تعليلة / La Ta’lîla Blidéenne

1 03 2018

 

 

 

 

 

تعليلة / La Ta'lîla Blidéenne dans Attributs d'Algérienneté 1514833448-mariage-algerie

 

 

 

 

 

 

La ta’lîla se chante à Blida à l’entrée de la mariée dans la maison du mari; le lendemain, pendant que la coiffeuse la pare pour la taçdira; pendant la taçdira (présentation) qui est le défilé des connaissances et amies; le jour de la circoncision de l’enfant, au moment où on lui change ses habits ; enfin, (et quoiqu’il ait un caractère tout à fait féminin) quand l’enfant célèbre une khatma, c’est-à-dire clôture une période de ses études coraniques, ainsi qu’au retour d’un membre de la famille revenant du pèlerinage. Il est chanté dans l’appartement des femmes par des femmes, ordinairement un trio composé d’une meddah’a ou mo’allema, frappant sur des t’bilât (doubles tambourins) avec deux baguettes (mat’rîqât), tandis que deux khmâmsa (ou accompagnatrices) jouent du bendair (grand tambourin). C’est une vieille coutume, ce semble, qui n’est pas sans avoir gardé un sens religieux. 

 

 

 

 

La ta ‘lîla que nous donnons étaient le seule en usage à Blida, voire à Coléa et Cherchel. 

 

 

 

 

Elle se compose ; 
1° d’un souhait de bonheur (passage ne. 2) ; 

2° de l’éloge de la femme en l’honneur de qui on la chante (passage n° 3); 

3° au début et à la fin, d’un éloge du prophète (passage 1 et 4), qui doit atténuer ce que pourrait comporter de dangereux les compliments et les vœux formulés.

La rime se réduit à une assonance dans l’avant dernier vers. Elle ne se trouve pas dans le 4e avant dernier, pas plus que dans le 3e; en revanche les 
syllabes sont exactement comptées dans tous les vers. 

 

 

 

 

 

 

 

-1-

 

المداحة: اسمعوا يا الحاضرين المقربين * يا النبي خير الورى صلوا عليه 

 

الخمامسة يعاودوا

 

المداحة: النبي ريته 

جواب: صلى الله عليه 

 

المداحة: داخل لبيته 

ج: صلى الله عليه 

 

المداحة: آه يا على ولولوا علينا 

الخمامسة يعاودوا و النسا يولولوا 

 

المداحة: ما ولدت يامينة 

ج: صلى الله عليه

 

المداحة: ما ربّات حليمة 

ج: صلى الله عليه

 

 

 

-2- 

 

المداحة: يا بياضي يا مسّعدي 

الخمامسة يعاودوا 

 

 

المداحة: يا بياضي السّعد عليها

الخمامسة يعاودوا 

 

 

 

-3-

 

المداحة: قعدوها فوق الكرسي 

الخمامسة 

المداحة: و الاميمة عليها توصي 

المداحة: قعدوها فوق المطرح 

المداحة: و الاميمة عليها تفرح 

 

 

 

 

-4-

 

المداحة: الصلاة على رسول الله * و الكمال على الحبيب ربي 

الخمامسة يعاودوا 

 

المداحة: وين راه محمد الهادي * فرحي به يا فرحة كبادي 

الخمامسة يعاودوا 

 

المداحة: وين راه محمد المحبوب * سيدي صاحب العطا و الجود 

الخمامسة يعاودوا 

 

المداحة: اسمعوا يا الحاضرين المقربين * يا النّبي خير الورى صلوا عليه 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On reconnait nettement le remel d’où est sorti cette forme de vers; il suffirait de prononcer « اسمعوا » par exemple, pour qu’il fut parfait dans le 1er hémistiche.

 

Mesure : 2 hémistiches à 10 pieds 2 hémistiches de 4 pieds + 1 vers de 7 pieds + 2 hémistiches de 6 syllabes 

 12 hémistiches de 7 syllabes + les 2 hémistiches du début à 10 pieds. 

 

 

 

 

 

 

 

 

TRADUCTION

 

 

 

 

 

La chanteuse (meddali ‘a ou mo ‘allema) seule : 

Écoutez, honorables personnes ici présentes! 

Le Prophète, la meilleure des créatures ! Bénissez-le ! 
[Les Khemamsa (accompagnatrices) répètent ]

 

 

La Meddah’a : Le Prophète je l’ai vu ! 
Les Khemamsa : Que Dieu le bénisse ! 

 

 

La Meddah’a : Dans l’intérieur de sa maison ! 
Les Khemamsa : Que Dieu le bénisse ! 

 

 

La Meddah’a : Ah! ah! pour nous ! Poussez des you you pour nous ! 
[Les Khemamsa répètent et les femmes de l’assistance
poussent leurs cris de joie.]

 

 

La Meddah’a : Ah ! qu’est-ce qu’a enfanté Yamina?
Les Khemamsa : Que Dieu le bénisse ! 

 

 

La Meddah’a : Qu’est-ce qu’a élevé H’alîma?
Les Khemamsa : Que Dieu le bénisse ! 

 

 

 

 

 

 

 

2° La Meddah’a : Ô ma blancheur (chance), ô mon porte-bonheur. 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Ô ma blancheur, que le bonheur soit sur celle-ci ! 
[Les Khemamsa répètent.] 

 

 

 

 

 

 

 

 

3° La Meddah’a : On l’a assise sur la chaise ! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Et sa mère lui a fait ses recommandations !
[Les Khemamsa répètent.]

 

La Meddah’a : On l’a assise sur le matelas ! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Et sa mère s’est réjouie en elle ! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

 

 

 

4° La Meddah’a : Bénédiction sur le Prophète de Dieu 

et que la plénitude (des vœux) soit sur l’ami de mon Maître ! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Où est Mohammed, le guide? Ma joie est 
en lui (comme en toi), ô réjouissance de mes entrailles ! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Où est Mohammed, le bien-aimé, mon 
seigneur, celui qui sait donner et se montre généreux! 
[Les Khemamsa répètent.]

 

 

La Meddah’a : Écoutez, honorables personnes ici présentes. 

Le Prophète, la meilleure des créatures! Bénissez-le !  

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45