Parcs et Réserves Naturelles au Bhoutan

26 01 2018

 

 

 

 

 

L’ensemble des aires protégées, incluant les parcs nationaux, les réserves naturelles et les corridors biologiques, représente 60% de la superficie du pays.

En outre, le Bhoutan est le seul endroit au monde où le léopard des neiges et le tigre royal du Bengale cohabitent sur un même territoire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Le Wangchuck Centennial Park, créé en 2008 pour célébrer les 100 ans de la monarchie est, avec ses 4914km², le plus grand du pays. Il se situe dans le centre nord du Bhoutan et inclut le plus haut sommet du pays, le Gangkar Phuensum (7514 m). en hiver, 85% du parc est sous la neige.On y trouve de nombreux conifères et des genévriers. Il comprend trois zones écologiques entre 2500 m et plus de 5000 m, qui présentent six différents types d’habitat végétal : forêts de feuillus, de conifères mélangés, de sapins, de genévriers, des prairies alpines avec buissons, et des éboulis.   

    Trente-trois espèces de plantes médicinales s’y trouvent, dont le très onéreux yartsagumbu (Cordyceps sinensis) et l’if himalayen (Taxus baccata wallichaina). L’arbre national du Bhoutan, le Cupressus corneyana, a un bois très apprécié ; il est aussi utilisé dans la fabrication d’encens.  

    Ont été recensés et documentés : 43 mammifères, 42 espèces de papillons et 250 espèces d’oiseaux.

    Y habitent, entre autres, le tigre royal du Bengale, le léopard, le léopard des neiges, l’ours noir de l’Himalaya, le chat félin, le daim musqué himalayen, le bouquetin de l’Himalaya et le takin du Bhoutan.

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. le Parc national Jigme Dorji Wangchuck, d’une superficie de 4349 km², a été créé en 1974. C’est la seconde plus grande étendue protégée du Bhoutan et elle est également, d’un point de vue biologique, l’une des plus riches de tout l’Himalaya oriental. Elle couvre une région qui va des forêts tropicales – arrosées par la mousson, à 1000 m d’altitude – jusqu’aux glaciers à la frontière nord-ouest du pays – à plus de 7000 m – et elle abrite des plantes et des animaux d’une grande diversité. 

 Dans la région alpine, on trouve notamment la fleur national, le pavot bleu, l’edelweiss, les rhododendrons et diverses orchidées.

Des animaux rares tels que le léopard des neiges, le takin, le tigre, l’ours noir ou le panda rouge, peuplent les forêts et les montagnes du parc. 

 

 

 

 

Parcs et Réserves Naturelles au Bhoutan  dans Nature 1514115724-9327414-orig

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Le Parc National Jigme Singye Wangchuck, le troisième plus grand du Bhoutan avec 1300 km², est situé au centre du pays. Il couvre un territoire allant des sommets enneigés jusqu’à des forêts de sapins et des forêts aux feuilles caduques. Connu autrefois sous le nom de Parc national des Montagnes Noires, il est soumis à des conditions climatiques très variées et abrite de ce fait une grande variété de plantes, d’animaux et d’oiseaux. Il possède également l’une des plus grandes couvertures forestières intactes de tout l’Himalaya oriental.  

 On y trouve le daim musqué et l’ours noir de l’Himalaya. Le langur doré, une espèce endémique du Bhoutan, le léopard tacheté, le panda rouge et le tigre royal du Bengale y vivent également. La partie orientale du parc abrite environ 20% de tous les tigres du Bhoutan. Cohabitent également dans ce parc 391 espèces d’oiseaux, dont 7 menacées d’extinction. La vallée de Phobjikha est le lieu d’hivernage d’environ 260 grues à cou noir qui y passe régulièrement la saison froide.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Le Parc national de Trumshingla, de 786 km², a été créé en 1998. Cette forêt encore vierge s’étend des forêts subtropicales de la vallée de Ura à la région de Sengor au climat alpin. La présence du léopard des neige, du panda rouge et de plantes rares en fait un parc exceptionnel et d’une grande importance. Avec des altitudes se situant entre 1000 m et 4000 m et des températures entre – 21°C et + 28°C, le parc subit des variations cliniques parmi les plus spectaculaires du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Le Sanctuaire naturel de Bumdeling est situé dans le nord-est du Bhoutan. Il couvre une surface 420 km² dans la zone tampon des districts de Trashiyangtsé, Lhuntsé et Mongar sur la frontière indienne à l’est, et tibétaine au nord. 

 Le sanctuaire abrite environ 100 espèces de mammifères dont des espèces menacées telles que le léopard des neiges, le tigre royal du Bengale ainsi que le panda rouge. Environ 150 grues à cou noir hivernent à Bumdeling entre novembre et mars. Le sanctuaire est également un paradis pour les papillons et, à ce jour, plus de 130 espèces y ont été répertoriées. On s’attend à en découvrir encore plus d’une centaine d’autres.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Le Sanctuaire naturel de Sakteng, établi en 2003 sur 650 km², à la frontière avec l’Arunachal Pradesh indien, est le plus oriental. C’est un monde d’une étonnante biodiversité qui vraisemblablement réserve encore de belles découvertes, tant les écosystèmes y sont variés, allant des pâturages alpins aux forets tempérées et subtropicales, et où abondent les rhododendrons. On y trouve le léopard des neiges, le panda rouge, l’ours noir de l’Himalaya, le cerf muntjac (ou cerf aboyeur), le renard roux de l’Himalaya, une espèce d’écureuil de l’Himalaya et peut être même le yéti, l’abominable homme des neiges.  

 Parmi les oiseaux on compte l’Assamese macaw, l’ithagine ensanglantée, la pie-grièche du Tibet, le pic cendré, la huppe fasciée, la mésange cul-roux et le roselin sombre. Parmi les plantes, mentionnons le pavot bleu, des rhododendrons, des primevères et des gentianes qui, au printemps, transforment le parc en un immense jardin. 

 

 

 

 

1514116154-photo-2 dans Nature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Le Parc national royal de Manas, 1023 km², a été créé en 1966. Il continue le Parc national Jigme Singye Wangchuck vers le sud jusqu’en Assam, région à laquelle il est relié par la Manas Tiger Reserve, une réserve indienne répertoriée dans le cadre de l’Héritage mondial de l’Unesco. 

 Cette zone abrite une faune très riche dont le très menacé tigre royal du Bengale dont le nombre a pourtant doublé en vingt ans (200), le masheer doré (Tor putitora), l’éléphant asiatique, le rhinocéros indien, le léopard tacheté, l’ours noir de l’Himalaya, le dauphin du Gange, le pangolin ainsi que le langur doré, une espèce de singe que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde. Plus de 365 espèces d’oiseaux y ont également été répertoriées et on estime que 200 autres espèces, non encore recensées, y vivent également. 

 

 

 

 

1514116429-map-big11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. Le Sanctuaire naturel de Phibsoo, 278 km², créé en 1974. A la frontière avec l’Inde, il protège les forêts de Sal (Shorea robusta).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 9. Le Sanctuaire naturel de Khaling/Neoli, 273 km², créé en 1984 pour la protection des espèces animales de la zone semi-tropicale. 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. La Réserve de Torsa, 644 km², dans l’ouest du pays, à la frontière avec la valée de Chumbi au Tibet.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45