Most Stari ou l’arche de Mostar

1 03 2014

 

 

 

Most Stari ou l’arche de Mostar  dans Archéologie 99_big

 

 

 

Mostar, capitale de l’Herzégovine, dans un cercle de montagnes dénudées, possède une construction mythique, un vieux pont (most stari) qui lui a donné son nom. A l’origine, c’est un mot qui désigne un tronc, un madrier ; dressé sur un bateau, il forme le « mât » (Mast dans les langues germaniques), couché en travers d’un cours d’eau, il sert de pont (Most en slave).

 

 

Edifié en 1566, ce pont est formé d’une seule arche de 27 mètres en dos d’âne enjambant la Neretva et flanqué de deux tours. Il est si audacieux dans sa conception que son architecte turc, Hajrudin – un disciple de Sinan qui édifia la mosquée Süleymaniye d’Istanbul – mit 10 ans pour l’achever, intégrant au mortier coquille d’œuf et crin de cheval, et, quand on ôta les échafaudages, il était si peu sûr de son travail, qu’il s’enfuit dans la montagne, certain que le pont allait s’écrouler sous le pas du premier âne et que le Sultan lui couperait la tête. Ne pouvant supporter l’exil, il se donna la mort. Pourtant le pont résista aux crues, aux séismes et aux guerres. Jusqu’au XXe siècle

 

 

1478611567-57 dans Archéologie

Pont Mostar en 1900 

 

 

 Un vieux chroniquer dit:«  Comme la plus-part des jardins se trouvent de l’autre bord de la rivière, un pont suspendu par des chaînes y conduit, mais comme les piliers s’enfoncent il est tellement ballotté que les gens craignent pour leur vie en le traversant. Après la conquête le sultan Soliman, à la demande des habitants, envoya Sinan, l’architecte avec l’ordre de construire un pont de pierre. Mais cet homme après avoir vu l’endroit, déclara que c’était là une tache impossible. »

 

 

 

Ce pont turc reliait le quartier oriental musulman au quartier occidental croate chrétien. Traditionnellement, les jeunes gens s’embrassaient dessus et se baignaient au-dessous, les plus téméraires plongeaient de 20 mètres. Mais durant la guerre de Yougoslavie, ce lien symbolique fut bombardé par l’artillerie croate et s’effondra dans la Neretva le 9 novembre 1993, « dans un cri de douleur de la pierre déchirée », disent les témoins. Cependant les sapeurs de l’OTAN ont repêché les blocs de calcaire. La priorité, sitôt la guerre finie, fut rebâtir le pont, tâche aussi nécessaire pour les habitants que de récupérer les maisons dont ils avaient été chassés par les miliciens. Et, miracle, cinq ans après le drame, le vieux pont tendait à nouveau son arche. 

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Le pont avant et durant la guerre 

 

 

 

 

Vers l’an 2000, Mostar comptait 100.000 habitants, Croates et Musulmans quasiment à égalité. Nombreux sont ceux qui refusent désormais de se laisser classer dans une nationalité autre que Bosniaque. « De quelle ethnie sont nos enfants ? ». De fait, Mostar a même l’un des plus fort taux de mariages mixtes, plus du tiers de la population. Plus qu’ailleurs en Yougoslavie, les gens sont convaincus qu’ils revivraient ensemble, comme auparavant et même mieux. Ils y ont cru lorsque le vieux pont a tendu à nouveau son bras vers l’autre rive.      

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x11ytid

Une petite balade touristique, à travers cette vidéo, à Mostar: l’arche blanche qui enjambe les eaux vertes et glacées de la Neretva relie le quartier musulman et son souk au quartier chrétien. Et pour finir, la visite d’une très ancienne mosquée et celle d’une maison traditionnelle turque.

 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




Homeofmovies |
Chezutopie |
Invit7obbi2812important |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trucs , Astuces et conseils !!
| Bien-Être au quotidien
| Cafedelunioncorbeilles45