Manecalé un des anciens Jeux des Arabes

27 12 2016

 

 

 

 

Manecalé  un des anciens Jeux des Arabes  dans Coutumes & Traditions 1480505560-wpid-photo-jan-9-2014-819-am

Jeu de manecalé sur le toit du temple funéraire de Séthi I 1279 av.

 

 

 

On appelle Manecalé un jeu dont l’usage n’est pas moins répandu parmi les Arabes que chez les habitants civilisés de l’Egypte et de la Syrie. Il se joue à deux et assis.

 

On creuse à cet effet douze petites fossettes sur deux rangs, et l’on met six petits cailloux dans chacune; ensuite les joueurs enlèvent tour à tour les cailloux de celle des fossettes qu’il leur plaît, et les répandent un à un dans les autres, en comptant toujours de gauche à droite. Les premiers coups n’amènent point de résultat; mais si dès le troisième ou quatrième coup, le dernier caillou amène en tombant dans une fossette, les nombres pairs deux, quatre ou six, le joueur les enlève, et prend en outre tous ceux qui se trouvent consécutivement en nombre pareil dans les fossettes précédentes, et Pou continue ainsi jusqu’à ce que les soixante-douze cailloux soient enlevés.

 

 

 

 

 

1480505906-wpid-photo-jan-9-2014-855-am dans Coutumes & Traditions

Mancalé (4 x 12) de Petra, Jordanie 

 

 

 

 

Le gagnant compte autant de Points qu’il a pris de ces cailloux au dessus de trente-six, nombre auquel la partie serait égale.

Lorsqu’un des joueurs n’en a que trente quatre, il perd la partie bredouille, et pairait double si les Bédouins jouaient quelque chose.

Toute la finesse de ce jeu consiste donc à compter combien il se trouve de cailloux dans chaque fossette après les premières tournées, et à connaître par-là de laquelle il faut partir pour que le dernier des cailloux qu’on y prend tombe en nombre pair dans une autre, sans passer six.

 

Lorsque la chose est impossible, on joue à faux, en livrant le moins possible à son adversaire les moyens de faire un beau coup.

 

 

 

 

 

 

Il y a une autre manière de jouer ce jeu : on appelle cette manière la folle, parce qu’au lieu de calculer les chances, après avoir mis seulement

dans deux fossettes, une de chaque côté, les cailloux partagés inégalement, on les disperse un à un de case en case jusqu’au dernier, en tournant toujours aussi de gauche à droite , et recommençant avec les cailloux de la fossette où l’on s’est arrêté, jusqu’à ce qu’on amène un nombre gagnant ou que l’on tombe à vide; mais lorsqu’on a amené deux , quatre ou six, on prend avec ces nombres tout ce qui se trouve dans les cases vis – à – vis; de sorte qu’un heureux hasard peut faire enlever d’une seule tournée la majeure partie et même la totalité des cailloux.

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45