Quel sens donné au jeûne ?

7 06 2016

 

 

 

 

Quel sens donné au jeûne ? 1479032053-160606122506284796

Ghazali s’exprime ainsi sur la spiritualité du jeûne :

 

 

Le jeûne comporte trois degrés : le jeûne du vulgaire ; le jeûne de l’élite ; le jeûne de l’élite de l’élite.

 

 

Le vulgaire refrène les désirs de son ventre et de ses pulsions sexuelles ; l’élite préserve du péché ses oreilles, ses yeux, sa langue, sa main, ses membres ; l’élite de l’élite tend au jeûne du cœur, à l’abstention des préoccupations vulgaires et des pensées mondaines, bref, à tout ce qui peut détourner du seul souci de Dieu, par exemple : tenir les yeux baissés, préserver sa langue du mensonge, de la calomnie, des grossières, se tenir en silence, se remémorer incessamment le nom de Dieu (dhikr), réciter le Coran. En effet, médisance et mensonge annulent le jeûne : oreille complaisante à propos condamnable est tout autant coupable que langue qui le profère.

 

 

 

 

Il convient également de ne pas dormir avec excès pendant la journée, pour mieux ressentir la faim et la soif. C’est alors que le cœur devient pur. Dans ces conditions, il se pourrait que Satan ne vienne pas rôder autour du cœur et qu’on puisse tourner le regard vers le Royaume des cieux, car la nuit de la Destinée* est la nuit où se révèle quelque chose du Royaume, et quiconque aura placé entre son cœur et sa poitrine une besace de nourriture, le Royaume lui sera voilé. Il ne suffit pas non plus de vider son estomac pour lever le voile : tant que le cœur n’a pas évacué tout ce qui n’est pas Dieu, la question demeure…

 

 

 

 

Le but recherché dans le jeûne est aussi de se revêtir des qualités divines, à savoir la Plénitude (samadia) et, dans la mesure du possible, d’imiter les anges, car ceux-ci sont dénués de désirs. Par la lumière de sa raison, l’homme surpasse les animaux, il a le pouvoir de maîtriser ses désirs ; par ailleurs, inférieur aux anges, il reste soumis à l’épreuve de combattre ces désirs qui le tyrannisent. Qu’il y succombe et le voilà ravalé au plus bas, au rang des bêtes ; par contre, s’il arrive à les dominer, il s’élève plus haut : l’horizon des anges. Ces derniers sont proches de Dieu. Quiconque les imite et adopte leurs mœurs, se rapproche de Dieu, comme eux-mêmes en sont rapprochés. Le rapprochement n’est pas seulement spatial, mais par les qualités…

 

 

 

 

 

 

 

 

* : La nuit de la Destinée est la 27ème nuit de Ramadan, évoquée en Coran 97, la sourate al-Qadr (La Destinée) et dans la sourate al-Baqara (La Vache) 2, 185.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Ihyâ’ ‘ulûm al-dîn (Revitalisation des Sciences de la Religion) d’Abou Hâmid Al-Ghazâlî

Les savants ont dit : Celui qui n’a pas lu le Ihyâ’ ne fait pas parti des ahyâ‘ (des vivants).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45