Le « ia » : élément essentiel de corruption dans le dialecte

19 03 2017

 

 

 

 

 

Les parties du discours qui en ressentent l’influence, sont les pronoms, les substantifs, les verbes et les adverbes.

Plus d’une fois même il s’y montre accompagné d’un élif de prolongation. Ainsi, l’on dit: 

 

 

 

برية, beria « lettre, missive», au lieu de براة ,bra;

 

مراية, mraia «glace, miroir», au lieu de  مرآة

 

أنايا, et أنتايا, anaïa «moi», entaïa «toi », à la place de ana, enta

 

مليان, melian «plein», pour ملآن

 

هنايا, henaia «ici ». هكذايا, hakedaia «comme cela», pour hena, hakeda.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45