La Maison Mauresque

11 03 2014

 

 

 

La Maison Mauresque  dans Architecture & Urbanisme 4134391738_8b971bbb75_o

Palais des Raïs (de l’extérieur) 

 

 

 

3243157739_67a029cd59_b dans Architecture & Urbanisme

 

 

 

 

 

Il y a deux types de maisons mauresques : le « dar », maison plutôt bourgeoise qui n’abritait en général qu’une seule famille, et la « douéra », habitation modeste, étroite et sombre, mitoyenne de la première et qui abritait les familles pauvres ou des serviteurs. 

 

 

 

 

 

 

1024px-Casbah_baths 

Dar Mustapha Pacha

Aujourd’hui:  Musée National de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie

 

 

 

On trouvait dans la casbah (Alger) des dar aux intérieurs plutôt modestes, habités par des familles de commerçants ou artisans, et des dar plus importants, dont la taille des pièces et la richesse ornementale en faisaient de véritables palais pour les différents deys (régents d’Alger sous l’Empire ottoman) : dar Khadoudja-el-Amia, palais d’Ahmed Raïs (1572), dar Aziza-Bent-el-Bey, résidence de la fille du bey de Constantine, dar Hassan-Pacha (1791), dar Mustapha-Pacha (1797), Dar Ahmed. Une petite grille dans la lourde porte de bois permettait de voir le visage du visiteur.

 

 

 

3064344371_2_3_UoRG5ilX

Dar Khadoudja-el-Amia

 

 

 

 

1478780111-106601098518424549263304562325346702706777n

Dar Aziza-Bent-el-Bey

 

 

 

1478780309-275741829

Dar Hassan-Pacha 

 

 

 

On entrait dans la demeure par le sqifa (vestibule) donnant sur le sqifa el-kebira (grand vestibule), puis un troisième vestibule (sqifa el-theltha) permettait d’accéder au patio (wast-eddar), au centre duquel se trouvait la fontaine ou le bassin (sahridj). Le patio, à ciel ouvert, était l’espace régulateur et d’organisation de la vie de la maison. Les dar comportaient souvent un puits et une citerne. La décoration intérieure était riche : arcs et colonnes en marbre ou pierre de tuf, balustrade en bois, escaliers en marbre, carreaux de faïence, murs blancs, harmonie des courbes et des lignes. Autour du patio courait une galerie (shîn) ponctuée des entrées aux larges pièces (biut) : buanderie (bit es-saboun), chambre (bit)….

 

 

 

 

Maison_mauresque_%C3%A0_Alger

Maison Mauresque – Alger 

 

 

 

 

L’étage supérieur (foqani) était conçu sur le même modèle que le rez-de-chaussée (seflani) : le couloir (shîn), avec voûtes et colonnades reliées par les balustrades en bois taillé (derboz), donnait sur plusieurs pièces (les pièces à l’étage sont appelées rhorfas) : salle de bains (bit el-hammam), cuisine, divers salons, chambres. De l’étage supérieur on accédait à la terrasse (steha) où les pièces sont appelées menazehs.

 

 

 

 

6127951867_b2c052d68a_z

Palais des Raïs (Bastion 23) 

 

 

 

 

Afin d’assurer l’intimité familiale, la maison devait être protégée des regards extérieurs. Les petites fenêtres grillagées de barreaux de fer permettaient de voir sans être vu. A l’extérieur, les étages supérieurs côtés rue se présentaient en encorbellement soutenu par des étais massifs en bois obliques. Les maisons étaient souvent étayées entre elles pour se préserver des tremblements de terre. Les murs étaient blanchis à la chaux, ce qui les protégeait des agressions climatiques.  

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45