La poterie traditionnelle Kabyle

25 12 2017

 

 

 

 

 

La poterie traditionnelle Kabyle  dans Art 1511266090-grosse-jarre

Grosse jarre / Kabylie 1963 

 

 

 

 

 

 

Toutes les poteries en usage chez les Kabyles étaient fabriquées localement. C’est un travail réservé exclusivement aux femmes; un homme croirait manquer à sa dignité en s’y livrant.

La terre employée est une argile commune (thalakht), très abondante partout. Avant de s’en servir, on la fait sécher deux ou trois jours, puis on la délaye dans l’eau, afin de séparer les débris de micaschiste et de calcaire qui s’y trouvent. On forme alors une pate avec l’argile dans laquelle on introduit, dans le but de lui donner plus de consistance, une certaine proportion de ciment obtenu en pulvérisant les débris d’anciennes poteries.

L’usage du tour à poteries étant inconnu des Kabyles, toutes les pièces sont montées à la main, sans autres instruments qu’une petite raclette en bois et un caillou roulé, destiné à polir les surfaces.

Les femmes exécutent ce travail avec beaucoup d’adresse et font preuve d’un véritable goût dans le choix des formes, dont plusieurs, du reste, sont évidemment celles des poteries romaines ou puniques conservées par la tradition.

Lorsque les poteries confectionnées ont été suffisamment séchées au soleil, on recouvre, au moyen d’un chiffon, les surfaces extérieures d’une légère couche de bouillie liquide, formée en délayant dans l’eau une espèce d’argile à foulon (sensal), très riche en oxyde de fer. Cet enduit ne parait avoir d’autre objet que d’empêcher les gerçures.

Au bout de quelques jours, on applique les couleurs sur les vases qu’il est d’usage de peindre. Ces couleurs sont au nombre de deux seulement, le rouge et le noir. La première s’obtient au moyen d’une ocre rouge (mogheri), et la seconde, au moyen du peroxyde de manganèse (bousebou). Ces substances sont délayées dans l’eau et appliquées, l’une avec un chiffon, et l’autre avec un pinceau en soies de sanglier.

Mais, en dehors de ces formes consacrées, depuis notre occupation le mauvais goût a fait invasion par l’imitation, plus ou moins réussie, de tous les vases de forme française, sans en excepter le saint ciboire.

Le peroxyde de manganèse se trouve à l’état natif en plusieurs endroits, et notamment près de Mghera, chez les Aït Fraoucen, où il est mêlé à une gangue formée en majeure partie d’argile ferrugineuse.

Enfin, lorsque tout est bien sec, on procède à la cuisson, qui se fait en plein air. Les poteries sont empilées en tas sur une aire plane, et entourées de bois sec, auquel on met le feu. Les objets à cuire se trouvent ainsi dans un véritable brasier, qui est entretenu jusqu’à ce que la cuisson soit jugée suffisante. Malgré toutes les précautions prises, cette cuisson n’est jamais uniforme, et beaucoup de poteries laissent à désirer sous ce rapport.

L’application des émaux aux poteries n’est pas connue des Kabyles; l’ocre et le peroxyde de manganèse, employés comme couleurs, n’éprouvent, par la cuisson, aucune altération clans leur composition chimique, et conservent leurs couleurs naturelles.

Dans certaines localités, et particulièrement chez les Aït Aïssi, les femmes recouvrent les poteries, après la cuisson, d’un vernis végétal, en les frottant, pendant qu’elles sont encore chaudes, avec un morceau de résine de pin (thizefth). C’est ce vernis qui donne la couleur jaune aux poteries qu’on trouve à Alger dans le commerce, et qui sont assez recherchées du public français, comme objets de curiosité.

 

 

 

 

 

1511266391-15-556456 dans Art

Plat sert à pétrir la pâte, à rouler le couscous etc.  Il a été acheté à Djemaa Saharidj. Début du 20e siècle

 

 

 

 

1511266515-15-546460

Pot à bouillon sert à transporter et à verser les sauces, les bouillons. Peut également servir à traire les chèvres. Petite Kabylie  / Première moitié du 20e siècle

 

 

 

 

1511266678-15-546849

Gargoulette sert à garder et servir l’eau et parfois le lait. Grande Kabylie  /Fin du 19e siècle

 

 

 

 

 

 

 

Les principaux ustensiles de ménage fabriqués par les femmes sont : plusieurs espèces de cruches à eau (asagoum, achmoukh, aziar), dont quelques-uns rappellent, par leur forme, les amphores romaines; des pots à eau (aboukal, taboukalt); des petits vases pour le lait, l’huile, etc. (tassa, thabouiddouth); des casseroles pour cuire les galettes (aferrah, tadjiri); des marmites (thasilt, thakedourth, thimesebbouith, thimeserbah, thouggui ousebbouï); des couvercles de marmites (thadimth); des vases dont le fond est percé de trous, soit pour faire cuire le couscous, soit pour la fabrication de l’huile (aseksouth-en-taâm, aseksouth ousoudem); des plats pour préparer et servir le couscous (eldjefna bou akal); des plats à pied pour servir le couscous, les figues, etc. (el-methered bou akal); des plats sans support pour servir les mets (thabakitli, tharahalith, akeddoueuh, thakessoult); des vases pour conserver l’huile (thasebbalt, thakhabith); des lampes (el-mecbah boa akal).

 

 

 

 

 

 

 

1511267275-15-547140

Ce type de jarre est portée par les femmes sur le dos pour aller chercher l’eau dans les puits et les sources et l’amener dans la maison pour la garder. l’eau est mise dans les autres jarres. Fin du 19e siècle

 

 

 

 

1511266169-719-001-poterie-kabyle-maatkas-berbere-terre-cuite-algerie-ideqqi-kabylie-pottery-algeria

Ancienne Poterie kabyle de Maâtkas

 

 

 

 

1511267485-15-547034

Marmite pour couscoussier. Fin du 19e siècle

 

 

 

 

1511266865-15-546899

Lampe à huile servant pour le mariage mais aussi pour les fêtes dans la mosquée. Première moitié du 20e siècle

 

 

 

 

1511267899-15-546837

Double gargoulette : Accessoire de maison : sert à conserver et verser l’eau. Grande Kabylie / Fin du 19e-début du 20e siècle

 

 

 

 

1511268095-94-055212

1511268061-94-055211

Lampe à huile : Grande Kabylie (Village des Ouadhia)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les femmes fabriquaient encore les grands vases, de formes si variées, qui servent à emmagasiner les provisions de grains, de figues, de fèves, etc. Ces vases, nommés ikoufan (au singulier akoufi), ne sont pas cuits, et sont, en général, travaillés sur la place même qu’ils doivent occuper dans la maison. Leurs grandes dimensions ne permettraient pas, le plus souvent, de les faire passer par la porte.

Dans la plupart des villages, on ne fabrique que les poteries nécessaires pour les besoins de la localité; quelques tribus, cependant, exportaient l’excédant de leur fabrication sur les marchés du pays, c’étaient : les Aït Khelili, Aït Fraoucen, Aït Iraten, Aït Yenni, Maàtka et Aït Aïssi.

 

 

 

 

 

1511267369-15-547027

1511267569-15-547029

Plat tripode : Accessoire domestique : ce type de coupe tripode est utilisé pour les cérémonies de mariage : les invités y déposent 3 œufs, du couscous, des dattes symboles d’une vie heureuse et féconde. 20e siècle

 

 

 

 

1511267630-15-547090

Jarre et couvercle : Le couvercle sert à couvrir la jarre qui contient la réserve d’eau, les graines, les céréales.
Première moitié du 20e siècle

 

 

 

 

1511267760-15-546964

1511267775-15-546963

Plat à pied : Pour servir la nourriture mais aussi pour conserver la pâte au henné . Fin du 19e siècle

 

 

 

 

 

 

 

Dans les contrées où la couverture en tuiles est en usage, chaque famille confectionne les tuiles nécessaires aux réparations de ses bâtiments. Les hommes coopèrent avec les femmes à ce travail. Le mode de fabrication est à peu près le même; seulement la terre est moins bien préparée, et l’on y mêle de la paille hachée, afin de donner plus de consistance à la pâte.

Cette paille disparaît par la cuisson, mais les vides qu’elle laisse dans l’intérieur des tuiles n’en altèrent pas sensiblement la qualité, comme on serait tenté de le croire.

La cuisson des tuiles a lieu en plein air, comme pour les poteries.

 

 

 

 

 

1511266971-15-546905

Bélier, jouet d’enfant. Fin du 19e siècle

 

 

 

 

1511267188-15-546740

Vase biberon sert à nourrir les bébés mais aussi à garder le lait et l’eau. Milieu du 20e siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45