales, oliviers/ alfa, arbres fruitiers : 189,646 figuiers, 12,420 grenadiers; élevage du bétail : chevaux 870 : mulets 2,763, bœufs 3,089, moutons 62,364, 
chèvres, 56,987.

 

 

Biban: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; 7,708 hect.; 1,149 ind. ; à 60k. de Bordj-bou-Arréridj et de Medjana ; céréales, oliviers, forêt de pins : miel, alfa, fabrication de nattes.

 

 

Bigou et Zaouïa: fraction de l’aghalik des Zibau, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine ; 199 ind.

 

 

Bir-Beni-Salah: mines de fer et de plomb argentifère, commune mixte d’Attia, arr. Philippeville, dép. de Constantine.

 

 

Bir-bou-Rekaïb: hameau de la commune de Saint-Eugène, près de la basilique de N.-D.-ri’Airique, à 4 k. d’Alger.

 

 

Bir-Brinnès: village de la commune d’Oued-Seguin, arr. et dép. Constantine ; 395 hab.

 

 

Bir-Djaïch: hameau indigène de la commune d’Aumale, dép. Alger ; 51 ind.

 

 

Bir-Djedida: village indigène de la commune mixte d’Oum-el-Bouaghi, dép. Constantine ; bergerie communale.

 

 

Bir-el-Arch (V.Navarin, nom nouveau).

 

 

Bir-Essof: fort sur la route du Souf à Ghadamès, à 120 k. d’El-Oued.

 

 

Bir-Hadada: douar de la commune mixte des Rhira, arr. Sétif, dép. Constantine; 3,229 ind.: à 15k. de Colbert ; céréales, élevage de moutons, bœufs et chevaux. 

 

 

Birin ou Puits de Birin: gite d’étape, sur la route de Médéa à Bou-Saàda, à 108 k. de Médéa, à 29 k. d’Aïn-Boucif et à 29 k. de
Boughzout; eau abondante, alfa, broussailles.

 

 

Birkadem: chef-lieu de commune ,arr.,dép. Alger, à 10 k., sur la route d’Alger à Aumale ; gares les plus proches : Alger et Agita ; pos., télégr.; 2,594 hab. ; village 1,656, franc, 647, esp. 761, divers 113, ind. 1,072 ; climat très sain, eau abondante; céréales,
vigne (559 hect), arbres fruitiers, culture maraîchère pour primeurs; Colonie pénitentiaire de jeunes détenus ; minoterie importante.

 

 

Bir-Kasdali: village de la commune d’Aïn-Tagrout, à 4 k., arr. Sétif, à 31 k., dép. Constantine; gare la plus proche : Tixter-Tocqueville, à 10 k. ; pos. à Tocqueville ; 177 hab. : céréales, élevage du bétail ; un peu de vigne.

 

 

Birmandreïs: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 7 k.; gare la plus proche : Agira, à 6 k.: pos., télégr., téléph.: 1,871 hab.: franc. 495, naturalisés. 678, esp. 310, ind. 317, divers 71 : culture maraîchère, arbres fruitiers, vigne (401 hect,), primeurs.
Ce village, relié à Alger par de nombreux services de voitures, est un but de promenade très recherché des Algérois.

 

 

Bir-Menten: douar de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine ; 8,414 hect; 2,178 ind.; à 35 k. d’.Aïn-Amara et à 32 k. de Guelma: céréales, arbres fruitiers, oliviers.

 

 

Bir-Rabalou: chef-lieu de commune, arr., dép. Alger, à 105 k., sur la roule d’Affreville à Bouïra ; gare la plus proche : Arba, à 74 k. ; distance d’Aumale, 19 k. ; pos. à Aumale, télégr. ; 6,900 hab. ; franc. 271, ind. 6,607, divers 22 ; céréales, vigne (108 hect); élevage du bétail. Douar des Aribs (partie) 1,868 ind.; douar El-Bethem, 4,735 ind.

 

 

Bir-Rouga: hameau de la commune  d’Aïn-Beïda, à 14 k., dép. Constantine, à 108 k. ; station ch. de fer Ouled- Rhamoun à Aïn-Beïda; smala de spahis.

 

 

Bir-Saf-Saf (V. Vauban, nom nouveau).

 

 

Bir-Senia: station chemin de fer d’Arzew à Duveyrier, au milieu de dunes mouvantes, à 10 k. d’EI-Biod et à 356 k. d’Oran.

 

 

Bir-Thraria: hameau de la commune  d’El-Biar, à 2 k. d’Alger, situé dans un ravin, entre les pentes abruptes de la montagne, au bord d’un ruisseau qui entretient dans ce lieu une fraîcheur perpétuelle; petites fermes, laiterie.

 

 

Bir-Touta: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 26 k.: dans la plaine de la Mitidja: station ch. de fer Alger-Oran ; pos., télégr., téléph. : 2,390 hab. ; franc. 438, esp. 201, ind. 1,705, divers 46; terrestres fertiles : céréales, tabac, vigne (1,016 hect.),
arbres fruitiers, orangeries.

 

 

Biskra: chef-lieu de commune, arr. Batna, à 121 k., dép. Constantine, à 240 k,; gare terminus de la ligne Constantine à Biskra: pos., télégr.: 7,554 hab. ; ville 3,550, franc. 707, isr. 112, divers 216, ind. 6,519; située dans une oasis qui comprend 86,000
palmiers-dattiers : oliviers, figuiers et abricotiers. 

La ville comprend deux parties bien distinctes: la ville neuve européenne et la vieille Biskra : hôpital militaire, hôpital civil. Par sa température exceptionnelle, par ses belles installations d’hôtels, casino, cercle, etc., 

Biskra est une station d’hivernage de plus en plus fréquentée : température moyenne: en hiver, 11°, en été, 32° ; atmosphère très rarement saturée de vapeur, transparence rie l’air d’une pureté et d’une limpidité extraordinaires ; pluies rares; pression barométrique moyenne : 755 m/m 08; à 7 k. de Biskra, se trouve la source chaude (46°) qui porte le nom d’Hammam- es-Salahin : cette source, qui était connue des Romains, a un débit de 2,000 mètres cubes par jour, ses eaux se rapprochent de celles d’Aix-les-Bains et Aix-la-Chapelle ; au point de vue de la minéralisation, elles ont une grande analogie avec les eaux d’Uriage. Etablissement thermal de 1er ordre ; traitement des maladies, sous forme de bains, douches, frictions, fomentations, inhalations, telles que le lymphatisme, la scrofule, le rhumatisme chronique, les affections des bronches.

 

 

Biskra: nom d’une commune indigène du commandement de la sub. de Batna: pop. : 69,273 ind., 75 eur. ; les principales oasis, qui comprennent 608,168 palmiers- dattiers, sont: El-Amri, Foughalla, Zaàtcha, Tolga, Mlili, Oumache, Chetma Ourlal,
Zab-Chergui, Aïn-Naga, Zeribet-el-Oued, Liana, Badès, Sidi-Okba, Chegga, Bordj-Saàda, Arab-Cheraga, Mechounech, Baniane, Rassira, Chenaoura, Bir-Setil, El-Baàdj, Dziouïa, El-Alial, Ouled-Djellai, Sidi-Khaled, Doucen : cultures : blé, orge, maïs, fèves, piments, figues, pastèques, raisins de treille, palmiers-dattiers; élevage des chameaux, moutons chèvres ; fabrication de tapis et burnous ; la commune nourrit 124,382 moutons, 136,762 chèvres, 1,441 chevaux, 3,985 mulets, 1,164 bœufs, 12,982 chameaux. 

 

 

Bissy: hameau de la commune mixte de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine: gare lapins proche: Saint-Charles, à 6 k. : pos. à Jemmapes, à 10 k.: 160 hab.; céréales, vigne, arbres fruitiers, forêt de chênes-liège. 

 

 

Bitam: douar de la commune indigène de Barika (sub. de Batna), dép. Constantine ; 73,404 hect: 3,109 ind.

 

 

Bitche (ancien nom : El-Kseur): chef-lieu de commune et de canton, arr. Bougie, à 26 k. Sud-Ouest, dép. Constantine; station du chemin de fer de Bougie à Beni-Mansour; pos., té-légr., jus. de p.; 1,183 hab.; vil.699, franc. 349, étrangers 85, ind. 749; 

céréales,vigne (950 hect), oliviers, figuiers, caroubiers; fabriques d’huile ; commerce d’huiles et de figues sèches ; exploitation du chêne-liège et du tannin. Ruines romaines remarquables à Tiklat, à 3 k.

 

 

Bizot: chef-lieu de commune, arr. et dép. Constantine, à 74 k. ; station du chemin de fer de Constantine à Philippeville, à 13 k. ; pos., télégr. : 9,199hab. ; vil. 200, franc. 291, ind. 8,893, divers 15 ; terres fertiles, céréales, vigne (103 hect.) ; élevage du bétail. 

 

Douars de la commune : Beni-Hamidan, 8,974 ind.; Ouled-Draham.

 

 

Blad-Bakora: hameau, à 10 k. de Cherchell, à 9 k. de Desaix,à 3 k. de Zurich, dép. Alger.

 

 

Blad-Belgroun: fermes isolées de la commune mixte de Teniet-el- Had, arr. Miliana, dèp. Alger, à 5 k. Sud-Est de Vialar.

 

 

Blad-Guitoun (nom nouveau : Félix-Faure): chef-lieu de commune, arr. et. dép. Alger, à 60 k. ; station du chemin de fer de Ménerville à Tizi-Ouzou ; pos. à Ménerville, à 7 k., télégr. : 4,484 hab. ; vil. 202, franc. 328, esp. 125, ind. 4,019 ; céréales, tabac,
vigne (273 hect.) ; élevage du bétail ; carrière de pierre pour pavés.

 

 

Blalla: douar de la commune mixte de La Meskiana, arr. et dép. Constantine ; 18,473 hect.; 1,441 ind.; à 57 k. d’Aïn-Beïda ; gare la plus proche : Clairfontaine , à 26 k. : céréales ; élevage : moutons, chèvres.

 

 

Blad-Touaria: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 18 k., dép. Oran, à 107 k. ; gare la plus proche : Mostaganem ; pos. à Aboukir, télégr.; 2,501. hab.; vil. 374, franc. 344, ind. 2,140, divers 17; céréales, vigne (1,015 hect.), vin très réputé.

 

 

Blandan: village de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine; gare la plus proche: Bône, à 53 k. ; pos. à Morris, télégr. ; 589 hab. ; céréales, vigne, culture du tabac, forêts de chênes-liège; source d’eaux minérales.

 

 

Bled-Chabaâ: village indigène, sur la route de Tlemcen à Nemours, à 42 k. de Tlemcen, près du barrage de l’Oued-Ourdefou ; pos. à Lalla-Maghmia ; smala de spahis.

 

 

Bel-Amor: fraction de la tribu de Temacine, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine; 360 ind.

 

 

Bled-el-Azib: fermes de la commune  de Rouffach, arr. et dép. Constantine ; 1,207 hab.

 

 

Bled-Gaffar: hameau de la commune  de Petit, arr. Guelma, dép. Constantine ; à 8 k. de Petit et à 12 k. de Guelma ; gare la plus proche : Petit; pos. à Guelma : céréales, oliviers, vigne ; 107 hab., dont 29 étrangers.

 

 

Bled-Sahari: fraction du douar des Aribs, commune de Littré, arr. Miliana, dép. Alger.

 

 

Bled-Youssef: village de la commune  d’Oued-Athménia, arr. et dép. de Constantine, à 14 k. d’Oued-Athménia et à 49 k. de Constantine ; gare la plus proche : Oued-Seguin, à 30 k. : pos. à Oued-Athménia ; 762 hab., dont 30 franc.

 

 

Bleïdi: fermes du douar El-Merachda, commune mixte d’Aïn-M’lila, arr. et dép. Constantine.

 

 

Blida: chef-lieu de commune et d’un arr. judiciaire, arr. et dép. Alger, à 51 k.; gare ch. de fer Alger-Oran, tète de ligne de Blida à Berrouaghia, sur la route nationale d’Alger à Laghouat ; pos.,télégr.,téléph. ; tribu de 1re instance, hôpital militaire, dépôt de remonte, collège communal ; pop. 29,469 hab. ; ville 16,198, franc. 5,568, naturalisés 270, isr. 1,077, ind. 19,426, esp. 2,522, ita.
275, divers 285. 

Bâtie au pied de l’Atlas, à l’extrémité de la plaine de la Mitidja, Blida est une des plus jolies villes d’Algérie ; elle est réputée pour ses orangeries ; on compte, dans la c, 85,132 orangers, 40,200 mandariniers, 3,230 citronniers; céréales, vigne (1,178 hect.) commerce d’exportation des oranges, mandarines, citrons ; minoteries importantes ; à 4 k. 500 de la ville, dans la vallée de l’Oued-Kebir, le marabout de Sidi-el-Kebir, très vénéré dans tout le dép. ; aux environs, la forêt de Talazid (5,000 hect.), les gorges de la Ghiffa ; température moyenne : hiver, 11°: été, 32°. Douars de la c. : Ghellaïe, 2,160 ind. : Sidi-el-Fodhil, 4,295 : Sidi-
el-Kebir, 3,570.

 

 

Blondel: village de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine; gare la plus proche : Bordj-bou-Arréridj, à 5 k. ; recette auxiliaire des pos. : 115 eur., 209 ind.; céréales; fabrique de plâtre, commerce de bétail.

 

 

Boghar: chef-lieu de commune ,arr. Médéa, dép. Alger, à 183 k. ; gare la plus proche, : Berrouaghia, à 34 k. ; village situé sur la route d’Alger à Laghouat : pos., télégr.: 2,749 hab. : village 649, franc. 278, divers 90, ind. 2,381 ; siège du commandement 

supérieur du cercle de Boghar, qui relève de la subdivision de Médéa : hôpital militaire, casernes, bureau arabe; céréales, vigne. 

 

Boghar est un poste d’observation merveilleux, protégé par une redoute à 970 mètres d’altitude, qui domine aussi bien le Tell du côté du Nord que les steppes qui s’étendent au Sud, à perte de vue. 

 

Douars de la commune : Ouled-Anteur, 996 ind. ; Ouled-Harnza, 1,082 ind.

 

 

Boghar: nom d’une commune indigène  sous le commandement du cercle de Boghar, dont le siège est à Boghar (ville) ; sup. 835,000 hect. ; population3,365 ind., 280 eur. ; climat assez froid en hiver, tempéré en été ; terrains de parcours pour les bes-
tiaux : la c. nourrit 297,121 moutons, 45,618 chèvres, 5,523 bœufs, 2,469 chevaux, 8,471 chameaux ; vastes forêts rie chênes et de pins ; grand commerce de céréales, laines, chevaux, chameaux, moutons.

 

 

Boghari: chef-lieu de commune, arr. de Médéa, dép. Alger, à 166 k. ; gare la plus proche : Berrouaghia, à 44 k. ; sur la route nationale d’Alger à Laghouat ; pos., télégr. Jus. de p.; 3,979 hab. : vil. 679, franc. 341, isr. 322, divers 237, ind. 3,079. 

Par sa position, à la limite du Tell et des Hauts – Plateaux , cette ville est l’entrepôt et le marché des caravanes allant d’une partie dans l’autre ; marché très important pour céréales,- laines et bestiaux.

Douars de la commune : Ouled-Hamza, 877 ind.

 

 

Boghari: nom d’une commune indigène  dont le siège est à Boghari (ville); sup. 325,249 hect. ; 30,348 ind., 75 franc, ; la commune comprend 11 douars, dont 4 dans le Tell, les 7 autres dans la région des Hauts-Plateaux ; belles forets de chênes, thuyas, pins d’Alep (35,000 hect) ; céréales; élevage très développé : chevaux 3,253, bœufs 6,368, moutons 180,236, chèvres 39,217, chameaux 7,271, ânes 6,288.

 

 

Boghni: village de la commune mixte de Dra-el-Mizan, à 16 k., arr. Tizi-Ouzou, à 32 k., dép. Alger, à 130 k ; gare terminus du chemin de fer sur routes de Dellys à Boghni ; gare la plus proche pour aller à Alger : Aomar ; pos. à Dra-el-Mizan, télégr. ; 169 hab. ; céréales, oliviers, élevage du bétail ; fabriques d’huile très estimée; à 16 k., dans les gorges de l’Acif-Amlouli, carrières importantes de marbré.

 

 

Bois-Sacré: chef-lieu de commune, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, à 92 k. ; station chemin de fer sur , routes de Dellys à Boghni, à 15 k. de Dellys; pos. à Rébeval, télégr. ; 7,731 hab. vit 326, franc. 244, ind. 7,469 ; céréales, un peu de vigne, orangers, oliviers, élevage du bétail ; moulins à huile, carrière de granit pour pavés, à 4 k. de la gare.

Douars de la commune : Aïn-Mouder, 1,709 ind. ; Bouberak, 4,597 ind. ; El- Djedian, 1,244 ind.; Ouled-Aïssa, 3,417 ind.

 

 

Bois-Sacré: fermes à. 6 k. de Saint-Denis-du-Sig, arr., dép. Oran; 65 hab.;,pos. à Saint-Denis-du-Sig. 

 

 

 

 

 

Bône: chef-lieu de commune et d’arr. du dép. Constantine, à 219 k. ; distance d’Alger, 465 k. ; gares de chemin de fer : lignes Bône-Constantine, Bône-Tunis, Bône-Mokta-el-Hadid ; port de commerce important, d’une superficie de 190 hect. avec un tirant d’eau de 7 m 50, où les navires peuvent débarquer à quai; sous-préfecture, trib. de 1re instance, hôpital militaire, hôpital civil, collège communal, chambre de commerce, comice agricole, services réguliers de baleaux sur Tunis, Alger, Ajaccio, Marseille: théâtre, casino, pos., télégr. : terres se prêtant à toutes les cultures; céréales, vigne (680 hect), tabac, culture maraîchère, oliviers, arbres fruitiers ; fabriques nombreuses pour la préparation du liège, moulins à huile, distilleries, carrières de marbre : marché aux bestiaux, marché aux tabacs, un des plus importants de l’Algérie ; 37,881 hab,: ville 32,288, franc, 10,852, naturalisés 5,321, isr. 1,387, ita. 6,048, esp. 471, divers 4,328 (particulièrement des maltais), ind. 9,487.

 

 

Bouc (Arr. de): A part le massif de l’Edough, couvert de forêts de chênes-liège, la région de Bône est formée par les plaines
basses du lac Fetzara (12 mètres), de la vallée de la Seybouse et de l’oued Kebir, qui occupent, une, sup. de 100,000 hect. Les céréales sont largement cultivées, ainsi que les fourrages ; culture importante du tabac, des oliviers et des arbres fruitiers ; élevage du cheval et du mouton: culture de la vigne (6,528 hect.) ; c’est la région des grands rendements. Mines de fer de Mokta-el-Hadid, des Karésas, de Bou-Hamra, en pleine exploitation : mines de plomb de Kef-oum- Teboul.

 

 

Boni: douar de la commune mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine, sur le chemin de grande communication de Tazmalt à Bou-Saâda; à 24 k. d’Akbou pour le point le plus rapproché et à 45 k. pour le point le plus éloigné; 6,048 hect; 4,944 ind.; céréales, oliviers, figuiers, élevage du bétail.

 

 

Bonnier: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 12 k., dép. Oran, à 94 k. : gare la plus proche : Sidi-bel-Abbès : pos. à Sidi-bel-Abbès ; 2,234 hab. : franc. 191, esp. 103, ind. 1,672, marocains, 256 : céréales, vignes (783 hect), fourrages artificiels, arbres fruitiers, culture maraîchère : élevage du bétail.

Douars de la commune : Atamama, 410 ind. ; Ouled-Ghazzi, 640 ind.

 

 

Bordj-Ali-Bey: village indigène, sur la route de Bône à La Calle, dép. Constantine; pos. à Bône: à 27 k. de La Calle.

 

 

Bordj-Beni-Hindel: résidence de l’administrateur de la commune mixte de l’Ouarsenis, dép. Alger, à 68 k. d’Orléansville : pos., télégr.: eau et bois en abondance : sur la route d’Orléansville à Teniet-el -Had ; 318 hab. eur. : pas de colonisation ; projet de création du centre de Molière.

 

 

Bordj-Ben-Zékri: hameau sur la route de Constantine à Aïn-Beïda, à 3 k. de Sigus et à 37 k. rie Constantine; pos. à Khroubs.

 

 

Bondj-bou- Arréridj: chef-lieu de commune et de canton, arr. Sétif, à 65 k., dép. Constantine, à 226 k. : gare chemin de fer d’Alger à Constantine; pos., télégr., justice de paix : 7,421 hab.: ville 1,540, franc. 699, isr. 121, divers, 93, ind. 6,508: marché important pour céréales, bétail : culture des céréales, élevage du bétail, minoteries : à 7 k. du vit, carrière de grès rie taille
facile. 

 

Douars de la commune : Hassenana, 3,127 ind.; Ouled-Haniche, 1,110 ind.

 

 

Bordj -Bouira ou Bouïra: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Alger, à 123 k. : gare chemin de fer d’Alger à Constantine, sur la route d’Alger à Constantine : pos.,télégr., justice de paix : 7,601 hab. : ville 1,557, franc. 1,054, esp. 91, ita. 79, ind. 6,335, divers 42 ; céréales, oliviers, arbres fruitiers, vigne (339 hect,), vin très estimé ; élevage du bétail.

Douars de la commune: Beni-Meddour, 1,423 ind. ; Inesmane, 1,601 ind.; Merkella, 1,525 ind.; Ouled-Bellil, 1,350 ind.

 

 

Bordj-des-Rapta: village indigène du douar El-Main, commune mixte de Ténès, arr. d’Orléansville , dép. Alger; école.

 

 

Bordj-Djilali: bordj caravansérail de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine, sur la route de Guelma à Aïn-Beïda, à 36 k. de Guelma.

 

 

Bordj-du-Caïd: bordj avec auberge, à la sortie des gorges du Chabet-el-Akra, sur la route de Sétif à Bougie, à 10 k. de Kherrata.

 

 

Bordj-el-Hammam: village indigène de la commune indigène de Boghar, dép. Alger ; école.

 

 

Bordj -Manra: fermes de la commune mixte de Châteaudun-du-Rhumel, dép. Constantine; gare la plus proche : Saint-Donat, à 6 k. : pos., télégr. à Châteaudun ; principale culture : les céréales.

 

 

Bordj-Medjana: hameau de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, à 79 k., dép. Constantine, à 205 k. ; siège de l’administration de la commune  mixte des Biban ; pos. à Bordj-bou-Arréridj, télégr. ; 355 hab. ; céréales, élevage du bétail, eau abondante, pépinière importante.

 

 

Bordj-Menaïel: chef-lieu de commune arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, à 70 k. : station eh. de fer Ménerville à Tizi-Ouzou : pos., télégr., justice de paix: 13,995 hab.; vil. 990, franc. 570, esp. 231, ita. 108, ind. 13,070 ; céréales, tabac, vigne 510 hect.) ;
élevage : boeufs et moutons: marché important

 

Douars de la commune : Rouafa, 3,327 ind.: Ouled-Sinir, 4,903 ind. ; Raïcha, 2,176 ind.

 

 

Bordj-Mohamed-Salah: village indigène de la commune d’Aïn-Beïda, dép. Constantine.

 

 

Bordj-Moulaï-Abd-el-Kader: station chemin de fer d’Arzew à Duveyrier, à 9 k. de Kralfallah et à 265 k. d’Oran ; exploitation de
l’alfa.

 

 

Bordj-Gh’dir: village de la commune mixte  de Maâdid, arr. Sétif, à 58 k., dép. Constantine : gare la plus proche : Bordj-bou-Arréridj, à 15 k. ; pos. à Bord-bou-Arréridj, télégr. ; terrain boisé, culture des céréales: gisements de phosphates très importants, en pleine exploitation : 359 hab.

 

 

Bordj-Saada: caravansérail, relais sur la route de Biskra à Touggourt, à 28 k. de Biskra.

 

 

Bordj-Sabath: hameau de la commune mixte d’Oued-Cherf, arr. Guelma, dép. Constantine ; arrêt chemin de fer Bône-Khroubs ; pos. à Oued-Zenati : hameau formé de deux moulins et de la gare ; centre forestier important, forêts de chênes-liège.

 

 

Bondj-Touta: bordj, gite d’étapes, à 20 k. de Biskra, sur la route de Biskra à Negrine.

 

 

Bordj-Seggana: bordj, caravansérail, sur la route de Bou-Saâda à Batna, à 28 k. de Barika, dép. Constantine.

 

 

Borély-la-Sapie (anc. nom : Sidi-Ali-Tamdjeret): village de création récente, eu peuplement, commune mixte du Djendel, arr. Miliana, dép. Alger, à 8 k. de Dolliusville, à 18 k. de Lavigerie, à. 36 k. d’Affreville, à 45 k. de Miliana; gares les plus proches : Médéa et Bou-Medfa, à 20 k. ; pos., télégr. à Dollfusville ; terres propres à la culture des céréales, de la vigne, arbres fruitiers: élevage : bœufs, moutons ; exploitation du palmier-nain pour la fabrication du crin végétal.

 

 

Bosquet: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 23 k., dép. Oran : gare la plus proche : Aïn-Tédélès, à 20 k. : pos., télégr. ; 2,342 hab, : village 456, franc. 264, esp. 67, ind. 1,985,. divers 26 : céréales, vignes (846 hect.) ; belle plage, embarcadère sur la Méditerranée, à 6 k. du village.

 

 

Bossuet: nom nouveau de Daya (V. Daya).

 

 

Bou-Addou: douar de la commune mixte de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 3,376 hect. ; 2,836 ind. ; à 30 k. de Dra-el-Mizan et à 14 k. de Boghni ; céréales, oliviers, figuiers ; carrières de marbre.

 

 

Bou-Ademane: village indigène de la tribu des Beni-bou-Drer, commune mixte du Djurdjura, arr. Tizi-Ouzou, dép.
Alger ; école.

 

 

Bou-AIem: ksar de la tribu de Makena, commune mixte et cercle de Géry-ville (sub. d’Aïn-Sefra), dèp. Orau; caravansérail sur la route de Géry-ville à Laghouat, à 55 k. de Géry-ville : petite oasis.

 

 

Bou-Amar: village indigène du douar El-Ouldja, commune mixte d’Attia, arr. de Philippeville, dép. Constantine.

 

 

Bou-Amrane: village indigène du douar de Bétrouna, commune de Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 

 

Bou-Amrousse: hameau de la commune de Boufarik, dép. Alger.

 

 

Bou-Andas: douar de la commune mixte d’Oued-Marsa, arr. Bougie, dép. Constantine : 6,697 hect.: 3,843 ind. : à 8 k. de Bougie et à 40 k. du cap Aokas ; céréales, figues, noyers, oliviers; forêt de chênes- liège des Beni-Slimane ; minerais; marché important le samedi.

 

 

Bouaroug: ancienne tribu des Beni-Mahousen, douar de la commune mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger ; 3,490.hect. : 1,425 ind. ; à 35 k. de Duperré, à 23 k. de la gare de Kherba : blé, orge, oliviers, forêts (700 hect.) ; élevage: boeufs, moutons.

 

 

Boubeker: village indigène du douar Bjenad, commune mixte d’Azeffoun, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 

 

Bouberak: douar de la commune de Bois-Sacré, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger: 1,897 hect. ; 1,597 ind.

 

 

Bouberak: fermes isolées de la commune de Bois-Sacré, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger : 35 hab.

 

 

Bou-Caïd: hameau industriel de la commune mixte de l’Ouarsenis, arr. Orléansville, dép. Alger, à 42 k. d’Orléansville et à 6 k. du Bordj-Beni-Hindel ; mine de zinc importante.

 

 

Bou-Cedraïa: grande halte, sur la route de Laghouat à Boghari, à 17 k. de Guelt-es-Stel.

 

 

Bon-Chagronne: fraction et cheïkhat de Taghalik des Ziban, commune indigène et cercle de Biskra (sub. de Batna), dép. Constantine; 720 ind.; oasis de palmiers du Zab-Dahraoui, à 31 k. de Biskra.

 

 

Bou-Ghaib: douar de la commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 4,670 hect. : 5,520 ind.: école : à 25 k. d’Azazga ; céréales, belles plantations d’oliviers et de figuiers.

 

 

Bou-Cherf: douar de la commune mixte d’EI-Milia, arr. et dép. Constantine : 4,017 hect. ; 1,746 ind. ; à 20 k. d’EI-Milia, à 78 k. de Djidjelli et 27 k. de Mila ; céréales, sorgho, mais, millet, vigne, forêt de chênes-liège des Achaïche : élevage : bœufs, chevaux, moutons, chèvres; moulin à farine; carrière de marbre: mine de zinc.

 

 

Bou-Chouche: hameau indigène de la commune indigène de Cacherou, arr. de Mascara, .dép. Oran : 86 hab. : à 24 k. de Palikao, à 34 k. de Mascara ; céréales : élevage : bœufs, chevaux, moutons.

 

 

Boudaroua: village de la commune mixte  de Beni-Salah, arr. Bone, dép. Constantine : gare la plus proche : Duvivier, à 10 k. : pos., télégr. à Duvivier : 94 hab. ; céréales, vigne, élevage du bétail.

 

 

Bou-Derbala: douar dont le territoire est réparti : c. de Palestro,250 hect. : 605 ind. ; commune mixte de Palestro, 2,805 hect.: 1,907 ind.; à 14 k. de Palestro ; massifs de chênes-liège.

 

 

Bou-Djebaâ: douar de la commune  mixte de la Mèkerra, arr. Sidi-bel-Abbès, dép. Oran : 15,056 hect. : 2,069 ind., 68 eur. ; à 10 k. de Sidi-bel-Abbès : céréales, forêt de pins d’Alep, oliviers sauvages ; fermes européennes.

 

 

Bou-Djelil: village indigène du douar Tamgout, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, à 12 k. de Fréha. 

 

 

 

 

Bou-Faïma (ancien nom de Beau prêtre).

 

 

Bou-Far: hameau indigène de la commune de Kellerman, arr. Guelma, dép. Constantine ; gare la plus proche : Guelma, à 8 k. : céréales, oliviers en quantité, fabriques d’huile.

 

 

Boufarik: chef-lieu de commune et de canton, arr. et dép. Alger, à 37 k. ; gare chemin de fer Alger-Oran, sur les routes d’Alger à Laghouat et à Oran, au milieu de la plaine de la Mitidja. Boufarik est un centre industriel et agricole de premier ordre: justice de paix ,pos.,télégr.,téléph., comice agricole: 9,349 hab. ; ville 5,243, franc. 3,312, naturalisés 513, esp. 1,189, ita. 106, isr. 97, ind.
3,861, divers 271 : terres d’alluvion propres à toutes les cultures; céréales, prairie, vigne (1,876 hect.), tabac, grandes pépinières de toutes essences fruitières et d’agrément, plantes à essences: distilleries d’eau-de-vie et d’essences pour la parfumerie ; ses orangeries ne le cèdent en rien à celles de Blida, pour la finesse des oranges et mandarines, dont il se fait un commerce important d’exportation ; la c. comprend 44,800 orangers, 35,209 mandariniers et 3,000 citronniers; fonderie de métaux,
fabriques d’instruments agricoles ; marché le lundi, le plus important, du département d’Alger, pour les bestiaux  particulièrement; élevage des chevaux.

 

 

Bou-Fouah: village sur la route de Constantine à Djidjelli, à 10 k. de Mila, à l’embranchement de la route de Sidi-Merouane : pos. à Mila; 185 hab.

 

 

Bougaâ: village indigène du douar Guergour, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dèp. Constantine; école.

 

 

Bougaâ: douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine ; 12,641 hect.: 4,608 ind. ; à 15 k. de Lafayette : céréales, élevage du bétail : mines, eaux thermales. 

 

 

 

 

Bougaâ: village de la commune indigène de Ghardaïa, dép. d’Alger, à 35 k. de Berrian.

 

 

 

Bougainville: fermes de la commune mixte du Cheliff, arr. Orléansville, dép. Alger: 35 hab. : à 15 k. de Lamartine : gare la plus proche : Oued-Fodda, à 26 k. ; céréales.

 

 

Bougaouden: douar de la commune mixte d’Aumale. dèp. Alger: 6,666 hect. ; 1,708 ind. ; à 20 k. d’Aumale ; blé, orge; forêt de chênes-verts et de chênes-liège ; 2 maisons forestières : élevage: bœufs, chevaux, moutons.

 

 

Bou-Ghellaba: gare fortifiée chemin de fer d’Arzew à Duvevrier, à 23 k. d’Aïn-Sefra et à 474 k. d’Oran.

 

 

Bou-Ghezel: douar de la commune  mixte d’Aïn-el-Ksar, arr. Batna, dép. de Constantine ; 9,982 hect. ; 1,481 ind.; à 65 k. de Batna ; céréales, élevage du mouton.

 

 

Bough-Ktoub: station chemin de fer Arzew à Duvevrier, à 13 k. du Kreider, point initial de la route directe de Géryville, qui est à environ 106 k.

 

 

Boughzoul: douar de la commune  mixte de Boghari, arr. Mèdéa, dép. Alger: 46,723 hect. ; 5.811 ind., 17 eur. : caravansérail sur la route d’Alger à Laghouat, à l’entrée des Hauts-Plateaux, à 65 k. de Berrouaghia et à 30 k. de, Boghari.

 

 

Bougie: chef-lieu de commune et d’arr., dép. Constantine, à 210 k. d’Alger et à 260 k. de Constantine ; port de mer ; gare ch. de fer de Bougie à Beni-Mansour ; sous-préfect., tribu de 1re instance, chambre de commerce, hôpital civil, hôpital militaire, sous-intendance militaire, inspection des forêts, comice agricole, pos., télégr. : 14,691 hab. : ville 8,713, franc. 2,884, naturalisés
519, isr. 561, ita. 451, esp. 168, ind. 9,960, divers 148: céréales, vigne, culture maraîchère, orangers 3,888, mandariniers 3,333, citronniers 823 et autres arbres fruitiers, figuiers et. oliviers en quantité ; fabriques d’huile d’olive, préparation des figues sèches, usine pour la préparation des lièges, fabriques de crin végétal : élevage du bétail qui compte 9,000 moutons et autant de
chèvres; carrières importantes de pierre à ciment, chaux hydraulique à. Sidi-Yaya. 

 

Douar rattaché à la commune : Madala, 2,324 ind.

 

 

Bougie (Arr. de): Cette région comprend la vallée de l’Oued-Soumam et le massif montagneux compris entre la mer et les
immenses plateaux de la région de Sétif ; elle est coupée de vallons encaissés et de pics élevés (Beni-Maàmed 1,742m, Takount l,896m, Tababort 1,969m); c’est une des régions les plus pluvieuses de l’Algérie ; de nombreux versants sont couverts de forêts de chênes-liège remarquables (55,000 hect.) ; le chène-zéen occupe aussi une sup. de 10,000 hect. ; principales cultures :
orge,blé,:avoine,vigne (3,633 hect..), tabac, lin; les vallées sont occupées par des peuplements d’oliviers très prospères ; le figuier est l’objet d’une culture importante; la figue blanche de Bougie est très renommée ; citons aussi le caroubier, l’oranger, le mandarinier. On rencontre, à l’état sauvage, sans culture, des étendues très grandes de câpriers. Elevage : chevaux, bœufs, moutons, chèvres. 

 

 

Bougous: douar de la commune mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; 8,330 hect.: 2,883 ind.; école au vil. d’Aïn-Kebir: à 35 k. de La Calle : céréales, élevage du bétail, forêt de chêne-liège ; eaux thermales de Sidi-Trad.

 

 

Bougrina: village indigène du douar M’souna, commune d’El-Arrouch, arr. de Philippeville, dép. de, Constantine : station chemin de fer Constantine à Philippeville; â 7 k.de Robertville et à 9 k. du Col-des-Oliviers.

 

 

Bou-Guellala: fraction de la commune mixte de Méchéria, cercle et subdivision  d’Aïn-Sefra, dép. Oran: 13 ind.

 

 

Bouguirat: chef-lieu de commune, arr. Mostaganem, à 27 k., dép. Oran,. à 89 k. ; gare la plus proche : L’Hillil, à 10 k. ; pos., télégr. : 856 hab.; village 620, franc. 446, esp. 95, ind. 281, divers 34 : céréales, oliviers, vigne (743 hect.)

 

 

Bou-Hadjar: village de la commune mixte  de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; gare la plus proche : Souk-Ahras, à 35 k. ; céréales, élevage du bétail ; marché ouvert à l’importation du bétail tunisien: télégr. militaire; poste de douane française.

 

 

Bou-Hadjar: douar de la commune  mixte de La Calle, arr. Bône, dép. Constantine ; 18,777 hect. ; 4,592 ind., 65 eur. ; à 69 k. de La Calle, à 30 k. de Souk-Ahras : céréales ; eaux thermales du Hammam-Zatout.

 

 

Bou-Hadjar: ancienne tribu des Douair, douar dont le territoire est réparti : commune de Ghabet-el- Ameur, 405 ind. ; commune d’Er-Bahel, 455 ind., 21 eur. : commune de Rio-Salado 582 ind., 26 eur.

 

 

Bou-Hallouane: douar de la commune mixte d’Hammam-Righa, arr. Miliana, dép. Alger : 8,437 hect.; 2,305 ind., 22 eur. ; à 20 k. d’Hammam-Righa ; céréales, vigne; élevage : bœufs, chevaux, moutons. 

 

 

Bou-Halloufa: douar de la commune  mixte de Renault, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 8,303 hect. ; 3,387 ind..; à 10 k. de Renault : céréales, vigne; élevage: bœufs, moutons. 

 

 

Bou-Hamdane: douar de la commune mixte d’Oued-Gherf, arr. Guelma, dép. Constantine: 8,399 hect.; 2,513 ind. : à 25 k. d’Aïn-Amara ; gare la plus proche : Taya, à 10k.; céréales, arbres fruitiers, oliviers.

 

 

Bou-Haraidi: hameau de la commune du Fondouck, à 7 k., dép. Alger: gare la plus proche : Maison-Blanche, à 13 k. ; pos. au Fondouck ; 84 hab. : céréales, vigne.

 

 

Bou-Hammam: fraction indigène de la commune de Penthièvre, arr. Bône, dèp. Constantine: 478 ind.

 

 

Bou-Hamoud: hameau de la commune de Palestro, arr. et dép. Alger ; pos., télégr. à Palestro : eau abon-dante : 42 hab. : céréales, vigne, arbres fruitiers.

 

 

Bou-Hamra: mine de fer, à 4 k. Sud-Ouest de Bône, dép. Constantine.

 

 

Bou-Hamza: douar de la commune  mixte d’Akbou, arr. Bougie, dép. Constantine; point le plus rapproché d’Akbou : 14 k. : point le plus éloigné: 25 k.; 7,042 hect.; 4,588 ind.; figuiers, oliviers, caroubiers, vigne, eaux sulfureuses au lieu dit « Hammam-Sidi-Yaya ».

 

 

Bou-Hanifia: hameau de la commune de Mascara, à 27 k. Sud-Ouest, dép. Oran, à.113k.; station chemin de fer d’Arzew à Duvevrier ; pos. à Dublineau, télégr. à la gare ; source d’eaux salines, carbonatées calciques, établissement thermal..

 

 

Bou-Haouch: douar de la commune mixte de Sedrata, arr. et dép. Constantine ; 13,933 hect. ; 2,010 ind.; à 10 k. de Sedrata; céréales;élevage de chevaux, bœufs, moutons ; fabrication de tapis.

 

 

Bou-Haroun: village de pêcheurs de la commune de Tefeschoun, dép. Alger ; salaisons de poissons.

 

 

Bon-Henni (anc. nom : Habra): chef-lieu de commune, dép. Oran, à 62 k.; station chemin de fer d’Alger à Oran; pos. à Saint-Denis-du-Sig, télégr.; 2,190 hab. ; vil. 347, franc,. 255 ; esp. 269 ind. 1,663 ; terres d’alluvion, céréales, vigne (202 hect.), belles
plantations d’oliviers, d’orangers, de mandariniers, culture des melons, pastèques ; élevage du bétail.

 

 

Bou-Hermès: oasis de l’Oued- Souf, commune indigène de Touggourt, annexe d’El-Oued, à 8 k. de cette dernière localité.

 

 

Bouhira (V. Goligny, nom nouveau).

 

 

Boulhal: douar de la commune mixte  de Gouraya, arr. et dép. Alger ; 19,372 hect.; 3,811 ind. ; forêt de chênes-liège, orangeries ; à 35 k. de Cherchel.

 

 

 

Bou-lkeni: village indigène du douar Beni-Maouch, commune mixte de Guergour, arr. Bougie dép. Constantine.

 

 

Bou-lkeni: hameau de la commune d’Oued-Seguin, arr. et dép. Constantine ; 437 hab.

 

 

Bou-Ikhsem: village indigène du douar Beni-Maouch, commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine.

 

 

Bon-Ikhsem: village indigène du douar Sahel, commune de Meurad, arr. et dép. Alger.

 

 

Bouilfane: village indigène du douar Beni-Ghobri, commune mixte du Haut-Sebaou, arr. de Tizi-Ouzou, dép. d’Alger.

 

 

Bouïnan: chef-lieu de commune, arr., dép. Alger, à 36 k.; gare la plus proche : Boufarik, à 10 k. ; pos. à Chebli, télégr. ; 3,574 hab.: franc. 175, naturalisés 85, esp. 121, ind. 3,175: céréales, tabac, vigne (561 hect.), orangeries: mine de fer (hématite).

Douar rattaché à la commune : Hammam-Melouane (partie), 3,013 ind.

 

 

Bouïra (V. Bordj-Bouïra).

 

 

Bou-Jaber: mine de zinc, commune mixte de Morsott, arr. et dép. Constantine, à 40 k. Nord 17° Est. de Tébessa, gisement, traversé par la frontière tunisienne.

 

 

Bou-Kader (V. Gharon, nom nouveau.)

 

 

Bou-Kadra: mine de zinc, commune  mixte de Morsott, arr. et dép. Constantine, à 43 k. 12° O. de Tébessa.

 

 

Boukandoura: domaine important (anc. propriété de l’empereur Napoléon III), de la commune de l’Arba, dép. Alger, sur la route
d’Alger à l’Arba, à 6 k. de l’Arba et à 23 k. d’Alger: 900 hectares, dont 400 en vigne : céréales, belles plantations d’oliviers, huile d’olive réputée.

 

 

Bou-Kanéfis: chef-lieu de commune, arr. Sidi-bel-Abbès, à 12 k., dép. Oran, à 94 k. ; station ch. de fer de Sainte- Barbe-du-Tlélat à Tlemcen; pos., télégr., jus. de p. : 1,363 hab. ; village  906, franc. 457, esp. 717, divers 102, ind. 87; céréales, arbres fruitiers,
vigne (380 hect.), culture maraîchère; élevage du bétail; la commune nourrit. 9,000 moutons, 7,000 chèvres.

 

 

Boukeram: douar dont le territoire est réparti : commune de l’Arba 124 hect, commune mixte de Palestro 6,4.51 hect.,
2,236 ind.; à 30 k. de Palestro ; céréales, oliviers; élevage. 

 

 

 

Bou-Khalfa: village de la commune de Tizi-Ouzou, à 3 k., dép. Alger, à 104 k. ; station ch. de fer de Mener-ville à Tizi-Ouzou; pos. à, Tizi-Ouzou ; 77 hab. : céréales, oliviers, figuiers, un peu de vigne.

 

 

Bou-Khemissa: village indigène du douar Oulad-Mansour-ou-Mahdi, commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine; à 11 k. de M’sila, sur la route de Bordj-bou-Arréridj ; abricotiers en grande quantité ; préparation des abricots secs.

 

 

Bouk-Mira: territoire de l’ancienne tribu des Beni-Urdjine, rattaché à la commune de Randon, arr. Bône, dép. Constantine ; 13,362 hect..; 4,705 ind., 71 eur.

 

 

Bou-Kricha: fraction indigène de la commune de Duvivier, arr. Bône, dép. Constantine: 1,171 ind., 36 eur.

 

 

Bouksaïba: fermes et fraction indigène de la commune d’Aïn-Kerma, arr. et dép. Constantine; 3,696 ind.

 

 

 

Bouksaïba: mine de zinc, à 12 k. N.-N.-E. de Jemmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine.

 

 

Bouktou: douar de la commune mixte des Biban, arr. Sétif, dép. Constantine ; 6,400 hect. ; 2,665 ind. ; à 32 k. de Bordj-bou-Arréridj et à 20 k. de Medjana ; céréales, oliviers, forêt de pins, alfa; fabrique de nattes, miel.

 

 

Boulanger: faubourg de la ville d’Oran, sur la route de La Sénia.

 

 

Boulet: village de la commune de Mercier-Lacombe, à 13 k., arr. Sidi-bel- Abbès, dép. Oran : gare la plus proche : Sidi-bel-Abbès, à 26 k. ; pos. à Mercier-Lacombe; céréales, vigne, élevage du bétail ; 319 hab. dont 161 étrangers.

 

 

Boulhaf-le-Dyr: hameau de la commune de Tébessa, à 18 k., dép. de Constantine : station ch. de fer de Souk-Ahras à Tébessa.

 

 

Bou-Mad: douar de la commune mixte  d’Hammam-Righa, arr. Miliana, dép. Alger; 16,404 hect.; 2,283 ind. ; à 57 k. d’Hammam-Righa ; céréales : forêts de pins d’Alep.

 

 

Bou-Mahni: douar de la commune  mixte de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dèp. Alger; 2,567 hect.; 2,208 ind. ; à 2 k. de la gare des Maatkas et à 3 k. de Pirette; céréales, oliviers, figuiers, tabac, forêt de chênes-liège.

 

 

Bou-Malek: village de la commune  d’Oued-Athménia, à 8 k., dép. de Constantine, à 55 k. ; gare la plus proche : Oued-Seguin, à 30 k. ; pos., télégr. à Oued-Athménia ; céréales, vigne, élevage du bétail ; 763 hab.

 

 

Bou-Mata: douar de la commune mixte  de Renault, arr. Mostaganem, dép. Oran ; 4,369 hect. ; 570 ind.; à 10 k. de Renault; céréales, élevage du bétail.

 

 

Bou-Medfa: chef-lieu de commune et de canton, arr. Miliana, à 35 k., dép. Alger, à 91 k. ; station chemin de fer Alger-Oran, sur la route nationale d’Alger à Oran : pos., télégr., justice de paix ; 1,299 hab. ; vil. 462, franc. 324, esp. 86, ind. 860, divers 29 ; céréa-les, un peu de vigne : élevage du bétail. 

 

Douar de la commune : Oued-Sebt, 144 ind.

 

 

Bou-Merdès: hameau de la commune de Ménerville, à 2 k., dép. Alger.

 

 

Bou-Merzoug: fraction indigène du Djebel-Ouach, commune de Constantine.

 

 

Bou-Mileuk: douar de la commune  mixte de Gouraya, arr. et dép. Alger; 8,402 hect.; 2,160 ind.; oliviers en grande quantité, nombreux moulins à huile ; à 75 k. de Cherchel.

 

 

Bou-Moha: petite oasis aux environs de Biskra, affectée aux pépinières.

 

Bou-Nab: douar de la commune d’Aïn-Tagrout, arr. Sétif, dép. Constantine : 6,325 hect. : 3,173 ind. 

 

 

 

 

Bou-Noua: hameau indigène de la commune Saint-Pierre-Saint-Paul, dèp. Alger.

 

 

Bou-Noua: hameau indigène de la commune du Fondouk, dép. Alger.

 

 

Bou-Nouah: village indigène du douar Bou-Nouh, commune mixte de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger, à 10 k. Sud de Boghni ; école des Pères Blancs.

 

 

Bou-Noual: caravansérail sur la route de Mascara à Frenda, à 50 k. de cette dernière localité.

 

 

Bou-Nouh: ancienne tribu des Beni-Smaïl, douar de la commune mixte  de Dra-el-Mizan, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger ; 2,440 hect. ; 4,265 ind.; établissements des Pères Blancs; à 6 k. de Boghni et à 15 k. de Dra-el-Mizan; céréales, oliviers, figuiers.

 

 

Bou-Noura: ksar, banlieue et oasis de la commune indigène d’El-Goléa, annexe de Ghardaïa (sub. de La- ghouat), dép. Alger : 1,120 ind. ; village très ancien du M’zab, à 1 k. Est, de Melika et à 3 k. de Ghardaïa.

 

 

Bou-Noura: hameau de la commune d’Ouled-Rhamoun, dép. Constantine; station ch. de fer Bône à Khroubs; pos. à Khroubs, à 14 k. : 18 hab.

 

 

Bou-Rached: douar de la commune  mixte des Braz, arr. Miliana, dép. Alger; 8,603 hect.; 3,66) ind., 23 eur. : à 20 k. de Duperré : blé, orge, forêts (2,000 hect.); élevage: bœufs, moutons, chevaux. 

 

 

Bou-Rached: fermes de la commune mixte de Saïda, à 15 k., dép. Oran; station ch. de fer Arzew à Duveyrier, à 216 k. d’Oran ; céréales, vigne, élevage du bétail.

 

 

Bourbaki: village de la commune mixte de Téniet-el-Had, à 32 k., arr. Miliana, à 99 k., dép. Alger, sur la route de Téniet-el-Had à Tiaret ; gare la plus proche: Tiaret; télégr. : pays de montagne : céréales, élevage du bétail ; bergerie communale : 257 hab.

 

 

Bourbier: source d’eaux salines, chlorurées, à 22 k. au Sud de Constantine, commune d’Aïn-Smara.

 

 

Bou-Redine: village indigène du douar Sidi-Naman, commune mixte de Mizrana, arr, de Tizi-Ouzou, dép. d’Alger.

 

 

Bourefref: fraction indigène de la commune  de Saint-Arnaud, arr. Sétif, dép. Constantine : 362 ind.

 

 

Bourgeois: douar de la commune de Lamoricière, arr. Tlemcen, dép. Oran ; 406 ind., 37 eur.

 

 

Bourkika: chef-lieu de commune, dép. Alger, à 83 k. ; station ch. de fer sur routes d’El-Affroun à Marengo, à 6 k. ; pos. à EI-Affroun, télégr.; 1,464 hab.; franc. 402, esp. 149,. divers 107, ind. 796.; céréales, tabac, vigne (975 hect.).

 

 

Bou-Roumane: douar de la commune mixte de Frenda, arr. Mascara,, dép. Oran: 12,955 hect. ; 1,527 ind., 57 eur. ; céréales; élevage : bœufs, chevaux et moulons.

 

 

Bou-Roumi: village de la commune d’El-Affroun, à 2 k., dép. Alger ; 84 hab.; céréales, vigne.

 

 

Bou-Saâda: chef-lieu de commune mixte  du commandement militaire (sub. Médèa), dép. Alger, à 253 k., à 126 k. d’Aumale : pos., télégr., justice de paix, hôpital militaire : gare la plus proche : Bordj-bou-Arréridj, à 124 k.; 5,364 hab. ; vil. 5,315, franc. 160,. isr. 433: ind. 4,707; le village est entouré de 8,656 palmiers-dattiers environ ; commerce de laines et de moutons; élevage: 11,275 moutons,. 2,519 chèvres.

 

 

Bou-Saâda: nom d’une commune indigène du cercle militaire de Bou-Saâda ; ce cercle, en y comprenant, l’annexe de Sidi-Aïssa, comprend un territoire de 1,325,000 hect., avec une pop. de 53,753 ind. ; c’est le pays du mouton: élevage : 3,754 chevaux, 22,597 chameaux, 13,698 bœufs, 348,123 moutons, 191,063 chèvres; grand commerce de laines et de peaux.

 

 

Bou-Sedraïa: caravansérail sur la route d’Alger à Laghouat, à 77 k. de Boughzoul ; eau aboridante; nombreux gourbis abritant
les coupeurs d’alfa.

 

 

Bou-Selah: douar de la commune mixte  de Fedj-M’zala, arr. et dép. Constantine; 10,680 hect. : 3,764 ind.; à 20 k. de Fedj-M’zala : céréales,, élevage du mouton; gisements de phosphates et de guano: mine de zinc.

 

 

Bou-Sellam: douar de la commune mixte de Guergour, arr. Bougie, dép. Constantine: 5,500 hect.; 3,176 ind.: à 40 k. de Lafayette ; céréales,, arbres fruitiers; élevage des chèvres ; mines. 

 

 

Bou-Semghoun: tribu, ksar et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran ; 710 ind., 28 eur. ; le ksar est situé à 60 k. de Tiout, à 39 k., d’Asla ; oasis de palmiers; à 20 k. un lac alimenté par la source, d’eau chaude d’Aïn-Ouerka, renommée pour ses propriétés curatives des affections syphilitiques: petit établissement, thermal pour les indigène

 

 

Bou-Sfer: chef-lieu de commune, arr., dép. Oran, à 19 k. : pos., télégr.: 2,051 hab.; village 1,696, franc. 361, esp. 1,021,  marocains 103, ind. 556; céréales, vigne (1,100 hect.); massif de chênes-liège, culture des primeurs ; fabrique, de crin végétal.

 

 

Bou-Taïeb: douar de la commune mixte de Jernmapes, arr. Philippeville, dép. Constantine: 4,378 hect. ; 2,486 ind. ; à 18 k. de Jernmapes; céréales, oliviers, forets de chênes-liège.

 

 

Bou-Thaleb: section de la commune mixte des Rhira (tri. des Righa-Guebala), arr. Sétif, dèp. Constantine ; 18,300 hect. ; 2,295 ind.: a 33 k. de Colbert; forêts domaniales, quelques céréales, bois et charbon, élevage du bétail, mine de zinc ; poste optique.

 

 

Bou-Thaleb: mine de zinc dans la commune mixte de Rhira, à 53 k. Sud 20° Ouest de Sétif, dép. Constantine, en exploitation; à 2 k. de cette mine, il existe une mine de plomb dont l’exploitation a été abandonnée.

 

 

Boutin: village de création récente, dans la commune mixte de la Mékerra, arr. Sidi-bel-Abbès, sur la route de Sidi- bel-Abbès à Daya, à 18 k. de Sidi-bel-Abbès et à 8 k. de Ténira : culture des céréales, de la vigne, pays boisé, terrains de parcours pour  l’élevage.

 

 

Bou-Tlélis: chef-lieu de commune, arr. et. dép. Oran, à 36 k.; station chemin de fer d’Oran à Aïn-Temouchent ; pos., télégr.: 4,222 hab.; village 1,032, franc. 652, esp. 1,017, marocains 134, ind. 2,356, divers 63 : climat sain, eau abondante; céréales, vigne (1,617 hect.), culture des primeurs, pépinière ; massifs de chênes-liège ; mine de fer a Oued-Madagre. 

 

Douar de la commune : Sidi-Bakhti, 204 ind.

 

 

Bou-Ya-Kor: hameau de la commune  de Misserghin, à 7 k. d’Oran ; céréales, vigne, arbres fruitiers.

 

 

 

Bou-Yalla: village indigène du douar Beni-Khellili, commune mixte de Fort-National, arr. Tizi-Ouzou, dép. Alger.

 

 

Bou-Yersem: fermes isolées de la commune de Marengo, dép. Alger; 159 hab. ; culture de la vigne.

 

 

Bouzaréa: chef-lieu de commune, arr. et dép. Alger, à 9 k., sur la montagne qui domine Alger, à une altitude de 400 mètres ; pos., télégr. ; 2,118 hab. : franc. 580, naturalisés 139, esp. 562, divers 130, ind. 707; Observatoire principal de l’Algérie, école normale d’instituteurs : céréales, vigne (286 hect.), culture maraîchère pour primeurs.

 

 

Bouzaréa: petit hameau, commune de Dublineau, arr. de Mascara, dép. Oran ; 8 hab.

 

 

Bou-Zegza: douar de la commune de Saint-Pierre-Saint-Paul, dép. d’Alger ; 11,715 hect. ; 5,063 ind., 149 étrangers.

 

 

Bou-Zéhar: douar de la commune de Duperré, arr. Miliana, dép. Alger: 5,135 hect. : 3,144 ind.

 

 

Bou-Ziane: salines, à 14 k. Nord 35° Est de Relizane, dèp. Oran ; en exploitation.

 

 

Bouzina: fraction indigène de la commune  mixte de l’Aurès, arr. Batna, dép. Constantine: 1,232 ind. ; eau abondante, plusieurs moulins; à 44 k. de Lambèse : peu de céréales ; nombreux jardins fruitiers ; élevage du mouton.

 

 

Bou-Zitoune: mine de zinc (calamine), à 6 k. Nord de Guelma, dép. Constantine. 

 

 

Brabtia: douar de la commune mixte de Beni-Salah, arr. Bône, dép. Constantine; 18,871 hect.: 466 ind.: près du village de Blandan, à 76 k. de Saint-Joseph ; céréales, tabac, arachides, forêt dé chênes-liège.

 

 

Bradjas: fraction de la tribu du Djebel-Chéchar, commune indigène et cercle de Khenchela (sub., de Batna), dép. Constantine ; 828 ind.

 

 

Braktias: douar de la commune mixte de M’sila, arr. Sétif, dép. Constantine ; 6,060 hect. ; 483 ind. Ce douar a été réuni aux douars Oued-Ouelha et Ouled-Guesmia, pour former le douar Ouled-Addi-Guebala (V. Ouled-Addi-Guebala).

 

 

Bram: fraction de la tribu des Tamerna, commune indigène et cercle de Touggourt (sub. de Batna), dép. Constantine ; 167 ind.

 

 

Branis: section de la commune mixte  d’Aïn-Touta, arr. Batna, dép. Constantine, entre Djemora et, Biskra; à 75 k. de Mac-Mahonet à 20 k. de Biskra ; oasis de 20,000 palmiers : pays très,pittoresque.

 

 

Brarcha: fraction indigène de la commune de Tébessa, dép. Constantine ; école.

 

 

Braz (Les): nom d’une commune mixte, arr. Miliana, dép. Alger, dont le siège, de l’administration est au village de Duperré ; sup. : 107,000 hect. : popukation: 30,552 ind. ; plaine, coteaux et montagnes ; céréales, élevage: chevaux 1,011, bœufs 7,029, mou-tons 19,192, chèvres 46,427, mulets 529, ânes 2,459 ; forêts de chênes et de pins (25,350 hect.), oliviers.

 

 

Bréa: village de la commune de Tlemcen, à 5 k., dép. Oran ; pos., télégr. à Tlemcen ; 302 hab. ; eau abondante, céréales, oliviers, vigne; phosphates de chaux d’une teneur de 70 à 80 0/0.

 

 

Brédéa: village de la commune de Bou-Tlélis, à 4 k., arr. et dép. Oran, à 31 k. ; station chemin de fer Oran-Ain-Temouchent. ; pos. à Bou-Tlélis, télégr. à la gare ; 280 hab. dont 219 esp.; céréales, vigne ; usine pour l’élévation des eaux alimentant Oran et Bou-Tlélis.

 

 

Brezina: tribu, ksar et caïdat de la commune mixte et du cercle de Géryville (sub. d’Aïn-Sefra), dép. Oran; 838 ind. ; poste militaire, à 90 k. Sud-Est de Géryville et à 60 k. Nord-Est d’El-Abiod-Sidi-Gheïk ; oasis de 15,000 palmiers.

 

 

Brîdja (La): ferme importante de la commune de Staouéli, dép. Alger, sur la route d’Alger â Sidi-Ferruch: beau vignoble.

 

 

Briket ou EI-Briket: douar de la commune mixte d’Aïn-Touta, arr. de Batna, dép. de Constantine : 8,897 hect. ; 2,072 ind. : à 35 k. de Batna : le village de Mac-Mahon est situé dans ce douar.

 

 

Briri: village indigène du douar Oued-Nil, commune mixte de Taher, arr. Bougie, dép. Constantine.

 

 

Bugeaud: chef-lieu de commune, arr. de Bône, à 15 k., dép. Constantine, à 234 k. ; gare la plus proche : Bône ; pos., télégr., téléph. ; pommes de terre, légumes, arbres fruitiers ; massifs de chênes-liège ; préparation du liège ; station estivale très
recherchée par les Bon ois; 784 hab.; vil. 200, franc. 307, ita. 86, ind. 366, divers 25.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45