Lundja (conte de grande kabyle)

9 11 2016

 

 

 

 

 Lundja (conte de grande kabyle)  dans Littérature 1478440255-161025111025945763

 

 

 

 

Il était une fois un Roi qui avait un fils..un seul fils. Il l’enferma à clef dans une chambre et mit à sa disposition une gouvernante. Elle le servit..lui donna à manger et à boire. Il ne manqua de rien mais resta toujours dans sa chambre.

Les années passèrent et le voici devenu homme. Les voix des gens du dehors parvinrent jusqu’à lui. Il pensa :

-« Pourquoi suis-je toujours ici ?…moi aussi j’aimerais sortir…parler avec d’autres…me marier.»

 

Un jour, lorsque sa gouvernante lui apporta son repas, il trouva un os dans la viande. Avec celui-ci, il creusa un trou dans le mur et regarda. Il vit des hommes et des femmes, des filles et des garçons qui discutaient entre eux, riaient. Il pensa :

-« Eh oui ! moi je suis ici toujours triste, parce que la porte de cette chambre est fermée. J’aimerais tellement en sortir ! »

 

Lorsque la gouvernante revint, il demanda à voir sa mère. Celle-ci vint :

 Qu’est ce que tu veux ?… »

-« Maman, je veux sortir. Lorsque j’étais enfant, ça ne faisait rien que je sois toujours ici. Mais maintenant je suis un homme. Je veux sortir. »

 

Elle refusa. Lui, sortit quand même, descendit à la maison de ses parents et demanda un cheval. Il emporta deux bidons, partit à la fontaine chercher de l’eau. Là il rencontre une vieille femme. Il ne put remplir ses bidons car elle avait placé un tamis sur le robinet.

 Laissez-moi prendre de l’eau, le tamis m’en empêche. »

Elle refusa…Lui, insista. Elle le regarda en ricanant :

-« On dirait que tu vas te marier avec Lundja, la fille de la sorcière. »

…et enleva le tamis.

Il remplit les bidons pour sa mère et rentra chez lui…

…mais il était fiévreux. Sa mère s’inquiéta :

-« Qu’est ce que tu as mon fils ?..tu es malade ?..qu’as-tu vu ?..

-Maman, si tu veux que je guérisse, va me chercher la vieille femme, près de la fontaine, et tu me prépareras à manger. »

La mère s’en alla à la fontaine et revint avec la vieille femme :

-« La voici mon fils. Que veux-tu que je te prépare à manger ?

-Prépare-moi de la galette avec du bouillon. »

Lorsque le bouillon fut très chaud, le fils prit la main de la vieille femme, la trempa dedans :

-« Dis-moi où habite la sorcière, sinon je ne te lâche pas. »

-Elle habite par-là…non elle habite par ici…

-Ce n’est pas vrai. Donne-moi l’endroit exact. »

 

Finalement, elle eut tellement mal à la main, qu’elle lui dit la vérité. Il la lâcha. Il était guéri. Il monta sur son cheval et partit à la recherche de la maison de la sorcière. Il traversa de nombreux villages et pays sans rien trouver.

De temps en temps, il questionnait les gens qu’il rencontrait :

-« Savez-vous où habite la sorcière ?…Connaissez-vous la maison de la sorcière ?.. »

Il finit parla trouver.

-« Comment vais-je faire pour entrer », se demanda-t-il.. »

Il se cacha, attendit qu’elle sortit..et vint frapper à la porte. Lundja, sa fille, lui ouvrit. Elle était très belle.

 Que veux-tu ?.. »

-J’ai rêvé de toi. Je veux t’épouser.

-Je veux bien..mais ma mère a eu quatre-vingt-dix-neuf garçons. Elle les a mangés. Si elle te trouve ici elle risque de te manger toi aussi. Tu seras le centième !.. »

Il s’inquiéta :

-« Que puis-je faire ?.. »

Il discuta avec Lundja jusqu’au moment du retour de la sorcière.

-« Rentre dans la maison et cache toi dans le trou qui est ici. Je vais le fermer avec une gasâa que je vais clouer..mais si ma mère parle fort, s’énerve..attention, tu sors ! »

La sorcière arriva..renifla :

-« Hum ! ça sent quelque chose…quelqu’un est arrivé ici.. »

-Mais non, maman, pas du tout, il n’y a personne.

_Si, je sens que quelqu’un se cache.

-Mais non..mais non.. »

 

La sorcière ne dit plus rien, mangea avec sa fille. Le repas terminé, elle réclama du henné.

Sa fille lui apporta. Elle le mit dans une assiette et prononça une parole magique :

-« Toute la vaisselle arriva. La gasâa voulut venir mais les clous l’en empêchèrent. La sorcière s’en étonna :

 Que se passe-t-il ?..

-Ce n’est rien maman, la gasâa est fatiguée. Donne-moi un peu de henné, je vais lui en porter. »

Lundja lui en donna. La gasâa resta tranquille. La vaisselle regagna sa place..et ce fut l’heure d’aller dormir.

Lundja avait de très longs cheveux. Pour l’empêcher de bouger et de sortir, sa mère les mettait sous sa tête et dormait ainsi. Ce soir-là, Lundja refusa :

 Tu sais maman, j’ai mal à la tête. Laisse mes cheveux.

-Non, je veux dormir comme d’habitude. »

Lundja pleura :

-« S’il te plaît maman, je suis malade aujourd’hui. Je dors à côté de toi, mais laisse mes cheveux. »

Voyant sa fille pleurer, la sorcière accepta. Elle s’endormit..mais Lundja resta éveillée. -Lorsque sa mère dormait profondément, tous les crapauds, les serpents, les rats, les animaux qu’elle avait dans le ventre se mettaient à faire du bruit.- Cette nuit-là, dès qu’elle les entendit, elle se leva, appela le fils du Roi..et les voilà partis tous deux.

Mais le mortier de la maison s’en aperçut, réveilla la sorcière :

 Ta fille s’est enfuie avec un garçon. »

La sorcière se leva, s’en alla à leur recherche.

Sur la route, une fée appela Lundja.

-« Lundja, Lundja, attention…ta mère est derrière toi.

-Vite, dit Lundja à son fiancé, transformons-nous. Je deviens une mosquée et toi le ‘Taleb’. »

La sorcière arriva, se dirigea vers la mosquée :

-« Hé..Taleb..tu n’as pas vu un homme et une femme en fuite ?..

-Non, je n’ai rien vu. Je suis toujours dans la mosquée. Mais peut-être sont-ils passés par là ?..

La sorcière prit la route indiquée. La mosquée et le Taleb redevinrent Lundja et son fiancé. Ils recommencèrent à marcher. De nouveau la fée leur apparut :

_ « Lundja, Lundja..attention ta mère arrive.

-Vite, dit Lundja à son fiancé. Transformons-nous, toi en oiseau et moi en arbre. »

La sorcière passa sans les remarquer. Ils recommencèrent à marcher…marcher…et rencontrèrent une rivière :

-« Rivière, laisse-nous passer. »

Les eaux s’ouvrirent, laissèrent passer Lundja et son fiancé puis se refermèrent derrière eux.

Mais la sorcière arriva avec un chien :

-« Chien, bois de l’eau, bois de l’eau, bois toute l’eau de la rivière. »

Le chien but, but but..en creva..et il y avait toujours autant d’eau ! Ne pouvant traverser la rivière, elle appela sa fille :

-« Lundja..Lundja..attention ! Si tu trouves des vaches qui se bagarrent, ne les sépare pas. Fais de même pour tous les animaux. »

Lundja et son fiancé continuèrent leur route en suivant les conseils de la sorcière. Mais lorsqu’ils rencontrèrent des autruches, Lundja dit à son fiancé :

-« Attention, ne les sépare pas. »

Il lui répond :

-« Si, je vais les séparer..regarde, elles n’ont pas de plumes sur le cou, elles vont se blesser. »

L’autruche emporta le fiancé sous son aile, tourna, tourna dans le ciel :

-« Lundja, Lundja..pars et prends les devants. Tu trouveras une fontaine. Tu y resteras jusqu’à ce que la bonne du Roi vienne y puiser de l’eau avec son chien. Tu la tueras et tu te couvriras de sa peau. Tu prendras le bidon plein d’eau et tu suivras le chien. »

Lundja obéit, tua la bonne, se recouvrit de sa peau, suivit le chien et arriva dans la maison du Roi. Elle fit tout le travail de la bonne. Le Roi ne remarqua rien.

La troisième nuit, l’autruche portant le fiancé se posa sur le toit de la maison du Roi :

 Lundja..Lundja..où es-tu ?..qu’est ce que tu bois ?..qu’est-ce que tu manges ?..où est-ce que tu dors ?

-Je dors par terre. Je mange des graines… »  

Le lendemain, l’oiseau revint. Un voisin, ayant tout entendu, en parla au Roi. Le Roi appela Lundja..qu ‘il prenait toujours pour sa bonne :

-« Ce matin ne vas pas checher de l’eau. Mais viens ici. Raconte-moi ce qui se passe… »

Lundja ne répondit pas. Le Roi insista, la menaça. Elle lui dit :

-« Si tu veux savoir, cette nuit ne dors pas et écoute… »

Le Roi entendit l’oiseau parler et comprit qu’il portait son fils sous son aile :

-« Ma bonne, cette soirée tu vas tuer une génisse…et tu la laisseras sur place. Les oiseaux viendront pour la manger. Tu prendras un bâton et tu les frapperas…jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un, le plus grand, celui qui porte mon fils. Tu le frapperas sur l’aile –mon fils en tombera. »

Ainsi fut fait. Le fils du Roi était devenu comme un nouveau-né. Lundja prit son fiancé dans ses bras, l’emmena dans sa chambre, le soigna. Chaque fois qu’elle sortait de la chambre, elle revêtait la peau de la bonne, continuant ainsi à tromper le roi. Lorsque le fils du Roi fut guéri, il dit à son père :

-« Père je veux me marier avec la bonne.

-Jamais.. ce serait une honte ! Elle est laide…tous les gens vont se moquer de nous. »

Il insista :

_ «Ma vie est avec elle. Je veux l’épouser. Si tu veux, elle ira ce soir dans ta chambre. Tu lui diras d’enlever sa peau et tu verras. »

Le lendemain, le Roi la reçut. Il lui demanda d’enlever sa peau. Ebloui par sa grande beauté, le Roi voulut lui-même l’épouser…mais son fils refusa. Devant son obstination, le Roi finit par accepter. Et les préparatifs de la fête commencèrent.

Les gens du village ne connaissaient pas Lundja et se moquaient du fils du Roi –sa femme était si laide…Un jour, il dit à sa ma mère :

-« Maman roule du couscous et fais le sécher au soleil. Lorsque les gens se réuniront autour, lâche le taureau…et laisse-le piétiner le couscous. Je crierai –maman, attention le taureau ! – alors tu donneras un bâton à ma femme pour qu’elle le chasse. »

Ainsi fut fait. Lundja sortit…comme elle était. Les gens rassemblés furent tellement éblouis pas sa grande beauté, que le barbier s’en coupa les joues…le coiffeur, la tête..et le menuisier, les doigts !..

Lundja et le fils du Roi purent vivre heureux et en paix très longtemps.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45